PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 34 ... 67  Suivant
 

 L'Horloge Parlante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


La semaine prochaine je vais rencontrer un avocat pour la première fois de ma vie.

Enfin, j'ai déjà surement côtoyé des avocat au hasard, et j'en ai connu des futurs - mais je veux dire: je n'y ai jamais été confronté en temps que plaignant.

14.55
 
Mâra
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3259
   Âge  :  25
   Localisation  :  www.stopennui.net
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


LIBRE et migraineuse.

17:09:36
https://www.stopennui.net En ligne
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


https://www.washingtonpost.com/nation/2019/06/20/horns-are-growing-young-peoples-skulls-phone-use-is-blame-research-suggests/

Laughing

1750
 
Don Rumata
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1759
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Fiancée roide


J'ai envie de poster mon roman à 22:15
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il y a, il y a ...

Les choses sont tellement bien faites qu'Hylia, c'est la déesse qui cloître l'avatar du néant, Ilya c'est aussi le nom d'Élie en russe (« mon dieu est yah » ==> nom indéfinissable), Ilya Prirogine : Il est connu surtout pour sa présentation sur les structures dissipatives et l'auto-organisation des systèmes, qui ont changé les approches par rapport aux théories classiques basées sur l'entropie. Ce en quoi il révèle une théorie parallèle à la théorie du chaos.

Ilya Prigogine étudie la chimie à l'université libre de Bruxelles en Belgique.

Il explique ainsi son parcours2 : jeune émigré de Moscou d'origine juive, exilé en Allemagne puis en Belgique à Bruxelles pour fuir le nazisme3, il veut comprendre comment on arrive à devoir fuir son propre pays. Il aborde la politique mais est contraint d'étudier le droit. Voulant comprendre le comportement d'un accusé, il étudie la psychologie. Pour comprendre clairement la psychologie et la science du comportement, il bute sur le fonctionnement du cerveau humain. Ainsi, il étudie la biologie, la chimie et enfin la biochimie. En poussant plus loin pour comprendre les interactions chimiques, il étudia la physique des particules. De la physique, il passe à l'astrophysique et à la cosmologie. Il aborde alors les questions fondamentales : la matière, le vide, le temps et son sens unique (la flèche du temps). Pour comprendre la flèche du temps, il doit étudier les structures dissipatives et créer le modèle du Brusselator4.

En 1977, il est lauréat du prix Nobel de chimie « pour ses contributions à la thermodynamique hors équilibre, particulièrement la théorie des structures dissipatives1 ».

Il cofonda le centre qui porte son nom à l'Université du Texas à Austin.

Il laissa également son nom à la Haute École Libre de Bruxelles Ilya Prigogine (HELB IP), associée à l'Université libre de Bruxelles (ULB). Il était membre de l'Académie roumaine.

« Il faut qu’il y ait des nouveautés, et un univers non déterministe permet la nouveauté. Et dans ces nouveautés, dans la théorie simplifiée que les scientifiques en ont, apparaissent des bifurcations : ce sont des points singuliers où une branche se subdivise en plusieurs branches ou même en un nombre infinis de branches. Et le choix de la branche qui sera suivie dépend des fluctuations. ( …) Entre les points de bifurcation, le déterminisme n’est qu’une approximation (…) tandis qu’aux points de bifurcation, vous n’avez plus d’approximation déterministe .» - Ilya Prigogine, in La complexité, vertiges et promesses, p 45, Ed Le Pommier.
« Je ne vois pas pourquoi, dit-il, une augmentation de la population serait en soi un phénomène négatif. Je la considère au contraire positive. L'interaction entre les hommes a toujours été source d'idées et de développement. » - entretien d'Ilya Prigogine avec Michel Salomon, publié dans Prospective et Santé
« La chimie : l'inscription de l'irréversibilité dans la matière » - I. Prigogine
« La plus simple des cellules vivantes emploie pour son métabolisme plusieurs milliers de réactions chimiques conjointes, par conséquent exige un délicat mécanisme de coordination et de régulation [...]; d'évidence, cette organisation ne résulte pas d'une tendance au désordre moléculaire. » - Ilya Prigogine, From Being to Becoming: Time and Complexity in the Physical Sciences, 1980, San Francisco, W. H. Freeman & Co.
« Les chemins de la nature ne peuvent être prévus avec certitude, la part d'accident est irréductible : la nature bifurquante est celle où de petites différences, des fluctuations insignifiantes, peuvent, si elles se produisent dans des circonstances opportunes, envahir tout le système, engendrer un régime de fonctionnement nouveau. » - Ilya Prigogine, From Being to Becoming: Time and Complexity in the Physical Sciences, 1980, San Francisco, W. H. Freeman & Co.

2058
 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  249
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


Ce que j'ai retenu du poste, c'est :


Citation :
Les choses sont tellement bien faites qu'Hylia, c'est la déesse qui cloître l'avatar du néant,
Et c'est le plus important ! Gloire à Zelda, Gloire à Link, Louées soient les Trois Déesses !

20:58
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Et le LIEN ! I love you

2116
 
Ad Lunam
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  20/06/2019
    
                         
Ad Lunam  /  Petit chose


Z'êtes sérieux les gars ? Laughing

Biscuit-du-Mal a écrit:

Citation :
Les choses sont tellement bien faites qu'Hylia, c'est la déesse qui cloître l'avatar du néant,
Et c'est le plus important ! Gloire à Zelda, Gloire à Link, Louées soient les Trois Déesses !

cheers

Ce forum me plaît.

