PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 Avec qui êtes-vous confiné.e ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Et comment le vivez-vous ? qu'est-ce que ça change dans vos interactions ?

Je suis seule pour ma part, et j'interagis en visio avec mon amoureux, mes parents, mes collègues. Je passe aussi beaucoup de temps sur JE, Instagram, Facebook, pour trouver une émulation.
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1027
   Âge  :  48
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Effleure du mal


Bonjour

Je suis confinée avec mon mari et mes enfants. Je me doute que vivre seule ne doit pas être évident, mon frère est seul, il tourne en rond. Heureusement, il y a le téléphone, mais ça ne remplace pas une présence. J'appelle très souvent ceux qui me manquent, on ne se voit plus, mais on se console en se disant que bientôt, on en rira.

Je vis très bien cette situation car mon mari télétravaille, du coup il ne part plus aux aurores pour rentrer une fois les enfants au lit. Nous sommes tous les quatre à préparer la cuisine , jouer en famille, passer vraiment du temps ensemble, ça nous manquait. Donc pour moi ce n'est pas une épreuve, sauf quand je dois jouer à la maitresse, là oui, c'est une autre paire de manche. Je ne suis pas instit, sinon je le saurais.

Courage et prends soin de toi.
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  8746
   Âge  :  28
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Je suis confinée avec mon copain, mais on a un trois pièces ce qui nous permet, et on a conscience que c'est une chance, de distinguer les espaces, leurs fonctions et les moments de la journée. Pour nous ça ne change pas grand-chose parce qu'en réalité nos modes de vie font qu'on est déjà beaucoup à la maison en temps normal (sauf en ce qui concerne mes déplacements d'un bout à l'autre de la France, qui intervenaient 3 ou 4 fois / mois – je trouve presque reposant de n'avoir plus à les faire, étant très casanière...)

Sinon, je constate une interconnexion densifiée avec les ami·es et la famille, qui n'est d'ailleurs pas désagréable. Ma petite sœur m'envoie des petites vidéos et des messages vocaux tous les jours ; j'appelle mes parents et mes grand-mères une fois par semaine, contre un peu moins souvent d'ordinaire. Une présence numérique plus régulière, et réconfortante, via Skype / Zoom / Discord / les RS et JE, avec les ami·es. Et surtout, le plus "neuf", qui implique vidéo et son alors qu'à l'ordinaire, c'est plutôt l'écrit qui triomphe. L'impression de présence en est renforcée, et je trouve chouette d'inventer des façons neuves, qu'on n'expérimente pas d'ordinaire, de faire groupe à distance (apéros skype etc). Je trouve cette présence amicale très réconfortante.

Et sinon, les rares interactions sociales en coprésence sont également plus chaleureuses. La caissière à qui j'ai eu affaire, par exemple, m'a souri mille fois derrière son masque, ça faisait trop de bien de voir un être humain réel é è et les voisin·es à 20h, même s'iels sont éloigné·es (l'immeuble juste en face est un garage).


Poésie – Traque – Liquide – Roman – Miettes – Nouvelles – L'heure du thé – Thèse – Ecriture - Journal - ça raconte - Îles
 
Lenfant
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1047
   Âge  :  32
   Localisation  :  J'ai tout rangé l'appartement
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
Lenfant  /  Effleure du mal


Je suis confinée avec le pape ; sympa mais quand il a fait son petit rhume l'autre fois il m'a fait peur ! Alors maintenant on ne se voit plus qu'au dîner, et encore, on a mis la rallonge de la table comme ça elle est bien grande, pis on se met chacun.e à un bout (ça fait largement 1 mètre de distance).
 
Moïra
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2763
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  qui murmure à l'oreille des planctons


Seule, dans 10 m² mais j'ai quelques chemins dans la nature à proximité et en ce moment les arbres de Judée sont en fleurs drunken Donc bon j'ai pas trop à me plaindre

Et franchement je vis bien la situation, c'est limite si ça ne me déplaît pas, je peux m'organiser tranquillement pour mon stage, stage pour lequel j'ai jamais été aussi bien encadrée grâce à une routine hebdomadaire, via Skype, qu'on avait pas avant Laughing
 
Jezebeth
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2381
   Âge  :  21
   Pensée du jour  :  Notre père qui êtes aux cieux restez-y.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Jezebeth  /  Guère épais


je suis confiné avec ma famille ; je l'aurais très mal vécu il y a quelques années, mais là j'ai l'impression que nos relations se sont beaucoup apaisées, donc c'est très supportable
le problème principal est mon père qui souffre de démences, il peut être assez imprévisible déjà en temps normal, alors là c'est assez accru, mais en même temps je le trouve plus apaisé que d'ordinaire, c'est étrange
et aussi j'ai la chance d'avoir une chambre pour moi seul
 
