PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Comment écrire moins simpliste?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  252
   Âge  :  29
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


J'ai pas lu, mais à la limite, une apparence archétypale pour les vampires ne me gênerait pas. Je pense pas que ça influe le style en général. Et puis les cheveux blancs, ça le fait !
 
Gary.D
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  102
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  19/09/2015
    
                         
Gary.D  /  Barge de Radetzky


Nyumé a écrit:

- Réfléchir aux clichés. Je pense que tu dois bien aimer le thème des vampires, donc essaye de te détacher des lieux trop communs : le noir partout (vêtements, murs, etc...), les chauve-souris, les yeux rouges, les cheveux blancs/argentés... C'est juste un exemple.

Hmm, ce que tu appelles "clichés" pourrait être considéré comme des codes du genre
 
Elyon64
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  266
   Âge  :  34
   Localisation  :  Brisbane
   Date d'inscription  :  06/06/2019
    
                         
Elyon64  /  Autostoppeur galactique


Je pense que le plus efficace pour écrire de façon moins simpliste sur le fond c'est de lire tout ce qui te passe sous la main dans ton répertoire (en l'occurence les histoires de vampires ?).
Ça te permettra de rapidement identifier les éléments redondants et clichés du genre et de pouvoir réussir à les limiter ou jouer avec.
Si tu comprends bien l'anglais, il y a une petite chaine sur Youtube qui s'appelle Terrible Writing Advice, qui fait des vidéos ironiques sur les clichés usés jusqu'à la moelle. C'est très drôle et y a quelques bons conseils Smile
http://caroline-leger.com
 
PlumeSombre
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1214
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  As I die, I hope I will be gazing inwardly at that glorious patch of sun, gleaming on an old oak floor, a window of light opening into the deep reality of life eternal...
   Date d'inscription  :  17/05/2017
    
                         
PlumeSombre  /  Tentatrice chauve


Coucou

Je m'incruste car j'avais jeté un petit coup d'oeil à ton histoire. Et j'avoue que j'ai assez vite décroché car j'ai détecté des défauts assez flagrants qui m'ont beaucoup gêné à la lecture.

Je pense que le soucis qu'il y a sur ton récit, c'est pas que ton langage et pauvre mais qu'il porte un certain manque de logique en lui. On peut écrire des choses assez fortes et impactantes avec un langage simple.

Je te relève quelques bricoles qu'i m'avaient frappé.

Citation :
Ce monde se nommait Luna Isla.
Tu commences ton histoire avec cette phrase. Et là, je me demande: "mais quel monde?" La mention "ce monde" appelle une introduction dudit monde dans une phrase précédent, alors que c'est ta toute première phrase. Allez, rien ne vaut l'exemple (j'invente un truc farfelu, juste pour expliquer):

"Il y avait au fin fond de l'espace un monde obscure et étrange. Ce monde se nommait Luna Isla...."

Citation :
Similaire au nôtre, il en restait pourtant bien différent. Diverses créatures fantastiques peuplaient cet endroit. Les différentes races vivaient chacune sur leur île. Les humains existaient, mais bien qu'habitant près de créatures non-humaines, ils ignoraient leur existence. Les différentes races vivaient leurs vies séparément.
Ici plusieurs choses...

"Similaire au nôtre" sous entend que le narrateur est quelqu'un de notre monde (qui donc doit exister en parallèle de Luna Isla qui compare et fait des parallèles. Cependant, je n'ai pas eu l'impression dans la suite qu'il y avait une quelconque allusion au fait que Luna Isla est un "monde parallèle". Soit faut développer l'existence des deux mondes, soit, c'est une erreur de point de vue du narrateur (ou alors l'auteur à voulu abréger la description, ce qui n'est pas très cool quand on découvre un nouvel univers).

De plus, si tu veux jouer la carte du monde bien décrit et construit, faut le mettre en situation. Développer un peu (castes? harmonie? les non-humains étaient ils masqués en humains, vu que ceux-ci ignorent l'existence? Les autres races vivent où? Dans quelles conditions?) Cela fait simpliste de juste dire qu'on est dans un monde qui ressemlbe au notre et qu'il y a différentes races et puis c'est tout.

Citation :
Askaria, royaume des vampires, 1860 :
Dans le palais royal des vampires, la princesse Illythia dormait profondément dans son lit à baldaquin lorsque quelqu'un frappa à la porte:
- Princesse Illythia?
Aucune réponse ne vint alors l'homme retenta.
Puis vint une voix qui semblait à moitié endormie :
- Entrez.
Illythia s’assit sur le lit. Ses yeux rouge-rosé se posèrent sur la personne qui venait d’arriver et elle sourit.
- Oh, Dregan, bonjour.

Le dénommé Dregan était le commandant en chef de la garde royale d'Askaria. Comme tous les vampires, il avait des cheveux argentés et un teint couleur neige. Il portait l'uniforme rouge des soldats et une cape bleu nuit, ses cheveux maintenus en une queue de cheval basse.

La jeune fille se leva de son lit et alla regarder par la fenêtre. Comme tous les jours, le temps était gris et sombre, même en plein jour. Pas que sur l’île d’Askaria d’ailleurs. Partout dans Luna Isla, le soleil gisait caché sous d’épais nuages.

