PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
 

 Manuscrits et confinement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Imoen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  211
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  15/11/2019
    
                         
Imoen  /  Autostoppeur galactique


Bonjour à tous,

Une question me turlupine depuis que la France est entrée en confinement : les ME lisent-elles encore les manuscrits ou le retard va-t-il s'accumuler ?
Quasiment toutes les ME ont suspendu leurs parutions, certaines (dont la mienne) ont annoncé l'arrêt temporaire de leur activité et Grasset indique même sur son site qu'ils ne sont plus en mesure de traiter les manuscrits.
Alors évidemment, je comprends que lorsqu'on n'accepte que les manuscrits papier, comme Grasset, le confinement pose  un problème logistique. Je comprends aussi la décision de suspendre l'activité pour réduire la perte financière engendrée par la fermeture des librairies.
Mais pour les autres ME, celles qui acceptent les manuscrits par mail et n'ont pas fait d'annonce officielle sur une éventuelle fermeture, a-t-on une chance qu'elles continuent à lire les manuscrits qui leur ont été soumis ? Ou bien les délais de réponse vont-ils exploser ?
Si vous avez un avis ou des éléments de réponse, je suis preneuse de vos lumières ! Vous aurez deviné que j'ai un manuscrit depuis 15 jours dans la nature et que je m'inquiète de son avenir... Rolling Eyes
https://www.juliettesachs.fr/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


De source sûre, aucune n'accepte plus de manuscrits, ni papier ni par voie électronique, sauf ceux des auteurs déjà publiés chez eux, et encore.

Mauvais timing, hélas.

Il faut attendre.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13018
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


J'ai vu passer sur mon écran plusieurs cas de figure
- celles qui ont fermé temporairement, point barre
- celles qui font des promos numériques pour les lecteurs confinés
- celles qui demandent des manuscrits, justement parce qu'on est enfermés
http://scriptorium2.canalblog.com
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  530
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Gloire de son pair


Pourtant, j'aurais cru que lire des tapuscrits était une activité qui se faisait bien à la maison et que le confinement serait potentiellement l'occasion pour les plus petites ME de lire plus de tapuscrits.
En ligne
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
Pourtant, j'aurais cru que lire des tapuscrits était une activité qui se faisait bien à la maison et que le confinement serait potentiellement l'occasion pour les plus petites ME de lire plus de tapuscrits.

Non, là les ME tentent de sauver les meubles face à toute la chaine du livre qui s'écroule au niveau mondial; comme lire les manuscrits c'est le dernier truc à faire, c'est ce qui passe à la trappe. Pas facile non plus de minimiser les dégâts loin des locaux de la ME, avec ses collègues sur Skype.

Certaines petites ME pourraient fermer, d'ailleurs.

EDIT: sur Livres Hebdos on voit bien la catastrophe

https://www.livreshebdo.fr/article/les-distributeurs-suspendent-le-traitement-des-retours

Ce qu'explique bien Benoit Virot du Nouvel Attila

https://www.livreshebdo.fr/article/benoit-virot-que-devient-ledition-sans-librairie
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13018
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Pour ma part, je n'ai pas de vague d'envois de manuscrits prévue, alors je ne m'attarde pas sur les posts que je vois à propos des quelques maisons qui demandent aux auteurs de profiter du confinement pour finaliser leur manuscrit et l'envoyer.
Inutile de me demander des noms : je suis sûre d'avoir vu passer sur mon écran au moins deux maisons dans ce cas, mais je n'ai pas pris note
Cependant, je ne suis pas sûre que je m'attarderais plus sur ces posts si j'avais une vague d'envois en cours.
Trop d'incertitudes sur les semaines ou mois à venir.
Je comprends tout à fait les éditeurs qui ont choisi de fermer temporairement à 100% ou se focaliser sur la vente numérique pendant le confinement.

Et puis... je n'ai pas tellement la caboche en humeur de songer à mes textes, ces jours-ci.
Ce serait pourtant meilleur pour le moral que lire l'actualité
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Imoen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  211
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  15/11/2019
    
                         
Imoen  /  Autostoppeur galactique


Fabre a écrit:

EDIT: sur Livres Hebdos on voit bien la catastrophe

https://www.livreshebdo.fr/article/les-distributeurs-suspendent-le-traitement-des-retours

Ce qu'explique bien Benoit Virot du Nouvel Attila

https://www.livreshebdo.fr/article/benoit-virot-que-devient-ledition-sans-librairie

Ok, c'est carrément déprimant. J'avais une sortie prévue chez City le 1er avril, reportée. Je me doute que le roman finira par sortir, mais dans quelles conditions ? Et j'en ai une autre de prévue aux éditions de l'Opportun en septembre : vu ce que je lis dans ces articles, je me dis que même elle risque d'être impactée.

Bref, triste période. J'ai attaqué un nouveau manuscrit pour passer le temps, mais j'avoue, la motivation manque un peu. Neutral
https://www.juliettesachs.fr/
 
Imoen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  211
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  15/11/2019
    
                         
Imoen  /  Autostoppeur galactique


Séléné.C a écrit:
Pour ma part, je n'ai pas de vague d'envois de manuscrits prévue, alors je ne m'attarde pas sur les posts que je vois à propos des quelques maisons qui demandent aux auteurs de profiter du confinement pour finaliser leur manuscrit et l'envoyer.

