PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Est-ce que je vais passer toute ma vie sur ce forum ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Lenfant
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1047
   Âge  :  32
   Localisation  :  J'ai tout rangé l'appartement
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
Lenfant  /  Effleure du mal


Voilà la question que je me pose ce matin.

Il y a des gens qui tournent la page, qui avancent, comme Ma, Mitsu ou Trôme... et il y en a d'autres qui continuent de venir, ça dure 10 ans, 20 ans, 30 ans. Pourquoi ? What's wrong with us?

scratch


Dernière édition par Lenfant le Mer 6 Mai 2020 - 11:00, édité 1 fois
 
Thomas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3550
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Sang-Chaud Panza


Ils craignent les gens qui tournent la page. En général.

Et nous, nous craignons, peut-être, de la tourner.
https://debordements.wordpress.com/
 
Silence écrit
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2150
   Âge  :  35
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


J'imagine que c'est une question rhétorique, mais au cas où, dans le cas contraire : changer n'est pas forcément s'améliorer. Le parcours de chacun est différent. Ce n'est pas parce qu'on quitte le forum au bout de dix ans qu'on a davantage "évolué", ni qu'on "est infidèle". Ce n'est pas parce qu'on y reste qu'on "stagne" ni qu'on "a trouvé sa place".

Chacun vit sa vie, son parcours, à son rythme. Et, aussi, chacun trouve des choses très différentes sur ce forum (ou n'importe où ailleurs). Certains viennent pour la communauté, comme on retrouve des copains ; d'autre pour être lus, d'autres encore pour progresser jusqu'au point où ils sentent qu'il leur faut autre chose.

Certains sont sentimentaux et reviennent par habitude. D'autres sont sentimentaux et quittent le forum en faisant des adieux déchirants, comme on quitte son amour de jeunesse.

Et aucune façon de faire n'est meilleure qu'une autre.
http://silenceecrit.wordpress.com
 
Paulemile
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1353
   Âge  :  36
   Localisation  :  Esbly (77)
   Pensée du jour  :  Dans la tête de Doug Marlow
   Date d'inscription  :  09/11/2018
    
                         
Paulemile  /  Tentatrice chauve


Je ne vois pas le problème qu'il y a à rester sur un forum.

Perso, j'ai été très actif sur un autre forum (rien à voir avec l'écriture) pendant plus de dix ans. Le site a fermé l'année dernière mais si ça n'avait pas été le cas, je passerais encore pas mal de temps dessus.
Tant que tu penses qu'un forum peut t'apporter des choses (et que tu as des choses à apporter au forum), tu peux y rester sans te prendre la tête. Enfin je vois ça comme ça.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5338
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


De même... Je passe en coup de vent depuis un certain nombre d'années.

Si le forum existe toujours dans soixante ans, peut-être y serai-je toujours en vieux fantôme.

Pourquoi tourner la page ? On vient quand on a envie, il n'y a pas d'obligation. Le forum regorge d'infos intéressantes, et c'est un bon spot pour poser ses questions.

Je suis p'tète moins dans l'aspect communautaire qu'il y a dix ans, mais j'y trouve autre chose.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je pense que cette idée de devoir "quitter ce forum" a beaucoup à voir avec sa spécificité, l'écriture. Depuis le développement énorme de la section édition, le forum a basculé d'une communauté centrée autour de la littérature/réflexion/philo vers l'écriture a volonté de publication, à une volonté de professionnalisation/diffusion des écrits hors forum, que cette diffusion passe par l'objet livre ou non, même si l'écrasante majorité pense l'objet livre comme finalité d'un travail abouti.

Tourner la page, quitter le forum, ce serait soit devenir pro, et n'avoir plus envie de discuter "l'avant", soit ne plus trouver son bonheur dans un forum trop obsédé par ces questions de publication, d'édition et de confection de livres, de bêta-lectures, regretter un peu l'avant basculement.

