PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
TCL C74 Series 55C743 – TV 55” 4K QLED 144 ...
Voir le deal
499 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Je pige que dalle à Nietzsche...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2208
   Âge  :  99
   Localisation  :  ardèche
   Pensée du jour  :  Je suis ignorant de ce que j'ignore
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Crime et boniment


Sub, lisez plutôt N et sa soeur Elisabeth. Vous verrez l'utilisation que celle-ci, proto-nazie, puis nazie a tenté de faire de l'oeuvre de son frère.
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5043
   Âge  :  56
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


yo,

Non pas baigner dans les contradictions, ça je te l'accorde, ça serait effectivement le signe d'une très grande perturbation mentale. Mais vivre avec des contradictions, ça oui, je pense que personne n'y échappe. Pourtant ce n'est pas autorisé par la logique. Et il vaut mieux que l'on ne pète pas les plombs si on s’aperçoit que l'on est dans une contradiction. Par exemple tu es écolo et tu prends l'avion pour partir en vacances. Petite contradiction vénielle dont beaucoup s'arrangent (je ne fais pas de jugement de valeur et c'est un exemple parmi des milliers qui émaillent nos vies, du plus bénin au plus grave, jusqu'à la distorsion cognitives dont tout le monde peut être victime). C'est en ça que c'est un privilège, si on devait subir un effondrement général en cas de contradiction (comme le subirait une théorie) alors on serait un peu mal. En ce sens on est rarement totalement rationnel. Par contre qu'on pense l'être, ça ne fait pas de doute, on a même tendance à penser qu'on l'est plus que les autres. Mais en fait non. Nos raisonnements sont terriblement biaisés, construits. Mais cela ne veut pas dire que toute connaissance est impossible,

Donc oui on vit dans la contradiction, je pense que c'est assez rare que nos paroles s'accordent à nos actes (tu vas me dire, que non pas toi, et je te croirais sur parole, mais tout le monde n'a pas cette chance d'être toujours en règles avec ses principes, ou en cohérence dans ses actions).

je dirais pas qu'une contradiction soit une erreur, ça serait plutôt une conclusion logique, qui invalide une théorie, car qui donnerait un résultat qui est faux alors que dans ton système tu as une insertion qui dit par ailleurs que ce résultat est vrai. Alors peut être que l'on a fait une erreur en mettant à l'origine des assertions contradictoires, mais ce n'est pas toujours le cas. Par exemple une théorie ne peut pas s'autoprouver sans générer une contradiction, et si erreur il y a, on ne sais pas comment la lever. (je pense au théorème de Gödel)


Manifestement, je crois comprendre que tu es platoniciennes, que tu penses qu'il y a une vérité absolue, même en matière de beau. C'est un point de vue que je respecte, et qui a fait carrière en quelque sorte. Personnellement je ne crois pas qu'il y ait une vérité du beau, pour moi c'est quelque chose de complétement construit, propre à chacun, son évolution, sa sensibilité. En l'occurrence, des trois peintures que tu proposes, c'est la troisième qui m'interpelle le plus, les deux premières je les trouve dans l'ordre : un peu mièvre, un peu tape à l’œil. Mais ce n'est que mon avis, et inutile de débattre la dessus, pour savoir ce qui de nous deux à raison,cela serait terriblement stérile.


Je pense que ce qui est logique ne fait effectivement pas débat. deux personnes l'une de gauche l'autre de droite, seront d'accord sur la façon simple d'ouvrir une porte (ou sur la façon d'agencer sa cuisine pour reprendre ton exemple). Cela peut effectivement s’énoncer de façon logique (A : si la porte est ouverte alors je passe si elle est fermée alors je l'ouvre et revenir en A). Mais c'est triviale, en ce sens une déduction est une tautologie. Mais pour ce qui est des idées politiques, philosophiques, la logique ne les aidera pas à se mettre d'accord, car il y a là une question de point de vue. Elles ont sûrement toutes les deux raisons mais dans un contexte particulier. Mais ces deux points de vue ne s'accordent pas, ils s'opposent. D'où les dialogues de sourd qui peuvent en résulter. Et ça ne gène pas une personne de gauche de vivre dans le même monde qu'une personne de droite alors que leurs points de vue sont opposées. Et les contradictions sur ses sujets ne se lèvent pas de façon triviales, on peut dire que c'est même des contradictions vieilles comme le monde. Donc sur ces sujets, la logique ne nous est d'aucune aide. En appeler à la logique et la rationalité, au bon sens, pour régler un conflit est me semble-t-il voué à l'échec.

