PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Editeurs VS Auto-éditeurs?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
XLTLTNDVL
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  48
   Localisation  :  Quelques part au milieu de la Nature sauvage
   Date d'inscription  :  19/10/2019
    
                         
XLTLTNDVL  /  Petit chose


Guanaco a écrit:
Bonjour,
L'inconvénient le plus gênant dans l'auto-édition est la visibilité. Je suis en auto-édition et voilà mon ressenti.

Avec un éditeur, ça peut être plus facile (mais pas toujours, certains livres ne sont pas mis en avant, on se demande pourquoi l'éditeur les a acceptés).

Bonne chance dans ton aventure éditoriale quel que soit ton choix final. Tiens nous au courant.

Merci Guanaco. Je préviendrai bien entendu la communauté des Lamas. Very Happy Very Happy Je prends ma décisions d'ici un mois pour une sortie avant fin novembre.
https://www.youtube.com/channel/UCovSCsWXGCthNs-wnaWXqKg/feature
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  852
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Wouah ! Si tôt ? D'habitude les délais en passant par un éditeur entre la signature du contrat et le moment effectif de sortie sont plutôt d'un an... Mais je suppose que c'est différent dans ton domaine ?
 
XLTLTNDVL
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  48
   Localisation  :  Quelques part au milieu de la Nature sauvage
   Date d'inscription  :  19/10/2019
    
                         
XLTLTNDVL  /  Petit chose


Yaëlle M. a écrit:
Wouah ! Si tôt ? D'habitude les délais en passant par un éditeur entre la signature du contrat et le moment effectif de sortie sont plutôt d'un an... Mais je suppose que c'est différent dans ton domaine ?

J'ai aucune notion du temPS; mAIS correction faite, 4ème de couv et couv faite. J'imagine que pour imprimer un livre, reste la mise en page, c'est pas une plombe?
https://www.youtube.com/channel/UCovSCsWXGCthNs-wnaWXqKg/feature
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  852
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Perso, je n'y connais rien, jamais rien publié. Mais de ce que j'ai lu ici, le temps dans le monde de l'édition n'est pas le même que celui chez le commun des mortels. ^^ peut-être que le plus simple est de demander à ton potentiel éditeur. Si jamais ta date de parution t'importe, alors tu pourras prendre en compte ça dans la balance (avec une donnée fiable). Smile
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13482
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Avant la publication, un éditeur commence par
> faire corriger le livre, ou du moins vérifier par un correcteur qu'il ne s'y trouve plus de fautes
étape qui peut être zappée s'il manque de moyens, mais dans ce cas il ne s'en vantera pas
> faire réaliser la couverture
étape souvent réduite, y compris chez les gros éditeurs, par emploi de couvertures préfabriquées ou composées par un graphiste à partir d'éléments "en kit", la réalisation d'une illustration étant plus chère... mais qui passe tout de même par un peu de temps et des échanges avec l'auteur qui peuvent rallonger. Dans ton cas, il y aura sûrement reprise d'une de tes photos, mais il faudra quand même le temps de la choisir.
> la mise en page
là, je ne pense pas que ça prenne des plombes, surtout pour un professionnel qui a les gestes bien en main... mais ton livre a sans doute des images qui vont rallonger le travail
> validation du bon-a-tirer par l'auteur
pas très long, mais exige tout de même un échange de mails et une petite réflexion de la part de l'auteur, et plus s'il refuse le BAT
> mise au point de la promo autour de la sortie du livre
là, je ne m'y connais pas du tout et ça varie sûrement beaucoup d'une maison à l'autre, mais je conçois mal qu'on puisse, sans zapper totalement, organiser ça en une journée
>>> d'ici fin novembre, cela veut dire une quarantaine de jours. Pour une grosse maison, c'est peut-être réaliste (je ne sais pas, mais ils ont un petit côté usine à livres et sortent parfois des livres très rapidement). Pour une petite ça me semble hyper-dur.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Sun-Na
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  64
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  05/08/2017
    
                         
Sun-Na  /  Clochard céleste


    La correction et la couverture sont déjà faites ? Par vous, ou par l'éditeur ?
    Cela me semble extrêmement bizarre qu'un éditeur commence un travail éditorial sans avoir de contrat signé ! Car si vous ne signez pas, il aura fait tout le travail pour rien.
    Si ces corrections ont été faites par vous, sachez qu'un éditeur à compte d'éditeur (donc qui ne demande aucune somme d'argent de votre part), repassera derrière vous avec un correcteur professionnel. Quant à la couverture, celle-ci est généralement choisie par l'éditeur (cela peut se négocier, mais généralement l'auteur ne peut imposer sa couverture déjà prête).

    Une sortie en 2019 me semble très surprenante (à moins qu'il ne s'agisse de compte d'auteur). Les éditeurs fonctionnent avec des référencements et des diffuseurs. Ils doivent généralement donner certaines informations à ceux-ci plusieurs mois à l'avance, pour que la sortie soit préparée. C'est pourquoi je serai très étonnée qu'ils publient votre livre avant le début de l'année 2020 au plus tôt.

