PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike Air Presto – Chaussure pour homme
Voir le deal
74.97 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Editions de l'Archipel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Je leur ai posé la question, mais bon, on est samedi alors j'aurai plutôt une réponse la semaine prochaine. Reste l'histoire des marges : sans consigne de leur part, le "minimum" de 120 feuillets est plutôt une sacrée variable :-) Je leur ai demandé ça aussi.
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1465
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Fais au bon sens. Marges par défaut, police Times new roman taille 12, interligne 1,5 ou double, recto seul
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Oui si je leur propose un manuscrit (ce qui n'est pas à l'ordre du jour, là j'enquête Smile) je laisserai ma présentation habituelle : de belles marges mais interligne 0 car en calibri 12 et à raison de 8 à 10 mots maxi par ligne, ça reste très lisible. Par ailleurs, mes textes sont très "aérés" : je m'arrange pour éviter les "masses" en terminant mes paragraphes ou phrases à mi-parcours d'une ligne, jamais (ou rarement en tout cas) en fin de ligne, sauf pour les dialogues. Ainsi on n'étouffe pas. Pour les remarques du comité de lecture, il y a la marge, qui est généreuse.
Sinon... ah ben ça alors, du recto seul, je n'y avais pas pensé. Pourtant en effet c'est parfois demandé par certains éditeurs (qui ne connaissent pas le prix des timbres, pour ceux qui demandent un "envoi postal uniquement").
C'est sans doute ce que me répondra L'Archipel : 1 feuillet = 1 recto seul.
Du coup je vous dis pas le nombre de "feuillets" ! Dans mon cas, 120 serait vraiment un minimum ! Very Happy
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1465
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Les interlignes, c'est pour laisser la place à celle ou celui qui lit ton manuscrit pour l'annoter.
Le recto seul, c'est parce que c'est plus pratique à manipuler.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


elopez7228 a écrit:
Les interlignes, c'est pour laisser la place à celle ou celui qui lit ton manuscrit pour l'annoter.
Le recto seul, c'est parce que c'est plus pratique à manipuler.
Oui j'ai bien compris, mais comme je disais, une belle marge rend le même service, et un (vrai) éditeur est supposé connaître le langage des corrections pour qu'on sache à quel mot ou passage se réfère la correction qu'il y reporte. Les corrections en marge sont aussi à mon avis nettement plus agréables à lire ensuite pour l'auteur (si on veut bien prendre en compte AUSSI ce pauvre faiseur qui tout de même est le gagne-pain de l'éditeur...).
Pour le recto seul, autant je peux en comprendre à la limite l'avantage "manipulation" pour un envoi papier, autant je vois mal son avantage dans un fichier numérique... Après, si l'éditeur veut en faire une sortie imprimante pour une seconde lecture sur un support papier, libre à lui d'imprimer à sa guise, recto verso ou recto seul...
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1465
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Ah bah si c'est pour envoyer en numérique, de mon expérience :

- tu n'as pas besoin de mettre de grandes marges (les marges normales suffisent) puisque word ajoute lui-même une marge quand quelqu'un annote un document.
- 120 pages mini, donc. En police times new roman 12, c'est le standard, donc à mon avis c'est là le volume. Si ta police et des marges sont différentes, ce qui n'est pas recommandé, alors réfère toi au volume que prendrait ton manuscrit en times new roman 12.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


elopez7228 a écrit:
Ah bah si c'est pour envoyer en numérique, de mon expérience :

- tu n'as pas besoin de mettre de grandes marges (les marges normales suffisent) puisque word ajoute lui-même une marge quand quelqu'un annote un document..

En fait c'est parce que j'aime bien me mettre dans la position du lecteur d'un livre standard, donc j'évite d'écrire de longues lignes, c'est pour ça que je m'en tiens à une dizaine (maxi) de mots par ligne. Si je m'en tiens aux marges de word, j'ai trop de mots, ça ressemble au texte d'une lettre ou à du texte au kilomètre, je trouve que c'est un frein à la lecture.
Sinon, je réalise que quand je parle de corrections en marge (que je préfère aux corrections en interligne), là je résonne en has been Smile puisque les corrections en marge valent pour du manuscrit, j'imagine qu'on ne peut pas les faire au clavier. Et même si on pouvait les faire au clavier, ce serait raide et sans âme, ça n'aurait pas la personnalité d'une correction manuscrite, dans laquelle on décèle parfois un mouvement d'humeur, de l'agacement devant une faute, ou de l'humour.
Je trouve beaucoup de charme à ce langage des corrections, c'est comme un code...
Mais voilà que je m'éloigne un peu du sujet... Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


120 pages... !? Pour un résumé, quoi...  Shocked on dirait une blague...  Editions de l'Archipel - Page 2 1f606 : 120 pages, c'est presque le volume d'un roman complet, format word normal.

