PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Une réponse positive dans le flot de refus. Que faire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Nogoodnamesleft
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  37
   Localisation  :  77
   Pensée du jour  :  J'le ferai demain
   Date d'inscription  :  06/08/2017
    
                         
Nogoodnamesleft  /  Barge de Radetzky


Bonjour à tous !

J'ai récemment envoyé l'un de mes manuscrits à nombre d'éditeurs, et même s'il me reste pas mal de retours à attendre, j'ai déjà reçu plusieurs réponses (spoiler: des refus... silent )

Dans ces retours (je précise que ce sont des éditeurs qui publient à compte d'éditeur), j'ai reçu un retour positif des Editions Spinelle ( https://www.editions-spinelle.com/ )

Pour faire court, de ce que je pense voir (mais je peux me tromper), c'est une petite maison d'édition. Le contrat se résume à:

-  500 exemplaires édités pour le commencement,
- une diffusion via SpreadBoek.com (si vous avez des infos là-dessus je suis preneur. Bien ? Pas bien ?)
- 12% de droits d'auteur
- couverture personnalisée
(...)


Bref, ma première impression, ça a été de me dire "YOUPI !! UN OUI !", puis ensuite de me dire "500 exemplaires, peut mieux faire..." (J'ai cru comprendre que l'idéal était le double). Pour les 12%, ça me parait beaucoup mais on ne va pas s'en plaindre.

Bref, j'hésite à faire plusieurs choses:

1/ Les remercier mais leur dire non, car je rêve grand, et je préfère être édité par un éditeur qui saura promouvoir mon roman avec une force bien plus importante ? (Du coup essuyer refus sur refus pendant des mois comme tant d'autres, et risquer de ne jamais trouver un "grand" éditeur...)

2/ Leur dire oui, voir comment cela se passe et récupérer mes droits si cela ne se passe pas bien ? (quitte à perdre du temps)

3/ Leur dire oui mais continuer à envoyer à d'autres éditeurs (les gros, du coup) ? Est-ce acceptable ? Les éditeurs sont-ils plus enclins à dire "oui" en sachant que ce roman a déjà été accepté ou plutôt réticents car il a justement déjà été édité ?

Bref, je suis conscient que c'est un choix personnel à faire, mais je suis un peu perdu. Continuer à rêver ? Tenter l'aventure de la petite maison en priant ? Je précise que mon but n'est absolument pas l'argent, je me fous de ces 12%, je veux juste être lu par un maximum de monde. Je suis prêt à sacrifier beaucoup mais je ne veux pas faire de mauvais choix.

Merci pour vos retours et conseils !

PS: je précise que j'ai écrit d'autres manuscrits sur lesquels je peux me concentrer si je choisis de dire oui et de faire éditer celui qui vient d'être accepté.

Pop corn
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1903
   Âge  :  37
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Une petite exploration de ce topic ici m'enjoindrait plutôt à te conseiller de passer ton chemin.
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Effectivement, j'avais bien fouillé leur site lorsqu'on avait ouvert le fil cité par Tengaar, et ce n'est pas une maison forcément recommandable.

Par ailleurs, pour éviter ce genre de situation, je te conseille de faire des vagues stratégiques: commencer par les ME coups de coeur, les plus grosses etc., attendre les refus ou l'expiration du délai de réponse indiqué, puis visé chaque fois plus large. Ca prend évidemment du temps, surtout qu'on commence avec des envois qui ont peu de chance d'aboutir, mais ça permet aussi de laisser reposer le texte et en rendre une version peut-être plus aboutie à la prochaine vague. Smile Ainsi, un "oui" d'une petite ME ne sera jamais en concurrence avec un "je ne sais pas encore" d'une grosse.
 
FaustMephisto
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  99
   Âge  :  31
   Localisation  :  Isère
   Date d'inscription  :  16/01/2019
    
                         
FaustMephisto  /  Pippin le Bref


Je me permets de m'incruster dans la conversation, mais en quoi la maison ne serait pas très recommandable? Smile
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Salut!

