PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Horizons [Editions Inceptio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Lysiah
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1090
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aux pays des songes
   Date d'inscription  :  11/03/2013
    
                         
Lysiah  /  Effleure du mal


Hello !

Suite à la demande d'une membre du forum, je créé un post dédié à l'après-publication d'Horizons, une saga qui sera composé de 4 tomes au total, dont 2 sont déjà paru aux Editions Inceptio Smile

Le topic lié à la publication se trouve ici !

***

FICHE TECHNIQUE
Titre : Horizons #1 - Sombre balade
Auteur : Lysiah Maro
Type: roman
Genre : SF / dystopie / young adult

Éditeur : Inceptio Editions
Nombre de pages : 315
Dimensions : 20 x 13 x 2.3 cm
Disponibilité : toutes les librairies et espaces culturels sur commande (ou en rayon si le libraire a déjà passé une commande), la Fnac, Amazon et le site de l'éditeur.

Livre-Voyageur : NON


Couverture :
Horizons [Editions Inceptio] Couv10

Quatrième de couverture :
Horizons [Editions Inceptio] Horizo10

Extrait :
Citation :
Mes poursuivants sont au rez-de-chaussée. Je n’ai pas beaucoup d’avance sur eux alors il va falloir que je me bouge les fesses. Prenant une grande inspiration, je m’élance et saute. Ma roulade est plus que maladroite et une partie du plancher s’effondre sous mon poids. J’atterris au premier étage, face contre terre, mangeant la poussière à pleine bouche. Pouah ! Dégueulasse. Un grognement s’échappe de ma gorge alors que je me remets sur pied. Ma course m’amène sur une passerelle suspendue qui surplombe une rue et rejoint un autre immeuble. Je n’ai pas le temps de sortir mon détecteur pour savoir où se trouve chacun des membres du groupe, mais vu le bruit qu’ils font, je pense qu’ils sont tous à mes trousses, désormais.
Avec mes lunettes à vision nocturne, je prends quand même quelques secondes pour regarder le plan de l’étage avant de repartir. Tout droit. Deuxième à gauche. En face. À droite. J’y suis. Les escaliers de secours sont juste là. Essoufflée, j’ouvre la porte. La ruelle est déserte et si les premières marches métalliques sont intactes, le reste gît au sol, quelques mètres plus bas. Trop tard pour revenir en arrière. Moi qui espérais passer une nuit tranquille, je suis servie !
Après avoir observé les environs, j’aperçois une corniche sous mes pieds, à mi-hauteur du mur. Si je me débrouille bien, je devrais pouvoir l’attraper en me laissant tomber et atteindre le sol en deux temps. Je descends les quelques marches pour me laisser pendre par les mains. Avec mes jambes, je me balance puis me lance. Raté. Mes mains dérapent sur le mur, ne trouvant aucune prise. La chute est rude et me coupe le souffle. Je roule sur le côté, le corps endolori, et m’agenouille pour vérifier que je n’ai rien de cassé. À part quelques coupures et des bleus, je m’en tire plutôt bien.
Des éclats de voix au-dessus de ma tête me tirent de mon inspection. Je crois qu’ils ont perdu ma trace dans l’immeuble. Avec un peu de chance, ils lâcheront rapidement l’affaire. Mais pour l’instant, je dois mettre le plus de distance possible entre eux et moi. Mon sac sur le dos et mon fusil d’assaut en bandoulière, je me remets à courir en traînant un peu la patte pour économiser mes forces. À la sortie de la ruelle, je m’arrête. Coup d’œil à droite. Personne. Coup d’œil à gauche. Personne non plus. Je traverse rapidement la grosse artère pour gagner une autre rue.
Dix minutes plus tard, je ralentis un peu le rythme. Ils ont dû abandonner, car je n’entends plus aucun bruit hormis celui de mes pas et de ma respiration saccadée. Je relâche un peu ma vigilance pour reprendre mon souffle. Je déteste courir, pourtant c’est devenu l’une de mes activités principales. Si j’y suis maintenant habituée, cela reste toujours éprouvant. Néanmoins satisfaite de m’en sortir à si bon compte, je reprends ma route.
Arrivée à un embranchement où j’hésite quant à la direction à prendre, je m’arrête. Alors que je m’apprête à sortir mon Mémo, une masse noire fond sur moi et me projette au sol. Je n’ai rien vu venir, ni entendu. Sans chercher à comprendre de quoi il s’agit, j’effectue une roulade pour me rétablir et m’enfuir. Mais l’individu, toujours au sol, en a décidé autrement. Il m’attrape les jambes et me fait tomber en avant. Mordant la poussière une seconde fois, je reçois un coup de poing au niveau de la mâchoire qui m’assomme à moitié, faisant voler mes lunettes. Mon sac et mon fusil d’assaut m’encombrent et cette fois je me sens contrainte de m’en débarrasser pour parer un second coup. Alors que l’homme arme une nouvelle fois son poing, je me dégage de son étreinte pour lui lancer mon pied dans les côtes. Il se plie en deux, le souffle coupé. Je ne ferai pas le poids face à lui dans un combat au corps à corps. Il ne me reste qu’une solution : la fuite. Comme d’habitude.
Profitant de cet instant de flottement, je me relève et me remets à courir. Dans la foulée, j'attrape mon sac et ramasse arme et lunettes. Après une centaine de mètres parcourus à toute allure, je m’aperçois que mon agresseur me talonne toujours. Et il regagne du terrain ! Il est coriace celui-là. Si ça continue, je n’aurais pas d’autre choix que de le tuer…
À plus de cinq cents mètres devant, je discerne un carrefour. Ma cuisse me lance, mes poumons me brûlent, la poussière me pique les yeux. Putain, je suis mal barrée. Très mal barrée.
La moitié de la distance qui me sépare de ce carrefour à peine parcourue, l’homme me rattrape et se jette sur moi. Nous roulons à nouveau au sol et j’arrive à prendre le dessus en me positionnant à califourchon sur lui. Malgré l’obscurité, il dévie sans difficulté mon crochet du droit, me repousse sur le côté et se relève d’un bond. Il m’attrape sans ménagement par les épaules pour me redresser et me plaque contre le mur le plus proche. Grand et bien bâti, il me dépasse d’une bonne tête. Sa main large et calleuse trouve ma gorge et son manteau en cuir grince légèrement tandis qu’il me soulève du sol.
Pour la première fois, je croise son regard. Sombres, ses yeux ne transpirent ni la cruauté ni la violence. Juste de la colère et une once d’anxiété. Je lâche la sangle de mon sac, pour attraper son poignet et soulager la pression qu’il exerce sur ma gorge. Mes pieds sont à quelques centimètres du sol et je commence à manquer d’air. Si je n’envisage pas une solution radicale, je suis fichue. Mais je vais lui donner une chance.

***

Titre : Horizons #2 - Déroute et des ruines
Auteur : Lysiah Maro
Type: roman
Genre : SF / dystopie / young adult

Éditeur : Inceptio Editions
Nombre de pages : 336
Dimensions : 20 x 13 x 2.5 cm
Disponibilité : toutes les librairies et espaces culturels sur commande (ou en rayon si le libraire a déjà passé une commande), la Fnac, Amazon et le site de l'éditeur.