Et c'est du reste, ces points de vue contradictoires, qui cohabitent ensemble qui ont fait que la logique modale a été conçue (pour gérer justement les points de vue). Mais en soit c'est reconnaitre que la logique ne peut pas rendre compte de vérité absolue.

Quand je te fais parvenir via ce texte, mes impressions, mes avis, il n'y a rien de logique, car je ne fais aucune déduction, je fais plutôt des inductions (qui ne sont pas une inférence logique, et donc qui ne saurait prétendre à trouver la vérité absolue, la preuve tu n'es pas d'accord avec moi). Peut être que mon texte est cohérent, peut être qu'il n'y a pas de contradiction, mais mes conclusions ne peuvent pas être qualifiées de logique, ni celles de Nietzsche, ni même d'aucuns philosophes en fait. Je pense pas qu'il existe une philosophie qui soit essentiellement déductive. Et même là, les assertions, postulats, ne se démontre pas (par définition)
Lorsque que je prétend cela j’avoue n'utiliser que la définition même de ce qu'est la logique. Je ne prend donc pas trop de risque à l'affirmer.

Pour l'éternelle retour, je ne jugeais pas de l'idée, je faisais remarquer que l'on pouvait y voir une contradiction. Mais ça n'invalide pourtant pas le propos de Nietzsche.

PS : je suis pas bien sur d'avoir compris : "C'est vrai, si on se focalise sur un point précis en oubliant tout le reste. Si tu dézoom, ça tient plus une seconde."

PS2 : Crois-moi, je l'ai toujours vérifié, si on ne voit pas de logique, ce n'est pas pour autant qu'elle n'existe pas et tu peux la trouver si tu cherche vraiment. => j'ai bien peur que ce soit là un argument d’autorité, mais ton affirmation me fais dire que l'on a peut être pas tout à fait la même idée de ce qu'est la logique. La logique étant strictement déductive, je crois bien ne l'avoir jamais vu ailleurs que pour des choses triviales ou dans les ordinateurs. Est ce que l'on est en phase sur ce qu'est la logique ?

tchuss !


https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Mnémosia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  565
   Âge  :  39
   Localisation  :  Je ne sais pas, il fait trop noir.
   Pensée du jour  :  Ne pas oublier de clouer les volets !
   Date d'inscription  :  01/05/2019
    
                         
Mnémosia  /  Gloire de son pair



Re ^ ^

Je viens de finir de lire mais comme je commence à fatiguer, je vais aller dodoter.
Je te répond demain dans la journée.
Bonne fin de soirée. Smile
 
Harald
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  28
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  N'oubliez pas de vous baigner dans le Styx.
   Date d'inscription  :  11/04/2019
    
                         
Harald  /  Homme invisible


Un barbare "paganisant" comme moi ne peut que se réjouir de la prose nietzschéenne, eh, eh. Je me promets de relire plus attentivement vos échanges dans les meilleurs délais.
http://ledandycruel.e-monsite.com/
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2610
   Âge  :  124
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


pehache a écrit:
leasaurusrex : mais alors, qui lire ? Seulement les bons samaritains, quand bien même leur production serait médiocre ? Exit, Céline, Cioran, Eliade, Hugo, Balzac, etc.
Ensuite, même sur le cas Céline, peut-on jeter l'homme en son entièreté du fait de son (odieux) antisémitisme ? Balayé le médecin de dispensaire ?
(https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/litterature/lt19330510.htm)
Merci pour le lien.

Je ne dis pas qu'il faut s'empêcher de lire ces personnes, je dis juste que personnellement je ne peux pas détacher l'artiste de l’œuvre. Du coup, pour moi, l’œuvre est forcément entachée par la réalité de l'homme (ou de la femme) qu'il y a derrière.

Je ne suis pas manichéenne, je crois en toutes les nuances de gris. Ainsi, je ne dis pas que Céline est le Diable en personne, juste que pour moi, il est difficile de consacrer ses écrits quand je connais son antisémitisme et les propos qu'il a pu tenir pendant la seconde guerre mondiale.
Tout comme je ne peux pas crier au génie de Coco Chanel en apprenant ses relations avec les nazis... Alors même qu'elle avait de grandes idées féministes. Tout comme je ne peux plus écouter Noir Désir sans penser à la mort de Marie Trintignant...