Le basculement du forum a aussi à voir avec le déplacement des forums comme lieu d'intensité d'internet vers les réseaux sociaux type Facebook ou Instagram. De même que la suppression des débats sur la politique, et le vieillissement de la moyenne d'âge ont rendu le forum moins naïf sur les questions d'édition (quand je suis arrivé je ne suis même pas sûr que quelqu'un, sur le forum, avait eu une expérience éditoriale avec une maison ne serait ce que petite et correctement distribuée, c’était en 2010.) mais aussi moins loufoque, moins violent, moins clash. L'esprit général a fort changé, et on peut ne pas se retrouver dans ce changement.

Je propose quelques pistes. Je ne suis pas forcément très objectif, mais je trouve qu'aujourd'hui, le forum est bien plus compétent pour expliquer et dresser un portrait assez juste du parcours en édition traditionnelle, ce qui n'était pas le cas il y a encore 5 ou 6 ans.

Par contre, devant tous ces parcours, si je débarquais ici ado maintenant, j'aurais une trouille bleue de poster des bouts de romans précipités, des idées géniales fantoches et d'autres idées géniales d'un jour, ce qu'a l'époque j'avais fait sans réfléchir alors que, paradoxalement, je suis certain qu'aujourd'hui sniper quelqu'un, écrire un commentaire sec et violent comme à l'époque n'est plus du tout dans l'esprit général du forum.

En gros, le forum est bien plus intimidant mais aussi bien plus gentil aujourd'hui.

Par contre, à l'époque, on mettait en garde très fort contre la volonté de publication à tout prix et que l'important était le texte.

Ma (sans h), un des admins, disait, pour ceux qui craignaient le plagiat:

""Après, au lieu de vous en faire pour ça, écrivez donc votre roman, il y a beaucoup plus de romans commencés que de romans écrits, il y a beaucoup plus de romans écrits que de romans édités, il y a beaucoup plus de romans édités que de romans plagiés, il y a beaucoup plus de romans plagiés que de ptérodactyles.""

Après ça s'applique aussi au brûlant désir de faire lire tout et n'importe quoi dès qu'on a fini/écrit un truc, à un max de monde. Ça m'est resté, je voyais dans cette phrase une forme d'humilité, de calme.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5338
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Citation :
je suis certain qu'aujourd'hui sniper quelqu'un, écrire un commentaire sec et violent comme à l'époque n'est plus du tout dans l'esprit général du forum.

Je n'ai jamais ressenti ça. Et pourtant, j'ai connu Ma dans ses débuts, à l'époque où les anciens voulaient le pousser dehors parce que ses avis piquaient un peu. Il a fait partir beaucoup de monde, et ça a permis de faire décoller ce forum. Sans ça, ça ne valait pas mieux que les fanfics publiées sur wattpad.

Je me souviens des origines, avec Henrax. Le forum était juste un gros délire entre ados. Lui voulait se faire auto-éditer si je ne me trompe pas. La moyenne d'âge tournait autour de 15 - 20 ans, dès qu'on dépassait, on était considéré comme vieux. On découvrait tout juste en effet la différence entre édition à compte d'auteur et compte d'éditeur. On parlait hard metal et elfes dans le même topic. On faisait des bals masqués et des concours de couettes. La qualité des textes postés étaient très moyenne, d'où quelques critiques acerbes sur le walawalouh 2000 et les chevaux qui parlent.

Il n'y avait pas tout ce blabla autour de la philosophie et de la poésie. La littérature, à en croire les djeuns, se composait d'Harry Potter et de Bottero, et c'est Ma qui a beaucoup joué des coudes pour élever un peu le niveau. On a commencé à causer Dick et Lovecraft, à la place.