Livre-Voyageur : NON


Couverture :
Horizons [Editions Inceptio] Horizo12

Quatrième de couverture :
Horizons [Editions Inceptio] Horizo13

Extrait :
Citation :
Khenzo me soutient par le bras et je tente de retrouver mes esprits. Doucement, il écarte mon manteau pour vérifier ses soupçons. Les points de suture ont lâché et la plaie recommence à saigner abondamment.
— La vache, ils ne t’ont pas loupée.
— Je ne me sens pas très bien, confirmé-je d’une voix blanche.
— Pourtant il va falloir que tu tiennes le coup, rétorque-t-il en pointant du doigt les deux silhouettes qui courent vers nous.
Je hoche la tête et le suis au pas de course tout en maintenant une pression sur mon flanc pour contenir le sang qui coule. Derrière les deux hommes se mettent à nous tirer dessus. Khenzo tressaille, touché au bras par la grenaille. Aussitôt, il accélère le rythme et mes jambes me portent tant bien que mal à sa suite. Sa main trouve alors la mienne pour m’encourager et au bout de dix minutes et plusieurs intersections, nous nous arrêtons à nouveau. Autour de nous, je crois apercevoir quelques silhouettes aux portes et fenêtres des bâtiments qui se penchent pour voir ce qu’il se passe, pourtant personne ne nous vient en aide.
Je m’appuie lourdement sur le jeune homme qui inspecte rapidement sa blessure. Il pisse le sang, mais c’est superficiel. Je peine à rester consciente tandis que les voix des deux hommes nous parviennent aux oreilles. Fait chier, putain.
— Va-t’en Khenzo, murmuré-je, à bout de souffle. Si tu restes avec moi, tu es mort. J’ai l’impression qu’ils sont bien décidés à me trouer la peau.
Il me prend le visage entre les mains et plonge ses yeux dans les miens.
— Je ne m’en irai pas sans toi. Je sais que tu peux y arriver.
Le sol tangue dangereusement autour de moi et je m’accroche à ses avant-bras pour ne pas tomber. Je grimace et repousse les points lumineux qui encombrent ma vision. Va pour une dernière course : s’il croit que je peux le faire, pourquoi pas moi ? Joe et son comparse sont presque sur nous et la grenaille siffle à nouveau au-dessus de nos têtes.
Nous passons un grand carrefour et tournons à l’angle d’un immeuble, quand je trébuche et roule au sol. Incapable de me relever tant mon corps me fait souffrir, j’arrive tout juste à ramper pour essayer de me mettre à l’abri derrière un panneau publicitaire. Khenzo revient sur ses pas pour me venir en aide :
— Allez, lève-toi ! m’encourage-t-il en me tirant par le bras.
— Je… je… pas…
Alors que nos poursuivants nous rattrapent, Khenzo s’accroupit à mes côtés et passe ses bras autour de mes épaules, comme s’il voulait me protéger.
— Va-t’en…
— Sûrement pas !
— Ça ne sert à rien d’être… héroïque si… si c’est pour… crever. Va-t’en !
Dans un ultime effort, j’essaye de le repousser d’un poing sanglant, mais rien à faire. Il resserre un peu plus son étreinte et baisse la tête, attendant le coup de feu fatidique.
— Fais pas le con, supplié-je, les larmes aux yeux.
J’entends les bruits de course qui se rapprochent. Les deux hommes sont là, pointant leurs fusils à pompe sur nous. Mon front touche sa poitrine et sa main se pose sur ma nuque. Je crois bien que le moment est venu.
— Vous là ! Déguerpissez d’ici !
Surpris, Khenzo relève la tête et regarde dans la direction opposée de nos poursuivants. Une femme d’un certain âge tient un fusil d’assaut contre son épaule, visant Joe et Mark. Malgré sa petite taille, elle n’a pas l’air de vouloir plaisanter.
— Te mêle pas de ça mamie, lui ordonne Joe. C’est une histoire entre elle et nous !
Sans crier gare la femme ouvre le feu aux pieds des deux hommes qui font un bond de deux mètres en arrière.
— Ça va pas bien la vieille ! s’exclame Mark. T’aurais pu nous tuer !
— J’aurais pu oui, mais je crois qu’il y a eu suffisamment de morts ces derniers temps.

***


Titre : Horizons #3 - Des cendres nous renaîtrons
Auteur : Lysiah Maro
Type: roman
Genre : SF / dystopie / young adult

Éditeur : Inceptio Editions
Nombre de pages : 520
Dimensions : 20 x 13 x 2.5 cm
Disponibilité : toutes les librairies et espaces culturels sur commande (ou en rayon si le libraire a déjà passé une commande), la Fnac, Amazon et le site de l'éditeur.

Livre-Voyageur : NON


Couverture :
Horizons [Editions Inceptio] Horizo14

Quatrième de couverture :
Horizons [Editions Inceptio] Horizo15

Extrait :
Citation :
L’endroit est désert. Il fait chaud, presque lourd. D’un revers de main, j’essuie la sueur qui me coule sur les yeux, puis je repositionne mes doigts sur la crosse de mon arme. Allongée à même le sol, un mélange de terre et de sable, je guette l’horizon, attendant que le danger arrive. Je sais qu’ils arriveront par là. Je ne sais pas qui ils sont ni pourquoi ils en ont après moi, mais ils arriveront par là. Je le sais.
Je sais aussi que je devrais avoir peur, pourtant ce n’est pas le cas. Probablement que j’y resterai sous ce soleil de plomb. Et mon cadavre ira alors nourrir les charognards qui tournoient dans le ciel, attendant avec délectation que le carnage ait lieu.
J’aimerais l’éviter, mais où que je sois allée, ils m’ont traquée. Aujourd’hui, je ne fuirai pas et leur ferai face au milieu de ces ruines. On dirait un ancien édifice religieux, car quelques statues représentant la crucifixion du Christ émergent du sol, ravagées par le vent, la pluie et le sable. Les visages mangés que l’on distingue à peine me font froid dans le dos, aussi j’évite de les regarder, me concentrant sur la plaine en contrebas.
Au loin j’aperçois des mirages. La chaleur déforme le sol et de temps en temps je crois voir une forme bouger, mais ce n’est que le fruit de mon imagination. J’essuie encore mon visage et lorsque mes yeux se posent à nouveau sur la ligne d’horizon, je frémis. Ils sont là.
Quatre silhouettes avancent côte à côte à contre-jour. La première est épaisse et porte un fusil d’assaut. La deuxième est plus fine et porte une mitraillette. La troisième est plus petite et longiligne et porte un colt. La quatrième est minuscule et porte un pistolet semi-automatique miniature.
J’enlève le cran de sécurité et regarde à travers le viseur. Je connais ces visages. Je les ai aimés et ils m’ont aimée. Mais aujourd’hui ils me vouent une haine démesurée et me traquent sans relâche. Pourtant je n’ai rien fait. Que survivre.
Un sourire cruel s’étire sur leurs lèvres, déformant leurs visages. Des larmes coulent le long de mes joues et mon index presse quatre fois la gâchette. Quatre balles. Quatre coups mortels.
Les silhouettes s’évaporent dans une bourrasque et la chaleur devient plus étouffante, me faisant suffoquer.
Quelqu’un me remet sur pieds, mais je n’ai plus d’énergie. J’ai donné la mort. Je voudrais les rejoindre. M’évaporer moi aussi dans un tourbillon de sable pour disparaître à jamais.
Des yeux verts se plantent dans les miens. Il me parle, me crie dessus, me secoue, me frappe. Je ne résiste même pas. Il a raison. Tout est de ma faute.
Une autre personne s’interpose. Elle raisonne cette figure fraternelle qui continue de me fustiger, l’éloigne de moi, avant de revenir à mes côtés. Ses bras se referment sur moi et sa seule présence me rassure, dissipe la fournaise qui s’était emparée des lieux. Ses doigts caressent mes joues, essuient mes larmes, puis délicatement repoussent les mèches rebelles derrière mes oreilles tandis que les ruines s’effilochent à leur tour pour retourner à la poussière.

***

Titre : Horizons #4 - Crépuscule du matin
Auteur : Lysiah Maro
Type: roman
Genre : SF / dystopie / young adult

Éditeur : Inceptio Editions
Nombre de pages : 584
Dimensions : 20 x 13 x 2.5 cm
Disponibilité : toutes les librairies et espaces culturels sur commande (ou en rayon si le libraire a déjà passé une commande), la Fnac, Amazon et le site de l'éditeur.