Ces dernières années, je rattrape mon retard de culture littéraire, et je me force à lire les grands écrivains classiques. Et je suis désolée de dire que les "livres géniaux" n'en sont souvent pas à mes yeux. On peut y voir un manque d'intelligence de ma part, je ne m'en offusquerai pas. Je ne vais pas contre mon cœur : ce n'est pas parce que je lis du Hugo que je me pâme obligatoirement (d'ailleurs je n'ai jamais réussi à finir un de ses livres  Laughing ), et ce n'est pas parce que j'ai aimé un Zola que j'apprécie tous les autres. Je me fie à mes goûts, et ils ne cadrent pas forcément avec ceux des académiciens et autres gens qui consacrent certains écrivains. Dans le cas de Voyage au bout de la nuit, non seulement la lecture ne m'a pas transcendée, mais en plus l'écrivain ne m'est pas sympathique. Il ne fait donc pas partie de mon panthéon personnel.

Donc je ne sais pas ce qui à tes yeux, ou aux yeux de la communauté littéraire, est considéré comme médiocre, mais je pense qu'on peut tout à fait lire de beaux livres écrits par de belles personnes. J'irai même plus loin, je trouve dommage qu'on absolve des propos et des actes au nom de l'Art. Encore une fois, personne n'est parfait, mais si je peux éviter les idées puantes ou les actes criminels de certains, je prends. Et dans mon monde à moi, c'est important.
 
Mnémosia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  565
   Âge  :  39
   Localisation  :  Je ne sais pas, il fait trop noir.
   Pensée du jour  :  Ne pas oublier de clouer les volets !
   Date d'inscription  :  01/05/2019
    
                         
Mnémosia  /  Gloire de son pair


Bonjour Jdoo. Smile

Désolé, j'ai bien peur d'avoir pondu une tartine pour te répondre... -_-

Citation :
Est ce que l'on est en phase sur ce qu'est la logique ?

J'ai effectivement une vision un peu plus large de ce mot.
La logique pour moi c'est tout ce qui émane en premier lieu de la vérité absolue et qui nous conduit jusqu'à elle par son grand jeu de piste.
J'aurais pu dire : le sens des choses, la cohérence, la recette, ce qui fonctionne et qui s'oppose à l'erreur, au mensonge et à la stérilité.
Pour moi, tout ce qui est logique répond à la vérité originelle et obtient de ce fait le statut "Est et Sera"(dans le sens qu'il existe et surtout, qu'il est viable éternellement, au-delà de la mort.)

Désolée, je suis sans doute trop la tête dans le guidon et dans mon vocabulaire quotidien. J'ai pas pensé que le mot avait encore cette simple signification là pour les gens avec qui je parle.
Ben du coup j'espère qu'on pourra mieux se comprendre, parce que c'est pas gagné cette affaire. :p

Citation :
c'est assez rare que nos paroles s'accordent à nos actes (tu vas me dire, que non pas toi, et je te croirais sur parole, mais tout le monde n'a pas cette chance d'être toujours en règles avec ses principes, ou en cohérence dans ses actions).

Détrompes-toi ! Je pense que tu te fais des idées sur ma personne, je suis une merde comme les autres qui est pas fichue de se dompter elle-même dans sa grande complexité. x)
Ce n'est pas parce que je parle de mes convictions éprouvées avec aplomb que me crois supérieur aux autres et je n'aurai pas la prétention de dire que je suis parfaite.
J'ai énormément de blocages, de handicaps, de blessures qui ne guériront jamais et si tu pouvais voir l'état véritable de mon âme, tu aurais sans doute pitié de moi.
Il n'empêche que si je croise un aveugle, je vais pas lui dire qu'il voit aussi bien que moi juste pour lui faire plaisir et le ménager, ça rime à quoi ?
Je lui conseillerai plutôt de se mettre au piano afin de transcender son handicap par l'avantage que lui procure indéniablement sa cécité en matière de vibration.
Cela s'applique aussi à moi et mes handicaps. Ils me permettent d'aborder des choses inaccessibles d'ordinaire, ce qui me rend légitime pour en parler et, de ton coté, tu as sans aucun doute de bien plus grandes compétences que moi en ces domaines qui sont les tient. C'est sur ce principe que prend vie la complexité du monde, justement.