Sinon, je suis allée directement voir les thrillers, mais vu les noms, tout ça, j'ai l'impression que la ME ne publie guère que des auteurs étrangers déjà traduits.

________________

EDIT : 20: 13

Bon, je ne trouve pas leur site, donc j'ai posé la question directement via leur FB, au sujet des thrillers, c'est le plus simple (je trouve Wink).


Dernière édition par Plumerose le Sam 19 Fév 2022 - 20:13, édité 1 fois
 
Nuity
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  786
   Âge  :  29
   Localisation  :  Ici ou là
   Pensée du jour  :  Piou
   Date d'inscription  :  15/01/2011
    
                         
Nuity  /  Blanchisseur de campagnes


120 pages c'est pas le résumé mais le roman Plumerose.

Pour la mise en page si rien n'est précisé, partez sur un truc classique, d'autant qu'ils prennent par mail.
https://www.tisselune.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


NUITY a écrit:
120 pages c'est pas le résumé mais le roman Plumerose.

Merci, je me disais aussi "quand  même, ils sont bizarres, dans cette ME" !  scratch  Editions de l'Archipel - Page 2 1f605  Editions de l'Archipel - Page 2 1f606 


Sinon, comme je l'ai ajouté à mon message précédent : 
 j'ai posé la question directement via leur FB, au sujet des thrillers, c'est le plus simple (je trouve Editions de l'Archipel - Page 2 Icon_wink).
Éditions de l'Archipel | Facebook
 
Bactérie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  122
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  tout, c'est mieux que rien.
   Date d'inscription  :  26/02/2019
    
                         
Bactérie  /  Gloire de son pair


EMSI la taille standard d'un "feuillet" pour un éditeur c'est un texte de 1500 signes, espaces compris. Il faut donc que ton manuscrit fasse 120X1500 signes espaces compris au minimum.
http://beatrice.hammer.free.fr/pages/simple_indexpag.html
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


OK merci Bactérie, je ne savais pas qu'il y avait un standard de feuillet. Intéressant. J'adore ce forum où on partage tellement (et où je reçois bien plus que je ne donne, désolée ! Very Happy. Pas par égoïsme, mais parce que je suis bien moins au fait que vous du monde des maisons d'édition).
 
Cosmos
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  163
   Âge  :  40
   Localisation  :  IdF
   Date d'inscription  :  22/06/2021
    
                         
Cosmos  /  Tycho l'homoncule


Pour info en journalisme le terme de feuillet est très employé, et effectivement comme dit Bactérie, correspond à 1500 signes. Je ne savais pas qu'il s'employait dans le monde éditorial aussi...
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  294
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Oui, j'ajoute ma voix à celle de Cosmos et Bactérie, feuillet = 1500 signes.
C'est assez étrange de l'utiliser ici parce que très peu d'auteurs doivent savoir ce que ça veut dire :  c'est effectivement plutôt un calibrage utilisé pour les piges journalistiques ou la traduction. Et plus vraiment en vigueur ( au moins côté traduction, à ma connaissance) : c'est beaucoup plus simple de prendre le compte de mots/signes du traitement de texte.

On en trouve cette définition sur le site de Lionel Davoust :
Citation :
Le dit « feuillet calibré standard de 1500 signes ». C’est n’est PAS une tranche informatique de 1500 signes calculée dans Word. Le feuillet est un étalon en vigueur depuis des décennies dans l’édition, hérité de la machine à écrire, et correspond à une feuille « modèle » d’approximativement 1500 signes.

Mais du coup, si on s'amuse à calculer, 120 x 1500 signes, ça nous amène à 180 000 signes, soit environ 60 000 mots.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Verowyn a écrit:
Mais du coup, si on s'amuse à calculer, 120 x 1500 signes, ça nous amène à 180 000 signes, soit environ 60 000 mots.

Oui c'est sans doute pourquoi ils disent que c'est un minimum !
En tout cas, merci pour toutes ces infos, et effectivement je n'avais jamais vu ce calibrage dans les demandes des maisons d'édition. Du coup ils vont bien rigoler en voyant ma question... Peut-être que l'archipel en question est une terre journalistique à l'origine ?...
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Editions de l'Archipel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-