Livre-Voyageur : NON


Couverture :
Horizons [Editions Inceptio] Horizo17

Quatrième de couverture :
Horizons [Editions Inceptio] Horizo16

Extrait :
Citation :
Je marche mécaniquement. Mes jambes me portent encore. Je ne sais plus par quel miracle. L’Énergisium. Ah oui.
J’ai les bras raides, le dos endolori, la tête sur le point d’exploser. Ma main gauche passe sur mon visage fatigué, creusé. Je sens les cernes sous mes yeux qui deviennent chaque jour plus profonds, plus noirs. Les os de mes pommettes saillent. De mon nez coule une substance visqueuse. Je retire ma main et regarde mes doigts ; ils sont couverts de sang. Encore. J’ai pris ma dernière demi-dose ce matin. La dernière. Je vais crever.
Mes doigts se resserrent sur les poignets du vélo que je pousse à mes côtés. Dan a maigri. Sa pâleur morbide me fait peur. Et Willy… la fièvre ne le quitte plus. Il n’a rien mangé hier. Ni aujourd’hui. À peine une gorgée de lait qu’il a aussitôt vomi. Nous allons crever.
Pourtant je continue d’avancer. Un pied devant l’autre. Encore. Une poussée pour faire rouler la roue dégonflée sur le bitume craquelé. Un pied devant l’autre. Encore. Une poussée pour faire rouler la roue dégonflée sur le bitume craquelé. Encore.
Pourquoi j’avance ? Si nous allons crever, autant profiter de nos dernières heures assis tranquillement le long de la route. Peut-être pourrions-nous voir une dernière étoile filante cette nuit si le ciel se montre clément avant de rendre notre dernier souffle. Je continue d’avancer.
La douleur m’a envahie depuis des heures. Des jours. Mes os irradient. Mes muscles s’effritent. Ma raison vacille.
Depuis combien de temps sommes-nous sur cette longue route ? Plate, monotone, droite. Des champs. Parfois des forêts. Parfois des ruines. Mais toujours plate, monotone et droite. Et au bout… y arriverai-je seulement ?
Je tourne la tête vers le bas-côté. Ils sont là. Leurs visages me suivent du regard. Leurs traits déformés accompagnent chacun de mes pas. Leurs bouches se déforment et des sons inhumains s’en échappent. Tout comme un flot de sang qui coule abondamment le long de leurs joues, leurs mentons, leurs poitrines et se répand sur le sol pour venir souiller mes pieds. Je marche dans une mare de sang. Le chuintement de mes semelles sur l’épais liquide rougeâtre, presque noir, me révulse. Mes yeux reviennent sur eux. Leurs bras se tendent vers moi, suppliants, accusateurs. Leurs yeux exorbités expulsent toute la haine qu’ils éprouvent à mon égard.
— Tout est de ta faute ! hurle Fana.
Je frissonne.
— Tout est de ta faute ! reprennent les autres en chœur.
Mon sang se glace. Je n’arrive plus à leur faire face. Ceux que j’ai aimés. Ceux qui comptaient sur moi. Ceux que je n’ai pas su protéger. Ceux que j’ai dû tuer contre ma volonté. Ils sont tous là. Debout. Silhouettes fantomatiques venant me rappeler mes erreurs, mes échecs, ce vide abyssal. Ma douleur.
Je fixe mes mains ensanglantées à force de m’être essuyé le nez. Mes vêtements sales empestent la sueur et le fer. J’aimerais les brûler pour effacer cette odeur âcre. Je ne peux pas. Je ne pourrai probablement jamais si je crève sur cette route. Pourtant au bout…
Un pied devant l’autre. Encore. Une poussée pour faire rouler la roue dégonflée sur le bitume craquelé. Un pied devant l’autre. Encore. Une poussée pour faire rouler la roue dégonflée sur le bitume craquelé.
Je ferme les yeux pour fuir ces regards blancs, injectés de sang et de fureur, qui m’oppressent. Un visage se dessine alors sous mes paupières closes. Un visage que j’ai envie de revoir, de toucher, d’embrasser, d’aimer.



Dernière édition par Lysiah le Dim 24 Nov 2019 - 12:43, édité 1 fois
http://www.lea-rouillard.fr
 
leasaurusrex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1340
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
leasaurusrex  /  Tentatrice chauve


Super, merci beaucoup Lysiah pour la création de ce topic !

J'ai donc acheté et lu Horizons, premier tome.
Je pense que je vais pouvoir te rassurer en disant que j'ai commencé ma lecture vers 21h et je l'ai finie... à 2h du matin. :mrgreen: J'ai donc été complètement emportée ! Cela dit, j'ai de la chance : le chômage a des avantages indéniables pour les grandes lectrices. Laughing

Je te recopie la critique que j'ai faite sur Goodreads, Amazon et Babélio, comme ça pas de surprise. Je t'ai donné quatre étoiles sur chacun de ces sites.
Spoiler:
 

Pour m'expliquer un peu plus, car j'aimerais que ma critique ne soit pas mal prise : vraiment j'ai passé un bon moment.
C'était une bonne lecture, la preuve : je ne l'ai pas lâchée.

J'ai adoré que ça se passe en France (je suis nulle en géo mais je sais un peu mieux où se situe Orléans que le Maine ou la Virginie occidentale Laughing ), j'ai trouvé Xalyah très forte et incroyable dans sa manière de gérer les difficultés. Tu apportes une grande diversité à tes personnages (je regrette un peu le manque de personnages féminins à la hauteur de Xalyah), la construction change un peu de ce qu'on peut lire d'ordinaire et ce n'est pas plus mal.

Ta plume est vraiment agréable à lire, j'en avais déjà eu un aperçu avec Grecka, et j'ai trouvé certains passages vraiment bien trouvés et très beaux. J'ai vraiment rigolé à plusieurs reprises devant les réparties de Xalyah, et j'avoue que je l'envie un peu, j'aimerais pouvoir être aussi efficace dans la vraie vie. Very Happy
Je suis aussi contente que tu n'aies pas foncé dans la romance, ce que je reproche à beaucoup de livres dystopiques ados/YA avec une héroïne en perso principal.
Forcément, à la fin de ce premier tome beaucoup de questions restent sans réponses, mais rien de plus normal au commencement d'une saga.

Concernant les points négatifs :

- je parle d'un peu de fatigue face à l'accumulation des scènes d'action : c'est un point très subjectif, il est vrai que j'aime parfois avoir le temps de me "reposer" dans la lecture, mais Xalyah est toujours en train de se battre. Ce n'est pas de sa faute, bien sûr, c'est le monde dans lequel elle vit, ce sont les gens qui l'entourent. Son caractère impulsif n'aide pas forcément, mais je trouve que ça la rend un peu plus "humaine". Au moins, on ne peut pas dire que ton récit souffre de longueurs. Smile

- je mentionne ensuite quelques "facilités" concernant le développement de l'univers : je ne sais même plus ce que j'ai voulu dire par là. scratch Il m'a semblé plutôt incroyable qu'en deux ans Xalyah ait pu développer un tel instinct de survie et autant de techniques de combat. Elle semble douée en tout : tir, corps à corps, manipulation... Alors peut-être que j'ai loupé l'info (ou peut-être que ça arrivera plus tard) et que son père l'entraîne depuis son enfance dans l'hypothèse où elle aurait à affronter ce genre de cas. Mais c'est vrai que si ce n'est pas elle qui réussit à mettre son adversaire au tapis, elle s'en sort toujours assez facilement (et merci Khenzo, parce qu'il lui sauve les fesses un paquet de fois et elle oublie toujours de le remercier :mrgreen:).

- je dis que les personnages manquent d'ampleur dans ce tome : à la fin du livre, j'avoue rester sur ma faim sur beaucoup des personnages. On sent qu'il y a quelque chose à développer avec chacun, et il me tarde de les connaître un peu mieux. Je pense que c'est vraiment lié au fait que tu avais pensé ton découpage autrement avant d'être éditée, c'est pour ça que je voudrais vraiment minimiser ce point car je suis impatiente de lire la suite pour voir l'évolution de chacun. Cela dit, concernant Xalyah, j'ai trouvé sa relation avec son père vraiment touchante, c'est un des plus beaux développements que tu aies pu faire dans ce premier opus. On sent qu'elle aime le reste de la famille aussi, mais vraiment le Colonel c'est quelque chose. Par contre, désolée hein, mais Adrien arrive vraiment comme un cheveu sur la soupe, j'avoue que ça m'a un peu... Je ne sais pas, j'ai trouvé ça un peu étrange, je crois.