    Si vous vous tournez vers l'édition classique, je vous conseille de demander ces renseignements à votre éditeur.

    L'autoédition a indéniablement l'avantage d'être beaucoup plus rapide. Et si c'est la rapidité que vous cherchez, ce sera la meilleure solution pour vous.
    Mais si vous vous tournez vers un éditeur à compte d'éditeur, cela prendra plus de temps Wink.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13482
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Sun-Na a écrit:

La correction et la couverture sont déjà faites ? Par vous, ou par l'éditeur ?Cela me semble extrêmement bizarre qu'un éditeur commence un travail éditorial sans avoir de contrat signé ! Car si vous ne signez pas, il aura fait tout le travail pour rien.

L'éditeur qui m'avait dit "oui" puis a changé d'avis m'avait dit aussi que rien ne pressait de signer le contrat, et il a dit la même chose à Lady Ravenya, qui, si ma mémoire est bonne, a signé le contrat une semaine avant parution.
Je ne dis pas cela pour justifier... au contraire ! Car j'ai beaucoup regretté d'avoir, au moment de notre accord verbal, écrit aux éditeurs ne m'ayant pas encore répondu. Surtout que cet accord ayant été conclu par téléphone et non par mail ou messenger, je n'aurais eu aucun moyen de protester s'il m'était venu à l'idée de le faire.
Sur le coup, j'avais pensé, effectivement, qu'il avait bigrement confiance en moi (il annonçait une parution au plus tôt six mois après), et que si deux mois plus tard un de ses concurrents m'avait dit "oui", il aurait perdu du temps pour que dalle.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Sun-Na
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  64
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  05/08/2017
    
                         
Sun-Na  /  Clochard céleste


    Séléné.C a écrit:
    L'éditeur qui m'avait dit "oui" puis a changé d'avis m'avait dit aussi que rien ne pressait de signer le contrat, et il a dit la même chose à Lady Ravenya, qui, si ma mémoire est bonne, a signé le contrat une semaine avant parution.
    Je ne dis pas cela pour justifier... au contraire ! Car j'ai beaucoup regretté d'avoir, au moment de notre accord verbal, écrit aux éditeurs ne m'ayant pas encore répondu. Surtout que cet accord ayant été conclu par téléphone et non par mail ou messenger, je n'aurais eu aucun moyen de protester s'il m'était venu à l'idée de le faire.
    Sur le coup, j'avais pensé, effectivement, qu'il avait bigrement confiance en moi (il annonçait une parution au plus tôt six mois après), et que si deux mois plus tard un de ses concurrents m'avait dit "oui", il aurait perdu du temps pour que dalle.

    Je vois, je n'avais pas envisagé le cas de figure suivant.
    Il faut effectivement faire très attention à la manière dont on s'adresse aux éditeurs. Certaines personnes peuvent croire que l'auteur a déjà donné son accord (même verbal) et que la signature du contrat n'est qu'une simple formalité. Lorsqu'un auteur reçoit un contrat, il doit vraiment se montrer prudent et mesuré tant qu'il n'a pas pris sa décision finale. Car l'éditeur qui aurait déjà commencé un travail éditorial, pourrait agir en justice pour rupture brutale des négociations en expliquant que l'auteur a lui a laissé croire en la signature définitive du contrat. L'auteur devra alors verser des dommages-intérêts à l'éditeur.

    Les éditeurs qui commencent un travail éditorial ne font peut-être pas forcément tous une confiance aveugle aux auteurs. Cela peut être pour certains éditeurs moins honnêtes de les "forcer" à signer un contrat. Ce n'est peut-être pas le cas pour vous et tant mieux, mais il faut quand même se méfier je pense.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13482
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Yep...
Tout à fait d'accord !
Ceci étant, dans le cas dont je parle, la confiance abusive n'était au niveau de l'éditeur plaqué par un auteur infidèle (j'ai au contraire annulé aussitôt tous mes envois) mais en sens inverse.
Et le fait qu'il ait tenu à discuter par téléphone, parce que aimant entendre la voix des gens avec qui il négocie, puis de ne pas répondre à mes relances par messenger, et ne pas mentionner son acceptation quand il m'a demandé de lui envoyer par mail une version encore relue de mon texte (et avec modifications des titres numériques et du sommaire, en prime), a eu techniquement pour effet que lui aurait pu argumenter sur une perte de temps suite à accord verbal, mais moi pas. Quand au message m'annonçant son changement d'avis, il était très bref lui aussi
Je ne sais pas si je trouverai éditeur pour l'un de mes romans ou serai encore en quête de maison dans un quart de siècle, mais ce qui est sûr c'est que je ne me laisserai plus dire "on signera plus tard, rien ne presse". Et je déconseille vivement à qui que ce soit d'accepter cela.
http://scriptorium2.canalblog.com
 

 Editeurs VS Auto-éditeurs?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-