PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Protection du récit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  249
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


Bonjour,
J'avais quelques questions au sujet de la protection du récit.
Parmi les diverses solutions du forum, il y a :
- L’enregistrer chez le notaire. Mais vu ce topic, ça a l'air vachement cher et compliqué.
- Différents sites comme Copyright-France, SGDL, IDDN, SACD... y'a-t-il un avantage particulier à déposer son dépôt sur plusieurs de ces sites ?
- L'envoie en recommandé à soi-même. Mais pour imprimer près de 500 pages A4, on doit casquer quand même ! Une fois encore, y'a-t-il un "avantage" particulier à utiliser cette procédure si on a déjà enregistrer son récit sur un ou plusieurs sites ?

Merci d'avance pour vos éclaircissements !
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1905
   Âge  :  37
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Y'a-t-il un intérêt à protéger son récit ? Surtout en sachant que l'idée n'est pas protégeable et qu'il faut vraiment que des pans entiers du texte soit reconnu pour que la fraude soit avérée.
Les cas que je connais sont ceux des fanfictions qui sont pillées et revendues par quelqu'un d'autres en changeant le nom des protagonistes sur amazon. Dans ce cas, juste sur envoie du lien sur la fanfiction, généralement amazon ferme le compte (et pour l'argent, vous pouvez toujours déposer plainte mais personne ne suivra). Et si vous envoyez votre texte à une ME, pourquoi la ME se ferait chier à vous piquer votre texte alors que 1. dans 90% il faudra quand même qu'elle fasse les corrections éditoriales et 2. qu'elle trouve un auteur pour marketer le livre (auteur qui sera donc rémunéré, donc autant rémunérer le vrai auteur directement). Surtout que vous pouvez facilement fournir la preuve de votre envoie de document à la ME.

Voilà, mais si des personnes ont un argument imparable en faveur d'une protection du récit, je suis toute ouïe.
 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  249
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


Ça ne répond pas à la question que j'ai posée. Quand bien même ce serait sans intérêt, je suis curieux à ce sujet... d'où mon topic, du coup.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1905
   Âge  :  37
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


L'envoi d'un mail à soi-même est reconnu comme preuve valide depuis 2009 "sous réserve que puisse être dûment identifiée la personne dont il émane ".
Il existe également des sites d'archivages électroniques moyennant quelques euros par an ou des sites de "signature électronique" qui vont apposer une marque sur le document.
 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  249
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


D'accord, merci. Donc si je m'envoie un .rar contenant mon fichier à une adresse email de type prenom@nom, ça comptera comme un envoi de courrier ?
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5341
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Pour le coup de l'envoi du mail à soi-même, je ne suis absolument pas convaincue, sauf à ce que l'intégralité du récit apparaisse dans le corps du mail.

Les mails sont considérés comme un commencement de preuve, c'est tout.

Pour l'envoi du recommandé à soi-même, c'est la solution comportant le meilleur ratio qualité/prix. De toute façon, que tu envoies le bébé à un éditeur ou à toi-même, faudra bien l'imprimer un jour.

Après, pour l'avantage à "multiplier" les protections, ben... je suppose que plus tu as de preuves à apporter au Juge, plus tu seras protégé. Après, faudra que tu te décides à payer un avocat, aussi, si t'en arrives à ce stade. Faut prendre ça en compte dans ton budget. :p
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  539
   Âge  :  122
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


Tengaar a écrit:
Y'a-t-il un intérêt à protéger son récit ? Surtout en sachant que l'idée n'est pas protégeable et qu'il faut vraiment que des pans entiers du texte soit reconnu pour que la fraude soit avérée.
Les cas que je connais sont ceux des fanfictions qui sont pillées et revendues par quelqu'un d'autres en changeant le nom des protagonistes sur amazon. Dans ce cas, juste sur envoie du lien sur la fanfiction, généralement amazon ferme le compte (et pour l'argent, vous pouvez toujours déposer plainte mais personne ne suivra). Et si vous envoyez votre texte à une ME, pourquoi la ME se ferait chier à vous piquer votre texte alors que 1. dans 90% il faudra quand même qu'elle fasse les corrections éditoriales et 2. qu'elle trouve un auteur pour marketer le livre (auteur qui sera donc rémunéré, donc autant rémunérer le vrai auteur directement). Surtout que vous pouvez facilement fournir la preuve de votre envoie de document à la ME.