- enfin il y a des maladresses qui me paraissent normales pour un premier roman (notamment l'histoire de la commotion : le premier danger c'est de laisser s'endormir le blessé et Xalyah oblige son patient à dormir Laughing). J'ai aussi eu un peu de mal à compatir avec la découverte d'Orléans (je n'en dis pas plus au cas où certains viendraient me lire avant de commencer ton bouquin). C'est horrible, bien évidemment, mais il m'a manqué un truc dans la narration pour que ce soit vraiment impactant. Embarassed

Ce sont parfois de simples détails, mais dans tous les cas je reste vraiment admirative de tout le travail que tu as abattu pour arriver à ce résultat qui est bon et agréable à lire. Je suis très optimiste concernant tes autres textes car je suis persuadée que tu vas continuer à t'améliorer, tu as déjà de bonnes bases !

Voilà, j'espère avoir été claire et que mon message ne te blessera pas.
Si tu veux échanger sur certains points, n'hésite surtout pas. J'apprécie vraiment ta plume et espère te lire encore !
 
Lysiah
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1090
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aux pays des songes
   Date d'inscription  :  11/03/2013
    
                         
Lysiah  /  Effleure du mal


Coucou Leasaurusrex !

Je te remercie énormément pour ce retour plus que complet concernant ta lecture du premier tome d'Horizons I love you Je vais essayer de reprendre point par point ton commentaire pour te répondre au mieux !

Citation :
Je pense que je vais pouvoir te rassurer en disant que j'ai commencé ma lecture vers 21h et je l'ai finie... à 2h du matin. :mrgreen: J'ai donc été complètement emportée !
Ah oui ! Tu l'as lu d'une traite en fait ^^'
Je suis vraiment ravie que tu te sois prise au jeu de l'histoire et que tu n'aies pas voulu lâcher avant la fin ! C'est plutôt positif du coup.

Citation :
Cela dit, j'ai de la chance : le chômage a des avantages indéniables pour les grandes lectrices. Laughing
Arf, j'ai connu cette période aussi, et à la fois, c'est bien parce qu'on a du temps pour faire des choses plus personnelles, mais en même temps, c'est rageant de ne rien faire. J'espère que ta situation s'améliorera bientôt !

Citation :
Je te recopie la critique que j'ai faite sur Goodreads, Amazon et Babélio, comme ça pas de surprise. Je t'ai donné quatre étoiles sur chacun de ces sites.
Je te remercie d'avoir pris le temps de laisser un commentaire sur tous ces sites, ça donne toujours une visibilité supplémentaire pour les nouveaux auteurs !

Citation :
J'ai adoré que ça se passe en France (je suis nulle en géo mais je sais un peu mieux où se situe Orléans que le Maine ou la Virginie occidentale Laughing ), j'ai trouvé Xalyah très forte et incroyable dans sa manière de gérer les difficultés. Tu apportes une grande diversité à tes personnages (je regrette un peu le manque de personnages féminins à la hauteur de Xalyah), la construction change un peu de ce qu'on peut lire d'ordinaire et ce n'est pas plus mal.
C'est un point positif qui est souvent revenu dans les retours que j'ai pu avoir des lecteurs. La plupart des dystopies se passent aux US, mais je ne me voyais pas écrire sur un pays que je ne connais pas.
Xalyah est effectivement un personnage fort dans tous les sens du terme, mais à mon sens elle cache aussi une grande fragilité, et j'espère que tu ressentiras cette part de sa personnalité dans la suite de la saga si tu poursuis l'aventure.
Qu'entends-tu par "la construction" ? Est-ce que tu parles des chapitres "souvenirs" ? Ou le fait que chaque chapitre représente un jour dans sa vie ?

Citation :
Ta plume est vraiment agréable à lire, j'en avais déjà eu un aperçu avec Grecka, et j'ai trouvé certains passages vraiment bien trouvés et très beaux. J'ai vraiment rigolé à plusieurs reprises devant les réparties de Xalyah, et j'avoue que je l'envie un peu, j'aimerais pouvoir être aussi efficace dans la vraie vie. Very Happy
Oh, c'est vraiment très gentil de ta part ! Je ne suis pas très douée pour l'humour donc ça fait plaisir de savoir que les réparties de Xalyah ont pu te faire rire par moment. Et oui, c'est vrai que je l'envie aussi pour son assurance et sa répartie. Je suis tout l'inverse d'elle ! Razz

Citation :
Je suis aussi contente que tu n'aies pas foncé dans la romance, ce que je reproche à beaucoup de livres dystopiques ados/YA avec une héroïne en perso principal.
Il y en aura, mais j'ai pris mon temps. Et puis ça ne collait de toute façon pas au personnage d'aller directement dans cette direction.

Citation :
Forcément, à la fin de ce premier tome beaucoup de questions restent sans réponses, mais rien de plus normal au commencement d'une saga.
En effet, il faut savoir que ce premier tome ne correspond qu'à 1/3 du premier tome original. A ce stade de l'histoire, pour moi, les choses ne font que commencer.

Citation :
- je parle d'un peu de fatigue face à l'accumulation des scènes d'action : c'est un point très subjectif, il est vrai que j'aime parfois avoir le temps de me "reposer" dans la lecture, mais Xalyah est toujours en train de se battre. Ce n'est pas de sa faute, bien sûr, c'est le monde dans lequel elle vit, ce sont les gens qui l'entourent. Son caractère impulsif n'aide pas forcément, mais je trouve que ça la rend un peu plus "humaine". Au moins, on ne peut pas dire que ton récit souffre de longueurs. Smile
Horizons est très orienté action. Ce sera le cas sur l'ensemble de la saga, bien qu'il y ait des temps un peu plus calme. Le premier tome n'a pas beaucoup de pauses car comme je te le disais au-dessus, pour moi, ça me permettait juste de poser un peu les bases et la fin annonçait véritablement le début de l'histoire de Xalyah. Dans le tome 2 tu trouveras des moments plus calmes qui permettaient justement de souffler par rapport à ce début mouvementé. Malgré tout, l'action restera au centre du récit jusqu'à la fin Smile

Citation :
- je mentionne ensuite quelques "facilités" concernant le développement de l'univers : je ne sais même plus ce que j'ai voulu dire par là. scratch Il m'a semblé plutôt incroyable qu'en deux ans Xalyah ait pu développer un tel instinct de survie et autant de techniques de combat. Elle semble douée en tout : tir, corps à corps, manipulation... Alors peut-être que j'ai loupé l'info (ou peut-être que ça arrivera plus tard) et que son père l'entraîne depuis son enfance dans l'hypothèse où elle aurait à affronter ce genre de cas. Mais c'est vrai que si ce n'est pas elle qui réussit à mettre son adversaire au tapis, elle s'en sort toujours assez facilement (et merci Khenzo, parce qu'il lui sauve les fesses un paquet de fois et elle oublie toujours de le remercier :mrgreen:).
Je comprends ta critique, mais j'assume entièrement le côté super-warrior de la miss. Durant mon adolescence, j'ai lu énormément de fantasy avec des héros surpuissants, mais tous étaient des hommes, alors j'ai voulu une héroïne aussi forte que ces messieurs. J'ai essayé de rester globalement assez crédible dans le déroulement des actions, mais je reconnais qu'elle s'en sort toujours bien. Enfin... façon de parler quand on sait ce qu'elle a vécu et ce qu'il lui reste à vivre Very Happy