As-tu lu le fil de 4 pages cités par Tengaar qui détaille le sujet? Si c'est le cas et que tu as encore d'autres réactions, elles seront peut-être plus à leur place sur ce fil-là, afin de garder les informations centralisées et de permettre aux prochains qui se poseront la question d'y accéder d'un coup.
Tu peux aussi lire celui qui concerne le Lys bleu et qui a été fortement alimenté. Les deux maisons pratiquent le même type de contrat.
 
Nogoodnamesleft
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  37
   Localisation  :  77
   Pensée du jour  :  J'le ferai demain
   Date d'inscription  :  06/08/2017
    
                         
Nogoodnamesleft  /  Barge de Radetzky


Bonjour et merci pour les informations. Je ne suis pas sûr qu'il faille comparer le Lys bleu et Spinelle, et sur le sujet que vous avez partagé (et que j'avais effectivement vu il y a un moment mais s'en m'en souvenir) il y a certaines approximations.

- Spinelle n'est pas si fermé que ça sur l'achat des 30 exemplaires
- Ils font la couverture
- Ils font la correction (même si j'ai l'impression que c'est partiel)
...

Bref, je suis nuancé car j'ai l'impression que les personnes qui dénigrent cette ME le font avec sincérité mais pas forcément de preuves (ce qui peut être dur effectivement). D'un autre côté, EDEN75 me paraît être vraiment à fond, tellement à fond dans la défense de celle-ci que c'en est étrange.

J'aurais aimé qu'il partage plus d'éléments concrets pour être sûr qu'il n'était pas de chez Spinelle lui-même...

Bon, je ne suis pas plus avancé en gros, et même si je suis un peu refroidi, je me demande si le fait d'accepter ne serait-ce qu'une année chez eux ne serait pas un plus sur mon CV, histoire de dire "une maison à compte d'éditeur a déjà accepté ce roman" dans mes futurs envois aux "grosses ME".

Qu'en pensez-vous ? Est-ce un avantage ?
 
Wiggin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  63
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  07/07/2019
    
                         
Wiggin  /  Clochard céleste


Nogoodnamesleft a écrit:
Bonjour et merci pour les informations. Je ne suis pas sûr qu'il faille comparer le Lys bleu et Spinelle, et sur le sujet que vous avez partagé (et que j'avais effectivement vu il y a un moment mais s'en m'en souvenir) il y a certaines approximations.

- Spinelle n'est pas si fermé que ça sur l'achat des 30 exemplaires
- Ils font la couverture
- Ils font la correction (même si j'ai l'impression que c'est partiel)
...

Bref, je suis nuancé car j'ai l'impression que les personnes qui dénigrent cette ME le font avec sincérité mais pas forcément de preuves (ce qui peut être dur effectivement). D'un autre côté, EDEN75 me paraît être vraiment à fond, tellement à fond dans la défense de celle-ci que c'en est étrange.

J'aurais aimé qu'il partage plus d'éléments concrets pour être sûr qu'il n'était pas de chez Spinelle lui-même...

Bon, je ne suis pas plus avancé en gros, et même si je suis un peu refroidi, je me demande si le fait d'accepter ne serait-ce qu'une année chez eux ne serait pas un plus sur mon CV, histoire de dire "une maison à compte d'éditeur a déjà accepté ce roman" dans mes futurs envois aux "grosses ME".

Qu'en pensez-vous ? Est-ce un avantage ?

J'ai regardé et ça me parait étrange aussi.
D'ailleurs Eden75 (et ses 7 messages), on aurait franchement dit qu'il bossait pour Spinelle et qu'il devait défendre son bout de gras en sous marin.

Je crois que les grosses ME regardent pas tant que ça les CV. Je pourrais pas te dire si ça va jouer dans la balance. Tu attends encore beaucoup de retour avant de prendre ta décision ?

(Et je trouve aberrant de devoir payer 30 exemplaires pour faire leur taf de promo...)
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pourquoi on compare Spinelle et le Lys bleu?

