PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 correction et relecture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
AWW
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  152
   Âge  :  52
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  03/09/2019
    
                         
AWW  /  Tycho l'homoncule


J'ai eu ce matin une discussion avec un correcteur professionnel qui travaille avec une centaine d'auteurs et d maisons d'éditions. Au cours de l'échange, je lui ai affirmé que chez un éditeur à compte d'éditeur, la correction du manuscrit était à la charge de l'éditeur.

Il m'a affirmé le contraire : "Si l’auteur commet des fautes, elles ne seront pas corrigées. (...) l’éditeur demande plutôt à son auteur de me contacter quand il constate un problème d’orthographe (...) il me contacte alors pour réaliser tout le travail de correction, de relecture, de réécriture, de sublimation textuel".
Bref, pour lui, l'éditeur (le vrai, à compte d'éditeur) ne fait strictement rien pour la correction du texte. Je suis resté perplexe car je pensais naïvement avoir compris le contraire, sinon, cela s'apparente à du compte d'auteur déguisé (vers un tiers)... même si l'auteur ne doit pas livrer un torchon plein de fautes.
De même, l'idée de la sublimation textuelle... me fait repenser aux "nègres" d'antan... où finalement l'auteur n'est qu'un poète-nom mercantile;

Pour vous auteurs édités à compte d'éditeur, qui "corrige" vos manuscrits édités chez un éditeur à compte d'éditeur ? Vous-même ? Un tiers professionnel, payé par qui ? L'éditeur s'en charge ?
http://alexandrerogerauteur.wordpress.com
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5019
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Les corrections éditoriales n'ont pas commencé de mon côté, mais une amie qui est éditée à compte d'éditeur n'a pas donné un sou pour ses corrections.
Elle a reçu son texte révisé par la correctrice (avec indication des fautes, des répétitions, des tournures à corriger, des suggestions pour raccourcir ou au contraire étoffer les passages qui lui semblaient essentiels, etc.). Elle s'est ensuite chargée de valider ou non les corrections, et de corriger les passages qui le réclamaient. C'est l'éditrice qui a choisi la correctrice et qui les a mises en contact, mon amie n'a rien eu à faire de son côté à part retravailler le texte avec les commentaires reçus.


correction et relecture Cde10010correction et relecture Ftbout10correction et relecture Insta11correction et relecture 1539428768-d-p-boutoncorrection et relecture 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah
 
Irvyn
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1449
   Âge  :  30
   Localisation  :  Sous l'éclipse
   Pensée du jour  :  "When gender is a social construct, but being fat is genetics"
   Date d'inscription  :  08/12/2015
    
                         
Irvyn  /  No fun allowed


En effet, le travail du correcteur n'est (normalement) pas de modifier le texte de sorte à lui donner une direction différente, même si la différence est infime, et doit s'en tenir au respect de la langue, rien de plus. Si des tournures sont bancales et à changer, c'est au correcteur de pointer du doigt le passage en question, et à l'auteur de modifier.
Il est tout à fait possible pour l'éditeur de demander une correction de l'auteur avant même tout travail du correcteur si trop de fautes sont présentes dans le texte.
Aussi, si un roman truffé de fautes paraît, ce n'est pas l'auteur qui sera le premier à être blâmé.
https://auteurnegora.wixsite.com/necrosang
 
Lady Ramkin
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  29
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  01/01/2020
    
                         
Lady Ramkin  /  Petit chose


En effet, c'est normalement à l'éditeur de choisir le correcteur et de le rémunérer. Pour ma part, j'ai été mise en contact avec le correcteur par la ME et nous avons échangé sur les fautes, tournures, incohérences etc. Au final, ce fut un vrai travail d'équipe entre lui et moi, car nous avons revu pas mal de détails ensemble (purement syntaxiques, les éléments scénaristiques n'ont pas été touchés). L'éditeur ne s'en est jamais mêlé, mais c'est bien lui qui a pris en charge financièrement le travail du correcteur. Cela ne me parait pas sérieux de laisser l'auteur se débrouiller tout seul avec ses corrections...
https://a-r-morency-46.webself.net/accueil
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  829
   Âge  :  37
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Double assassiné dans la rue Morgue


De mon côté, l'éditeur donne directement mon texte à un correcteur. Il m'est renvoyé avec un listing précis de toutes les corrections, à moi ensuite de les valider ou de justifier pourquoi je ne les refuse (par exemple, un néologisme que je souhaite garder, une ponctuation abusive pour donner un ton...).
Il n'est jamais question de me débrouiller tout seul ou de débourser le moindre centime.
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
Anna Labrousse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  497
   Âge  :  60
   Pensée du jour  :  Vous êtes vivant, alors vivez !
   Date d'inscription  :  30/04/2019
    
                         
Anna Labrousse  /  Pour qui sonne Lestat


Comme les autres, je confirme que l'éditeur te met en contact avec un correcteur qui fait des propositions de correction que tu valides ou pas. Ce correcteur est payé par la ME.