Citation :
je dirais pas qu'une contradiction soit une erreur, ça serait plutôt une conclusion logique, qui invalide une théorie

Certes, mais l'erreur existe bel et bien, qu'elle soit dans la contradiction en elle-même ou dans la théorie.
Si c'est la théorie qui est mauvaise, il faut avoir le courage de tout reprendre depuis le départ. Si l'erreur vient de la contradiction et est le fait d'une dissonance cognitive, ça n'invalide pas la théorie et si tu t'arrête à ça pour juger de son bien fondé, tu n'arriveras jamais à monter la moindre structure d'idée cohérente qui s'appliquerait à la fois au-dedans et au-delà de toi-même.
L'erreur peut être intérieur ou/et extérieur. Si tu n'avance pas au coté de la logique d'ensemble, tu te retrouve dans un labyrinthe de pensées contradictoires et crois-moi bien que tu vas t'y perdre. Certains en sont même devenu fous...
De la même manière, un sujet invalidé pour l'heure peut retrouver ses lettres de noblesse trois tournant plus loin et prendre enfin sa juste place dans ton cheminement.
Tu n'auras rien clef en main en matière de philosophie/spiritualité, il faut marcher longtemps sur ce chemin avec l'esprit honnête et structuré, sans oublier d'écouter attentivement ce cœur qui pleurera sa joie à l'approche de ce qu'il cherche.

Citation :
Par exemple une théorie ne peut pas s'autoprouver sans générer une contradiction

Je ne connaissais pas le théorème de Göbel, du coup je suis allée me culturer rapidos et j'ai cru comprendre que la conclusion en est, arrêtes moi si je me trompe : une théorie cohérente ne démontre pas sa propre cohérence du fait qu'il ai des choses qui ne soient ni démontrables, ni réfutables.

Alors si c'est ça, dans l'absolu c'est pas la théorie qui déconne, c'est celui qui en prend connaissance.
Il existe toujours, principalement quand on parle de métaphysique, un palier final qui s'appelle l'acte de foi. C'est là qu'intervient le cœur dans le domaine de la science et qui t'apportera la touche indispensable qu'il te manquait pour valider ou non ce que ta raison ne peut affirmer avec 100% de certitude.

Encore une fois il faut être le plus complet possible. La science a ce travers de rejeter l'intelligence du cœur, c'est un grand tord. Bien évidemment tu n'obtiendras pas le prix Nobel si tu boucles ta démonstration en exposant la félicité brûlant en ton petit cœur, mais pour moi, ça n'enlève rien au fait que tu auras découvert quelque chose d'important. L'espoir est alors que ce feu soit contagieux. x)

Citation :
Manifestement, je crois comprendre que tu es platoniciennes, que tu penses qu'il y a une vérité absolue, même en matière de beau.

Je n'ai pas lu Platon (j'ai un parcourt bizarre) mais je suis bien aise que nous en arrivions à la même observation.
Par contre je ne peux pas dire que je sois une platonicienne du coup, ce serait mentir.

Citation :
Personnellement je ne crois pas qu'il y ait une vérité du beau, pour moi c'est quelque chose de complètement construit, propre à chacun, son évolution, sa sensibilité

Encore une fois tu t'enferme dans l'individualité quand je te parle d'absolu qui nous dépasse. Tout les aspects de ton discours ne sont valables qu'à cette petite échelle. Si tu veux qu'on se comprenne il faut sortir de ça hein... x)

Citation :
En l'occurrence, des trois peintures que tu proposes, c'est la troisième qui m'interpelle le plus, les deux premières je les trouve dans l'ordre : un peu mièvre, un peu tape à l’œil. Mais ce n'est que mon avis, et inutile de débattre la dessus, pour savoir ce qui de nous deux à raison,cela serait terriblement stérile.

Hum... tu ne serais pas un contradicteur systématique toi ? x)

Pour ce qui est de tes goûts, j'avais précisé que ce n'est pas une question d'art et d'appréciation. Je suis pas sûr que tu ai compris ce que je voulais illustrer, en tout cas ta réponse ne m'en donne pas le sentiment.
Je te parle de faits et tu me réponds par ton ressenti (personnel donc) en ayant l'air convaincu que c'est un argument valable pour contredire des faits sur le terrain des faits...  scratch
Non, l'art et le ressentit c'est un autre aspect de la chose, ici hors de propos.

Mais soit, parlons ressenti dans ce cas.  J'espère que la contemplation de ce vomi t'auras enrichit parce que moi j'ai toujours la gerbe. x)
Hum... en faite je ne sais pas trop quoi dire, il n'y a pas matière à débat en ce qui me concerne si tu n'es pas touché par la perfection de l'harmonie et que ta préférence va à la laideur qui se liquéfie.
Que la pensée, l'émerveillement et le bon goût en arrive à cet état, que ton âme délaisse les deux premières peintures au profit de la dernière... je sais plus quoi dire moi, hein... -_-

Franchement, si tes connections neuronales étaient d'accord avec toi sur le principe, tu n'arriverais même plus a taper sur ton clavier pour me répondre. x)

Citation :
Non pas baigner dans les contradictions, ça je te l'accorde, ça serait effectivement le signe d'une très grande perturbation mentale.

