PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Copier des scènes] Plagiat ou Inspiration?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  397
   Âge  :  26
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Tapage au bout de la nuit


Salut tout le monde,

Il y a pas longtemps (en faite il y a 2 minutes) je me suis rendu compte que l'une  des scènes que j'imaginais pour un projet provenait en réalité de l'une de mes œuvres préférés.

Je me demandais du coup, dans la construction de nos scènes où se trouve la limite entre le plagiat et l'inspiration? Est ce que le lecteur peut trouver ça choquant?

Je vous donne quelques exemples :

Exemple 1 :
Mes protagonistes on besoin d'un bateau. Le "fourbe" de la bande en repérè un et va défier son propriétaire aux cartes dans une taverne. Il gagne jusqu'à la manche finale qu'il perd.
Hors la "discrète" de la bande remarque que le capitaine trichait. (Star Wars : Solo ?)

Exemple 2 :

Deux de mes protagonistes s’attendait à trouver leur tuteur. Hors sa charrette est vide. Il s’interrogent sur l’absence de cette personne jusqu'à ce qu'elle se dévoile derrière eux et les réprimandes. (Harry Potter 2 ? - quoi qu'ici c'est un peu voulu en faite)

Et vous? Ca vous est déjà arrivé? Ces scènes sont elle à jeter? A garder comme clin d’œil?


Dernière édition par Le Renard Rouge le Sam 28 Nov 2020 - 17:42, édité 2 fois
 
Silence écrit
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2183
   Âge  :  36
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


Très sincèrement, il faudrait un plagiat BEAUCOUP plus visible pour que tu commences à avoir des ennuis légaux. Sans tes explications, je n'aurais jamais repéré tes sources d'inspiration.

Sois tranquille là-dessus. Wink
http://silenceecrit.wordpress.com
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2340
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Le plagiat c'est la recopie de parties de textes.
J'ai fait un "vrai" plagiat dans une de mes fanfics :

Ma scène :
L'alarme de son téléphone se mit à sonner. Le cauchemar était fini. Il ne viendrait pas.
Mais la vibration ne s'était pas encore éteinte, lorsque la porte s'ouvrit. Watson fit un bond malgré lui. Il n'avait entendu ni voiture dans la rue, ni pas dans l'escalier ; la porte elle-même s'était ouverte sans bruit. Sherlock parut sur le seuil.
"Excuse-moi des deux ou trois secondes de retard que je crois avoir mises à paraître, mais il est toujours interdit de frapper ces taxis londoniens" fit-il sans préambule.

L'originale :
— Eh ! il n’y a pas de bandits italiens ! dit Debray.
— Pas de vampires ! ajouta Beauchamp.
— Pas de comte de Monte-Cristo, ajouta Debray. Tenez, cher Albert, voilà dix heures et demie qui sonnent.
— Avouez que vous avez eu le cauchemar, et allons déjeuner, dit Beauchamp.
Mais la vibration de la pendule ne s’était pas encore éteinte, lorsque la porte s’ouvrit, et que Germain annonça :
— Son Excellence le comte de Monte-Cristo !
Tous les auditeurs firent malgré eux un bond qui dénotait la préoccupation que le récit de Morcerf avait infiltrée dans leurs âmes. Albert lui même ne put se défendre d’une émotion soudaine.
On n’avait entendu ni voiture dans la rue, ni pas dans l’antichambre ; la porte elle-même s’était ouverte sans bruit.
Le comte parut sur le seuil, vêtu avec la plus grande simplicité, mais le lion le plus exigeant n’eût rien trouvé à reprendre à sa toilette. Tout était d’un goût exquis, tout sortait des mains des plus élégants fournisseurs, habits, chapeau et linge.
Il paraissait âgé de trente-cinq ans à peine, et, ce qui frappa tout le monde, ce fut son extrême ressemblance avec le portrait qu’avait tracé de lui Debray.
Le comte s’avança en souriant au milieu du salon, et vint droit à Albert, qui, marchant au-devant de lui, lui offrit la main avec empressement.
— L’exactitude, dit Monte-Cristo, est la politesse des rois, à ce qu’a prétendu, je crois, un de nos souverains. Mais quelle que soit leur bonne volonté, elle n’est pas toujours celle des voyageurs. Cependant j’espère, mon cher vicomte, que vous excuserez, en faveur de ma bonne volonté, les deux ou trois secondes de retard que je crois avoir mises à paraître au rendez-vous. Cinq cents lieues ne se font pas sans quelque contrariété, surtout en France, où il est défendu, à ce qu’il paraît, de battre les postillons.
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1322
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour,


Très franchement, quelle histoire n'est pas inspirée d'une autre ?


