PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Livre Opération Solex / La Palissade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
henri_b
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  47
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  11/01/2017
    
                         
henri_b  /  Barge de Radetzky


Non, je ne suis pas un expert de l’édition mais je déteste entendre ressasser ce poncif qui voudrait que seuls les gens “pistonnés” (ou connus ou…) peuvent trouver un éditeur. Il se trouve des gens pour répéter ça à longueur de forums ou réseaux sociaux. Naturellement ils connaissent quelqu’un que côtoie leur belle-soeur qui a fait un stage chez Galligrasseuil qui leur a dit que… D’un fait - sans doute vrai - ils tirent une généralité.  Je me fous de savoir si une vedette de la TV a - elle - été éditée sans talent, c’est l’inverse qui m’intéresse : peut-on être édité en étant un quidam ?… Mieux : peut-on être édité en envoyant son manuscrit par la poste ? Evidemment que oui, j’en suis la preuve et je vais vous raconter tout ça.

Je tiens tout de suite à préciser plusieurs choses : je ne connaissais personne dans l’édition avant de trouver un éditeur pour mon premier roman ; je n’ai personne de connu dans ma famille ou mon entourage ;  je n’ai pas fait d’études littéraires et je n’ai surement aucun talent particulier. Et en plus j’ai écris mon premier roman à plus de 40 ans ! Pourquoi si tard ? D’abord parce que j’avais une vision fausse de l’écriture. J’ai toujours voulu raconter des histoires, mais je pensais l’écriture de romans réservés à des érudits, passionnés de littératures, qui lisent Proust ou Joyce tous les soirs, etc. Bref, je ne me sentais pas légitime pour écrire… Le meilleur remède à ça, c’est de lire, beaucoup si possible, et des mauvais livres dans le lot. Vous verrez que pour être édité il ne faut pas forcément du talent, mais déjà de l’audace. Ecrire c’est juste raconter une histoire ; si on a quelque chose à dire, il faut se lancer. Au final ça sera bon ou pas, mais au moins on le saura, une fois pour toute. Et en plus il y a plein de mauvais livres édités, alors autant que ce soit les vôtres. Je soupçonne d’ailleurs les médisants cités précédemment de n’avoir même pas réellement essayé d’aller au bout de leur désir d’écrire. Vouloir écrire ne fait pas de vous un écrivain, écrire oui.

Bref, à 40 ans passés, un problème de santé m’a coupé du monde professionnel où j’étais bien peinard. Coincé chez moi, physiquement (et intellectuellement) diminué, sans espoir de rebondir de sitôt, sans autre ressource que Pôle Emploi. Finalement un mal pour un bien, plus rien à perdre, du temps à revendre, l’occasion rêvé pour essayer - enfin - d’écrire un livre. Pour être franc, j’ai déjà écrit des ouvrages techniques, mais ça n’a pas grand chose à voir. Là, si je ne le faisais pas, je n’avais vraiment aucune excuse… Donc je l’ai fais. Comme je trouve la littérature jeunesse très dynamique, je me suis lancé dans un roman jeunesse. Comme j’ai les pieds plutôt sur terre, je me suis axé sur un récit court (50 000 signes, environ 80 pages) pour commencer. Au moins j’avais des chances d’aller jusqu’au bout… A l’époque (2016), je voulais m’acheter un Solex, mais c’était alors une dépense pas super raisonnable dans ma situation. Donc je me suis dit que si j’arrivais à écrire un livre qui parle de Solex, je m’autoriserai à en acheter un. Comment j’ai procédé ? Pas du tout comme il faudrait… En tous cas pas comme on présente souvent les choses : écrire un synopsis, des fiches de personnages, puis une première version puis… Que nenni ! Du balais tout ça ! De l’improvisation, de la première ligne à la dernière ! C’est la seule façon de ne pas s’ennuyer pendant ce long parcours qu’est l’écriture. J’avais déjà essayé d’écrire des scénarii ( de BD, de film, …) dans ma jeunesse et le processus d’écriture était toujours long et laborieux. Je ne voulais retrouver ça pour rien au monde. Donc j’ai essayé l’impro… et j’ai vite su que je devais (moi) fonctionner comme ça. Du pur bonheur ! Je relisais chaque jour le chapitre de la veille et revenais donc peu sur ce que j’écrivais. L’écriture a duré environ un mois (de mémoire), sans aucune difficulté. Le jour même où j’ai mis le mot Fin j’ai acheté mon Solex (je m’en souviens, c’était un samedi). Au final j’étais étonné de la facilité d’écrire ce mini roman. C’était vraiment comme un déclic, tout improviser m’avait ouvert une porte incroyable. Je ne ferais désormais plus que comme ça.