-Faire acheter des exemplaires à l'auteur est une forme de compte d'auteur. C'est aussi simple que cela.
Tu parviens à négocier pour ne pas les acheter? Super, mais ça ne change strictement rien au modèle économique de la ME, qui reste basé sur un financement par les auteurs. Ils se font une marge énorme sur les contrats à compte d'auteurs, donc ils peuvent se permettre un petit peu de largesse par moments, mais cet argent, il viendra d'un pote auteur qui s'est fait bien avoir, et non d'un vote d'un auteur que l'auteur a poussé sur le devant de la scène. Et ça, c'est pas spécialement un modèle à encourager.
Qu'est-ce qui me fait dire que leur gain vient majoritairement d'un compte d'auteur (achat par les auteurs de leur propre roman + contrat à compte d'auteurs)? Cherche la disponibilité de leurs ouvrages sur Place des libraires. Pas de quoi fournir du travail à toute une équipe qui publie en masse.
Autres points à observer:
- adresse de domiciliation en plein coeur de Paris au même endroit qu'un millier d'autres sociétés (si tu trouves leur adresse réelle, félicitations)
- catalogue sans ligne éditoriale
- argumentaire qui joue sur la confusion diffusion/distribution
- une liste de maison d'édition qui n'a pas du tout de sens
- ...
Encore un doute? Renseigne-toi auprès du syndicat de l'édition, de la SGDL, de la SCAM ou autre.

Une âme de détective? J'avais commencé à analyser les numéros de TVA. Je suis presque sûre qu'ils ne sont pas référencés dans la même catégorie que les ME reconnues comme telles (d'ailleurs, pas de trace de compte d'auteurs quand Livres Hebdo liste 200 ME par ordre de taille (indice: ce n'est pas parce que les autres sont trop petites pour être visibles. Quand ils citent les ME qui publient le plus, les comptes d'auteurs sont aussi bannis. Ils n'ont simplement pas le même statut légal). Les mieux placés pour préciser tout ça sont évidemment les organismes que j'ai cités plus haut.
Spinelle pratique d'ailleurs ouvertement le compte d'auteur, donc même si ton contrat est à compte d'éditeur et même si tu parviens à éviter les exemplaires à acheter, c'est plutôt un bonus qu'un malus sur ton CV d'auteur. Les libraires, salons et journalistes ne décortiquent pas les contrats lorsqu'ils black-listent les ME.
 
Nogoodnamesleft
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  37
   Localisation  :  77
   Pensée du jour  :  J'le ferai demain
   Date d'inscription  :  06/08/2017
    
                         
Nogoodnamesleft  /  Barge de Radetzky


@ Wiggin :

Ca m'a aussi fait cette impression. Sept messages postés depuis son inscription (qui n'a été faite qu'après avoir défendu Spinelle) ça laisse perplexe. Après ça n'est pas une preuve, mais si Eden avait été édité chez eux et que ça se passait si bien que ça, j'aurais aimé avoir des détails concrets (nom du roman, exemplaires vendus, pub faite par Spinelle, avis sur Spreadboek etc.)

Bref, c'est dommage mais ses interventions restent trop douteuses à mes yeux.

@ Fleur de Lyss :

Il y a des similitudes entre le Lys bleu et Spinelle, mais il y a aussi des différences. Je pense que chaque éditeur est ce qu'il est, on ne peut pas dire lui = lui juste parce qu'ils font du compte d'auteur ou du participatif déguisé.

Ca n'enlève en rien les reproches faits à Spinelle, mais j'essaie juste d'être le plus objectif possible. Ce que tu soulignes par la suite par contre, ça c'est utile car cela souligne les vrais soucis de la ME.

Peux-tu être plus claire là-dessus stp :

Citation :
- argumentaire qui joue sur la confusion diffusion/distribution

(ça m'intéresse)

Je me renseignerai auprès de la SNE et des autres organismes que tu as cité et je ferai un retour ici et sur le sujet qui parle de Spinelle. Mon but est d'essayer de prendre ma décision avec le plus d'arguments possibles, et certaines réponses restent subjectives à mes yeux ("méfie-toi, ils mettent en avant 'publier votre manuscrit' sur leur site !" --> ce n'est, pour moi, pas un gage de médiocrité) là où d'autres sont bien plus précises (comme les tiennes, Fleur de Lyss).

