PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 PROBLÈME DE DIALOGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Artar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  72
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  “Talent is helpful in writing, but guts are absolutely essential.”
   Date d'inscription  :  31/07/2019
    
                         
Artar  /  Clochard céleste


Je n'ai pas lu toutes les réponses, mais j'ai un avis sur la question au cas où ça peut t'intéresser :

j'écris depuis quelques années, et je pense que ma façon d'appréhender les dialogue esy ce qui a le plus changé avec le temps. Au début c'était beaucoup de pavés de dialogue, puis j'ai commencé à intégrer des rappels (pour savoir qui parle et de quel façon), puis je me suis arrêté sur la méthode que j'utilise aujourd'hui, qui est de ne jamais enchaîner trop de tirets à la suite sans narration, sauf si c'est vraiment un effet de tac au tac que je veux insérer (ce qui est rare).

Le fait d'intégrer deux trois phrases de narration dans les dialogues fluidifie beaucoup le récit. C'est plus simple à faire en PDV interne mais dans tous les cas ça permet d'intégrer les jeux de regard, de posture au dialogue, qui le rend plus vivant tout simplement. Même des actes qui peuvent nous paraître basique (inspiration, remettre en place ses cheveux, faire des gestes, sourire, etc.) ont un impact important si tu les intègres à ton dialogue. En gros en enchaînant tirets après tirets c'est toujours plus difficile de capter l'émotion.

Et puis c'est ce que tu vois dans les bouquins en général. Les dialogues font partie du récit, même si on a tendance à vouloir le séparer du corps du texte parce que c'est ce qui nous est appris en français (un dialogue, c'est deux points ouvrez les guillemets).

Après je crois que ça a été dit au dessus, mais c'est toujours intéressant de récolter plusieurs avis Smile
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5411
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Tiens Artar, ça m'intéresse ce que tu dis.

Comment tu fais pour varier la narration entre tes lignes de dialogue ? J'avoue que dans les miens, j'ai l'impression de parler toutes les trente secondes des jeux de regard, de mains, de respiration...

Au bout d'un moment, ça devient un rien répétitif (pour moi, à écrire. A lire, peut-être moins.) J'essaie de causer d'autre chose, mais pas facile d'échapper à ces trucs de base.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Artar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  72
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  “Talent is helpful in writing, but guts are absolutely essential.”
   Date d'inscription  :  31/07/2019
    
                         
Artar  /  Clochard céleste


C'est souvent le problème principal, même avec cette méthode on peut avoir des personnages qui ont tendance à soupirer très souvent, ou à marquer des pauses (deux exemples qui peuvent m'arriver !).

Le fait est que dans un livre entier, il y aura des répétitions d'une moue ou d'une pause marquée dans deux dialogues à disons, 2 chapitres d'écarts. Mais ça fait aussi partie du personnage. On a tendance à aborder nos dialogues (dans la vie réelle) avec les mêmes "tics", et finalement à la lecture ce genre de répétitions sont invisibles. Le mieux c'est même d'associer des tics de dialogue propre à chaque personnage pour renforcer leur personnalité, ainsi que le réalisme global du dialogue.

Si les répétitions sont resserrées, elles doivent avoir un sens et donc une justification, sinon il faut trouver un autre moyen je pense.

J'ai aussi tendance à écrire des personnages qui pensent et anticipent beaucoup, et à intercaler des pensées, forcément toujours différentes. J'écris avec une narration omnisciente donc quand il est question de sujet jamais abordé (pour développer le monde dans lequel évolue tes personnages notamment), il est toujours possible d'intercaler deux phrases d'explication bien tournées.

Aussi il y a des parties de dialogues qui n'apportent rien et qu'il est nécessaire de passer sous silence par le biais de la narration.

Bref, il y a pas mal de moyens de varier justement du simple descriptif. Après j'avoue être habitué au point de vue omniscient donc c'est plus simple Smile Et tout ça je l'ai en tête depuis à peu près deux ans, avant j'avais vraiment tendance à faire des gros blocs de dialogues...

 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 PROBLÈME DE DIALOGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-