PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Trilogie pour débutant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Hantaro
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  10/04/2020
    
                         
Hantaro  /  Homme invisible


Bonjour à tous,

Je me pose la question depuis j'ai terminé mon 25ème chapitre. Je constate que je n'ai pas écrit la moitié de l'histoire que pourtant il y aura sûrement trop de page. Je me suis dit qu'il serait peut-être plus sage de diviser l'histoire en deux ou trois volumes, mais j'ai peur que ça fasse prétentieux de débarquer dans le monde de la littérature avec une trilogie.

Avez-vous des avis ou des conseils à me partager ?

J'écris un roman de fantasy, donc faire 500 pages en police 11 au format a5 semble normal, mais pas 500 pages au format a4.

Merci d'avance pour vos réponses.
 
Maanilee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  193
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  28/03/2018
    
                         
Maanilee  /  Tycho l'homoncule


Bonjour,

En général on voit plutôt par rapport  au nombre de mots ou signes car en pages cela ne veut pas dire grand chose, les choix d'interlignes, de police... peuvent tout changer. Mais en gros, même s'il y a toujours des exceptions, je sais que les maisons d'édition vont tabler sur des romans de max 130 000 mots +/-. En tout cas moi, en tant que relectrice, on ne m'a jamais envoyé des romans plus gros à travailler. J'ai plutôt de 45 à 115 000 en général.

Le problème d'une trilogie n'est pas de paraître prétentieux, c'est qu'il s'agit d'un investissement, les ventes déclinant forcément d'un tome à l'autre. Avec un nouvel auteur on n'est pas sûr d'avoir assez de ventes pour rentabiliser la publication. D'où la frilosité des éditeurs, même si tu as tes chances !
Déjà une duologie ça fait moins peur, donc selon ton nombre de mots vois s'il ne serait pas judicieux de couper en 2 plutôt qu'en 3 peut-être.

En espérant que ces conseils te seront utiles !

Après n'hésite pas à te faire relire par des bêtas lecteurs, on a souvent tendance à remarquer que sur des primos auteurs il y a beaucoup de longueurs inutiles, des bêtas lecteurs t'aideront dans ce sens.


Dernière édition par Maanilee le Mer 15 Avr 2020 - 8:52, édité 1 fois
http://www.marine-gautier.com
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5014
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Je suis d'accord avec les conseils de Manilee, autant sur la manière de compter (en mots ou en sec plutôt qu'en pages) que sur la longueur des textes qu'on voit habituellement en maison d'édition. Par exemple, pour la fantasy, la maison Rebelle n'accepte que 900 000 sec pour un livre unique (autour de 150 000 mots), au-delà, le manuscrit doit être divisé en plusieurs tomes.


Trilogie pour débutant ? Cde10010Trilogie pour débutant ? Ftbout10Trilogie pour débutant ? Insta11Trilogie pour débutant ? 1539428768-d-p-boutonTrilogie pour débutant ? 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah
En ligne
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  829
   Âge  :  37
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pas mieux ! Si ce n'est que je t'encourage tout de même à écrire l'histoire que tu as envi d'écrire quoi qu'il arrive.
Il faudra une finalité à chacun de tes tomes, ce qui n'est pas toujours facile. Certaines maisons d'éditions ne prennent que des one shot, donc ça va couper des options. Mais ce n'est pas parce que tu es nouvel auteur que tu n'as aucune chance de signer ta saga entière dans une ME, crois moi Wink

Bonne chance à toi !
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
Hantaro
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  10/04/2020
    
                         
Hantaro  /  Homme invisible


Bonjour,

Je vous remercie pour vos réponses rapides.
Vous me confirmez bien que j'aurais trop de caractère pour faire un seul roman. Sur les 20 premiers chapitres que je pensais utiliser pour un premier volume, J'ai 400 000 caractères (85 500 mots)  donc si j'en fait le triple (60 chapitres), je dépasse la barre des 900 000 ainsi que celles des 130 000 mots.

Vaut-il mieux que je termine d'écrire l'histoire complète et la proposer telle quelle en sachant que les éditeurs vont probablement me demander de la couper ? Ou est-ce que je dois couper dès maintenant la "première partie" de façon à en faire un livre complet que je vais pouvoir proposer ?

Pour ce qui est de la bêta lecture, le cap des 100 messages sur le forum me semble impressionnant. Si un jour je l'atteins, je pourrais l'envisager. Smile

EDIT : Si je suis le conseil de Maih'em, il vaut mieux terminer l'ensemble plutôt que me focaliser à réécrire pour écrire une bonne finalité pour le tome 1 ?
 
Maanilee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  193
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  28/03/2018
    
                         
Maanilee  /  Tycho l'homoncule


Tu as deux choix je pense :

- la proposer d'un bloc en précisant aux éditeurs par exemple qu'il est possible de découper l'histoire en deux volumes. Libre à eux ensuite de voir ce qu'ils veulent.
- le proposer directement en deux volumes.

Dans les deux cas, je pense que tu dois réfléchir à ton intrigue pour que justement il y ait une fin / cliffhanger ou une première résolution à l'endroit de la coupure possible par exemple.
Après ça ne reste que mon avis Smile
http://www.marine-gautier.com
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Salut!

