PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Une maison d'édition recommandée pour un recueil de poèmes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Harald
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  N'oubliez pas de vous baigner dans le Styx.
   Date d'inscription  :  11/04/2019
    
                         
Harald  /  Homme invisible


Bonjour !

J'ai achevé la constitution d'un recueil de poèmes au cours des derniers mois, et j'envisage de me trouver une maison d'édition après une dernière phase de "relecture critique". Or, je ne suis sûr de rien et les résultats que je trouve en ligne sont loin d'être toujours fiables et je peine à séparer le bon grain de l'ivraie. C'est pourquoi je vous pose directement cette question (et je m'excuse d'avance si mon sujet se trouve dans une section inadéquate) : Quelle serait la maison d'édition la plus recommandée pour tenter de publier un recueil de poèmes ? Vous comprendrez sans doute que je ne veux pas distribuer mon "grimoire" sans glaner des renseignements au préalable. Je rédige quelques nouvelles en parallèle, par ailleurs, et je ne peux vous cacher que je souhaiterais m'engager dans une "carrière littéraire" (pardonnez-moi pour cette formule ampoulée et vaniteuse). Si vous avez des conseils spécifiques à me transmettre sur le thème de l'édition des textes versifiés, sachez donc que je suis tout ouïe. J'oblige mes rares lecteurs à exprimer le fond de leur pensée quant à mes écrits et ceux-ci me trouvent compétents. J'ignore si cette opinion est exacte, tout du moins est-ce une analyse sincère de leur part.

L'inconvénient principal de mon recueil de poèmes, par contre, résiderait surtout dans sa nature "élégiaque" : je ne décris rien de très joyeux, je restitue des états d'âme pénibles, j'essaye d'exposer -de manière imagée- la déliquescence d'une époque oblitérant nos idéaux, nos convictions et nos rêves d'antan. Autrement dit, la noirceur de mes propos n'a rien de très exaltante a priori et un de mes proches insiste souvent sur cet aspect. Une opinion discutable à mon sens puisqu'une poésie n'a pas toujours vocation à être une tranche d'euphorie contagieuse. C'est même plutôt rare si je me réfère à des auteurs connus : Je pense notamment au Dormeur du val de Arthur Rimbaud ou les majestueuses Fleurs du mal de Charles Baudelaire. Bien entendu, il existe d'autres registres (comme les odes sentimentales sous la plume d'un Ronsard) : mais je ne me sens donc pas non plus furieusement incongru. Je m'écarte quelque peu de ma question initiale et je m'en excuse.

Au plaisir de lire vos réponses !

N.B. : J'ai re-publié ce message préexistant dans cette section afin d'obtenir plus de réponses, je vous prie ainsi de m'excuser pour le doublon. Par ailleurs, j'ai déjà pu consulter le sujet consacré aux maisons d'édition admettant des travaux poétiques et le fait étant que de nombreux liens ne fonctionnent plus tandis que certains sites semblent avoir une toute autre vocation.

"Mise à jour" (si j'ose dire) : Je me suis adressé à trois maisons d'édition pour le moment, mais je n'ai envoyé mon ouvrage qu'à celle-ci pour le moment (http://www.hfedition.com/).
http://ledandycruel.e-monsite.com/
 
LuigiR
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  515
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  30/10/2018
    
                         
LuigiR  /  Gloire de son pair


Bonjour et bienvenue,

Je me permets de te donner mon avis bien qu'un peu novice sur ce forum et spécialiste en rien du tout de littéraire ! Mais c'est un peu le but d'un forum, non ?

Je pense que pour une "carrière littéraire" , la poésie ne nourrit pas le poète !
Rimbaud est mort dans la misère avec une jambe en moins. Pourtant, au XIXeme siècle, on respectait les poètes. Alors imagine au XXIe siècle !
De nos jours, tu as peut être Houellebecq qui vends assez bien ses poèmes mais ce sont ses romans qui l'ont fait connaitre. En dehors des classiques, je ne pense pas qu'il se vende beaucoup de recueils de poésie en librairie.

Ecrire des chansons ?  J'ai l'impression que tu ne fais pas dans la bluette pour les jeunes filles non plus.

Je te souhaite bon courage dans ta recherche d'une ME !

PS:  Léo Ferré disait : un poète, ça sent des pieds.  Very Happy  à méditer !
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  795
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Je rejoins Luigir: ne fonde pas trop d'espoir sur une carrière littéraire axée sur la poésie. Sur les nouvelles non plus d'ailleurs. J'aurais même envie de dire sur la littérature en général, mais je vais garder un peu d'optimisme et laisser les autres champs littéraires tranquilles.
Pour les commentaires de tes proches à propos d'un univers peut-être un peu sombre, je pense qu'il faut être attentif dans ce genre de registre à ne pas devenir pédant (en donnant l'impression d'être au-dessus du reste de la société que l'on n'arrête pas de dénigrer) et à ne pas rabâcher des idées déjà entendues. En effet, la critique sociale qui ne dit rien de particulièrement innovant peut vite faire penser à un vieux ronchon qui râle en boucle. C'est vraiment difficile à gérer, bonne chance!
 
Silence écrit
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2125
   Âge  :  35
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


La réponse est relativement simple : parmi les maisons d'éditions que tu connais, lesquelles publient des poèmes qui ressemblent un tant soit peu aux tiens ? Les ME ont toutes une "ligne éditoriale", plus ou moins étendue en fonction de l'importance de ladite maison, qu'elles s'efforcent de suivre.
Tel recueil qui rentrera pile dans la ligne éditoriale des éditions Persée (par exemple) sera complètement à côté de la plaque chez Fata Morgana et ce, indépendamment de la qualité dudit recueil.

Donc à toi d'écumer les librairies et bibliothèques, de repérer les écrivains contemporains qui publient des œuvres proches de la tienne (que ce soit par la forme et/ou les thèmes), et de tenter ta chance auprès des ME correspondantes. Smile

Bonne chance pour ta recherche !

(PS : si tu veux un avis critique de quelqu'un qui ne soit pas un de tes proches, et donc forcément influencé dans une certaine mesure, rien ne t'empêche de poster quelques-uns de tes poèmes sur ce même forum. Tu y trouveras des poètes de nombreux genres différents qui se feront un plaisir de t'offrir une critique plus ou moins facile à recevoir Razz )
http://silenceecrit.wordpress.com En ligne
 
Harald
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  25
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  N'oubliez pas de vous baigner dans le Styx.
   Date d'inscription  :  11/04/2019
    
                         
Harald  /  Homme invisible


Je vous remercie pour vos explications et votre appui (quoique délicat, je le reconnais aussi). Il est vrai que je ne devrais pas complètement miser sur la "vente de vers" et c'est pourquoi je rédige aussi une pièce de théâtre en ce moment. En bref, j'essaye de me diversifier dans la mesure du possible. Et, en effet, je pense accessoirement à partager sur ce forum certains de mes poèmes pour mieux comprendre leurs défauts et leurs limites.

Voici le lien pour les plus curieux :

http://jeunesecrivains.superforum.fr/t52174-quelques-brides-de-mon-insense-recueil-de-poemes#1024995
http://ledandycruel.e-monsite.com/
 

 Une maison d'édition recommandée pour un recueil de poèmes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-