Citation :
- je dis que les personnages manquent d'ampleur dans ce tome : à la fin du livre, j'avoue rester sur ma faim sur beaucoup des personnages. On sent qu'il y a quelque chose à développer avec chacun, et il me tarde de les connaître un peu mieux. Je pense que c'est vraiment lié au fait que tu avais pensé ton découpage autrement avant d'être éditée, c'est pour ça que je voudrais vraiment minimiser ce point car je suis impatiente de lire la suite pour voir l'évolution de chacun. Cela dit, concernant Xalyah, j'ai trouvé sa relation avec son père vraiment touchante, c'est un des plus beaux développements que tu aies pu faire dans ce premier opus. On sent qu'elle aime le reste de la famille aussi, mais vraiment le Colonel c'est quelque chose. Par contre, désolée hein, mais Adrien arrive vraiment comme un cheveu sur la soupe, j'avoue que ça m'a un peu... Je ne sais pas, j'ai trouvé ça un peu étrange, je crois.
Alors oui, il y a beaucoup, beaucoup de personnage dans Horizons. Surtout que tous les personnages principaux n'ont pas encore fait leur entrée en jeu ! :mrgreen: Certains personnages sont secondaires et ne seront pas forcément beaucoup plus développés que ça, mais dans la mesure du possible, j'ai essayé de les rendre vivant et de leur donner une âme. Sur Wattpad je me suis d'ailleurs amusée à écrire des chapitres bonus sous des points de vue différents et j'ai adoré ça. En réalité, je crois que je pourrai réécrire la saga en entier du point de vue des personnages qui gravitent autour de Xalyah (en tout cas ce n'est pas les idées qui me manquent... juste le temps !).
Je suis très contente que tu aies aimé la relation avec son père, même si ce dernier n'est pas présent physiquement. C'est effectivement quelque chose que j'ai bien aimé développer.
Quant à Adrien... et bien, en réalité, dès le début il était présent dans mon esprit, mais il faut savoir que Xalyah enterre profondément les choses qui peuvent la bouleverser pour éviter de souffrir. C'est ce qu'elle a fait avec lui. Ne pas y penser, c'est ne pas souffrir. Sauf que quand ça refait surface... ça fait encore plus mal ! Bref, là-dessus elle ne gère pas bien ses émotions et c'est quelque chose qui pourra l'entraver par la suite.

Citation :
- enfin il y a des maladresses qui me paraissent normales pour un premier roman (notamment l'histoire de la commotion : le premier danger c'est de laisser s'endormir le blessé et Xalyah oblige son patient à dormir Laughing). J'ai aussi eu un peu de mal à compatir avec la découverte d'Orléans (je n'en dis pas plus au cas où certains viendraient me lire avant de commencer ton bouquin). C'est horrible, bien évidemment, mais il m'a manqué un truc dans la narration pour que ce soit vraiment impactant. Embarassed
Ahah, je le saurai pour une prochaine fois concernant la commotion ! Bon, si j'étais de mauvaise foi, je justifierais ça en disant qu'elle n'est pas médecin... mais son père aurait dû lui apprendre ça !
Au sujet d'Orléans, c'est une scène qui a bouleversé pas mal de lecteurs dans ceux qui m'ont fait un retour, donc je suis navrée que tu n'aies pas ressenti l'émotion que j'ai voulu y faire passer :/

Citation :
Ce sont parfois de simples détails, mais dans tous les cas je reste vraiment admirative de tout le travail que tu as abattu pour arriver à ce résultat qui est bon et agréable à lire. Je suis très optimiste concernant tes autres textes car je suis persuadée que tu vas continuer à t'améliorer, tu as déjà de bonnes bases !
C'est vraiment très gentil de ta part et je suis très touchée par tes mots Embarassed
Horizons représente presque 15 ans de ma vie, et j'y ai vraiment mis toutes mes tripes. Le forum des JE m'a aussi bien aidé à garder le cap durant les dernières années et je suis contente d'avoir réussi à achever ce récit.
Quant aux autres projets, ma foi, j'espère qu'on notera quelques progrès ! Enfin, ça c'est si je les termine, si je les propose à l'édition et s'ils sont retenus. Beaucoup d'incertitudes donc ! Néanmoins, j'écris avant tout pour me faire plaisir et le partager avec ceux qui voudront bien me lire, que ce soit 2 personnes ou 100, ce n'est pas le nombre qui compte, mais la qualité des échanges qui en découlent !

Citation :
Voilà, j'espère avoir été claire et que mon message ne te blessera pas.
Pas du tout ! Au contraire, j'apprécie ton honnêteté et le fait que tu aies pris le temps de détailler ton ressenti. Pour un auteur (enfin de mon point de vue, je sais que tout le monde ne pense pas la même chose) c'est super enrichissant ce genre de retour, car ça force à prendre du recul avec ses écrits, à se remettre en question, et à essayer de faire toujours mieux pour la suite.

Citation :
Si tu veux échanger sur certains points, n'hésite surtout pas. J'apprécie vraiment ta plume et espère te lire encore !
Merci énormément ! I love you I love you I love you
Si tu te lances dans le tome 2, je serai curieuse d'avoir ton ressenti sur l'évolution du récit. Beaucoup l'ont trouvé meilleur que le premier, d'autres (enfin une personne, mais elle existe) n'ont pas trouvé ce qu'ils y attendaient et ont été déçus. Etant donné que tu as trouvé qu'il y avait un peu trop d'action dans le 1, je ne sais pas si le 2 sera plus à ton goût ou pas.

En tout cas, mille fois merci et j'espère à très vite ! (Je vais essayer de poster la suite de Grecka d'ici la fin de la semaine, mais je suis pas mal occupée ces derniers jours - à quand les journées de 72h pour tout faire ?! - et je vais entamer les corrections éditoriales du tome 3, car l'éditeur vient de me renvoyer les premiers chapitres !  :woowoo: )
http://www.lea-rouillard.fr
 
leasaurusrex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1340
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
leasaurusrex  /  Tentatrice chauve


Citation :
Ah oui ! Tu l'as lu d'une traite en fait ^^'

Oui. :mrgreen:
J'aime beaucoup faire ça, surtout quand je suis prise par l'action (je suis parfois juste incapable de m'arrêter...). Je ne te dis pas comme ma mère était heureuse de voir que les nouveaux Harry Potter sortaient toujours le vendredi, elle savait que c'était la nuit blanche assurée ! Razz

Citation :
Arf, j'ai connu cette période aussi, et à la fois, c'est bien parce qu'on a du temps pour faire des choses plus personnelles, mais en même temps, c'est rageant de ne rien faire. J'espère que ta situation s'améliorera bientôt !
C'est gentil à toi. I love you
Cette période traîne d'autant plus en longueur que j'ai décidé de faire un énième point et une énième reconversion professionnelle. J'attends la réponse d'une école fin juin. pale

Citation :
Je te remercie d'avoir pris le temps de laisser un commentaire sur tous ces sites, ça donne toujours une visibilité supplémentaire pour les nouveaux auteurs !

Je suis consciente de l'importance des avis, même si en tant que lectrice je me fie en général assez peu à ceux des sites marchands, je sais qu'il y a beaucoup de personnes qui se laissent guider par eux, et je voulais t'apporter un petit caillou à l'édifice !
Pour être tout à fait honnête, il y a aussi une autre version de mon commentaire (un peu moins travaillé) sur Fnac et Kobo (toujours avec quatre étoiles) mais entre-temps j'ai modifié pour Amazon, Babélio et Goodreads. J'attends la disponibilité de mon commentaire sur le site de la Fnac pour le modifier, par contre le site de Kobo ne permet pas la modification après validation...  Suspect

Citation :
Qu'entends-tu par "la construction" ? Est-ce que tu parles des chapitres "souvenirs" ? Ou le fait que chaque chapitre représente un jour dans sa vie ?

J'ai déjà vu l'alternance entre les cauchemars et la réalité mais bien souvent on reste toujours sur la même partie du cauchemar. Ce que j'aime avec ta manière de faire c'est que tu profites du rêve pour nous raconter des évènements traumatisants qui restent plutôt abstraits pour l'instant. L'image de réveiller Xalyah avec des cauchemars est assez frappante aussi, je trouve, on sent qu'elle refoule énormément de choses et on comprend pourquoi elle est toujours sur le qui-vive et qu'elle ne parvient pas à baisser la garde (et dans un sens, tant mieux, c'est aussi ce qui permet sa survie).

Citation :
Je ne suis pas très douée pour l'humour donc ça fait plaisir de savoir que les réparties de Xalyah ont pu te faire rire par moment.
J'ai beaucoup de mal avec l'humour en littérature car quelque chose qu'on me vend de "drôle" et "loufoque" fait souvent l'effet d'un pétard mouillé avec moi. Au mieux je ne rigole pas, au pire je trouve ça super lourd. J'adore par contre les réparties bien senties, l'humour subtil et le second degré, l'ironie savamment dosée... Wink

Citation :
Et oui, c'est vrai que je l'envie aussi pour son assurance et sa répartie. Je suis tout l'inverse d'elle !
 
