PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Paroles dans manuscrit et édition / texte à double fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  719
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Blanchisseur de campagnes


Bonjour à tous,

Tout d'abord j'espère que je poste au bon endroit et qu'il ne fait pas doublon. Mes excuses dans le cas contraire !

J'aurais aimé votre avis concernant deux points qui me turlupinent concernant un manuscrit que je souhaiterais soumettre à des ME (enfin, peut être, rien de prévu dans l'immédiat).

La première chose est qu'il contient des paroles de chansons d'artistes dont je n'ai pas les droits d'auteur. Devrais-je chercher à contacter les artistes concernés avant soumission aux ME (et mentionner dans la lettre d'accompagnement que j'ai leur accord, le cas échéant) ?
Ne rien faire, attendre des réponses de ME et si jamais j'en recevais une positive voir à ce moment là ?
Ou chercher à supprimer tous ces passages "musicaux" (pour certains ce n'est pas difficile, mais il y en a auxquels je tiens, dont un dans le premier chapitre...).
Est-il possible que le fait qu'il y ait des paroles soit suffisant pour refuser un manuscrit à votre avis ?

Deuxièmement, mon manuscrit possède deux fins alternatives. Dois-je le préciser en début d'ouvrage ? Ou dans la lettre ? J'ai un peu peur que ce procédé, pas forcément très courant, puisse être rédhibitoire...

Un grand merci pour vos réponses par avance.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1777
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Pour ton 1er point, le cas a déjà été traité ici : http://jeunesecrivains.superforum.fr/t26137-utiliser-une-chanson-dans-un-livre-est-ce-possible
En gros, tu as un droit de citation (et donc d'extrait court) si tu mentionnes explicitement tes références.
En ligne
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13234
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Je me suis penchée très très très longuement sur cette question, il y a deux ans. Trop longuement, à mon goût, pour la réponse que j'aie eu à la fin, d'une avocate consultée par téléphone.

Dans mon cas, il n'y avait qu'une seule chanson (qui sera dans le domaine public dans quatre ans, mais n'y est pas encore), citée sur seulement quelques lignes, et elle est en interaction directe avec le fil narratif.
L'avocate m'a dit que je pouvais invoquer le droit de courte citation
article 122-5 du code de la propriété intellectuelle.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006069414&idArticle=LEGIARTI000006278917&dateTexte=20081211

Avant quoi j'avais contacté la SACEM, pour poser la question de l'emploi d'un couplet isolé (en citant l'auteur bien sûr), laquelle m'a envoyée à l'agence gérant les droits d'auteur de la chanson, laquelle m'a envoyé un formulaire à remplir (en entier), avec parmi les question la date de sortie du livre (le mien n'était à l'époque pas encore corrigé) et le nom de l'éditeur (super, quand on se renseigne sur une possibilité ou impossibilité).
Au final, j'ai donc contacté la maison des avocats, en rendez-vous gratuit, lequel RV a duré moins de deux minutes et m'a renvoyée vers une avocate spécialisée dans la propriété intellectuelle (avec un bon de réduction pour une consultation), laquelle n'a pas jugé utile de me recevoir et m'a très gentiment écoutée, questionnée sur la longueur de la citation, de la chanson entière et du livre, pour estimer que le droit de citation pouvait s'appliquer et que l'éditeur, s'il le jugeait bon ,re-ferait appel à conseil juridique et/ou contacterait l'agence avec le formulaire (ouf, fin du parcours).

Solution finale qui n'est en fait que celle que j'avais pensée au moment où j'ai inclus ce morceau de chanson dans le texte !!!

Dans mon cas, sur tous les sites de paroles de chanson, l'oeuvre est citée avec le nom de son interprète (qui est mentionné dans le texte du roman) et non celui du parolier. Je peux donc espérer un minimum de tolérance ! Par contre, il y a des auteurs dont les droits sont surveillés de très près et très jalousement.

Bref = c'est à évaluer en fonction de l'importance des citations dans le récit (si c'est juste pour décorer, il vaut mieux inventer ou prendre une chanson passée dans le domaine public) et de leur longueur relative à la chanson entière.
Ne pas oublier, bien sûr, de citer l'auteur en note de bas de page
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  719
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Blanchisseur de campagnes


Merci beaucoup ! En fait ce sont des citations assez longues pour la plupart, (plusieurs couplet qui sépare les points de vue sur une même scène) mais je vais me renseigner à remplacer par des paroles de chansons tombées dans le domaines public... :/ Merci !
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13234
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Erratum = ma citation tombe dans le domaine public dans douze ans (waouh !!!) et non quatre.
(ah mince... ce que c'est que la mémoire, tout de même). Bon ben, pas la peine de me dire que la question va se résoudre d'elle-même.

Depuis une dizaine d'années, on a vu revenir plein de chansons plus ou moins ancienne, dans la variété. Tu arrivera peut-être à en trouver qui te conviennent.
Tu peux aussi faire appel à des artistes "en devenir" qui te donneront leur autorisation plus facilement (mais du coup, ce sera un peu comme écrire toi-même un extrait, car le public ne connaitra pas la chanson citée)

Durée du droit d'auteur = 70 ans après la mort de l'auteur (en France et dans beaucoup de pays).
2019 - 70 = 1949. Il va falloir trouver un parolier mort avant cette date. A ta place, je commencerais par les chansons typiquement XIX° ou début XX°. Il y a aussi quelques chansons médiévales ou renaissance qui ont été reprises courant XX° siècle, mais leur style ne te conviendra peut-être pas.


