PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Marques, mascottes et "préjudice"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Oxxi-
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  53
   Âge  :  29
   Localisation  :  Aux frontières de l'univers et en son centre
   Pensée du jour  :  Quand on cherche trop l'inspiration , on s'étouffe
   Date d'inscription  :  15/05/2019
    
                         
Oxxi-  /  Clochard céleste


Bonjour à toutes et à tous ,

J'ai une question un peu particulière dont j'ai trouvé quelques éléments de réponse en farfouillant les forums mais pour éviter de remonter de vieux sujets et pour avoir quelques précisions, j'ai pensé détailler un peu mon propos.

Ca concerne les marques, les entreprises, et les personnages qui y sont liés.
J'ai pu voir que les citer dans une oeuvre pouvait bien se faire (on connait bien l'Aston Martin de Bond et la Ford des Weasley Very Happy ) du moment qu'il n'y a pas diffamation, débordement du genre.

Je suis sur une histoire un peu farfelue de mondes parallèles et de perso issus de la pop culture qui se rencontrent un peu en cross-over. Et à ce propos, je me demandais si je pouvais par exemple utiliser par exemple des mascottes de marques et leur donner des rôles de gentils, de méchants un peu selon l'inspiration et pas forcément en me basant sur des controverses réelles.

En d'autres termes, si j'ai envie d'écrire une histoire où le Géant Vert est un méchant dirigeant de royaume et que la vache qui rit , Cerise de groupama et le tigre Frosties décident de le combattre. Ou bien raconter le rachat de quick par burger king en montrant une mascotte botter le derrière à l'autre...est-ce que ça peut sonner comme du préjudice à une marque ou l'autre ?


(bon je dis vraiment n'importe quoi mais vous voyez un peu l'idée  Laughing  :woowoo: )


C'est un peu spécial comme demande j'en conviens, mais j'ai du mal à me fixer. Dans l'idée, mon histoire est un peu dans cet esprit (court métrage français oscarisé en 2010, cocorico ! )

 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  252
   Âge  :  29
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


Ce dont tu parles, ça s'appelle Food Fight :
https://www.youtube.com/watch?v=eWC1Tc1N--Q
https://www.youtube.com/watch?v=sYUTottk-KI

Ou y'a aussi cette critique-là :
https://www.youtube.com/watch?v=VO1FdVSMZHA
 
Oxxi-
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  53
   Âge  :  29
   Localisation  :  Aux frontières de l'univers et en son centre
   Pensée du jour  :  Quand on cherche trop l'inspiration , on s'étouffe
   Date d'inscription  :  15/05/2019
    
                         
Oxxi-  /  Clochard céleste


Oui je connais food fight et je connais même cette critique. Dans ce film il y'a quelques vraies mascottes qui ont un rôle anecdotique, les rôles majeurs sont tenus par des mascottes fictives , ce qui leur évite des problèmes j'imagine

Mais moi je me demande si utiliser des personnages qui sont propriété d'une entitee privée (ou même publique) comme protagonistes ou antagonistes peut poser problème Smile
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Pour le Géant Vert =  tu pourras toujours te défausser sur la mythologie celte (dont il est issu)

Il est très dur de savoir si ça peut porter préjudice à telle ou telle marque. Il faudrait voir le texte, pour ça ! Certaines seraient sûrement ravies de figurer dans un roman (comme les montres de 007 ou son Aston, qui sont de la publicité déguisée)

Tu peux aussi inventer des mascottes en parodiant celles qui existent
vache qui rit = vache hilare
géant vert = colosse des herbages = géant émeraude
tigre frosties = tigre trifos
etc.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  539
   Âge  :  123
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


Pour pouvoir utiliser une mascotte sans préjudice, il faut demander l'autorisation à la marque. Vaut mieux demander plutôt que de se faire poursuivre en justice Very Happy Very Happy Very Happy