J'ai l'impression que JE s'est divisé en deux, au fur et à mesure des générations successives de forumeurs, entre ceux qui écrivent et ceux qui discutent. Perso, je suis sidérée à chaque fois que je lis que JE est un espace privilégié pour "la littérature, la réflexion, la philo". Je ne sais pas, ça doit être dans un coin du forum que je ne fréquente pas. Il y a tellement de rubriques aussi maintenant, on ne peut pas tout lire.

Je crois que je prends un coup de vieux. What a Face
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Thomas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3550
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Sang-Chaud Panza


Oui, le forum était beaucoup plus méchant - et peut-être plus juste aussi - avant. Il y a dix ans, moi j'avais les foies dans certaines sections. Et assez d'innocence pour poster des machins immondes, avec le recul.

Le concours de nouvelles était un sommet où les meilleurs venaient jouter. On a perdu peut-être en qualité, mais on a gagné en convivialité et en échanges.
https://debordements.wordpress.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est peut-être la maturité aussi. Quand tu es ado, tu as beaucoup de choses à prouver, et flinguer l'énième saga en X tomes d'une ado pas sûres d'elle qui en livre 4 paragraphes c'était aussi une manière de se sentir meilleur, d'appartenir à "ceux qui savent".

La qualité je ne sais pas. Je dirais que je n'ai pas l'impression que ça ait beaucoup changé: à partir du moment où la logique est toujours la même, n'importe qui peut poster n'importe quoi, ça s'équilibre.
 
Tim
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5725
   Âge  :  32
   Localisation  :  Oxfordshire
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


Cela m'a toujours paru un peu étrange de "quitter" le forum du jour au lendemain comme on quitte un job ou met fin à une relation. Ça m'est arrivé de ne plus passer pendant plusieurs années, mais ce n'était pas une question de décision formulée, j'ai simplement cessé de me connecter, et ça ne m'a pas manqué ; et un jour j'ai eu envie de revenir.

Je reste pour les discussions, qu'elles soient sérieuses ou bac à sable, et je crois surtout pour les recommandations de lecture. J'ai entendu parler de Fresan, Bolano, la Maison des Feuilles, Spanbauer, Buten et Brautigan en dehors d'ici ; mais je ne sais pas si je les aurai lus sans ce qu'il s'en dit sur JE. J'ai tenté de poster des textes au début, d'en lire aussi, mais j'ai écarté cet aspect depuis avant mes premières longues pauses, mais ce n'est pas ce que j'étais venu chercher. Ou plutôt ce n'est pas que j'ai trouvé, parce que je ne suis pas sûr que j'étais venu chercher quelque chose. Donc je pense même qu'on peut évoluer, changer dans ses attentes, et pourtant continuer à passer, ou revenir (et effectivement, comme dit plus haut, changer ne veut pas dire s'améliorer ^^').

Ou passer en fantôme aussi. Le dernier passage de Mitsu date d'il y a seulement 2 mois.
http://timslam.blogspot.com
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3064
   Âge  :  33
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Pareil, moi ces dernières années j'ai dû passer en moyenne une fois par mois... Là j'ai recommencé à montrer mon nez, mais pour combien de temps je sais pas...

A la limite j'ai retrouvé une meilleure ambiance, je me suis sentie plus dans l'ambiance, plus en accord avec ce qui se faisait qu'à l'époque, alors je reste.
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  8747
   Âge  :  28
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Lenfant : je trouve étrange l'implicite informulé de ta question. En quoi le schéma nécessaire serait-il de "quitter le forum" ? fréquenter un lieu n'est pas exclusif d'autres fréquentations, ni même d'une évolution plus globale dans ta vie (j'étais lycéenne l'année de mon inscription et je vivais chez mes parents, je suis doctorante aujourd'hui, j'ai bossé deux ans comme enseignante, et je vis en couple dans la capitale : ma vie a changé, JE ne m'a pas installée dans une petite chrysalide). Quand les populations étaient moins nomades, on pouvait habiter le même village toute sa vie et fréquenter le même café. Je ne vois pas comme un échec d'être sur JE depuis 10 ans – à l'inverse, je suis angoissée du jour où il périclitera et, en tant qu'admin, j'essaie de participer à sa vie suffisamment pour retarder ce moment, car, comme le formule Fabre, j'ai tout à fait conscience que le modèle "forum", pour la création artistique (c'est moins vrai d'autres domaines comme celui, par exemple, de l'expertise informatique) est de plus en plus supplanté par les RS. Or, personnellement, je lui préfère mille fois celui du forum, non pas idiotie sentimentale, mais pour les fonctionnalités et la structuration offertes (la possibilité de ne pas perdre son œuvre dans la logique de la TL, ne serait-ce que ça).