22:14
 
Don Rumata
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1759
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Fiancée roide


J'ai très mal aux jambes à 14:11
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


donc j'inaugure paisiblement mon tatouage San en forêt montagneuse et là qui croise-t-on, le dieu cerf !!!
(ça plus le fait qu'en le fixant mon tatouage semble bouger comme la blessure d'Ashitaka infligée par le dieu-sanglier)
ça fait plaisir que la nature me rappelle sans cesse qu'elle est de mon côté :love:

2008

prochaine étape : ne pas avoir besoin de le dire Laughing


Dernière édition par Juliette n'avait pas peur le Sam 22 Juin 2019 - 20:11, édité 1 fois
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Une photo du tatouage !!! I love you Surprised

2015
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je veux une photo de mon tatouage obligatoirement avec ma chienne donc j'ai besoin d'un.e photographe. Photo il y aura, promis, quand j'aurai un.e photographe Laughing

2012
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Yes, j'ai hâte !

Very Happy

2034
 
Moïra
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2796
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  qui murmure à l'oreille des planctons


Shahzhou Lila a écrit:
Il y a, il y a ...

Les choses sont tellement bien faites qu'Hylia, c'est la déesse qui cloître l'avatar du néant, Ilya c'est aussi le nom d'Élie en russe (« mon dieu est yah » ==> nom indéfinissable), Ilya Prirogine : Il est connu surtout pour sa présentation sur les structures dissipatives et l'auto-organisation des systèmes, qui ont changé les approches par rapport aux théories classiques basées sur l'entropie. Ce en quoi il révèle une théorie parallèle à la théorie du chaos.

Ilya Prigogine étudie la chimie à l'université libre de Bruxelles en Belgique.

Il explique ainsi son parcours2 : jeune émigré de Moscou d'origine juive, exilé en Allemagne puis en Belgique à Bruxelles pour fuir le nazisme3, il veut comprendre comment on arrive à devoir fuir son propre pays. Il aborde la politique mais est contraint d'étudier le droit. Voulant comprendre le comportement d'un accusé, il étudie la psychologie. Pour comprendre clairement la psychologie et la science du comportement, il bute sur le fonctionnement du cerveau humain. Ainsi, il étudie la biologie, la chimie et enfin la biochimie. En poussant plus loin pour comprendre les interactions chimiques, il étudia la physique des particules. De la physique, il passe à l'astrophysique et à la cosmologie. Il aborde alors les questions fondamentales : la matière, le vide, le temps et son sens unique (la flèche du temps). Pour comprendre la flèche du temps, il doit étudier les structures dissipatives et créer le modèle du Brusselator4.

En 1977, il est lauréat du prix Nobel de chimie « pour ses contributions à la thermodynamique hors équilibre, particulièrement la théorie des structures dissipatives1 ».

Il cofonda le centre qui porte son nom à l'Université du Texas à Austin.

Il laissa également son nom à la Haute École Libre de Bruxelles Ilya Prigogine (HELB IP), associée à l'Université libre de Bruxelles (ULB). Il était membre de l'Académie roumaine.

« Il faut qu’il y ait des nouveautés, et un univers non déterministe permet la nouveauté. Et dans ces nouveautés, dans la théorie simplifiée que les scientifiques en ont, apparaissent des bifurcations : ce sont des points singuliers où une branche se subdivise en plusieurs branches ou même en un nombre infinis de branches. Et le choix de la branche qui sera suivie dépend des fluctuations. ( …) Entre les points de bifurcation, le déterminisme n’est qu’une approximation (…) tandis qu’aux points de bifurcation, vous n’avez plus d’approximation déterministe .» - Ilya Prigogine, in La complexité, vertiges et promesses, p 45, Ed Le Pommier.
« Je ne vois pas pourquoi, dit-il, une augmentation de la population serait en soi un phénomène négatif. Je la considère au contraire positive. L'interaction entre les hommes a toujours été source d'idées et de développement. » - entretien d'Ilya Prigogine avec Michel Salomon, publié dans Prospective et Santé
« La chimie : l'inscription de l'irréversibilité dans la matière » - I. Prigogine
« La plus simple des cellules vivantes emploie pour son métabolisme plusieurs milliers de réactions chimiques conjointes, par conséquent exige un délicat mécanisme de coordination et de régulation [...]; d'évidence, cette organisation ne résulte pas d'une tendance au désordre moléculaire. » - Ilya Prigogine, From Being to Becoming: Time and Complexity in the Physical Sciences, 1980, San Francisco, W. H. Freeman & Co.
« Les chemins de la nature ne peuvent être prévus avec certitude, la part d'accident est irréductible : la nature bifurquante est celle où de petites différences, des fluctuations insignifiantes, peuvent, si elles se produisent dans des circonstances opportunes, envahir tout le système, engendrer un régime de fonctionnement nouveau. » - Ilya Prigogine, From Being to Becoming: Time and Complexity in the Physical Sciences, 1980, San Francisco, W. H. Freeman & Co.

2058

hihi Very Happy

17h00
https://www.instagram.com/asphodele96/
 
Lenfant
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1055
   Âge  :  33
   Localisation  :  J'ai tout rangé l'appartement
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
Lenfant  /  Effleure du mal


J'ai faim 19h56
 

 L'Horloge Parlante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 67Aller à la page : 1, 2, 3 ... 34 ... 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-