Dernière édition par TITAN le Jeu 23 Mai 2019 - 10:50, édité 1 fois
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2295
   Âge  :  123
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Dans Kafka sur le rivage, Haruki Murakami personnifie le colonel Sanders (fondateur et mascotte de KFC, il le précise d’ailleurs dans le livre) et Johnnie Walker (mascotte d’une marque de whisky écossais).
Les deux servent en fait de réceptacles à des entités qui s’en servent pour pouvoir apparaître dans notre monde.
Ce n’est pas le même registre que tu cherches à exploiter, évidemment.
Je ne sais pas en quelle mesure ça peut être préjudicable pour toi ou pour les marques (ça dépend du point de vue). Peut-être peux-tu essayer de poser ta question sur un forum de droit ?
J’ai l’impression que si tu fais un peu une popote géante avec plein plein plein de mascottes, ce serait quand même moins préjudiciable que si tu ne basais ton récit que sur une ou deux, mais sans garantie.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2338
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Il y a la réglementation : ces mascottes appartiennent à leur ayant-droit ergo tu ne peux pas les utiliser comme personnages principaux sans autorisation; et la réalité, si ton livre se vend à 40 exemplaires, personne n'ira te chercher des noises. Par contre, je doute assez fortement que tu arrives à trouver un éditeur et un gros éditeur a fortiori qui n'aura pas envie de s'embêter avec des complications éventuelles, sauf à être sûr que ton livre se vende (et tu n'as pas encore la légitimité de Murakami pour se faire).
La meilleure solution reste la parodie suggérée par Séléné.
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  403
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Pour qui sonne Lestat


Le mieux est de faire comme le dit Séléné C, inventer des nouvelles mascottes.

Pas forcément, on partant de celles existantes, mais pourquoi pas créer carrément des nouvelles marques et des nouvelles mascottes.

L'utilisation des marques est toujours compliquée. Je suis gênée quand je lis dans un roman que le héros boit un "soda". Personne ne dit ça, il boit un Coca ou un Pepsi à la limite un 7'Up ou un Fanta mais pas un "soda" !
http://marie-meyel.fr/
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  539
   Âge  :  123
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


Guanaco a écrit:
Je suis gênée quand je lis dans un roman que le héros boit un "soda". Personne ne dit ça, il boit un Coca ou un Pepsi à la limite un 7'Up ou un Fanta mais pas un "soda" !

Moi c'est le contraire, je suis gêné quand le roman fait allusion à des marques, par exemple, "il boit un heineken" au lieu de "il boit une bière". Moi, le terme "soda" n'est pas choquant, on dit souvent "tu bois un soda ?"
 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  252
   Âge  :  29
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


Tiens, je me demande si South Park paye des droits d'auteur, quand par exemple ils représentent le Colonel Sanders (texto, même pas déguisé sous une marque pastiche ni rien) en mode parrain de cartel.
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  403
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Pour qui sonne Lestat


D'accord en partie avec toi Titan pour la bière mais pas pour le soda.
OK, je peux bien dire "tu veux une bière ?" mais je ne dis pas "tu veux un soda ?", dans ce cas là, je cite la marque.
C'est sans doute pour ça que le terme Soda me gêne dans un roman. Question de sensibilité et d'habitudes différentes, je suppose.

Tiens, tu veux un Schweppes ?
http://marie-meyel.fr/
 
Oxxi-
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  53
   Âge  :  29
   Localisation  :  Aux frontières de l'univers et en son centre
   Pensée du jour  :  Quand on cherche trop l'inspiration , on s'étouffe
   Date d'inscription  :  15/05/2019
    
                         
Oxxi-  /  Clochard céleste


Salut à tous !
Whaouh plein de réponses, ça fait plaisir d'avoir vos idées / opinions Smile

SÉLÉNÉ.C a écrit:

Pour le Géant Vert =  tu pourras toujours te défausser sur la mythologie celte (dont il est issu)

Il est très dur de savoir si ça peut porter préjudice à telle ou telle marque. Il faudrait voir le texte, pour ça ! Certaines seraient sûrement ravies de figurer dans un roman (comme les montres de 007 ou son Aston, qui sont de la publicité déguisée)

Tu peux aussi inventer des mascottes en parodiant celles qui existent
vache qui rit = vache hilare
géant vert = colosse des herbages = géant émeraude
tigre frosties = tigre trifos
etc.

Oui, je me garde cette option sous le coude.Very Happy
C'est une question tendue, mais si l'image est positive ça peut les arranger, c'est surtout si j'en fais des méchants.

LEASAURUSREX a écrit:

Dans Kafka sur le rivage, Haruki Murakami personnifie le colonel Sanders (fondateur et mascotte de KFC, il le précise d’ailleurs dans le livre) et Johnnie Walker (mascotte d’une marque de whisky écossais).
Les deux servent en fait de réceptacles à des entités qui s’en servent pour pouvoir apparaître dans notre monde.
Ce n’est pas le même registre que tu cherches à exploiter, évidemment.
Je ne sais pas en quelle mesure ça peut être préjudicable pour toi ou pour les marques (ça dépend du point de vue). Peut-être peux-tu essayer de poser ta question sur un forum de droit ?
J’ai l’impression que si tu fais un peu une popote géante avec plein plein plein de mascottes, ce serait quand même moins préjudiciable que si tu ne basais ton récit que sur une ou deux, mais sans garantie.