Aquae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  894
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  01/12/2016
    
                         
Aquae  /  Amazone du Dehors


Je suis confinée avec ma mère et ma petite sœur (et le chat I love you ), avec lesquelles je vis aussi en temps normal, sauf que d'habitude je passe au moins deux ou trois jours par semaine chez des ami-es à Paris... Nos relations ne changent pas tellement, je crois qu'on essaye toutes les trois d'éviter ce qui pourrait provoquer des tensions. Mais on a la chance d'avoir un jardin avec une sorte de garage réaménagé en salon où on peut s'isoler !
En revanche, tous les trucs idiots qui peuvent m'énerver d'habitude (du type partage des tâches ingrates) m'énervent encore davantage bounce

Et comme tout le monde, j'aimerais qu'on me délivre un diplôme de visioconférence à la fin de ce confinement hihi
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tu m’as fait rire Lenfant.
Vos témoignages sont très beaux je vous remercie, ils me donnent envie de compléter le mien.
J’ai un grand deux pièces que je partage d’habitude avec mon conjoint, qui est confiné au Maroc. Nous laissons nos webcams et nos micros allumés dans nos chambres pour nous donner une impression de proximité.
Être confinée seule dans un grand espace accentue le sentiment de vide. Pour avoir un fond sonore,  j’allume la TV alors que je ne la regarde pas d’habitude. J’ai besoin de bruit autour de moi.

Comme Pasiphae, les rares interactions avec les personnes que je croise dans mes déplacements de première nécessité sont plus chaleureuses, les files à l’extérieur des supermarchés sont une occasion d’échanger avec mes voisin.es à distance (lorsque nous avons un masque).

Je suis heureuse lorsque nous applaudissons les soignant.es à 20h. Mes voisin.es et moi nous donnons rendez-vous avec nos casseroles pour faire un maximum de bruit. Ce sont des moments d’émulation qui me réjouissent.
 
Moïra
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2763
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  qui murmure à l'oreille des planctons


Pareil Loubna, quand je fais quelque chose qui ne demande pas une grosse concentration, j'aime bien laisser des podcasts de France Culture ou des vidéos en fond sonore (même si je ne fais pas gaffe à tout ce qui se dit). Mais le matin j'apprécie énormément le silence et le calme.
 
Kavanaugh
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  518
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  30/03/2020
    
                         
Kavanaugh  /  Gloire de son pair


Je suis confinée avec deux amies, qui sont venues me rejoindre le lundi soir car elles vivaient dans des petits studios de 15-20 mètres carré. Nous nous partageons mon 70 mètres carrés sans difficulté. On apprend à vivre ensemble, il y a eu des petites tensions évidemment mais on a réussi à en parler à chaque fois.
L'idéal serait que chacune ait sa chambre mais ce n'est pas possible.
En tout cas, on s'en souviendra longtemps de cette cohabitation Smile
 
Tim
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5725
   Âge  :  32
   Localisation  :  Oxfordshire
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


Je suis confiné seul dans 30 m2, je ne ressens pas particulièrement le besoin de sortir ; terriblement frustré de rater la migration de printemps pour l'observation des oiseaux, certes, mais je ne trépigne pas avec une besoin "physique" d'y aller, à partir du moment où je sais que c'est impossible. En plus, comme tous les autres observateurs sont confinés aussi, il n'y a pas la tentation de voir passer des rapports d'espèces rares dans les environs :mrgreen:

Ma copine est confinée de son côté aux Etats-Unis (sans vraie restriction quant à ses sorties, mais elle n'a pas envie de se retrouver dans la situation de devoir côtoyer le système de santé américain, donc elle se limite autant qu'en France pour aller dehors)... on est en Hangout quasi-constant, quitte à vaquer chacun de notre côté avec la caméra lancée et le micro coupé.
http://timslam.blogspot.com
 
Sieur Rongeur
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  63
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  07/03/2020
    
                         
Sieur Rongeur  /  Clochard céleste


Seul dans un 20m2, sans téléphone et avec une connexion minable.  Une relation pas terrible avec mes parents, mes contacts avec eux ce sont limités à un "ça va ?" depuis le début du confinement. Heureusement que j'arrive à tenir sans contact humain, c'est un peu moins vrai avec la nature et le soleil.
 
leasaurusrex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1340
   Âge  :  122
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
leasaurusrex  /  Tentatrice chauve


Je suis confinée dans mon 40m² proche campagne avec Tyran le chat et Cerbère la chienne. Je me considère donc comme très privilégiée. Je sors ma chienne deux fois par jour dans les limites imposées. C'est dur pour elle et pour moi, car nous avons l'habitude de marcher vraiment beaucoup...  Le beau temps m'aide à avoir le moral, j'ai l'impression d'être au début de l'été.