Je suis d'accord avec Manilee : dans la quasi-totalité des premiers romans que j'ai bêta-lu, il y avait des longueurs. En Fantasy, les longueurs viennent souvent des descriptions détaillée du monde, d'une situation initiale qui prend du temps à décoller et de trop nombreux personnages (ce qui ne veut bien sûr pas dire que c'est ton cas) Smile Ca fait mal au coeur de couper dans ce qu'on écrit, mais c'est souvent nécessaire.
Du coup, ne brûle pas les étapes. A ta place, j'écrirais l'ensemble de l'histoire comme pour en faire un seul roman, puis je le ferais relire en variant les méthodes (extraits sur JE, alpha-lecture par des proches, bêta-lecture sur JE). Cette étape va encore faire énormément évoluer ton texte, donc il sera temps de se poser la question après Wink

Si ton histoire a été pensée pour tenir en one-shot, ça ne me paraît pas génial de la découper. On le sentira à la lecture.
 
Hantaro
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  10/04/2020
    
                         
Hantaro  /  Homme invisible


Merci pour vos avis.

Je pense que je vais continuer à écrire l'ensemble du roman dans ce cas.

Fleur-De-Lyss a écrit:
d'une situation initiale qui prend du temps à décoller et de trop nombreux personnages (ce qui ne veut bien sûr pas dire que c'est ton cas)
Si il y a un problème de longueur c'est probablement ça. Je sais que le début de mon histoire met du temps pour lier l'aventure à la trame principale et que je m'attarde sur un complot qui permet de mieux comprendre l'environnement et de créer une relation entre le personnage principal et un personnage secondaire important.

Je vais donc continuer d'avancer avec mes alpha-lecture pour le moment dans ce cas.

Merci encore pour tous vos retours.
 
Minirock
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  30/08/2019
    
                         
Minirock  /  Homme invisible


Je trouve pas ça si facile d'évaluer ce qui relève de la longueur de ce qui relève de la description, je trouve que c'est subjectif vis à vis du lecteur en fait.

Je sais que pour mon roman en cours j'écris à la première personne, j'ai donc énormément de passages où le personnage va être plongé dans ses pensées ce qui résulte évidemment dans une longueur car l'histoire reste presque figé pendant ces moments-là. Pourtant à l'écriture c'est une longueur voulu, le fait de vouloir donner l'impression au lecteur que le personnage est perdu dans ses pensées.


Par contre, je me suis amusé à développer un petit outil à usage personnel pas du tout partageable en l'état afin d'analyser beaucoup plus en détail mon texte en me donnant la fréquence d'apparition de chaque mot dans mon roman. Je me suis rendu compte que de façon inconsciente j'utilisais énormément certains mots qui selon le contexte pourraient éventuellement être supprimé (je parle de mots comme "aussi", "également", "toutefois", etc etc) que j'ai pris tendance d'utiliser un peu trop souvent à tord et à travers.
Je remarque aussi dans mon roman au dernier comptage  (sur 65k mots, je comptais pas moins de  2.7k fois le mot "de" alors que le second mot le plus utilisé est "la" au nombre de 1.3k fois). Donc j'en déduis que  j'ai tendance à utiliser le terme trop souvent aussi et donc surement à créer des longueurs là où je l'emploie.

Je pense que faire ce genre d'analyse sur la fréquence des mots peut vraiment aider à trouver des axes d'amélioration ainsi qu'à constater des faiblesses et des forces dans l'écriture. Par exemple, ce que je retiens de mes cours de français c'est qu'on avait trop souvent tendance à utiliser les verbe avoir et être. Du coup j'ai essayé d'y faire attention et je constate au final que je n'ai que 290 occurrences de "était" et une centaine de "étais".


Sinon de façon générale je dirais qu'il est aussi préférable de bien avancer voir de tout écrire avant de vouloir faire des corrections à son texte. Il sera toujours plus facile de juger d'un tout plutôt que d'un morceau.
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Salut Minirock!

Je ne sais pas si tu utilises Antidote, mais une des fonctions permet de classer les mots par occurrence et il t'attribue alors un indicateur de richesse lexicale.

Pour les longueurs, je pense que chaque mot apporte quelque chose à un texte, mais l'apport n'est pas toujours pour justifier sa présence. Ma correctrice avait coupé dans les réflexions des personnages (pourtant un petit roman de 40 000 mots si je me souviens bien). Quand je corrige, ma logique est que le lecteur ne doit pas être pris par la main. Si on lui explique des choses qu'il sait déjà, je considère que c'est en trop. L'auteur reste bien sûr maître de son texte, mais je lui signale tous ces endroits-là Smile
 
Minirock
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  30/08/2019
    
                         
Minirock  /  Homme invisible


Je connaissais pas mais j'irai jeter un coup d’œil, merci Smile
 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  372
   Âge  :  25
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Tapage au bout de la nuit


Après le problème des œuvres longues c'est que (en plus de la frilosité des éditeurs) c'est un travail de correction/relecture/amélioration plus important à faire. Il est plus facile de commencer par un livre "court" pour privilégié la qualité à la quantité.

L'idéale quand on veut faire quelque chose de plus long est de commencer par un OS qui se suffit en lui même mais avec une ouverture permettant de mettre en place une suite.

Beaucoup d'auteurs ont commencé comme cela.

Le plus connu d'entre eux est JKR avec Harry Potter et la pierre philosophale :
- Un texte assez court (302 pages) mais assez long pour avoir de quoi travailler
- Un scénario qui se suffit à lui même (Voldemort cherche à tuer Harry mais ce dernier le vainc à la fin)
- Une ouverture sur de possibles suites (Albus : "Ouais, en faite Voldemort reviendra peut être mais good job gamin")
 

 Trilogie pour débutant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-