En fait toi tu as assez bien compris ce que j'ai derrière la tête , une sorte de grosse popotte avec des personnages pop culture (dont des mascottes) . J'ai été voir un peu pour Kafka, et l'idée n'est pas si éloignée, j'aimerais utiliser certains persos de marques pour représenter personnifier des comportements de consommation, des "forces". Par exemple Turkish Airlines n'a pas de mascotte, mais pourquoi ne pas utiliser un steward avec une moustache et un chapeau turc ? C'est du stéréotype humoristique évidemment, mais quel impact niveau image ?






TENGAAR a écrit:

Il y a la réglementation : ces mascottes appartiennent à leur ayant-droit ergo tu ne peux pas les utiliser comme personnages principaux sans autorisation; et la réalité, si ton livre se vend à 40 exemplaires, personne n'ira te chercher des noises. Par contre, je doute assez fortement que tu arrives à trouver un éditeur et un gros éditeur a fortiori qui n'aura pas envie de s'embêter avec des complications éventuelles, sauf à être sûr que ton livre se vende (et tu n'as pas encore la légitimité de Murakami pour se faire).
La meilleure solution reste la parodie suggérée par Séléné.


C'est évident, je n'imagine pas encore détrôner Marc Lévy, mais je pense que ça vaut le coup de s'interroger en cas de visibilité. Je crois que ça reste assez anecdotique chez Murakami tout de même cette utilisation de perso ? Je ne sais pas comment ils se sont débrouillés pour Logorama mais ils ont tout de même eu un Oscar...

GUANACO a écrit:

Le mieux est de faire comme le dit Séléné C, inventer des nouvelles mascottes.

Pas forcément, on partant de celles existantes, mais pourquoi pas créer carrément des nouvelles marques et des nouvelles mascottes.

L'utilisation des marques est toujours compliquée. Je suis gênée quand je lis dans un roman que le héros boit un "soda". Personne ne dit ça, il boit un Coca ou un Pepsi à la limite un 7'Up ou un Fanta mais pas un "soda" !
Oui, il me reste cette option comme je disais à Séléné. En fait j'aimerais raconter une histoire en utilisant ce qu'elles représentes en termes d'image de marque. Je reconnais que je ne donne pas beaucoup d'indices..  Je voudrais en gros personnifier, montrer comment les marques interagissent dans la société de consommation, comment elles se rachètent, font de la promotion mais au travers de leurs mascottes.


C'est vrai qu'il n'est pas rare dans certains dessin animés (South Park, Simpsons, Griffins) de voir le bonhomme Monopoly, le bibendum Michelin apparaitre... Mais comme l'a dit TENGAAR ils ont un certain poids pour pouvoir se le permettre.

Mais je pense me renseigner aussi côté droit, merci pour vos éléments de réponses en tout cas ! Smile
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2295
   Âge  :  123
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Pareil, je m'interroge pour Logorama : ont-ils dû s'excuser auprès de McDo ? Ou même de Pringles ? Ou alors la surabondance de marques a-t-elle joué en leur faveur ?

TITAN a écrit:
on dit souvent "tu bois un soda ?"
Pas moi. Laughing
Comme Guanaco, je cite la marque, ou si je n'ai pas envie, j'englobe tout le monde sous le terme soft (pour soft drinks, boissons sans alcool) comme ça je ne m'embête pas à décliner tous les jus de fruits et les sodas.

Oxxi- : J'avoue que le sujet m'intéresse beaucoup, j'ai tendance à beaucoup aimer les "dérives" de la pop-culture. Je vais chercher de mon côté, j'ai peut-être une piste.


Marques, mascottes et "préjudice" Captur77
Noxer a écrit:
Gare au modéraptor.
 
Oxxi-
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  53
   Âge  :  29
   Localisation  :  Aux frontières de l'univers et en son centre
   Pensée du jour  :  Quand on cherche trop l'inspiration , on s'étouffe
   Date d'inscription  :  15/05/2019
    
                         
Oxxi-  /  Clochard céleste


C'est sympa de te renseigner ! Je reconnais c'est un sujet pointilleux ; même si ça reste un bon gros délire à la base, niveau société et tendances culturelles j'ai envie de transcrire des choses !

Je vais me prendre un "soda" et faire d'autres recherches Laughing
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2295
   Âge  :  123
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Bon, comme promis, j'ai essayé de me pencher un peu plus sur la question : on m'a conseillé de contacter directement un avocat spécialiste du droit de la propriété intellectuelle.
A priori, une consultation à ce sujet peut être payante, mais certains peuvent accepter de répondre gracieusement.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Marques, mascottes et "préjudice"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-