Fabre, je suis déjà revenue sur un de tes messages, mais je le fais aussi ici : tu as une vision très partielle du forum, puisque tu ne décris que l'activité de la communauté des romancier·es (c'est vrai qu'il y a eu, progressivement, une logique de scission entre deux communautés d'usage, qui n'existait pas en 2010). On a aujourd'hui deux types d'usage : le forum comme transition vers l'édition, qui effectivement enfreint l'éthique qui s'était développé dans les années 2010, mais, du côté des poéètes·ses (qui publient également dans Miscellanées), le forum est resté un espace de travail de l'écriture et même, la logique a été poussée beaucoup plus loin qu'en 2010 : un espace de création à part entière. Beaucoup de poéètes·es investissent le forum non seulement comme un endroit où poster des textes, mais comme un support-outil dont il s'agit de penser les spécificités dans la création.
Ces deux communautés d'usages sont presque antagonistes, en fait : on a des romancier·es, gros membres, qui n'ont jamais posté un seul texte sur le forum et ne viennent que pour l'expertise éditoriale développée par la communauté (et c'est intéressant à cet égard de voir qu'autrefois, un·e membre publié·e quittait assez facilement le forum qui n'avait été qu'une étape vers la professionnalisation, quand aujourd'hui on a beaucoup de membres multi-publié·es qui utilisent le forum comme communauté d'expertise dans la construction plus globale de leur carrière au long cours), et on a des poéètes·ses, gros membres aussi, qui n'ont jamais envoyé un seul texte à une revue ou ME mais qui ont 40 topics de création sur le forum, des tas d'hétéronymes, qui participent à des projets d'écriture collective et expérimentale, dans les bornes du forum.
Donc une première communauté d'usage qui utilise le forum comme un réseau social dédié à la carrière d'écrivain·e, l'autre comme un lieu à même d'accueillir son "école / cénacle", et qui constitue une forme d'esthétique collective. Ces deux communautés d'usage, sur le plan strictement statistique, ne sont pas fantasmées ; l'activité est même légèrement plus haute du côté des poéèes·ses depuis quelques mois (stats analytics).

Ces logiques hétérogènes cohabitent harmonieusement d'ailleurs, alors qu'il y a eu quelques tensions il y a quelques années, peut-être dues au fait que la posture de départ (celle que tu cites de Ma) était restée dans la tête de certain·es qui pensaient qu'il ne devait y avoir qu'un seul usage du forum. A un moment, la scission a été actée, et elle n'est jamais si radicale qu'on le dirait.

Et de mon côté, je ne fantasme pas un âge d'or du commentaire, je ne sais pas ce qu'il en est en section roman, mais je n'ai jamais reçu de commentaires si "bons" que depuis quelques années. Ce n'est pas l'éthos bourrin qui fait la qualité de la manière de commenter, en gros, et le vieillissement de mon lectorat s'est accompagné, assez logiquement, d'un accroissement de son expertise ; si j'ai parfois la tentation d'être nostalgique de quelques "claques" reçues à mes débuts, je vais les relire, et je me rends bien compte qu'elles ne valent pas, en termes de finesse et de contenu, un bon commentaire d'art.hrite, Aomphalos, cmllrz ou chien-dent (je cite des pseudos au pif, j'ai des tas d'autres bon·nes commentateurices).
Je ne fantasme pas non plus d'âge d'or de la qualité des textes. Il n'y a jamais eu autant de bons textes qu'en ce moment.

