PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Impression et envoi du manuscrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13252
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Fabre a écrit:
Citation :
mais je l'ai imprimé recto-verso

JAMAIS faire ça, tu te fais dégager directement. Enfin non, disons que c'est un manque de tact/politesse/codes

Cela dépend sûrement des éditeurs, voire du genre, car les manuscrits qui me sont revenus portaient pour la plupart des traces de manipulation. En général légères, mais absolument évidentes sur deux d'entre eux et un seul est revenu "état neuf".
A mes tout premiers envois, j'ai téléphoné au préalable pour savoir si le genre (western) pouvait les intéresser (la réponse a été très souvent négative, et le reste du temps plutôt évasive) et si je pouvais envoyer seulement la moitié dans un premier temps, en R/V. Deux ont refusé l'envoi partiel, mais concernant le R/V personne n'a dit de ne pas le faire.  
C'était en 2015, et sur cette vague j'ai fait nettement moins d'envois que pour les suivantes car je n'avais pas repéré beaucoup d'éditeurs numériques (je me suis améliorée depuis). Certains des envois papiers que j'ai fait alors sont à présent passés au tapuscrit numérique. En 2016, j'ai à nouveau passé des coups de téléphone, mais pas pour tous les envois.
Sur cette seconde vague, je n'ai pas fait d'envois partiel, et pourtant certains de ces interlocuteurs téléphoniques m'y avaient encouragée (ce qui s'explique par une lecture partielle si on envoie tout). Et à nouveau personne n'a refusé le R/V.
Ce premier manuscrit n'a eu ensuite que des envois numériques.
Mon manuscrit actuel n'a eu que quatre envois papier. A cette occasion, j'ai à nouveau téléphoné ici et là, et constaté que l'envoi partiel trouvait nettement moins preneur. Mais aucun problème avec le R/V, certains s'étant même étonnés que je pose la question.
Considérant le nombre d'envois désormais possibles en numérique, je considère à présent les prises de renseignements par téléphone comme une perte de temps des deux côtés. Quant aux tarifs postaux, j'en suis écœurée.
Je ne fais plus d'envois papier, mais ai rencontré sur le web quelques pages manuscrit demandant un envoi partiel... en numérique. Vestige, peut-être, du temps où ils demandaient des envois postaux.

Le genre littéraire entre peut-être en compte.
Mon premier manuscrit comptait 312 pages en interligne 1,5. Converti en interligne 2, ce nombre avoisinerait sans doute les 450 pages, et s'il faut les traiter sans R/V, cela représente une assez grosse masse, assez peu maniable  !!!!
Mon deuxième manuscrit, qui ne compte en 1,5 qu'un peu plus de 80 pages, ne monterait même pas jusqu'à 150, et resterait moins épais que son grand frère en version R/V 1,5 ...
La littérature blanche atteint moins souvent des longueur pharaoniques que le SFFF (où comme chacun sait, les trilogies de pavés ne sont pas rares). Il est donc plus envisageable d'y faire des envois à gros interligne et en recto simple.
L'ouvrage sujet de ce topic est d'un type encore différent (puisque non littéraire) et il est assez épais.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  796
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  10/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Je pense que la politesse envers les ME, c'est une idée un peu dépassée. Vous pouvez lire le dossier qu'avait réalisé l'Express avec plein d'interview d'éditeurs, ils ouvrent tout et ne lisent de toute façon que quelques pages pour 90%. Ce n'est pas une spirale qui changera la donne, ils ont d'autres raisons de dégager des candidats.
Par ailleurs, l'idée du recto-verso et des marges est là pour permettre des annotations, mais de plus en plus d'éditeurs vont demander une version informatique s'ils sont vraiment intéressés et après ils impriment comme ils veulent ou ils corrigent sur ordi.
Perso, imprimer en recto alors qu'en plus il y a de fortes chances pour que ça ne colle pas avec la maison, c'est contre mes principes et aucune politesse ne m'obligera à participer à ce scandale des manuscrits gaspillés Razz Chez Gallimard, on part quand même sur près de 6000 manuscrits refusés. Imaginez la quantité de papier dans leur poubelle (et aussi triste que ça ne soit, certains éditeurs ne recyclent même pas le papier).
En ligne
 
Envyhope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  21/08/2019
    
                         
Envyhope  /  Homme invisible


Merci pour vos retours et vous avis Smile.