Sur ce passage il y a plusieurs défauts qui ont été relevés (point de vue?). Moi j'aimerais m'arrêter sur les passages en gras. "Quelqu'un" frappe à la porte donne l'impression que c'est un personnage mystérieux. Un rodeur? Un étranger? Oh, un meurtrier qui en voudrait à la vie de la princesse ??? Ah non, il l'appelle par son nom... un amant???
Deux lignes plus loin on sait que c'est un homme et juste en dessous que c'est le commandant en chef Dregan. Aucun mystère et l'anticipation tombe comme un soufflé trop cuit Sad.  Donc cela alourdit la lecture. Pourquoi ne pas dire d'emblée qui fait quoi et d'en profiter pour donner du corps au personnage. (Il est énervé, en urgence, tranquillou pépère ?)

Gerne:
.... lorsque le Commandant en chef de la Garde royale Dregan frappa vigoureusement à la porte....

Ce serait aussi l'occasion de décrire les vampyres, la princesse (au moment ou tu dis qu'elle est dans son lit) tout comme le commandant. Là, on sait juste que ce sont des vampyres parce qu'on est au royaume. Quand tu décris tes personnages de manière dissociée de l'action, ça fait simpliste. Là, typiquement quand tu mentionnes la couleur des yeux de la princesse, ça fait conjonctivite plus que vampyre. Tu vois ce que je veux dire.

Genre: "La princesse se redressa sur son lit et leva son regard aux prunelles rouge-rosées pour le poser sur le commandant à qui elle adressa un sourire...."
Tu vois la nuance que je veux relever?

Pour décrire Drégan par exemple:
"Dregan s'approcha de la couche de la princesse pour la saluer d'une révérence. Ses cheveux argentés glissèrent de ses épaules pour venir encadrer son visage au teint couleur neige.... etc."

Voilà ce que qui m'a fait décrocher vite fait. La frustration de ne pas vraiment pouvoir me fondre dans le décor ou m'imaginer les personnages en mouvement. Le côté un peu mécanique de l'écriture.
L'univers et l'histoire sont intéressants mais c'est pas tant la simplicité du langage que le manque de profondeur qui est en question.

Tu devrais peut-être aller faire un petit tour chez Ptéra sur le roman "Perditous Insoulae". Il a une belle écriture assez simple qui s'apparente à la tienne dans le genre. C'est du fantastique/science-fiction et c'est un style d'écriture qu'il maîtrise au mieux et avec un univers très riche. Je suis sur que t'arrivera à construire et donner de la profondeur à ton histoire. cheers

Après, ce sont des suggestions et propositions de pistes pour améliorer. Ne le prends surtout pas comme une critique malveillante. Wink

Allez, bonne écriture Parchemin
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Si tu veux les méthodes qu'on nous apprend en prof de français pour aider les élèves, en voici un aperçu.
On demande un premier jet sans trop de contrainte, un peu instinctif. Ensuite, on revient sur cet extrait, on l'annote, on essaye de repérer les passages les plus faibles et les plus forts. Après, on fait lire des extraits similaires pour encourager une comparaison. Ces extraits sont annotés, comparés. Enfin, on réécrit le premier jet.
En fait, pour bien écrire, il faut réécrire. En essayant de te corriger, mais aussi en essayant d'autres approches (j'ai dû faire des exercices en faisant le même extrait selon chacun des cinq sens, par exemple. Mais tu peux varier à l'infini: le but est de réaliser qu'il y a plein de manière de formuler une histoire et même une simple phrase).
La lecture, oui, mais ça ne suffit généralement pas. De très bons lecteurs écrivent mal.
 
Lierachan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  208
   Âge  :  26
   Localisation  :  Canada
   Date d'inscription  :  05/06/2019
    
                         
Lierachan  /  Autostoppeur galactique


Je suis en train d'écrire mon premier jet justement.
 
animiix
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  38
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
animiix  /  Petit chose


Tu sais un jour, je me suis posé exactement la même question. Et pareil que toi je suis allé sur divers supports sur le web pour tenter de trouver une réponse. Je pense que tout les conseils que tu as reçu par ici sont des conseils pertinents et qui peuvent t'aider.

De mon côté je ne peux t'apporter qu'un point de vue psychologique. Rien de bien méchant mais par exemple, je te disais que je suis passé par là. Le premier réflexe que j'ai eu c'est d'ouvrir le premier livre qui me passait sous la main (pour le coup c'était le tome 3 du Sorceleur) pour me donner un point de vue sur le style de l'auteur ou tout du moins comment lui a fait pour s'en sortir. Et la fut mon erreur en partie, je pense.

C'est intéressant et nécessaire d'avoir des inspirations qui te guident dans ce vaste domaine qu'est l'écriture d'un roman, c'est d'autant plus vrai que... Ca peut aussi devenir un mauvais réflexe. Ton style personnel viendras avec le temps, plus tu vas écrire, te relire, réécrire et plus la chose te sembleras alors "moins simpliste" pour toi comme pour tes futurs lecteurs.

Il te faut surtout jongler entre lecture, écriture et prise de confiance en toi, surtout. Quant on se pose trop de questions, on laisse une place au doute qui à son tour invite la peur et par définition entache ta confiance. Respire. Et amuse toi. Tout viens à point nommé quand on accepte la patience que demande une telle aventure.

Je pense que j'ai tout dit. Bon courage à toi pour la suite !
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Comment écrire moins simpliste?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-