Restait à savoir ce qu’il valait… Parce qu’au final écrire vite et en s’amusant n’est gage de rien. Pas 36 solutions, il fallait envoyer à des éditeurs pour avoir un avis. La famille, les amis, tout ça c’est bien, mais les éditeurs c’est mieux. Non seulement c’est leur métier, mais en plus ils ne prennent pas de gant pour vous dire que ça va pas (la fameuse réponse type “Votre ouvrage n’entre pas dans notre politique éditoriale etc.” signifie que votre truc est trop mauvais pour eux, point). Et comme c’est un service gratuit que proposent les éditeurs, inutiles de se priver ! Si on a de la chance, ils donnent même des conseils. J’ai d'abord tâté le terrain en envoyant à Gallimard (rien que ça). Le nom fait fantasmer, je me suis dit qu’ils devaient être sérieux dans la gestion des manuscrits donc Go ! Et commence alors l’attente d’un mail de réponse…

C’est généralement long (quoique, vous verrez…) mais là, après exactement 6 mois, pas de réponse… Bon signe ou pas ? Pas de règle, mais si l’éditeur affirme toujours donner une réponse, ça peut plutôt être un bon signe… ça signifie qu’après une première lecture, le livre est passé dans d’autres mains pour un autre avis, etc. Un livre vraiment mauvais est abandonné après trois pages et la réponse est forcément plus rapide… Bref, après 6 mois, je me dis qu’ils me “doivent” une réponse… je relance (après 6 mois c’est pas du harcèlement…) et je reçois une réponse 3 jours plus tard (mon livre ou sa réponse avait quand même dû rester coincé quelque part, j’ai donc bien fait de relancer…). Une réponse… négative. Évidemment diront certains, un premier livre, écrit à la va-vite, etc. Oui une réponse négative, mais très argumentée, pleine de compliments, pleine d’encouragements. J’avais au moins ma réponse : mon bouquin valait quelque chose ! Donc je devais insister, chez d’autres éditeurs, tout simplement.

Alors j’ai listé les éditeurs jeunesses susceptibles d’être intéressés par le format. j’ai envoyé (par mail ou par courrier). J’ai eu beaucoup de refus, c’est normal. Souvent argumentés aussi. Et finalement, j’ai eu une demande de RDV avec l’éditeur La palissade (https://lapalissade.fr/) seulement 3 jours après l’envoi du manuscrit ! Vous voyez, ça peut être rapide aussi… C’était pas un “oui” mais une prise de RDV… Le reste est facile à deviner : rdv, contrat, corrections (surtout d’orthographe…)... Le livre a mis pas mal de temps à sortir (mai 2019) il faut être patient dans l’édition…

Le livre connaît sa petite vie autonome désormais. Moi j’ai écris 3 autres romans jeunesse depuis (de toutes les tailles) et je galère encore à leur trouver un éditeur (j’ai souvent des refus argumentés, mais des refus quand même)... Je suis reparti dans l’écriture de scénarios BD aussi, et je lorgne du côté de la SF (adulte) depuis quelques temps. Même si je ne ferai pas carrière dans l’écriture, je peux le dire haut et fort : on peut être édité en étant complètement inconnu ! Chez un vrai éditeur (avec avances sur droits, etc.) ! Si ! Et tant pis pour l’avis de votre belle-soeur…

Si vous voulez en savoir plus sur ce premier roman : https://lapalissade.fr/catalogue/operation-solex/
Mon blog : www.HenriBlum.com
Ma page Facebook : https://www.facebook.com/HenriBlumAuteur/

Je suis ouvert aux questions...

Livre Opération Solex / La Palissade Couv_f10
http://www.henriblum.com
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Bravo pour ton parcours et aussi pour ton courage, parce qu'il en faut. Smile

Je trouve ton message très motivant !

Bonne continuation post-éditoriale. ^^ Et n'hésite pas à te lancer pour la SF, je suis sure que tu as des choses intéressantes à raconter.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  995
   Âge  :  48
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Bile au trésor


Bonjour

Ton parcours est très intéressant, et ton statu de chômeur a révélé l'écrivain qui sommeillait en toi. J'aime beaucoup ta phrase : "Vouloir écrire ne fait pas de vous un écrivain, écrire oui".
Je trouve tes réflexions pleines de bon sens, certes être connu pour être édité reste malgré tout the big condition, et le talent fait souvent défaut. La preuve est là, il existe des éditeurs qui prennent le risque de publier un inconnu.
La question que je me pose : as-tu retravaillé ton livre sur les conseils de ton éditeur actuel, ou l'as-tu fait de ton propre chef, en amont ?
Quoiqu'il en soit, tu a bien mérité ton solex.

Bonne journée.
 
LuigiR
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  498
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  30/10/2018
    
                         
LuigiR  /  Pour qui sonne Lestat


Si a 50 ans on a pas un Solex, c'est qu'on a raté sa vie...
:mrgreen:
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4625
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Bravo pour ton parcours, longue route à ton Solex ! Smile


Livre Opération Solex / La Palissade Cde9610Livre Opération Solex / La Palissade Ftbout10Livre Opération Solex / La Palissade Insta11Livre Opération Solex / La Palissade 1539428768-d-p-boutonLivre Opération Solex / La Palissade 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah

Participez au concours d'extraits 96 jusqu'au 18 mars !
En ligne
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  764
   Âge  :  36
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Blanchisseur de campagnes


Je me retrouve dans beaucoup de ce que tu dis, moi c'est un mi-temps qui m'a permis de me lancer dans l'écriture. Si ça se trouve, je n'aurais rien écrit sans cet aléa... Et ton expérience éditeur... Tout pareil !