Cela est finalisé quand tu signes le Bon A Tirer. Ton texte part alors chez l'imprimeur, il n'y a plus de modifications mais jusque là, c'est un principe de navette entre l'auteur et le correcteur. Tout cela est pris en charge financièrement et matériellement par la ME.
http://sylvielassalle.fr
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3746
   Âge  :  109
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


Les ME avec qui j'ai signé prenaient également en charge tout le travail éditorial, corrections et révision de texte comprises. Il n'a jamais été question de payer moi-même le correcteur. Mais il est vrai que je fais peu de fautes d'orthographe/syntaxe, peut-être que si j'avais remis des textes bourrés d'erreurs il en aurait été autrement ? (enfin, je pense surtout qu'ils auraient été refusés)


La bande-annonce
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1905
   Âge  :  37
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Aww, peut-être que le correcteur que tu as rencontré sous-entendait que les ME n'ont pas de correcteurs employés et que donc elles délèguent à des correcteurs extérieurs ? Mais dans tous les cas, c'est la ME à compte d'éditeur qui paie.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  30/10/2013
    
                         
Eagleye69  /  Petit chose


Même constat de mon côté. C'est l'éditeur qui s'est occupé de la correction. Il m'a transmis ensuite le fichier pour des remarques éventuelles. Je n'ai rien eu à payer et aucun contact à prendre personnellement avec un correcteur. Je pense que le correcteur dont tu parles travaille souvent avec des pseudos maisons d'édition.
 
AWW
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  152
   Âge  :  52
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  03/09/2019
    
                         
AWW  /  Tycho l'homoncule


Tengaar a écrit:
Aww, peut-être que le correcteur que tu as rencontré sous-entendait que les ME n'ont pas de correcteurs employés et que donc elles délèguent à des correcteurs extérieurs ? Mais dans tous les cas, c'est la ME à compte  d'éditeur qui paie.

Oui, tu as raison, cela faisait aussi partie de la discussion, à un autre moment, puisqu'il a raconté qu'autrefois l'éditeur disposait d'un service de correction appelé le "cassetin", ce qui n'était plus le cas aujourd'hui.

Je pense que l'essentiel de notre discussion portait sur les points suivants :
1) l'éditeur ne fait (et ne fait faire) aucune correction, ce qui explique que des livres sont publiés avec des fautes ;
2) quand l'éditeur constate qu'il y a trop de fautes, il demande à l'auteur de voir le correcteur; financement à charge de l'auteur.
http://alexandrerogerauteur.wordpress.com
 
Parisad
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  50
   Âge  :  44
   Localisation  :  france
   Date d'inscription  :  26/06/2018
    
                         
Parisad  /  Clochard céleste


Mon livre a été corrigé par le correcteur de la ME. J'ai simplement reçu les épreuves avec les corrections à valider, je n'ai rien payé et je n'ai pas du tout échangé avec le correcteur pendant la correction. La ME a tout fait.
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3588
   Âge  :  45
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


J'ai toujours eu des corrections éditoriales, payées par la ME, à compte d'éditeur.

Je distingue 2 types de corrections différentes :
- le "décoquillage" : langue pure, pas de correction de fond. TOUS mes textes en ME ont été décoquillés, aux frais de l'éditeur, par des correcteurs plus ou moins efficaces.

- les corrections éditoriales : l'éditeur peut demander des corrections de fond, des ajouts, etc. (2 possibilités : elles sont obligatoires, sinon pas de publication / elles sont facultatives, mais souvent, elles améliorent le texte)
Et/ou le correcteur peut proposer des reformulations quand c'est peu clair. (Là aussi, le correcteur est plus ou moins bon.)

Même dans les petites ME, je n'ai jamais eu à payer pour ce service, qui fait partie des "obligations" de l'éditeur. Sa réputation est en jeu...


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
cevhe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  06/07/2019
    
                         
cevhe  /  Petit chose


Bonsoir,

Ma petite expérience perso (un peu particulière : c'est un ouvrage technique)

L'éditeur a fait une première correction "en interne" pour les fôtes d'orthogaffe coquilles. Accessoirement, j'avais réglé Grammalecte pour LibreOffice pour utiliser l'orthographe réformée de 1990, ils m'ont tout repassé en orthographe traditionnelle. Pas très grave... Là ils ne m'ont pas trop demandé mon avis, sauf à l'un ou l'autre endroit. Efficace : j'en avais repéré quelques unes après l'envoi du manuscrit, elles ont toutes disparues, j'en ai trouvé une seule supplémentaire.

Deuxième passe : une auteur d'un autre ouvrage à fait la relecture "technique" : tester toutes les manipulations décrites, commenter la faisabilité et la clarté des explications, débusquer les implicites à expliciter, suggestions de modifications, etc. Comme je lui ai fourni une plateforme de test, j'ai pu voir dans les logs d'activité la réalité du travail : 15 jours à fond à tester dans tous les sens... J'ai été impressionné.

Le résultat : sur les 440 pages d'épreuves il devait bien y avoir 500 ou 600 remarques. Consigne de l'éditeur : répondre à TOUTES les remarques, soit pour accepter la suggestion, faire une modification, un ajout ou refuser en argumentant. Une semaine pour tout répondre... comme la semaine à commencé un vendredi après midi, j'ai négocié une rallonge pour avoir le deuxième week-end ;-) surtout qu'au niveau professionnel ce n'était pas franchement le moment...


Ah oui, pour répondre à la question initiale : je n'ai bien sûr rien payé...


Dernière édition par cevhe le Jeu 30 Jan 2020 - 23:45, édité 1 fois
 
LuigiR
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  551
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  30/10/2018
    
                         
LuigiR  /  Gloire de son pair


Bonjour Cevhe,
Je suis impressionné par ton témoignage.
j'ai hâte de connaitre ton éditeur et la nature de ton ouvrage !
Je ne suis pas sûr que tous les éditeurs d'ouvrage technique soient aussi sérieux !


 
cevhe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  06/07/2019
    
                         
cevhe  /  Petit chose


Je pense que je peux citer l'éditeur : éditions ENI
Pour le titre en lui-même, je ne sais pas si je peux ici, je ne voudrais pas donner l'impression de spammer le forum avec de la pub...
 

 correction et relecture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-