Bonne journée.
 
LadyRavenya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1242
   Âge  :  29
   Localisation  :  Allez savoir où, allez savoir quand, dans quelque monde psychédélique -
   Pensée du jour  :  Le mal n'est qu'une question de point de vue.
   Date d'inscription  :  25/12/2015
    
                         
LadyRavenya  /  Tentatrice chauve


J'ai déjà lu un livre édité par un gros éditeur, qui était certes nul, mais qui racontait mot pour mot un trailer de jeu vidéo en citant même le nom d'un protagoniste. Texte écrit par un avocat, donc je me dis, à partir de là... où va-t-on ?

Après je pense que si tu racontais toute ton histoire en fonction d'une autre, là, oui, ça serait du plagiat. Mais nous n'en sommes pas là. ^^
http://www.crin-de-chimere.com
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Le Renard Rouge a écrit:
Exemple 1 :
Mes protagonistes on besoin d'un bateau. Le "fourbe" de la bande en repérè un et va défier son propriétaire aux cartes dans une taverne. Il gagne jusqu'à la fin final qu'il perd.
Hors la "discrète" de la bande remarque que le capitaine trichais. (Star Wars : Solo ?)
Le Renard Rouge a écrit:
Exemple 2 :
Deux de mes protagonistes s’attendait à trouver leur tuteur. Hors sa charrette est vide. Il s’interrogent sur l’absence de cette personne jusqu'à ce qu'elle se dévoile derrière eux et les réprimandes. (Harry Potter 2 ? - quoi qu'ici c'est un peu voulu en faite)

Pour moi, ce sont simplement des "classiques" de narration, qui ont déjà été employés des tes de fois par plein d'auteurs.

Le Renard Rouge a écrit:
Et vous? Ca vous est déjà arrivé? Ces scènes sont elle à jeter? A garder comme clin d’œil?

Lors d'un concours de duo du forum, un JE m'a accusée (enfin... a accusé mon duo) de plagiat (et pour cette raison a décidé de nous pénaliser dans sont vote), sur un passage que j'avais rédigé et dont je n'avais jamais lu l'oeuvre supposée copiée !!!!

Sur mon roman Space Opera, lors de son premier postage ici (il y a quatre ans), l'un des premiers commentateurs a considéré que le début était un hommage à Battlestar Galactica (dont j'ignorais jusqu'à l'existence), ce qui lui a (ça arrive) donné envie de lire la suite.

Inversement, sur le même roman, comme j'avais dit que les premiers tableaux étaient lisibles sans avoir lu les précédents, quelqu'un a commencé par le tableau 4 et s'est arrêté tout de suite parce que la présence de plasmosabres et de personnage accusé par certains de ses pairs de n'avoir pas la bonne tonalité énergétique lui a illico presto fait penser à Anakin Skylwalker.
Ben non, y'a effectivement hommage à Star War (et à Ulysse 31) avec les sabres, mais ladite accusation par ledits pairs (oups... spoil) est erronée. Autrement dit, c'est une situation inverse à celle d'Anakin (et involontaire).

Il a également repéré et été choqué par la présence d'une confrérie évoquant les Jedi, et là, c'est tout à fait volontaire, mais les similitudes sont (je crois), surtout apparentes et des différences nettes apparaissent plus tard.

Par contre, alors que l'allure d'un autre personnage, très ferme un un chouia fantômatique, a été inspirée par celle de Dark Vador (en inversé... comme quoi), personne ne l'a remarqué.

Toujours et encore dans ce roman, il y a aussi un hommage à Albator planqué quelque part dans le tableau 4, mais comme personne n'a encore lu ce passage, j'ignore s'il sera repéré.