Oh oui, lance toi dans la SF ! le genre a besoin de fervents défenseurs en France. On est les pestiférés de la SF ...

Et sinon pour ton petit premier, ben : Vroum Vroum !
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
Menerva
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  446
   Âge  :  39
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  18/03/2016
    
                         
Menerva  /  Pour qui sonne Lestat


Jolie histoire, et bravo pour la sortie du livre ! Bonne route à lui... Wink
 
Anna Labrousse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  457
   Âge  :  60
   Pensée du jour  :  Vous êtes vivant, alors vivez !
   Date d'inscription  :  30/04/2019
    
                         
Anna Labrousse  /  Pour qui sonne Lestat


Bonjour Henri,
Très intéressant parcours. Je m'y retrouve un peu moi aussi : j'ai terminé mon manuscrit à la faveur d'une immobilisation et un éditeur a accepté de le publier alors que je ne connaissais personne. Smile Comme quoi...

Tu évoques sur ton site un retard de publication, est-ce que tu peux nous en dire davantage ? Tu as su les raisons? Qu'est-ce qui a débloqué la parution ?
http://sylvielassalle.fr
 
Bactérie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  354
   Âge  :  121
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  tout, c'est mieux que rien.
   Date d'inscription  :  26/02/2019
    
                         
Bactérie  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour HENRI_B et bravo pour cette publication.
Moi aussi je me retrouve dans ce que tu racontes, je ne connaissais personne, j'ai envoyé par la poste etc. Ceci étant, il me semble que c'est plus difficile d'avoir des retours personnalisés en littérature générale qu'en jeunesse, je crois que le système de filtrage est pire, sans doute parce que les grosses maisons reçoivent encore plus de manuscrits et qu'elles ont encore moins de place pour de nouveaux auteurs, à part les premiers romans pour lesquels il reste une petite fenêtre de tir.
J'ai des questions sur ta maison d'édition, car je ne la connaissais pas. Comment l'as-tu repérée ? Et tu dis qu'elle donne un à-valoir etc. tu peux nous en dire plus ?  Tu as une idée du tirage, de la mise en place etc. ? Ils font aussi dans le numérique ou seulement du papier ?
Je te souhaite le meilleur pour la suite de ta carrière, et reviens nous raconter comment se passe la sortie de ton livre Laughing
http://beatrice.hammer.free.fr/pages/simple_indexpag.html
 
Lily M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1136
   Âge  :  42
   Localisation  :  Quelque part, dans ma tête...
   Pensée du jour  :  Euh...
   Date d'inscription  :  11/03/2016
    
                         
Lily M  /  Effleure du mal


Félicitations pour cette belle sortie Smile avec une belle illustration en plus !
Tu as su trouver du positif dans ton malheur, j'espère d'ailleurs que tout est rentré dans l'ordre.
http://michele-beck.com/
 
henri_b
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  47
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  11/01/2017
    
                         
henri_b  /  Barge de Radetzky


Merci à tous pour vos messages !

Je vais essayer de répondre rapidement à vos questions :
- as-tu retravaillé ton livre sur les conseils de ton éditeur actuel ?
Oui et non. Il m'a demandé de diviser en deux un chapitre trop long, de mieux caractériser un perso, d'enlever des répétitions, etc. bref des choses basiques et très rapides à faire. Mais moi je n'ai pas retouché le livre suite aux retours des éditeurs précédents. Car d'un éditeur à l'autre les remarques n'étaient pas forcément les mêmes...

- J'ai des questions sur ta maison d'édition, car je ne la connaissais pas. Comment l'as-tu repérée ?
je ne me souviens plus... mais le mieux c'est d'aller dans les salons ou les librairies. Ensuite tu notes les livres qui te plaisent. Internet est aussi fantastique pour ça, il y a des listes en ligne.

- Si a 50 ans on a pas un Solex, c'est qu'on a raté sa vie...
Ah ah, ouf alors ! en tous cas je préfère un solex à une rolex... :-)

-Tu évoques sur ton site un retard de publication, est-ce que tu peux nous en dire davantage ?
problemes internes de l'éditeur, je ne sais pas trop... mais en général les planning de parution sont de toutes façons pleins au moins un an à l'avance... ensuite il faut éviter les périodes creuses, la sortie en même temps qu'un autre truc dans le genre, etc. bref, cuisine interne...

voilà voilà !

Courage à tous !

http://www.henriblum.com
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  995
   Âge  :  48
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Bile au trésor


Merci d'avoir pris le temp de répondre, tout cela est très enrichissant.
 

 Livre Opération Solex / La Palissade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Après publication-