PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Aomphalos
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3619
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  disparaître avec Babel
   Date d'inscription  :  06/10/2013
    
                         
Aomphalos  /  Evagre le Pontique


C'est quoi l'art contemporain ?


Des poèmes et ici un endroit pour les commenter.
une chaîne youtube
https://aomphalos.wordpress.com/
 
jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3265
   Âge  :  54
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blind rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Didon de la farce


suivant la définition de je sais pas qui c'est tout ce qui vient après 45. Mais en vrai je n'en sais rien.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Aomphalos
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3619
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  disparaître avec Babel
   Date d'inscription  :  06/10/2013
    
                         
Aomphalos  /  Evagre le Pontique


Comment on peut faire une analyse générale de tout ce qui viendrait après 45 dans la création artistique ?


Des poèmes et ici un endroit pour les commenter.
une chaîne youtube
https://aomphalos.wordpress.com/
 
Pie Rat
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1034
   Âge  :  31
   Localisation  :  Mont Chauve
   Pensée du jour  :  42
   Date d'inscription  :  19/03/2020
    
                         
Pie Rat  /  Effleure du mal


Même le plus ambitieux des chercheurs en Histoire de l'Art ne s'y collerait pas je crois...
https://antoinedazy.fr
 
jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3265
   Âge  :  54
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blind rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Didon de la farce


c'est clairement arbitraire. Mais là j'imagine que dans la discussion (encore que je ne suis pas sûr de trop savoir de quoi on parle) ça se limiterait au marché de l'art contemporain avec ses dérives financières. Mais comme l'a dit notre ami Pie Rat, c'est n'est qu'un (petit ?) aspect  de l'art contemporain.(que du reste je ne connais absolument pas).
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Pie Rat
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1034
   Âge  :  31
   Localisation  :  Mont Chauve
   Pensée du jour  :  42
   Date d'inscription  :  19/03/2020
    
                         
Pie Rat  /  Effleure du mal


Disons surtout que le problème du marché de l'art, c'est que c'est un épiphénomène qui attire sur lui tous les projecteurs... Et c'est d'autant plus dramatique que les artistes eux même tentent de se débarrasser de son emprise - le concept même de la performance a été inventé dans les années 70 pour échapper au marché de l'Art : œuvre immatérielle = œuvre invendable, nous sommes libérés ! pensèrent-ils naïvement. Sauf que manque de bol : il y a eu des clichés des performances des années 70, qui se sont finalement vendus des millions eux aussi... Ainsi les artistes se sont fait manger malgré tout. C'est l'hydre de l'Herne. Et cerise sur le gâteau, ce sont typiquement des pratiques artistiques comme la performance qui provoquent une haine sans fond contre l'Art contemporain jugé obscurs, abscons et ridicule. Et on dit des artistes "qu'ils font de la merde pour obéir au marché" alors que lol, non, tout ça c'était pour y échapper justement, double peine car ce sont justement des œuvres qui avaient pour but d'échapper à l'absurdité du marché de l'art qui confirment aujourd'hui dans la tête de tout le monde que "l'art contemporain c'est de la daube fait pour se vendre des milliards" quelle ironie hein ?

Donc avant de juger une œuvre stupide parce qu'elle est vendue des milliards et qu'elle ne vous plait pas, peut-être faudrait-il s'intéresser un minimum à cette œuvre et aux intentions de l'artiste : tout n'est pas une imposture (je ne dis pas qu'il n'y en a pas : c'est clair que comme dans toute situation fragile, il y a des failles et donc des resquilleurs). Et il faut vraiment arrêter de penser que le 'marché de l'Art' c'est uniquement ces ventes à plusieurs millions de dollars qui ont lieu dans les salles de vente aux enchères, c'est réducteur, c'est un amalgame. C'est une extrémité, une phase visible, ou plutôt, surexposée du marché. Mais oui, je persiste et signe : votre voisine si elle fait de jolis tableaux, et qu'elle les vends en toute honnêteté en ayant eu la gentillesse de se déclarer artiste auprès des impôts : et bien oui, c'est aussi ça, le marché de l'art (et ces chiffres la pourraient vous surprendre !), c'en est juste une autre extrémité, cette extrémité à laquelle il serait bon qu'on s'intéresse un peu plus, plutôt que de blablater sur Sotheby's (inutile de rappeler que des millions d'artistes crèvent aujourd'hui la gueule ouverte au RSA compte tenu de la situation - de fait il ne faut pas vous étonner si ces mêmes artistes vous envoient un peu de crachat à la figure quand vous parlez "blabla marché de l'art" devant eux Laughing ça donne un peu des envies de meurtre, c'est pulsionnel, désolé Laughing ).
https://antoinedazy.fr
 
jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3265
   Âge  :  54
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blind rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Didon de la farce


ce qui est vraiment frappant, c'est pourquoi on met des millions dans un marché dont les œuvres sont considérés par la majorité des gens comme inconsistantes. En soit ça reste une véritable énigme économique.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Pie Rat
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1034
   Âge  :  31
   Localisation  :  Mont Chauve
   Pensée du jour  :  42
   Date d'inscription  :  19/03/2020
    
                         
Pie Rat  /  Effleure du mal


Surement que certains galeristes se sont formés chez Maddof. Je vois pas trop d'explication.
https://antoinedazy.fr
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


https://youtu.be/xhclwyYYbtY

Cette Dame explique pas mal de truc, et selon elle, l'art moderne est exclu de la définition. 
Ça n'a pas l'air si compliqué à cerner, ça ne remonte pas a 45, et selon elle, l'une des grandes qualités des artistes pour être connu et reconnu,  c'est de bien connaître le marché et de voyager. 

Pour l'argent autour de ça,  cela s'appelle la spéculation. C'est entretenu par des institutions, et ça fait plaisir a une certaine classe. l'apparente complexité du truc, permet de créer un petit monde bien fermé, qui rigole bien.

Donc le truc de la CIA, c'est vraiment bidon ? Dommage,  elle me plaisait bien celle là ?
 
jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3265
   Âge  :  54
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blind rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Didon de la farce


oui mais un marché purement spéculatif devrait finir par exploser en vol. ce n'est manifestement pas le cas (même si le marché est globalement moins flambard qu'à une certaine époque)
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ça n'explose que s'il y a une construction artificielle de la demande. Là ya une très forte demande pour une construction artificielle de l'offre.
 
jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3265
   Âge  :  54
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blind rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Didon de la farce


sur une si grande période ?
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bah le phénomène financier de l'art contemporain date des années 80 j'ai cru comprendre. Il y a toujours plus de demandes vu que c'est surtout un marché de riches, qu'il y a toujours plus de riches et que ce marché et ses produits evoluent très vite. D'où la remarque de Nathalie H sur l'adaptation comme qualité de l'artiste contemporain.
La spéculation,  je ne crois pas que ça termine forcément en bulle et ça existe depuis presque 200 ans. Par contre une bulle spéculative ce termine forcément en explosion.
 
jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3265
   Âge  :  54
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blind rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
jdoo  /  Didon de la farce


non mais c'est bien ça, c'est pas une bulle spéculative, en ce sens où c'est un marché de confiance.
Qu'il y ait de la spéculation sur ce marché c'est encore autre chose, quel marché ne subit pas de la spéculation ? Ce qui est justement frappant c'est que ce n'est pas une bulle spéculative. Quelque part le fond est encore plus intangible que ce qui constituait la bulle Internet des années 2000, ou le marché de la tulipe au XVIIeme.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je me mélange sûrement un peu les pinceaux,  mais pour qu'il y ai une bulle speculative, il faut aussi un côté artificielle à la demande,  comme la crise des subprimes, et un côté irrationnel des acheteurs,  ce qui n'est pas vraiment le cas ici, C'est un marché très bien tenu. 
Je crois aussi que ce qui définit une bulle speculative  c'est qu'elle a explosé. En gros tu ne peux pas dire ce marché est une bulle,  tant qu'il n'est pas en train de se planter, en théorie.
 

 art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-