Fabre a écrit:
Citation :
spirales

Bon, c'est déjà fait, trop tard. Tous les éditeurs détestent ce que une que je connais appelle les "scroutch scroutch" : c'est laid, très peu pratique, et oblige à quitter le format lettre/envelloppe pour un colis, ce qui encombre à mort les maisons.

Fabre a écrit:
Interligne double, recto, papier blanc, thermocollé avec lettre courte et laconique (le manuscrit est un document de travail, c'est tout)

Si je fais mon manuscrit en recto seulement, et en interligne 2, j'en ai pour plus de 450 pages. Donc de toutes manières, on dépasse alors le format enveloppe. D'où la raison pour laquelle je demandais s'il était possible de réduire un peu ça Wink.

De mon côté, j'avais entendu dire que le thermocollé était vraiment mal vu des éditeurs parce que ça a tendance à se décoller et à devenir n'importe quoi...

Visiblement chaque éditeur a vraiment ses préférences, et malheureusement à défaut de précision on doit se débrouiller Neutral .

fleur-de-lyss a écrit:
Vous pouvez lire le dossier qu'avait réalisé l'Express avec plein d'interview d'éditeurs

J'ai cherché un peu mais je n'ai pas trouvé ce dossier. Avez-vous un lien vers ce dossier ?
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5338
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Marrant ce que tu dis Envy sur les thermocollés.

En tout cas, tous mes envois papiers thermocollés me sont revenus en parfait état. =)  Bon, en fermant les yeux sur les pages cornées, la reliure grattée... J'ai l'impression que l'éditeur doit s'éclater à mâchouiller le manuscrit pour diminuer son stress... What a Face
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
j.gtknt
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  110
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  10/10/2019
    
                         
j.gtknt  /  Barge de Radetzky


Tiens, je remonte ce topic, ça a été compliqué pour moi aussi de trouver les bonnes infos.
En cherchant sur google, on trouve principalement l'article d'un intégriste qui explique qu'il n'y a qu'une chose à faire, du Times new Roman 12, en double interligne, recto simple, etc...

J'ai donc procédé de la sorte, 323 feuilles, un vrai plaisir à relier...

Ce matin, je regarde le instagram de Grasset, ils ont une photo de leurs manuscrits à lire, pas un seul n'est relié...
Puis en lisant l'article de Nelly Garnier (lectrice de Albin Michel) il semblerait qu'elle reçoive les manuscrits non reliés aussi...

https://www.inventoire.com/le-parcours-dun-manuscrit-dans-une-maison-dedition/

Bref. Dur de s'y retrouver...
 
j.gtknt
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  110
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  10/10/2019
    
                         
j.gtknt  /  Barge de Radetzky


Envyhope a écrit:


fleur-de-lyss a écrit:
Vous pouvez lire le dossier qu'avait réalisé l'Express avec plein d'interview d'éditeurs

J'ai cherché un peu mais je n'ai pas trouvé ce dossier. Avez-vous un lien vers ce dossier ?

Je crois que c'est cet article là:

https://www.lexpress.fr/culture/livre/editeurs-cherchent-chefs-d-oeuvre-desesperement_1079868.html
 
uyuni
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  19/10/2015
    
                         
uyuni  /  Barge de Radetzky


Hum moi aussi je reviens dessus car j'ai le choix entre thermocollé et spirale. Lequel est le mieux du coup?
Je vis au Canada et les envois sont super chers, du coup j'ai trouvé une imprimerie à Paris et j'en ai eu pour 30 euros pour un manuscrit 320 pages, spirale métal et le manuscrit a été livré par coursier.
Bon je n'ai pas pu vérifier l'impression, j'ai bien eu un accusé de réception pour dire que le manuscrit a bien été livré dès le lendemain, faut pas être trop stressé. Mais quand même 30 euros imprimé, relié, livré par coursier j'ai trouvé que c'était quand même un bon plan.
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3431
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Hello, personnellement, je choisis la version "extra basique".
À savoir :
Je perfore les pages
Je les relie avec un pic d'archivage

Je trouve inutile (voire aberrant) de dépenser 30 euros pour un manuscrit.

De même, si la maison ne précise rien, j'envoie en recto verso, interligne 1,15.


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet En ligne
 
uyuni
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  19/10/2015
    
                         
uyuni  /  Barge de Radetzky


Oui moi aussi c’est ce que je faisais quand je vivais en France mais comme je le disais je vis au Canada et le coût d’un Envoi avec ce poids est de 100$. Donc 30 euros,imprimé, relié et avec les frais d’envois, pour ma part ça reste mieux que l’imprimer et l’expedier Moi même
 

 Impression et envoi du manuscrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-