Dans mon Western, la description d'un personnage a été partiellement inspirée de celle de Clint Eastwood, avec une touche de Kirk Douglas, et celle d'un autre, de Gary Cooper. Mais je ne pense pas que ce sera repéré, et ce ne sont pas des éléments de scénario.

Un troisième possède une touche d'Esteban dans les "Cités d'Or", mais juste une touche, et je ne crois pas qu'on la verra.

Deux autres ont reçu un peu de Calamity Jane, et je pense que tout le monde le verra, bien qu'en fait cette touche soit assez superficielle.

Un duo de petites filles a écopé d'une référence à la "petite maison dans la prairie", qui crève absolument les yeux mais n'est qu'une petite touche dans le décor et non un élément du scénario principal.

nuit2chine a écrit:
Très franchement, quelle histoire n'est pas inspirée d'une autre ?

Il y en a sûrement, mais la très grande majorité comportent sinon des références, du moins des inspirations ou des similitudes pour inspirations communes.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  397
   Âge  :  26
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Tapage au bout de la nuit


Merci de vos réponses.

Bien évidement d'un point de vu "juridique" ceci ne pose pas de problème. Le plagiat étant en effet ''une copie au mot près''.

Ma question se portait davantage sur la perception du lecteur et vos retours y répondent Wink

Je pense que c'est une crainte pour tous d'être accusé de copier
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1322
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour

Je suis une grande lectrice des romans de Bernard Werber, en fait, je les ai tous lus. Dans l'un de ses romans, son personnage est un auteur qui fait la rencontre avec un autre auteur de livres à succès. Ce romancier lui explique qu'il n'a éprouvé aucune honte à lui piquer son idée dans le but d'écrire qui fut un best-seller.
Jusque là je pensais qu'il s'agissait de fiction et que mon bon vieux nanard inventait.

Ouais, ben jusqu'au jour où j'ai lu un roman de jeneleciteraipas reprenant ses idées annoncées dans "les fourmis". Au début, j'ai souri, je me suis dit "marrant", plus tard "tiens un fan", après "coïncidence", puis ça m'a profondément agacée. Alors certes l'histoire est complétement différente, mais les idées sont complétement identiques, de plus tout comme dans son roman, dans la vrai vie jeneleciteraipas s'est enorgueilli d'être à la tête d'un best-seller.
Mon auteur favori n'est pas rancunier, il ne lui a pas fait de procès, je pense qu'à son niveau il peut s'en passer.

A toi de voir jusqu'à quel point ton roman est un copié-collé ou s'il ne s'agit que d'une source d'inspiration pour des scènes ponctuelles.

Bonne journée.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5411
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Je crois que c’est à chacun de faire la part des choses et de voir s’il se sent bien dans ses baskets.

Tu peux très bien écrire « la jeune fille croqua la pomme », parce que tu as une scène dans ton bouquin où une jeune donzelle s’empiffre de fruits. Et tu peux écrire la même phrase volontairement en te disant « ahaha, Blanche Neige, fuck you, je te plagie. »

Seul l’auteur vit avec le poids de sa conscience. À lui de voir s’il se sent novateur, s’il se permet un clin d’œil ou s’il craint le procès. :mrgreen:

D’un point de vue légal, de toute façon, le plagiat n’existe pas. Seule la contrefaçon est répréhensible.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2296
   Âge  :  123
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Régine Desforges a fait fortune avec La bicyclette bleue, qui est une réécriture non-officielle de Autant en emporte le vent : elle a juste changé les noms et l’époque, mais le premier chapitre est exactement le même avec le même type de protagonistes et la même scène. Ce qui l’a sauvée c’est que la suite de l’univers s'éloigne de l’oeuvre de Margaret Mitchell.

Dans tes exemples, honnêtement, je n’aurais jamais deviné les références, les situations me semblent assez « classiques ». Après, on peut aussi faire sciemment des références. J’avoue qu’en tant que lectrice, j’aime repérer les références cachées, comme si je partageais une connivence avec l’auteur. Et si deux passages se ressemblent vraiment dans deux romans différents, je me dirai simplement « celui-ci/l’autre est mieux ».


[Copier des scènes] Plagiat ou Inspiration? Captur77
Noxer a écrit:
Gare au modéraptor.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Copier des scènes] Plagiat ou Inspiration?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-