Pas d'accord sur le "n'importe qui peut poster n'importe quoi, donc ça s'équilibre". Les logiques communautaires sont assez fortes, et un·e nouvelleau qui arrive, très jeune, qui poste son poème néo-baudelaire, c'est peut-être triste par rapport à 2010, repartira vite. Il faut aussi voir qui se fidélise, et même qui arrive : la moyenne d'âge des néo-arrivant·es est plus élevée.

Et oui Tim, beaucoup de membres passent en fantôme !


Poésie – Traque – Liquide – Roman – Miettes – Nouvelles – L'heure du thé – Thèse – Ecriture - Journal - ça raconte - Îles
 
Volte
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3857
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


Moi oui Laughing

Et ce même si je n'écris plus. Je viens là pour les copains, pour ceux qui n'en sont pas encore, pour ceux qui n'en seront pas, pour lire, et aussi pour m'amuser. Ma vision du forum se rapproche beaucoup de celle de Mokkimy, pour le coup ; et pour le concours de nouvelles, celle de Thomas (même si je n'ai pas l'impression qu'il ait perdu en qualité, juste qu'il semble moins fermé). A l'époque, je voyais plein "d'anciens" (Laughing le forum avait 4 ans) qui discutaient mais n'écrivaient pas, et maintenant je suis dedans.

J'ai vu une grosse évolution de la qualité au fil des années ; j'ai toujours beaucoup commenté les nouveaux (que ce soit en nouvelles ou en romans) et il y a beaucoup moins maintenant de textes catastrophiques ; d'où aussi cette impression que les commentaires sont plus bienveillants. Y a-t-il une corrélation avec l'âge d'arrivée sur le forum qui est en effet plus élevé ? Je ne sais pas, peut-être. Pour ceux qui sont toujours là depuis l'adolescence, on a vu notre évolution ici, il n'y a pas de mal à imaginer qu'elle se soit faite en-dehors pour les nouveaux arrivants. Quant à pourquoi elle s'est élevée, je pense que c'est parce que les modèles ont changé ; il n'y a plus eu de grandes sagas jeunesse (même les Hunger Games etc ont eu beaucoup plus de succès en films qu'en livres, il y a eu un engouement moindre pour l'écrit), mais le Young Adult s'est développé ; la tranche d'âge que pourrait attirer la littérature a changé.

Fabre : je n'ai jamais pris la phrase de Ma dans ce sens personnellement, c'est amusant. Pour moi elle se rapportait uniquement au plagiat, pas à l'édition à tout prix, ce qui est quand même différent. Même avant de parler publication ici, on avait un florilège de "j'ai commencé un roman j'ai écrit 5 pages mais je veux pas le poster ici parce qu'on va me plagier". On ne mettait pas forcément en garde CONTRE la publication, c'était juste une manière de faire un peu redescendre les gens. En revanche, la seule différence avec les anciennes velléités de publication, c'est qu'elles se font ici et qu'on en discute ; je me souviens que ça avait été une grande discussion de savoir si on devai inclure cette partie là ou pas sur JE, un peu comme si on en redéfinissait les frontières (et pour moi, ce n'était pas une question de posture ; on n'avait surtout pas envie que des gens arrivent pour faire leur pub). Et oui, maintenant, on sait de quoi on parle, donc ça change baucoup de choses, notamment le fait que maintenant on peut encourager les gens à le faire, puisqu'ils seront épaulés ici et trouveront des gens ayant l'expertise pour leur répondre.