Merci de l'info Sénélé, au moins cela veut dire que certaines ME restent intéressées par les manuscrits.
Et bon courage à toi, c'est vrai que la période n'est pas facile Neutral
https://www.juliettesachs.fr/
 
wannakillromeo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  687
   Âge  :  30
   Localisation  :  Grenoble
   Date d'inscription  :  31/03/2013
    
                         
wannakillromeo  /  Hé ! Makarénine


Je m'incruste !
J'ai une sortie en juin, chez Gulf Stream Éditeur. Je ne sais pas ce qui adviendra. Ce qui m'inquiète surtout c'est PLS, paru en février. Si le démarrage était très bon, il est clair que la suite sera plus délicate.
Pour 2021, j'ai deux manuscrits en lecture dans deux maisons différentes. J'ai papoté vite fait avec les éditrices en question via FB. Pour l'instant c'est la stupeur, un peu de mélancolie, et c'est parfaitement normal. Moi-même j'ai beaucoup de mal à bosser. Du mal à me sentir autrice. Je ne suis pas la seule. Les éditeurs n'éditent plus, les libraires sont chez eux, les chroniqueurs n'ont pas le cœur à chroniquer, les représ ne représentent rien, les salons s'annulent ; chaque acteur de la chaîne est impacté.
Difficile donc de répondre à la question initiale.
Parce qu'il y a autant de réactions que d'individus.
& ce n'est pas grave.
On redevient tous humains, simplement, et personne n'en voudra à personne.
Courage à tous  I love you
http://joannerichouxauteur.over-blog.com/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  779
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Salut!

Je pense aussi que les manuscrits sont forcément à l'arrêt et qu'il ne s'agit pas tant d'une fermeture temporaire que d'une appréhension énorme de l'avenir (et je dirais que cela concernera tant les grosses ME que les petites; ce sont d'ailleurs surtout les grosses qui sont impactées à court terme par la fermeture des librairies).
Les économistes sont unanimes sur le fait qu'une crise économique mondiale se prépare et si j'étais éditeur, ce n'est pas le moment que je choisirais pour lancer de nouveaux auteurs.
Ca me déprime aussi, j'avais lancé une nouvelle vague qui va juste faire un flop, mais je pense qu'il ne faut pas trop fonder d'espoir sur le livre pour le moment. Disons que ce qui fonctionnera sera une bonne surprise! :flower:
 
Delf
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1884
   Âge  :  46
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  20/11/2012
    
                         
Delf  /  Journal du posteur


En tous cas, certains éditeurs en profitent pour purger la liste des manuscrites en attente: j'ai reçu un gentil refus cette semaine...

Mais franchement, pour nous autres, écrivains en devenir ou qui ne vivons pas de notre plume, le mal est moindre, il faut relativiser. Pensez à ceux dont c'est la seule source de revenu. Qui perdent tout, salons scolaires, sorties... et je ne parle que de l'auteur, mais les autres acteurs de la chaîne du livre prennent cher. Je pense que beaucoup de petites maisons d'édition ne s'en relèveront pas. Pour nous, c'est un contretemps fâcheux car nos manuscrits devront attendre. C'est un crève coeur car nos sorties sont repoussées. C'est un déchirement car nos livres tout juste sortis n'ont pas eu le temps de joindre leur public. Mais pour les pros de la plume, c'est une catastrophe financière, le chômage technique. On peut encore les aider un peu en achetant leur livres en numérique.

Quand à nous, patientons (si on a un manuscrit dans le pipe), ou écrivons (si vous y arrivez, moi c'est panne sèche). Prenez soin de vous!
http://www.delphine-laurent.com/
 
Sieur Rongeur
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  63
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  07/03/2020
    
                         
Sieur Rongeur  /  Clochard céleste


Delf a raison, à la fin du confinement, ça va être un carnage pour le monde du livre. On va dire adieu à de très nombreuses librairies, je pense.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13018
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Unes des annonces demandant des manuscrits vient de me repasser sur l'écran
http://www.leseditionsdavallon.com
https://www.facebook.com/leseditionsdavallon/
Petite maison associative
Je ne connais pas. C'est un post sponsorisé sur facebook qui me l'a montré.



Tout à fait d'accord sur la perspective de "carnage" ou "hécatombe"... hélas...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3341
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Delf a écrit:


Mais franchement, pour nous autres, écrivains en devenir ou qui ne vivons pas de notre plume, le mal est moindre, il faut relativiser.

On peut ne pas vivre de sa plume et pourtant n'avoir que celle-ci comme source financière. Donc la précarisation, ça touche tout le monde. Vraiment tout le monde.

 
calypsa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  293
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  16/12/2019
    
                         
calypsa  /  Autostoppeur galactique


Merci @Séléné.C
D'autres annonces de maisons d'édition demandant des manuscrits ?
 

 Manuscrits et confinement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 15Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-