PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Incompréhension sur l'édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Zamor
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  14/06/2019
    
                         
Zamor  /  Magicien d'Oz


Salut à tous,

Alors voilà, il y a un an j'ai voulu faire publier mon premier roman. J'ai donc sélectionné la dizaine de maisons d'éditions acceptant les manuscrits par mail et publiant le bon genre littéraire, écris un synopsis une présentation et envoyé le tout.
Sans surprise, je n'ai reçu que des réponses négatives. J'ai donc peaufiné mon manuscrit et bien amélioré mon synopsis et ma description.
Ensuite, j'ai renvoyé le tout aux maisons d'éditions. Mais quelques mois plus tard, je commence à recevoir des mails de refus, me disant en gros que j'ai déjà essayé de leur envoyer mon manuscrit et que donc c'est mort, leur premier refus était définitif.
Mais comment faire du coup ? Mon manuscrit est de l'heroic fantasy, et je l'ai envoyé à toutes les maisons d'éditions publiant de la fantasy et acceptant les manuscrits électroniques. Ai-je donc fait une erreur ? Ai-je détruit toutes mes chances d'être publié, car maintenant qu'ils ont mon manuscrit dans leur base de données de refus, il n'en sortira jamais ?

Ça me semble bien trop fataliste comme manière de faire quand-même.
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3349
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Tu as changé le titre du manuscrit ?
Très franchement, j'ai déjà envoyé plusieurs fois le même texte retravaillé à une ME et je n'ai eu aucun souci.
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1025
   Âge  :  48
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Effleure du mal


Bonjour

J'ai connu la même mésaventure que la tienne. J'avais envoyé mon manuscrit avant de le réécrire puis de l'envoyer à nouveau à ces mêmes maisons d'édition. J'ai eu plusieurs cas de figure :
- ceux qui te répondent non par lettre type à chaque envoi
- ceux qui disent non au premier envoi, et pratiquent le refus par non-réponse au second
- ceux qui pratiquent le refus par non-réponse au premier envoi, et te jettent sur les roses au second envoi
- ceux qui te répondent non au premier envoi, et te rappellent que non c'est non au second, plus ou moins poliment selon comment ils sont lunés
Je ferai abstraction de ceux qui pratiquent le refus par non-réponse à tous les envois.

Tout ça pour dire qu'il arrive aux maisons d'édition de ficher les manuscrits qu'ils reçoivent.
J'ai eu des échanges très courtois avec un directeur qui pratique le quatrième cas de figure que j'ai cité. Son point de vue est tout à fait compréhensible, même s'il donne l'impression de se faire couper l'herbe sous le pied : le comité de lecture a passé du temps à lire et délibérer sur chaque manuscrit reçu, ils ne se donnent pas la peine de recommencer sachant que le roman ne leur a plu. Ils cherchent la rentabilité, pratique commerciale certes, mais il ne faut pas oublier qu'une maison d'édition est une entreprise qui ne peut pas perdre son temps et son argent pour un roman auquel elle ne croit pas.
S'ils avaient estimé que ton roman pouvait correspondre à leur ligne éditoriale, dès le premier envoi, ils te l'auraient mentionné.

Bonne continuation.
 
Tiphs
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  299
   Âge  :  31
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Terre. Brûlée. Au vent.
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
Tiphs  /  Autostoppeur galactique


Il peut arriver, dans les lettres de refus, que des maisons d'édition invitent les auteurs à leur renvoyer un prochain manuscrit, voire ce manuscrit-là retravaillé parce qu'il y ont vu un certain potentiel mais que le travail à fournir est trop important. Personnellement, il n'y a que dans ce cas de figure-là que j'oserais retenter, le reste du temps pour moi, un refus est définitif.

Ceci dit je n'avais jamais envisagé la possibilité de renvoyer en changeant le titre, ça peut être à creuser ?
http://www.tiphs-art.com/
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13252
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Si le premier envoi était il y a un an, je suggère d'attendre un peu pour re-tenter le coup auprès de ces maisons.
Un an, c'est court ! Surtout vu le nombre de romans qu'ils reçoivent.

Si dans trois-quatre ans tu n'a rien trouvé,alors tu n'auras rien à perdre à refaire des envois à ces mêmes maisons (du moins si le manuscrit est numérique parce qu'en papier, ça pèse sur le porte-monnaie). Et la ruse du changement de titre aura plus de chances de marcher qu'avec juste quelques mois d'écart.
De plus, tu pourras te relire avec plus de distance, d'expérience et re-peaufiner encore ce premier roman. Et si c'est une série, le tome 2 sera sûrement plus ou moins achevé.

D'autre part : je doute que tu aies gâché tes chances auprès de toutes les maisons faisant de la Fantasy, car il y a a énormément. Donc : profite de ce temps pour chercher des adresses... tu en trouveras sûrement !  Même si elles seront de moins grande envergure que celles déjà tentées.

En attendant = donne un petit frère à ton roman !
Ca t'évitera de remâcher... et te permettra de refaire des envois. Et en plus... si tu cases ce deuxième, il est possible que ton éditeur demande à lire le premier.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  372
   Âge  :  24
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Tapage au bout de la nuit


Il y a beaucoup de grands auteurs qui ont vu leur roman se faire refuser de très nombreuses fois par les maisons d'édition avant l'acceptation finale. Donc au pire, j'ai envie de te dire : persévère !

Mais après attention : il ne faut pas faire ça n'importe comment. As-tu une stratégie ?

Il faut que tu réussisses à identifier les éléments ayant mené au refus.
>Est-ce un problème d'écriture ? Ton niveau (style, maitrise de la langue, etc...) est-il cohérent avec les attentes des ME ? Si ce n'est pas le cas, il faudra remanier la forme de ton roman.
>Est-ce un problème d'originalité ? Ton histoire apport-elle réellement quelque chose de neuf par rapport à la fantasy ? Si ce n'est pas le cas il faudra remanier le fond de ton roman.
>Est-ce un problème de construction ? Ton histoire suit-elle un schéma narratif cohérent par rapport à ce qu'elle raconte ? Si ce n'est pas le cas, il faudra rééquilibrer ton intrigue.

Aussi, il faut bien avoir conscience que les ME sont très frileuses à publier les trilogies (et même les duologies) des auteurs débutants. Pour elles, c'est un risque financier accru.
Remanier une histoire en One-Shoot peut-être une bonne solution pour accroitre tes chances.

 
The Big Lebowski
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  648
   Âge  :  40
   Pensée du jour  :  J'espère que la roue tourne va bientôt tourner...
   Date d'inscription  :  15/01/2016
    
                         
The Big Lebowski  /  Hé ! Makarénine


A un moment, il faut aussi avancer et se dire que son manuscrit ne sera jamais publié car il y a très peu d'élus.
Il faut passer à un second projet. Tu progresses, donc il sera forcément meilleur. Et si ton deuxième manuscrit est publié, alors peut-être que les portes s'ouvriront aussi pour ton premier manuscrit. C'est mon cas personnel.
Persévère mais avance.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  30/10/2013
    
                         
Eagleye69  /  Petit chose


Je suis d'accord avec The big Lebowski. Je te conseille de démarrer un autre projet tout de suite, en te disant que to premier manuscrit pourrait ne jamais être édité, mais les heures passées dessus n'auront pas été inutiles. Il t'aura permis de progresser dans l'écriture (même si tu ne t'en rends pas compte tout de suite) et si tu mets la même application sur le deuxième, il sera forcément meilleur et aura plus de chances d'être édité.
 

 Incompréhension sur l'édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-