Pasi : Je trouve que ta dissociation e seulement deux types d'usage laisse encore beaucoup de membres sur le côté, dans une troisième catégorie, voire une quatrième. La troisième, c'est celle de ceux qui ne sont au final là que pour lire et commenter, être lus et commentés, être juste poussés dans leurs projets ; celle-ci regroupe je pense une grosse partie des novellistes (soyons honnêtes, ça ne se publie que très peu) et une assez bonne partie du reste du forum. La quatrième est celle de ceux qui ne produisent pas ; il y en a toujours eu pas mal sur le forum.

Des jeunes nouveaux qui arrivent et partent vite, il en arrive à chaque vacances scolaires ; je ne suis pas sûre que ce soit uniquement le communautarisme qui les effraie, mais rentrer dans un forum aussi énorme que le nôtre demande du temps, et peut-être une sacrée dose de persévérance ; c'est comme entrer dans un club de sport, on ne s'intègre que rarement les premiers jours.


Mes écrits
Mes nouvelles et les commentaires
Les soleils d'hiver
 
Le reste
Revue de presse : des articles Web sur le monde littéraire
Sujet de discussion associé aux news littéraires
Concours de nouvelles 69 : les nouvelles. Venez lire et commenter jusqu'au 26 juin !
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3064
   Âge  :  33
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Pour rebondir sur les propos de Volte, même si tu es là depuis longtemps, l'intégration n'est pas toujours simple (ou la ré-intégration). Notamment parce qu'il y a de nouvelles dynamiques affinitaires et collectives qui se sont mises en place, engendrant une nouvelle ambiance...

On l'a vu avec la Chatbox par exemple. Il y a eu un souci technique, du coup ce cadre a été un peu abandonné, mais on se rend compte aujourd'hui qu'il y a plus autant de monde dessus... Et la CB de 2014 n'est pas celle de 2016, qui n'est pas celle des poètes de 2018-2019... Il suffit de voir les topics consacrés à la CB et à ce qui se disait dessus.
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  8747
   Âge  :  28
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Volte : tout à fait d'accord avec toi, j'étais un peu trop radicale dans ma façon de schématiser ! d'autant plus que la troisième catégorie recouvre de nombreux membres, chez nouvellistes et poéètes·es. Il y a aussi celle des lurkers : des membres qui sont là depuis des années, qui n'ont jamais posté un seul message (même pas une présentation), et dont on peut supposer (mais ça reste à l'état de pure supposition) qu'iels sont là pour lire et n'ont pas envie de dépasser ce rôle (peut-être n'écrivent-iels pas). C'est rigolo parce que, autant ce type d'usage est massif sur des réseaux pensés pour ça comme Wattpad, autant on ne s'y attendrait pas sur un forum fermé !
En fait, je citais aussi le cas des jeunes nouveaux parce que quand je suis arrivée, on était beaucoup à arriver très jeunes (moins de 18 ans), en débutant vraiment dans l'écriture ; et les membres qui arrivent en ce moment avec ce type de profil ont plus de mal à s'intégrer qu'à l'époque, parce que la communauté constituée est plus "adulte" (c'est peut-être une mauvaise interprétation, mais j'ai l'impression que parmi les membres qui s'intègrent, on a de moins en moins de membres mineur·es).

Pour la CB DC, j'ai vraiment l'impression que c'est par vagues et périodes, et que ça tient beaucoup aux hasards. Il suffit parfois qu'un "pilier" supprime son compte ou quelque chose dans ses horaires de connexion pour qu'une "communauté CB" se volatilise, pour mieux se reformer quelques mois plus tard. En ce moment il y a pas mal de monde sur la CB le soir, alors qu'elle était plus désertique avant le confinement. Le Discord a pu jouer aussi, parce qu'il offre plus d'options !


Poésie – Traque – Liquide – Roman – Miettes – Nouvelles – L'heure du thé – Thèse – Ecriture - Journal - ça raconte - Îles
 

 Est-ce que je vais passer toute ma vie sur ce forum ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-