Bienvenue au club ! Je prends actuellement des cours avec ma meilleure amie pour arrêter de jouer au paillasson, mais je crois que je n'arriverais jamais à son niveau ou à celui de Xalyah. What a Face

Citation :
Il y en aura, mais j'ai pris mon temps. Et puis ça ne collait de toute façon pas au personnage d'aller directement dans cette direction.
Non mais c'est tant mieux !
Je ne vais pas mentir, la romance est bien sûr plutôt un aspect important mais je le trouve trop souvent bâclé, mal amené ou tout simplement stéréotypé. Il y a des livres qui m'en ont fait lever les yeux au ciel tellement ça me barbait. Alors j'aime bien voir qu'on ne se précipite pas sur cet axe "facile" dans une dystopie ado/YA, et qu'on prend son temps pour amener les choses. Bien souvent c'est comme ça que ça fonctionne le mieux, en plus. Smile

Citation :
En effet, il faut savoir que ce premier tome ne correspond qu'à 1/3 du premier tome original. A ce stade de l'histoire, pour moi, les choses ne font que commencer.

Je trouve que ça explique beaucoup de choses. Mais là, j'ai l'avantage aussi de le savoir grâce à toi, ton itinéraire éditorial, notre discussion actuelle...

Citation :
Horizons est très orienté action.

Et ça ne me dérange pas ! Je préfère ça que les descriptions à rallonge. Razz
Je note pour le tome 2 qui incorpore des moments de calme. Wink

Citation :
Je comprends ta critique, mais j'assume entièrement le côté super-warrior de la miss.
Merci pour ton explication !
Je suis tout à fait d'accord avec toi, et je ne vais pas te mentir : j'adore les personnages féminins ultra badass. Je pense que c'est juste le schéma "je vais mourir" + sauvetage in extremis par Khenzo qui m'a fait penser à un peu de facilité. Mais après tout, c'est l'héroïne et j'aime bien lire qu'elle casse des tronches !  :head:

Citation :
Quant à Adrien... et bien, en réalité, dès le début il était présent dans mon esprit, mais il faut savoir que Xalyah enterre profondément les choses qui peuvent la bouleverser pour éviter de souffrir. C'est ce qu'elle a fait avec lui. Ne pas y penser, c'est ne pas souffrir. Sauf que quand ça refait surface... ça fait encore plus mal ! Bref, là-dessus elle ne gère pas bien ses émotions et c'est quelque chose qui pourra l'entraver par la suite.

J'avais un peu levé le lièvre pendant ma lecture, pour ne rien te cacher. Wink
Mais c'est vrai que le fait qu'il apparaisse comme ça, tout d'un coup, ça m'a un peu surprise, je crois que je m'attendais à ce que cette réaction soit plus centrée sur l'évènement traumatisant qu'elle vient de vivre. Et quand elle dit que c'est l'homme de sa vie ça m'a un peu surprise aussi, mais encore une fois je garde en tête que ce n'est que le premier tome.

Citation :
Au sujet d'Orléans, c'est une scène qui a bouleversé pas mal de lecteurs dans ceux qui m'ont fait un retour, donc je suis navrée que tu n'aies pas ressenti l'émotion que j'ai voulu y faire passer :/

Tu peux te tranquiliser, je crois que je l'avais vu venir à cause de la quatrième de couverture du tome 2 (je ne voulais pas la lire, mais je suis tombée dessus avant de commencer le tome 1). C'est peut-être aussi pour ça que je m'attendais plus ou moins à un évènement de ce genre, même si effectivement la découverte reste assez choquante. Je ne dis pas que ce n'est pas émouvant. Wink

J'ai cru comprendre en lisant tes topics sur le sujet qu'effectivement, Horizons était un gros morceau qui te suivait depuis un moment. Quelle constance ! Quels efforts ! Encore une fois, je te renouvelle mon admiration. Mes projets d'il y a dix ans sont morts et enterrés (j'ai fini le deuil de l'un d'eux il n'y a pas longtemps Razz).

Tu pourras me compter parmi tes lectrices du tome 2 ! J'essaie juste de savoir si je vais réussir à être raisonnable ou non (rapport à mon banquier, tout ça... What a Face). Razz

Citation :
(Je vais essayer de poster la suite de Grecka d'ici la fin de la semaine, mais je suis pas mal occupée ces derniers jours - à quand les journées de 72h pour tout faire ?! - et je vais entamer les corrections éditoriales du tome 3, car l'éditeur vient de me renvoyer les premiers chapitres !  :woowoo: )

:bummies:

A bientôt ! :flower:
 
leasaurusrex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1340
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
leasaurusrex  /  Tentatrice chauve


Double post car c'est nécessaire : ma raison a cédé, j'ai acheté le deuxième tome d'Horizons.

Voici la critique qui apparaîtra sur Goodreads, Fnac, Kobo, Amazon et Babelio :
Spoiler:
 

Cette fois-ci, j'ai fini ma lecture en trois heures et tu ne peux pas imaginer à quel point j'ai été frustrée en arrivant à la dernière page ! C'est pour moi une meilleure fin que le premier tome, je me demande d'ailleurs s'il n'aurait pas été plus judicieux de combiner les deux premiers ensemble...

Comme tes autres lectrices, j'ai beaucoup aimé ce deuxième tome, je le trouve globalement "meilleur" que le premier. On en apprend vraiment plus sur Xalyah qui nous montre cette facette plus humaine et plus fragile. Les soutiens dont elle s'entoure sont précieux, mais elle rencontre aussi de sacrés connards.
Certains rebondissements m'ont surprise et j'en suis vraiment heureuse.
Je suis aussi très contente de la fin de ce deuxième opus, il n'augure que du bon pour la suite ! Je crois que j'aurais été déçue qu'elle choisisse une autre voie. J'ai hâte de voir ce que la suite nous réserve.

Concernant ta plume, je relève encore quelques maladresses (surtout quand tu essaies d'éviter les répétitions en changeant de manière de désigner certains de tes personnages : par exemple, Tim devient "l'aîné" et ça te plaît tellement que tu l'utilises plusieurs fois par la suite, pareil pour Khenzo qui a le droit à beaucoup de "compagnon de fortune", "compagnon", "jeune homme"). J'ai eu un peu de mal avec le point de vue que tu as choisi dans l'échange de souvenirs, j'aurais vu quelque chose de plus interne. J'aime bien tes explications géopolitiques que je trouve claires et pas trop lourdes, j'aime aussi les discrètes mentions des avancées technologiques (techniques, scientifiques ou médicales), je les trouve assez étonnantes pour servir l'histoire et en même temps pas si ahurissantes que ça.

Cela dit, j'ai été assez chamboulée par les titres de chapitres. J'ai cru que ma version e-book avait un problème en commençant par le chapitre 15. Même si je comprends le principe (c'est presque comme si on ne coupait pas ton histoire qui n'avait pas vocation à être des tomes séparés de cette manière), j'ai été un peu perturbée et je me suis demandée s'il n'aurait pas mieux valu de le préciser quelque part.

Bref, encore une bonne lecture, j'ai hâte de lire le tome 3 ! Quand est prévue la sortie ?

A bientôt !  Pompom girl

EDIT : Le tome 2 apparaît sur Decitre, j'y ai donc ajouté mon avis également. Wink
 
Lysiah
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1090
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aux pays des songes
   Date d'inscription  :  11/03/2013
    
                         
Lysiah  /  Effleure du mal


Coucou Leasaurusrex !

Désolée, je n'ai pas eu le temps de venir plus tôt pour répondre à ton précédent message, c'est la course cette semaine entre le boulot, la famille, le début des corrections du tome 3 d'Horizons avec l'éditeur et le salon ImaJ'nère d'Angers qui a lieu ce weekend (trop hâte d'y être, mais debout demain matin à 5h pale ) !

