PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 Qui est-on lorsque notre mémoire s'évanouit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Artar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  72
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  “Talent is helpful in writing, but guts are absolutely essential.”
   Date d'inscription  :  31/07/2019
    
                         
Artar  /  Clochard céleste


Bonjour à tous Smile

Alors, ça pourrait être un titre de philo, mais plus sérieusement je fais ce post pour avoir votre avis (si possible de personne qui aurait connu / entendu parler de quelqu'un qui aurait perdu la mémoire ?) sur cette question.

J'écris en ce moment un roman qui va faire passer les personnages par une phase où peu à peu leurs souvenirs vont se déliter pour laisser leur mémoire plus ou moins vierge.

La question, c'est une fois que le disque dur est effacé, comment je fais ?

Evidemment c'est à moi de répondre à la question, et j'ai déjà plusieurs idées / pistes pour décrire cette lente reprise de conscience de ma personnage principale (découverte du lieu, prise de conscience rapide d'elle-même et de sa pensée, ne reconnaît pas son compagnon, même des trucs assez évidents comme quoi il est un homme et elle est une femme, etc.)

Si vous avez des avis et des idées sur le sujet, j'aimerais bien les lire pour comprendre quelle serait une autre vision de la perte de mémoire Smile A quel degré vous laisseriez les fondamentaux ou non, et d'autres détails du même genre. Il n'y a pas de réponse absolue évidemment, mais ça m'intéresse de voir comment d'autres traiteraient la chose.

Merci beaucoup !
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Je n'ai pas vraiment de réponse là-dessus, n'ayant jamais vécu cette expérience ni rencontré quelqu'un à qui ce soit arrivé...

Est-ce que tu as lu la bande dessinée XIII ? en particulier le tome 1 ?
http://scriptorium2.canalblog.com
 
LuigiR
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  650
   Âge  :  55
   Date d'inscription  :  30/10/2018
    
                         
LuigiR  /  Hé ! Makarénine


L'histoire d'un ou d'une amnésique, c'est une ficelle assez commune dans la littérature : XIII (bd), la mémoire dans la peau de Ludlum, Siegfried de Giraudoux, j'en oublie surement.

Dans la vraie vie, c'est beaucoup plus dur. Il y a eut l'histoire de cet amnésique qui jouait du piano.
https://www.lemonde.fr/europe/article/2005/08/22/le-mystere-piano-man-s-eclaircit-enfin_681881_3214.html

Tu devrais trouver plein d'infos là-dessus !

En fait, un amnésique ne peux pas avoir une vie normale : il est très lourdement handicapé. L'amnésique qui sauve le monde et retrouve son histoire, c'est du pipeau !
 
Eyre
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  214
   Âge  :  30
   Localisation  :  Genève
   Date d'inscription  :  17/09/2017
    
                         
Eyre  /  Autostoppeur galactique


J'ai lu récemment 'Cristallisation secrète' de Yôko Ogawa, où les personnages perdent la mémoire de la signification de certains objets qui deviennent interdits et des souvenirs associés. C'est sur fond de dictature, on voit que les gens pour la plupart s'adaptent et acceptent (certaines personnes, elles, continuent de se souvenir).  Il y a aussi une mise en abîme avec la narratrice qui est écrivaine et dont ses romans tournent tous autour de la perte. J'ai beaucoup aimé Smile. En l’occurrence la perte de mémoire ici sert de métaphore à la dictature, mais on peut aussi y voir le passage du temps et l'oubli qui en résulte.

Je ne sais pas si ça peut t'aider, après tout dépend de la raison pour laquelle tes personnages perdent la mémoire et les idées que tu  veux faire passer, mais aussi le genre de ton roman Smile
https://linktr.ee/v_eyre_te
 
Artar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  72
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  “Talent is helpful in writing, but guts are absolutely essential.”
   Date d'inscription  :  31/07/2019
    
                         
Artar  /  Clochard céleste


Merci pour tous les renseignements, je connais des gens qui sont en études de Psycho je vais me renseigner. J'irai aussi checker la BD qui a été évoquée, même si c'est compliqué d'acheter quoi que ce soit en ce moment.

Pour répondre à Luigir : Je prends compte de ce que tu me dis, mais j'espère que mon roman ne se résume pas au cliché dont tu parles ^^ En gros c'est un monde isolé, sans que notre réalité soit présente, où les personnages sont un peu sous le joug d'un Dieu (qui même s'il n'apparaît pas semble apporter des choses), et une série d’événements mènent les personnages à perdre la mémoire. Pas question de sauver le monde, c'est plus une péripétie (certes majeure) qu'un événement déclencheur qui justifie tout le roman. Mais je ferai peut-être une facilité scénaristique pour éviter que les persos se remettent trop vite de leur amnésie.

Typiquemetn s'il y a plusieurs sortes d'amnésie, vu qu'on est dans un style qui se rapproche de la SF/Fantasy, je peux 'choisir' celle qui arrivera, et faire en sorte que mes personnages gardent leurs fondamentaux.

Mais je vais me renseigner, merci à tous pour les conseils Very Happy
 
s.tupido
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  560
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Gloire de son pair


Sur les différents types de mémoire/d'amnésie tu peux lire La m&moire fantôme de Thilliez. C'est un thriller qui pourrait t'apporter certaines infos sur le fonctionnement de la mémoire.
https://edewilmer.wordpress.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Si tu es patient et que tu recherches une expérience sensorielle pour t'inspirer plutôt qu'un témoignage, je te conseille le projet des Caretakers "An Empty Bliss Beyond This World". Ca parle du délitement mental d'une personne atteint d'Azheimer. Réputé pour être une des compositions les plus oppressantes jamais faite.

Ca dure 6h30 en entier, donc faut vraiment s'accrocher pour tenir l'expérience. Mais personnellement, ça me fait effet en moins d'une heure. Et je suis du genre à me moquer de ce genre de choses, mais c'est vraiment très prenant, viscéral. D'une certaine manière, j'ai eu le sentiment de vivre cette confusion. Pas d'identité immédiatement, mais quelque chose qui s'en rapproche.

Je me souviens que la première fois que je l'ai écouté, avec un ami, on a fini dans un état introspectif, à aborder des sujets très étranges et profonds. Pas profond dans le sens intellectuellement profonds, profonds dans le sens enterrés en nous. C'est aussi l'une des seules fois où j'ai eu aussi peur de ma vie.

C'est assez intelligent dans sa composition. Beaucoup de morceaux vont se répéter plusieurs fois, mais dégradés, altérés, distordus. Pour simuler l'effet d'une mémoire entrain de se détruire. Ca termine par être familier sans être reconnaissable. Tu sais que c'est quelque  chose que tu connais, que tu as connu, mais tu ne peux plus le nommer.
C'est nostalgique. Ca rappelle l'idée qu'on se fait d'une chose très tard dans la nuit, qu'on soit vieux ou non.  C'est d'avantage sur la mémoire en soi que sur la perte d'identité, mais peut-être que ça t'inspirera.

Pour finir, c'est inspiré de la scène finale de Shining. Avec le zoom sur la photo. Le ballroom hanté de façon générale. Si ça peut t'aider à acheter la chose.

Courage pour ton projet.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Qui est-on lorsque notre mémoire s'évanouit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-