Méfie toi, il est facile de nos jours de piquer un texte et de le réutiliser à ses propres fins. Il vaut mieux protéger son texte et avoir sa conscience tranquille. Parce que le jour où quelqu'un piquera ton texte, si tu n'as pas protégé ton texte par flemme ou pour une autre raison, il faudra batailler pendant des mois.

Citation :
'envoi d'un mail à soi-même est reconnu comme preuve valide depuis 2009 "sous réserve que puisse être dûment identifiée la personne dont il émane ".

Non, pour avoir suivit des cours sur le droit de l'information, les mails ne sont pas considéré comme des preuves valides. ça peut être le début, mais avec uniquement un mail tu n'auras pas la moindre chance de protéger le texte, il faut compléter avec un envoi papier, et si possible un dépôt dans un organisme tel que la SGDL.

Le combo mail + envoi papier + dépôt organisme est la meilleure solution.
 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  249
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


Mokimmy : Ah pour l'éditeur, j'ai toujours pensé que ça s'envoyait en PDF par pièce-jointe What a Face Parce que du cup, ça ferait bien 1000 pages à imprimer (enfin, 500 si on peut faire du recto/verso).

Titan : D'acc, merci pour ces précisions ! Est-ce que tous les gros organismes que j'ai cité dans mon premier post se valent, ou est-ce qu'il y en a qui ont plus de "poids" juridique que d'autres ?

EDIT : Ah, je viens de voir que la SGDL demandait aussi à ce qu'on imprime le bousin pour l'envoyer par la poste...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


La SGDL fait aussi les protections numériques. Quand j'avais regardé (il y a 4-5 ans maintenant), c'était aussi moins cher que la protection papier.
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  539
   Âge  :  122
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


Biscuit-du-Mal a écrit:
Titan : D'acc, merci pour ces précisions ! Est-ce que tous les gros organismes que j'ai cité dans mon premier post se valent, ou est-ce qu'il y en a qui ont plus de "poids" juridique que d'autres ?

Il n'y a pas vraiment de poids lourds, la SGDL est sans doute le plus connu des organismes mais après la SACD est aussi réputé.
 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  249
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


D'accord, merci encore ! Je pensais que c'était Copyright-France, le plus connu en la matière...
Je crois aussi que je vais me passer d'IDDN, vu que le site a quand même l'air assez à l'abandon Laughing
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  829
   Âge  :  37
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Moi je dépose mes romans ici : https://copyrightdepot.com/index.php?lang=FR
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  539
   Âge  :  122
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


Maih'em a écrit:
Moi je dépose mes romans ici : https://copyrightdepot.com/index.php?lang=FR

Je ne connaissais pas, c'est gratuit ?
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  829
   Âge  :  37
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Non, une dizaine d'euros pour 5 ans de mémoire, mais tu peux déposer tout sur le même compte.
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
Biscuit-du-Mal
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  249
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans un ananas dans la mer
   Pensée du jour  :  Quand tu pouliches ta caisse, elle brille
   Date d'inscription  :  01/08/2012
    
                         
Biscuit-du-Mal  /  Autostoppeur galactique


Et est-ce que vous savez si la loi reconnait aussi les fichiers archivés (.zip, .rar, etc.) ou alors ça ne marche qu'avec les documents genre .pdf; .docx... ?

EDIT : SACD dit que c'est ok pour les fichiers zippés, je pense que ça s'applique aussi aux .rar, du coup... reste à vérifier pour l'autre boîte de dépôt.
 

 Protection du récit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-