PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Apparence des vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Mon vampire vedette est roux !
Spoiler:
Et il est d'une taille un peu en-dessous de la moyenne
Spoiler:
Par contre, pas un gramme de graisse


Citation :
les vampires sont censés avoir vendu leur âme
Perdue, oui, mais vendue ?
Pour ceux qui n'ont pas choisi librement d'être transformés, est-ce que ce n'est pas plutôt du vol ?
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Kuro
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  90
   Âge  :  36
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Paint it black
   Date d'inscription  :  28/10/2015
    
                         
Kuro  /  Pippin le Bref


Oh j'avais pas vu ce topic!
Vaste sujet!

Tout a été plus ou moins dit précédemment, mais je vais rajouter quelques détails.


1) Historique abrégé (en occident)

Le mythe du vampire est très ancien, presque aussi vieux que l'histoire de la civilisation!
Bien que le terme "vampire" ne soit apparu qu'au XVIIIème siècle, les premières créatures mythiques qui en présentent les principales caractéristiques sont les Lamies, les Empuses les Stryges de l'Antiquité (préfiguration de la femme fatale qui dissimule son apparence plus ou moins monstrueuse pour séduire les hommes/attaquer les enfants pour les dévorer ou leur sucer le sang).

Vers l'an 1000, des rumeurs se propagent concernant des défunts, généralement excommuniés, qui sont retrouvés hors de leur tombe à tourmenter les vivants, ou bien intacts dans leur cercueil et maculés de sang. Faute de terme approprié, les Anglais nomment ces morts-vivants "Cadaver Sanguisugus"

Le phénomène prend une nouvelle ampleur du côté de Prusse, la Silésie et la Bohême, principalement pendant les grandes épidémies de peste au XIVème siècle (je détaillerai pourquoi si ça intéresse quelqu'un).

Des personnages historiques comme Vlad IV (qui a inspiré le célèbre comte Dracula), Gilles de Rais ou encore Erzsébet Bathory ont également contribué à la propagation du mythe de par leurs actes particulièrement sanguinaires (XVème et XVIème siècle).

C'est au XVIIème siècle que le mythe du vampire se propage le plus significativement dans l'Est de l'Europe, pour deux raisons :
- le manque d'éducation
- L'inquisition menée par l'Eglise de Rome qui n'atteint pas les frontières orientales de l'Europe.

Le phénomène explose à nouveau pendant les grandes épidémies de peste au XVIIIème siècle en Europe occidentale au grand dam des philosophes des Lumières. C'est à cette époque qu'est officialisé le terme "vampire".
Cependant, les idées des Lumières font leur chemin et les superstitions finissent par reculer, faisant triompher la pensée rationnelle. La science et la technologie émerveillent davantage les esprits en cette deuxième moitié de XVIIIème siècle.

Le vampirisme tombe alors dans le domaine de l'imaginaire, devenant un monstre nostalgique, magique et fascinant qui va de nouveau prendre vie sous la plume des auteurs du mouvement Romantique et dans les romans gothiques (XIXème siècle).

Le cinéma prendra ensuite le relais pour adapter le mythe au cinéma au cours du XXème siècle.


2) Annexe

En Grèce, le mythe du mort-vivant est très ancien. On leur donne le nom de "Vrykolakas" ou "Broucolaques" en Français. Au départ ce ne sont que des âmes en peine, qui ont été excommuniées de leur vivant ou qui se sont suicidées.
Fun fact : Étymologiquement le mot "Vrykolakas" veut dire "Loup-Garou"
Mais au XVIème  siècle c'est la confusion générale et on utilise le même terme pour désigner des morts vivants inoffensifs et des monstres mi-homme mi-bête beaucoup plus sanguinaires. On raconte même que les loups-garous deviennent des vampires après leur mort. Au final, le vampire apparaît comme une sorte de cousin du lycanthrope, suçant le sang des vivants pour survivre.


3) Apparence

De manière générale, l'apparence change beaucoup selon les pays mais on retrouve quelques traits communs.
- Au XVIIème :  Absence de raideur cadavérique et une pilosité particulièrement développée (sourcils broussailleux qui se rejoignent) ou poils dans la paume des mains.
- Personnes prédisposées à devenir des vampires : Enfants nés "coiffés" (c-a-d le crâne recouvert de membrane amniotique ou de placenta), avoir les yeux très foncés ou très clairs, d'avoir les cheveux roux (associés à la sorcellerie) ou avoir des tâches rouges sur le corps.
A noter que les canines proéminentes semblent être une invention de la littérature ou du cinéma. A l'origine le vampire aspire le sang de la victime par les pores de la peau (!)

A noter qu'une maladie du sang appelée "Porphyrie" présente des symptômes étrangement proches des caractéristiques du vampire : gencives rétractées donnant aux dents l'impression d'être plus longues, mains tordues, ongles jaunis, brûlures suite à une exposition au soleil... A cela s'ajoute de violentes crises douloureuses parfois spectaculaires.
A l'époque, on avait constaté qu'une saignée apaisait temporairement les malades (et c'est le cas, car moins de sang = moins de toxines). Cependant pour compenser la perte de sang, on avait pour habitude de faire boire aux malades du sang d'animaux de ferme (ce qui n'a en revanche aucun effet car le sang est digéré).
http://zecarnevilcat.carbonmade.com
 

 Apparence des vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-