Citation :
Cette période traîne d'autant plus en longueur que j'ai décidé de faire un énième point et une énième reconversion professionnelle. J'attends la réponse d'une école fin juin. pale
Je te comprends, je suis passée par là aussi après ma période de chômage, c'était assez stressant et inconfortable...

Citation :
J'ai déjà vu l'alternance entre les cauchemars et la réalité mais bien souvent on reste toujours sur la même partie du cauchemar. Ce que j'aime avec ta manière de faire c'est que tu profites du rêve pour nous raconter des évènements traumatisants qui restent plutôt abstraits pour l'instant. L'image de réveiller Xalyah avec des cauchemars est assez frappante aussi, je trouve, on sent qu'elle refoule énormément de choses et on comprend pourquoi elle est toujours sur le qui-vive et qu'elle ne parvient pas à baisser la garde (et dans un sens, tant mieux, c'est aussi ce qui permet sa survie).
C'est exactement à ça que servent ces chapitres et je suis très contente que tu l'aies ressenti de cette manière Smile
Je serai curieuse d'avoir ton avis sur l'ensemble de ces chapitres au moment du point final, car pour moi, ils ont vraiment un sens particulier à chaque fois qu'ils interviennent et... j'aimerais en discuter davantage, mais je ne dirai rien pour ne pas te spoil !

Citation :
Non mais c'est tant mieux !
Je ne vais pas mentir, la romance est bien sûr plutôt un aspect important mais je le trouve trop souvent bâclé, mal amené ou tout simplement stéréotypé. Il y a des livres qui m'en ont fait lever les yeux au ciel tellement ça me barbait. Alors j'aime bien voir qu'on ne se précipite pas sur cet axe "facile" dans une dystopie ado/YA, et qu'on prend son temps pour amener les choses. Bien souvent c'est comme ça que ça fonctionne le mieux, en plus. Smile
J'espère ne pas me planter sur cette partie du récit alors... :mrgreen:
C'est quelque chose d'important à mon sens dans cette histoire, mais ça n'est pas non plus centré sur ça. Horizons c'est avant tout l'histoire d'une jeune femme qui essaye de se construire tant bien que mal dans un univers où il est difficile de trouver sa place et de s'épanouir. La romance est une composante de son histoire, mais elle ne fait pas tout.

Citation :
Je trouve que ça explique beaucoup de choses. Mais là, j'ai l'avantage aussi de le savoir grâce à toi, ton itinéraire éditorial, notre discussion actuelle...
C'est vrai, et c'est pour ça qu'en général je le précise toujours quand on me pose la question. A l'origine il n'y avait que deux (très gros) tomes et l'éditeur a voulu scinder pour des questions de coûts lors de l'envoi par la poste, mais finalement il est revenu dessus pour d'autres ouvrages et du coup, on regroupe les quatre tomes qu'il restait en seulement deux volumes. Donc pour l'anecdote, le milieu du tome 3 correspondra à la fin de mon tome 1 original ! Moi-même je m'y perds dans tout ça Razz

Citation :
Merci pour ton explication !
Je suis tout à fait d'accord avec toi, et je ne vais pas te mentir : j'adore les personnages féminins ultra badass. Je pense que c'est juste le schéma "je vais mourir" + sauvetage in extremis par Khenzo qui m'a fait penser à un peu de facilité. Mais après tout, c'est l'héroïne et j'aime bien lire qu'elle casse des tronches !  :head:
Ahah, c'est exactement ça !

Citation :
J'avais un peu levé le lièvre pendant ma lecture, pour ne rien te cacher. Wink
Mais c'est vrai que le fait qu'il apparaisse comme ça, tout d'un coup, ça m'a un peu surprise, je crois que je m'attendais à ce que cette réaction soit plus centrée sur l'évènement traumatisant qu'elle vient de vivre. Et quand elle dit que c'est l'homme de sa vie ça m'a un peu surprise aussi, mais encore une fois je garde en tête que ce n'est que le premier tome.
Je peux comprendre, car en effet, ça arrive à la toute fin et donc rien n'est développé à ce sujet. Mais c'est justement le premier pas de Xalyah vers le passé qu'elle essaye désespérément d'enterrer pour ne pas souffrir.

Citation :
J'ai cru comprendre en lisant tes topics sur le sujet qu'effectivement, Horizons était un gros morceau qui te suivait depuis un moment. Quelle constance ! Quels efforts ! Encore une fois, je te renouvelle mon admiration. Mes projets d'il y a dix ans sont morts et enterrés (j'ai fini le deuil de l'un d'eux il n'y a pas longtemps Razz).
C'est vraiment gentil ! Mais c'est aussi grâce aux personnes qui m'ont lue et soutenue que j'ai réussi à aller jusqu'au bout Smile Et il fallait bien que j'offre une fin à mes petits personnages préférés ! Ils vont me manquer après. Du coup, je vais peut-être écrire une deuxième version d'Horizons, du point de vue de tout le monde sauf Xalyah, ahah !

Citation :
Tu pourras me compter parmi tes lectrices du tome 2 ! J'essaie juste de savoir si je vais réussir à être raisonnable ou non (rapport à mon banquier, tout ça... What a Face). Razz
Je vois que tu n'as pas tardé à céder, ça veut dire que j'ai vraiment su t'embarquer dans les aventures de notre héroïne badass et casse-coui**** de première ! I love you I love you I love you

Une fois de plus, je te renouvelle mes remerciements pour ta critique laissée sur tout ces sites, c'est vraiment, vraiment, hyper gentil de ta part !! Et je suis aux anges de savoir que tu as dévoré ce tome 2 en quelques heures seulement ! Je vais avoir d'autant plus de pression pour la suite en espérant que ce sera à la hauteur de tes attentes :mrgreen:

Citation :
Cette fois-ci, j'ai fini ma lecture en trois heures et tu ne peux pas imaginer à quel point j'ai été frustrée en arrivant à la dernière page ! C'est pour moi une meilleure fin que le premier tome, je me demande d'ailleurs s'il n'aurait pas été plus judicieux de combiner les deux premiers ensemble...
Si l'éditeur n'avait pas fait le choix de restreindre l'épaisseur de la tranche pour des coûts postaux concernant les deux premiers tomes, on aurait certainement combiné les deux pour faire de la saga une trilogie. Mais maintenant c'est trop tard ^^

Citation :
Comme tes autres lectrices, j'ai beaucoup aimé ce deuxième tome, je le trouve globalement "meilleur" que le premier. On en apprend vraiment plus sur Xalyah qui nous montre cette facette plus humaine et plus fragile. Les soutiens dont elle s'entoure sont précieux, mais elle rencontre aussi de sacrés connards.
Certains rebondissements m'ont surprise et j'en suis vraiment heureuse.
Je suis aussi très contente de la fin de ce deuxième opus, il n'augure que du bon pour la suite ! Je crois que j'aurais été déçue qu'elle choisisse une autre voie. J'ai hâte de voir ce que la suite nous réserve.
Génial alors ! Et oui, avec son parcours et les circonstances du moment, elle ne pouvait pas faire autre chose que s'en aller. Reste à savoir comment ça va se passer pour elle ensuite...

Citation :
Concernant ta plume, je relève encore quelques maladresses (surtout quand tu essaies d'éviter les répétitions en changeant de manière de désigner certains de tes personnages : par exemple, Tim devient "l'aîné" et ça te plaît tellement que tu l'utilises plusieurs fois par la suite, pareil pour Khenzo qui a le droit à beaucoup de "compagnon de fortune", "compagnon", "jeune homme").
Ah mince :/ Qu'aurais-tu employé à la place ?

Citation :
J'ai eu un peu de mal avec le point de vue que tu as choisi dans l'échange de souvenirs, j'aurais vu quelque chose de plus interne.
L'idée c'était justement de montrer que Xalyah assistait aux scènes en tant que spectatrice tout en étant touchée par les émotions d'Alexian.