Bref, je ne vais pas refuser juste parce qu'on se méfie de telle ou telle ME (comme le disait si bien Eden, d'ailleurs), mais s'il faut refuser Spinelle et d'autres, je le ferai sans aucun souci. Merci encore pour vos retours, ça compte.

PS: deux questions.

1/ Est-ce que placedeslibraires.com référence les ouvrages distribués dans les enseignes type FNAC / Espace culturel Leclerc etc. ?

2/ Est-il légal de publier le contrat envoyé par Spinelle ? Je ne veux pas leur causer de tort ou autre, mais s'ils proposent à chaque fois le même contrat à tous, ça aiderait à se faire une idée. Si c'est jouable, je le ferai.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5341
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Tu as un autre topic sur un autre forum de juillet 2019 qui parle également de Spinelle.

A priori, ils ne corrigent "que les coquilles" et au tarif de 6 € par page. Pour plus de service, ils proposent des options payantes.

Bon sans ça, après une brève recherche sur l'adresse du siège sociale de Spinelle... Impossible de trouver exactement de quelle société il s'agit. Il y a eu à la même adresse :

- la société ASALYS, ouverte en 2002 coulée en 2010 (éditions vidéo)
- les éditions Coté Sud, ouvert en 2005, fermée en 2009 pour insuffisance d'actif (conseils de gestion)
- les éditions Netdream, ouverte en 2001 et fermée en 2002 (réalisation de logiciels)
- la société ERV, ouverte en 2006 et coulée en 2008 (éditions de journaux)
- la société Essential Publication, ouverte en 2006 et fermée en 2016 (édition de revues)
- la société PIXELME ouverte en 2018 et fermée en 2019 (éditions de logiciel)
- la société GPFP, ouverte en 2018 (éditions de livres)
- la société PASSITO, ouverte en 2018 (éditions diverses)
- la société COLIBRI, ouverte en 2018 (conseils informatiques)
- la société SIVIJE, ouverte depuis février 2019 (éditions de logiciel)

Si tu regardes sur google map, tu as un 360° qui date d'avril 2019 et qui montre un grand bâtiment avec l'affiche "locaux et bureaux à louer", aucune enseigne de ta maison d'édition.

C'est pas super engageant.

Le groupe GT3S qui aurait racheté Spinel en 2016 (pour le rebaptiser Editions Spinelle) a un site web qui est très moche et très occulte. Encore une fois, impossible de retrouver GT3S sur societe.com... Tu n'as même pas l'adresse du siège social ou un numéro de téléphone. Aucun nom de gérant ou de conseil d'administration.

Après, tu peux aussi contacter des écrivains publiés chez Spinelle pour avoir un avis objectif, genre ce monsieur là.

Je ne sais pas... moi je trouve ça étrange qu'il n'y ait aucune interview sur internet de SPINELLE, aucune présence en salon. Impossible même de trouver le nom de quelqu'un qui travaille pour eux, ni gérant, ni directeur de ligne éditoriale. On dirait juste que personne ne les connaît. ^^'

Publier le contrat de Spinelle sur le forum et sans leur accord pourrait leur porter préjudice et te valoir des ennuis légaux. Rien ne t'empêche de leur envoyer un mail pour savoir si tu as le droit de communiquer ce contrat à des tiers pour avis extérieurs. Si tu as un n° de RCS ou de SIRET pour eux, mentionné dans le contrat, ça m'intéresse.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Citation :
- argumentaire qui joue sur la confusion diffusion/distribution

"Par la suite, sous un délai maximal de deux mois, nous référençons votre livre chez nos partenaires afin de favoriser sa distribution et sa visibilité"

Pour moi, quand on parle de visibilité, on parle diffusion (service qui s'assure de présenter le catalogue de la ME aux libraires afin de les encourager à passer commande). On négocie aussi la marge du libraire, les retours... Tout ça est crucial pour la commercialisation du livre.
La distribution, c'est assurer que le livre soit référencé et envoyé en librairie cas de commande. Une bonne distribution, c'est chouette mais la différence va vraiment se jouer sur la diffusion.