J'avais zappé la 2° question
Citation :
Deuxièmement, mon manuscrit possède deux fins alternatives. Dois-je le préciser en début d'ouvrage ? Ou dans la lettre ? J'ai un peu peur que ce procédé, pas forcément très courant, puisse être rédhibitoire...
Dans le résumé joint, à mon avis
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Lily M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1136
   Âge  :  42
   Localisation  :  Quelque part, dans ma tête...
   Pensée du jour  :  Euh...
   Date d'inscription  :  11/03/2016
    
                         
Lily M  /  Effleure du mal


Pour ta fin alternative, j'ai beau réfléchir, je crois n'avoir jamais lu de roman comme ça !
Je pense que ça dépendra des éditeurs et de leur conditions de soumissions. Quand y en a qui demandent un synopsis (donc avec la fin) là faudra le mentionner, sinon à mon avis pas besoin.
Si ton texte est pris, ce sera ensuite lors du travail éditorial que vous verrez ensemble, ils te demanderont peut-être de ne faire qu'une fin...
http://michele-beck.com/
 
Maanilee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  156
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  28/03/2018
    
                         
Maanilee  /  Tycho l'homoncule


Je crois que j'ai vu un roman avec deux fins alternatives chez Livresque Editions pour ma part.
http://www.marine-gautier.com
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13234
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


La fin alternative, j'ai croisé ça une fois... dans un recueil présentant l'intégralité du Bossu de Paul Féval et des romans que son fils (Paul Féval Fils) y a ajoutés. Pour disposer d'une ouverture à la suite, il en a modifié quelques poins du dernier chapitre (je préfère cette seconde version à l'originale).
Par contre, en version "prévue dès le départ", je ne vois que les livres dont on est le héros.
Donc peut-être à mentionner dans la lettre elle-même, comme un point d'originalité...
scratch
et en tous cas : dans le résumé (aussi bien la version détaillée que le synopsis bref)
Comme la "version brève" du résumé est en général placée sur la lettre elle-même... ça revient un peu au même. Sauf insistance sur ce point dans le haut de la lettre, comme point intéressant du livre.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  719
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Blanchisseur de campagnes


Merci @Tengaar je n'avais pas réussi à retrouver le post Sad

@Séléné C. Effectivement c'est un peu vieux tout ça... Mais bon je vais devoir reprendre ça autrement ça va être trop compliqué je pense Sad

Merci pour vos avis sur la fin alternative également. Je sais qu'il est possible qu'on me demande d'en enlever une, mais je n'arrive pas à m'y résoudre pour l'instant donc je verrai bien. Je le préciserai dans la lettre / résumé dans ce cas Smile Encore merci à vous !
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Oui enfin les textes de chanson ce n'est pas ton problème: ton éditeur gère ça avec son service juridique et achète les droits à ce moment là auprès de l'organisme compétent. Il pourra très bien te demander de couper l'extrait pour cette raison, ou non. Moi je n'ai rien du couper pour un texte de chansons, mais une amie si.

En fait, ton manuscrit n'est pas un texte publiable. C'est un document de travail que tu proposes à un éditeur, le plus abouti possible. Ce n'est pas un texte public, donc la question des droits ne se pose pas à ce moment-là.

Pour la fin alternative, tu peux la mettre par exemple dans le manuscrit avec "FIN ALTERNATIVE" ou un autre procédé un peu méta. Dans le 99f de Jan Kounen, le film, ils avaient utilisé la projection test pour faire passer l'idée. En littérature, tu peux t'amuser avec la génétique du texte: brouillon, fin cachée, retrouvée, bonus etc. Le tout c'est de trouver une astuce qui correspond à ton texte.

Sauf demande de résumé, essaie d'éviter! Et ne dévoile pas la/les fins avant, surtout pas! Sauf demande de la/les maisons évidemment. S'il n'y a rien marqué, reste le plus sobre possible, sans résumé. S'ils en voulaient un, ils l'auraient demandé.

Après, je ne connais que la littérature générale, je suis chez l'Olivier. Donc je connais mal les pratiques de la SF et des littératures de l'Imaginaire, donc si ton roman est proche de ces genres, mes conseils sont à relativiser.
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  719
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Blanchisseur de campagnes


Merci @Fabre pour tes conseils !

Pour la fin alternative, je l'ai pour le moment indiquée comme tel dans le manuscrit au début de la "seconde" fin. Si on ne me demande pas de résumé avec la fin, je ne pensais pas forcément le préciser. En tous cas je vais pouvoir y réfléchir avec tous vos avis. Le roman est réaliste, littérature générale / jeunesse.

Pour la musique, si je comprends bien, je n'ai pas besoin de tout supprimer avant soumission à ME ? Est-ce que cela ne représente pas un frein lors de l'étude des manuscrits ? (je veux dire, une ME qui reçoit plein de textes ne risque-t-elle pas de se dire "bon, celui là, il va y avoir des histoires de droits, donc tant pis, au suivant")
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
"bon, celui là, il va y avoir des histoires de droits, donc tant pis, au suivant"

Non. Je ne sais pas quoi répondre de plus, une maison d'édition qui flipperait pour ça ça me semble surréaliste. Au pire, elle te demandera de raccourcir/supprimer SI la personne des droit à oublié de s'en occuper 2 semaines avant l'impression. Voilà.
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3423
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


J'ai lu plusieurs romans à fon alternative, dont Mercure, d'Amélie Nothomb. 😉


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 

 Paroles dans manuscrit et édition / texte à double fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-