Citation :
J'aime bien tes explications géopolitiques que je trouve claires et pas trop lourdes, j'aime aussi les discrètes mentions des avancées technologiques (techniques, scientifiques ou médicales), je les trouve assez étonnantes pour servir l'histoire et en même temps pas si ahurissantes que ça.
Ça me fait très plaisir ce que tu dis, là, car ce n'est pas forcément les parties où j'ai été le plus à l'aise. C'est un peu mon point faible tout ça.

Citation :
Cela dit, j'ai été assez chamboulée par les titres de chapitres. J'ai cru que ma version e-book avait un problème en commençant par le chapitre 15. Même si je comprends le principe (c'est presque comme si on ne coupait pas ton histoire qui n'avait pas vocation à être des tomes séparés de cette manière), j'ai été un peu perturbée et je me suis demandée s'il n'aurait pas mieux valu de le préciser quelque part.
Ahah, oui ! C'est un parti pris que l'éditeur a bien voulu me laisser prendre Smile
Comme les chapitres se suivent d'un tome à l'autre, je me suis dis que j'allais reprendre la numérotation là où elle s'était arrêté au tome précédent, car je n'avais pas de quoi faire un "Chapitre 0" pour chaque tome.

Citation :
Bref, encore une bonne lecture, j'ai hâte de lire le tome 3 ! Quand est prévue la sortie ?
Merci beaucoup I love you I love you I love you
La sortie est prévue bientôt ! Comme je te le disais, on vient d'entamer les corrections éditoriales. Donc d'ici quelques mois, le tome 3 verra le jour et le tome 4 est prévu pour le début de l'année prochaine Smile

Merci infiniment pour tes précieux retours !
(Pour la peine, avant d'aller au dodo pour prendre des forces pour la journée de demain, je vais aller poster la suite de Grecka... même si je n'ai pas écrit une ligne dessus de la semaine Crying or Very sad :mrgreen: )

A très vite Smile
http://www.lea-rouillard.fr
 
leasaurusrex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1340
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
leasaurusrex  /  Tentatrice chauve


Coucou Lysiah !
Ne t'excuse pas, quand on a beaucoup à faire, ce n'est pas évident de se dégager du temps libre et je le comprends tout à fait. Wink D'autant plus qu'effectivement, tu n'as rien raté de mes tergiversations qui n'ont pas duré si longtemps que ça. :mrgreen: (je me soigne, y a dix ans j'aurais pu peser le pour et le contre pendant trois semaines ou trois mois Laughing)

Je t'en prie pour les commentaires ! Je comprends à quel point c'est important, surtout pour un nouvel auteur qui n'a pas forcément autant de visibilité que d'autres (cela dit Inceptio fait du bon travail, il est disponible à pas mal d'endroits, et pratiquement en rupture sur le site de la Fnac). Ravie de pouvoir t'aider un peu !

Citation :
Citation :
 Concernant ta plume, je relève encore quelques maladresses (surtout quand tu essaies d'éviter les répétitions en changeant de manière de désigner certains de tes personnages : par exemple, Tim devient "l'aîné" et ça te plaît tellement que tu l'utilises plusieurs fois par la suite, pareil pour Khenzo qui a le droit à beaucoup de "compagnon de fortune", "compagnon", "jeune homme").

Ah mince :/ Qu'aurais-tu employé à la place ?
Je trouve que les biais que tu as trouvés sont très bien, mais parfois, ils n'avaient pas forcément besoin d'être utilisés : tu aurais pu répéter les prénoms, ou mettre un simple pronom sans entraver la compréhension ni alourdir la lecture. Du coup, ils peuvent parfois manquer de naturel dans le contexte, mais ce n'est pas grand chose non plus. Wink

Citation :

L'idée c'était justement de montrer que Xalyah assistait aux scènes en tant que spectatrice tout en étant touchée par les émotions d'Alexian.
D'accord. Smile
Je pense que le résultat aurait pu être aussi touchant en mettant Xalyah à l'intérieur du corps d'Alexian, parce qu'a fortiori dans un souvenir on ressent les émotions. Elle aurait été peut-être plus proche et plus connectée aux sentiments d'Alexian qui, malgré ses gestes horribles, n'a pas eu la vie facile. Mais je comprends ta position. Smile

Citation :
Merci beaucoup I love you I love you I love you
La sortie est prévue bientôt ! Comme je te le disais, on vient d'entamer les corrections éditoriales. Donc d'ici quelques mois, le tome 3 verra le jour et le tome 4 est prévu pour le début de l'année prochaine.
Je vais attendre (im)patiemment, alors. :drama:

A bientôt !
 
Lysiah
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1090
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aux pays des songes
   Date d'inscription  :  11/03/2013
    
                         
Lysiah  /  Effleure du mal


Hello Laesaurusrex !

Citation :
Je t'en prie pour les commentaires ! Je comprends à quel point c'est important, surtout pour un nouvel auteur qui n'a pas forcément autant de visibilité que d'autres (cela dit Inceptio fait du bon travail, il est disponible à pas mal d'endroits, et pratiquement en rupture sur le site de la Fnac). Ravie de pouvoir t'aider un peu !
Et c'est très appréciable !  I love you
(Oui, Inceptio est très présent sur les réseaux sociaux, donc ça aide pas mal. L'objectif c'est de conquérir le cœur des libraires maintenant :p )

Citation :
Je trouve que les biais que tu as trouvés sont très bien, mais parfois, ils n'avaient pas forcément besoin d'être utilisés : tu aurais pu répéter les prénoms, ou mettre un simple pronom sans entraver la compréhension ni alourdir la lecture. Du coup, ils peuvent parfois manquer de naturel dans le contexte, mais ce n'est pas grand chose non plus. Wink
J'en prends bonne note et à l'avenir j'essayerai de ne pas abuser des alternatives pour désigner mes personnages. J'avoue que je traque les répétitions le plus possible, mais parfois ça n'est pas toujours la meilleure solution que j'ai retenue Very Happy

Citation :
Je pense que le résultat aurait pu être aussi touchant en mettant Xalyah à l'intérieur du corps d'Alexian, parce qu'a fortiori dans un souvenir on ressent les émotions. Elle aurait été peut-être plus proche et plus connectée aux sentiments d'Alexian qui, malgré ses gestes horribles, n'a pas eu la vie facile. Mais je comprends ta position. Smile
En effet, et je comprends tout à fait ta remarque qui est justifiée. Disons que là, j'avais envie d'explorer une autre façon de voyager dans les souvenirs Smile J'avais peur que ça fasse un peu trop redite avec les propres souvenirs de Xalyah.

Citation :
Je vais attendre (im)patiemment, alors. :drama:
J'ai eu confirmation que je pouvais communiquer sur la sortie du tome 3 d'Horizons, il est prévu pour le mois de septembre ! Donc ça va (très) vite arriver ! D'ici là... Grecka risque de ralentir un peu au niveau de l'écriture, mais je vais quand même essayer de continuer à poster la suite et de prendre en compte les retours des uns et des autres pour faire les améliorations/corrections qui s'imposent ! Et plus ce matin dans le RER j'ai eu un tas d'idées pour cet univers ; il faut absolument que je les note quelque part !!  :mrgreen:
Ce soir j'essaye de trouver un créneau pour passer par le topic des commentaires, je les ais tous lus, mais je n'ai pas encore trouvé le temps d'y répondre correctement Smile

Donc, je te dis à très vite ! (Et encore merci tout plein !)


Dernière édition par Lysiah le Mar 11 Juin 2019 - 16:33, édité 1 fois
http://www.lea-rouillard.fr
 
leasaurusrex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1340
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
leasaurusrex  /  Tentatrice chauve


Citation :
J'ai eu confirmation que je pouvais communiquer sur la sortie du tome 3 d'Horizons, il est prévu pour le mois de septembre !

Trop cool !

Et j'ai vraiment hâte de lire la suite de Grecka. I love you
A bientôt !
 
Lysiah
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1090
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aux pays des songes
   Date d'inscription  :  11/03/2013
    
                         
Lysiah  /  Effleure du mal


Coucou par ici ! Un petit up du topic pour vous signalez que j'ai mis à jour le premier post avec les deux dernières sorties de la saga <3
http://www.lea-rouillard.fr
 

 Horizons [Editions Inceptio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Après publication-