Je suis quelqu'un d'assez solitaire, donc la solitude ne me fait pas peur, je sais très bien m'occuper seule et je ne suis pas forcément à la recherche des gens au quotidien.

Mais ce confinement a été très dur à vivre au début car j'étais dans une phase socialement très active, et devoir y renoncer du jour au lendemain a été vraiment difficile. Être confinée sans pouvoir voir personne, ça voulait dire me retrouver avec moi-même exclusivement alors que je n'en avais pas vraiment envie. Et ça voulait dire aussi rompre le contact fragile avec une personne en particulier, ce qui m'a fait très peur (et je m'inquiétais d'autant plus de l'effet du confinement sur cette personne).
Enfin, j'ai tendance à être une amoureuse de la liberté, je peux très bien supporter un confinement choisi, mais imposez-le moi et je vais avoir beaucoup de mal à l'accepter sans pour autant le briser (disons que je vais "juste" être en colère de me voir privée de ma liberté).
Au début, donc, je ne dormais et mangeais quasiment pas.

Mais maintenant, ça va mieux.

Mon manager m'appelle toutes les semaines pour me tenir au courant des grandes directives à l'échelle du groupe et de notre service en particulier (je ne peux pas télétravailler par manque de matériel).

J'ai trouvé de quoi m'occuper la journée : je me suis inscrite au Camp NaNo d'avril, et j'écris un nouveau roman. Ce n'est pas tous les jours facile de m'y tenir, mais ça me donne un but, et pendant quelques instants je m'évade un peu.
J'accepte d'avoir un rythme différent, et j'apprends à organiser mes journées selon mes envies et mon état d'esprit du moment. J'accepte que la productivité n'est pas obligatoire, mais je me contrains aussi à ne pas "plonger" dans le néant.
Tous les jours ne sont pas faciles, loin de là. La déprime me guette encore parfois, donc j'essaie aussi de prendre le temps pour moi et de relâcher la pression quand j'estime qu'elle devient néfaste. Je ne parle quasiment pas de mes coups de mou à mes proches, je ne veux pas les inquiéter, je préfère être la fille forte qui les écoute quand ils ont besoin d'une oreille attentive.

Je vis aussi beaucoup mieux le confinement depuis que j'ai été rassurée : certains de mes proches retrouvent un nouveau souffle grâce à cet isolement forcé, et je les sais en sécurité, ce qui me permet de dormir de nouveau.

WhatsApp et Discord sont ouverts quasiment en permanence de mon réveil à mon coucher. J'organise des "apéro visio" avec ma famille, je débats de sujets intéressants ou rigolos avec les JE, je garde contact avec mes amis, et au moins une fois par semaine, j'envoie une vague de messages à ceux avec qui je ne corresponds pas au quotidien. Je découvre une nouvelle manière de renforcer mes relations, même si je suis plutôt quelqu'un de bavard à l'écrit de manière générale.

Maintenant, je redoute autant que j'attends la fin du confinement.
 
Paulemile
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1353
   Âge  :  36
   Localisation  :  Esbly (77)
   Pensée du jour  :  Dans la tête de Doug Marlow
   Date d'inscription  :  09/11/2018
    
                         
Paulemile  /  Tentatrice chauve


Confiné avec ma compagne, mon chien et mes trois chats.
Les animaux sont ravis et on n'a pas envie de se massacrer avec ma copine, malgré ce que veulent faire croire certains messages matraqués par la télé ou la radio (je parle bien de se supporter, pas de violences conjugales qui augmentent, ça il faut bien sûr le dénoncer).
On est en télétravail tous les deux, donc ce qui change réellement, c'est qu'on ne prend pas le train pour aller au bureau...
On a un jardin et une maison, donc on s'en sort extrêmement bien (petite pensée aux gens en appart, ça doit vraiment commencer à devenir pesant).

Au sujet de la famille, comme je me suis clashé avec ma mère et mon beau-père juste avant le confinement (embrouille qui menaçait d'éclater depuis longtemps), ben on ne se donne pas trop de nouvelles ; ma grand-mère a d'emblée pris parti pour ma mère sans connaître ma version de l'histoire, ce qui ne me surprend pas.
Du côté de mon père, on s'appelle un peu plus souvent. Lui vit déjà confiné en temps normal (écrivain à plein temps avec un côté ours solitaire exacerbé :mrgreen: ), donc il ne le vit pas forcément mal.
 
Shub
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2892
   Âge  :  116
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roberto Bel-Agneau


avec mon ordinateur: ça va il se plaint pas trop
 

 Avec qui êtes-vous confiné.e ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-