Pour les autres questions:
1) non, (pas que je sache en tout cas) mais tu peux connaître leur disponibilité en magasin sur le site de Fnac.com etc.
2) Aucune idée à ce niveau-là
 
Nogoodnamesleft
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  37
   Localisation  :  77
   Pensée du jour  :  J'le ferai demain
   Date d'inscription  :  06/08/2017
    
                         
Nogoodnamesleft  /  Barge de Radetzky


@Mokkimy :

Tu as raison, la meilleure des réponse serait un des écrivains édité par la ME pour me donner un avis concret. Par contre Spinelle est présent sur les salons, quelqu'un les a vu et en a fait part dans je ne sais plus quel post.

Pour la correction, ils en font une et en propose une payante en plus (quelles sont les différences entre celle proposée et celle payante ? Aucune idée), tout comme d'autres options effectivement. Après, qu'un petit éditeur propose des à-côtés, c'est gênant mais pas rédhibitoire s'il fait son boulot le plus sérieusement du monde, et c'est ça que je veux savoir.

Pour l'adresse fictive, comme nombre de petits éditeurs, ce n'est pas hyper encourageant effectivement. Je continue de creuser.

@Fleur-de-Lyss :

Ok j'ai compris la différence. En effet la diffusion, c'est le nerf de la guerre, je vais donc leur demander des précisions (où sont envoyés les 500 exemplaires qu'ils éditent, par exemple).

Il y a pas mal de négatif quand on prend du recul, mais un éditeur qui décide de mettre la main à la poche pour sortir un roman qu'il fera éditer à 500 exemplaires reste un éditeur qui prend un risque puisqu'il prend les frais à sa charge... La question reste : est ce que ça suffit ? Non, sauf si leur travail est bien fait derrière.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5341
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Ah oui, effectivement, ils étaient au salon du livre de Paris, c'est ce qu'ils indiquent sur leur site. Bon. Mhh...

Par contre, ils n'ont pas d'agenda des salons à venir. Razz
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Rodolphe m
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  20/11/2013
    
                         
Rodolphe m  /  Tycho l'homoncule


@Nogoodnamesleft :
Il y a un bon moyen de savoir si un éditeur est réellement à compteur d'éditeur et s'il est sérieux.
S'il s'adresse en priorité aux auteurs sur son site, c'est qu'il fait de l'argent grâce à eux.
S'il s'adresse aux lecteurs, c'est que c'est eux qui font rentrer la monnaie Wink
Faut pas oublier que l'édition est avant tout un commerce.
Ensuite on peut tergiverser sur les détails des livres à commander ou sur la diffusion (qui sera sans doute nulle quoi qu'il arrive), mais ça ne changera rien au fait que ton livre avec une maison d'édition telle que celle ci ne fera pas le même boulot qu'un VRAI éditeur.
Et comme le dit si bien tout le monde sur ce forum, si tu décides de dépenser de l'argent pour te faire publier choisi l'auto-édition.
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5014
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Garde aussi en tête que 500 exemplaires, ça ne veut pas dire qu'ils vont se donner à fond pour en vendre 500 : c'est juste que c'est la quantité minimum pour avoir de grosses remises chez les imprimeurs (après un tour rapide sur des sites d'impression, on parle de 40% de réduction sur le prix du livre...). On arrive à un prix d'impression qui peut être inférieur à 2€ par exemplaire : souvent, on retient 10% de rémunération pour l'imprimeur, sur le prix de vente total d'un livre.

Dans ces conditions, en payant 30 exemplaires avec 10% de remise sur le prix normal, tu paies à plus de 50% l'impression des 500 exemplaires. Ajoute à ça que tu paies toi-même la correction et qu'il y a donc peu d'autres frais pour la maison : au final, on se rend bien compte qu'avec ce système, la "prise de risque" de l'éditeur est limitée...


Une réponse positive dans le flot de refus. Que faire ? Cde10010Une réponse positive dans le flot de refus. Que faire ? Ftbout10Une réponse positive dans le flot de refus. Que faire ? Insta11Une réponse positive dans le flot de refus. Que faire ? 1539428768-d-p-boutonUne réponse positive dans le flot de refus. Que faire ? 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah
 

 Une réponse positive dans le flot de refus. Que faire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-