Le souci c'est que plus il y a de contradiction, moins tu vois qu'il en a. A partir de quand n'es-tu plus apte à juger de ton propre état mental quand tu as prit le partit de ne jamais dénouer les nœuds ? Tu sais, ce n'est pas parce que la masse est d'accord avec toi sur la définition de la santé mentale que tu as raison sur le principe.

Citation :
Mais vivre avec des contradictions, ça oui, je pense que personne n'y échappe. Pourtant ce n'est pas autorisé par la logique.

J'ai déjà répondu à cet argument. Si tu ne voit pas la logique c'est qu'il faut regarder de plus haut.
Si tout les courants spirituels prônent le détachement de sa petite personne et de la matière, ce n'est pas pour faire joli, c'est parce que c'est capital.

Citation :
Par exemple tu es écolo et tu prends l'avion pour partir en vacances. Petite contradiction vénielle

Avec cette phrase, tu illustres très bien mon propos précédent, à savoir que tu regardes les choses à l'échelle individuelle uniquement.
Petite contradiction vénielle à l'échelle individuelle, catastrophe écologique à l'échelle de la planète.
Et je terminerai en disant qu'il y a effectivement des gens, courageux et intègres à mon sens, qui on l'audace de mettre leur principes en accord avec leurs actes. Ceux qui ne le font pas, c'est par choix puisque c'est techniquement possible de le faire.
Je suis désolée mais, à mes yeux, est plus légitime pour parler celui qui est en accord avec lui-même, les autres, avant d'ouvrir la bouche, devraient mettre un peu d'ordre dans leur esprit s'ils veulent s'essayer à la pensée.

Citation :
C'est en ça que c'est un privilège, si on devait subir un effondrement général en cas de contradiction (comme le subirait une théorie) alors on serait un peu mal

Je ne te contredirai pas sur ce fait. Oui, c'est une petite mort que voir s'écrouler son propre mensonge, mais tu viens par la même de faire l'aveu de ton refus d'admettre l'erreur en tant que problème afin d'éviter la souffrance... C'est ton droit, ce n'est pas une obligation et tout le monde n'a pas la force de mourir à lui-même mais, toujours dans une démarche philosophique/spirituelle, tu n'y est pas du tout.
Tu veux un autre symbole fort qui résumera à merveille ce que je veux dire ? Le Phénix !

Comme mentionné plus haut également, il est tout à fait possible et viable (le terme exacte serait plutôt "survie") de s'enfermer dans une boite pour y faire tourner un système en y modifiant les règles. Mais dans ce cas là, et c'est inévitable, tu te confines toi-même dans cette boite car en sortir, c'est la détruire puisque son contenu s'est lui-même coupé de la cohérence d'ensemble.
En médecine, on appelle ça un cancer... -_-
Si tu ne fonctionne pas par analogie pour superposer et valider ce Sens Ultime qui englobe le tout, tu ne comprendra jamais dans quel vaste univers nous évoluons et, de ce fait, je ne suis pas étonné que tu tienne de pareils propos pour tenter d'invalider la supériorité du sens et de la beauté sur le non sens et la laideur qui en découle.
Ne pas reconnaître qu'on est limité par nature (alors qu'on aggrave son cas en s'enfermant toujours plus dans une boite pour mettre les règles sans dessus-dessous), c'est se leurrer soi-même.
On peut aller au-delà de nous même et se transcender mais je suis au regret de te dire que tout ceux qui y sont arrivés ne l'on certes pas fait en niant le sens au-delà d'eux-même. Ce sens les a au contraire interpellés et ils ont avancés vers lui pour l'embrasser.
Et on sait très bien, en l'intime de nous-même, ce qui nous dérange profondément dans cette logique. C'est que sa conclusion est qu'il y a une intelligence supérieur qui a établit ces règles qu'on s'amuse à mettre sans dessus-dessous.

Pour terminer, je ferais la synthèse concise de ce que j'ai conclu de nos échanges :

Je vois et crois qu'il existe une intelligence supérieur qui a tout ordonnancer, et toi non.
C'est pas plus compliqué que ça. Tout le reste découle de ce simple fait comme étant le point d'origine de tout nos désaccords.
A partir de là, est-il bien utile de polémiquer d'avantage ? Je ne le crois pas. Tu vas dans une direction, moi dans l'autre et au bout d'un moment on va tellement s'éloigner qu'on n'entendra même plus les paroles de l'autre.
Alors je te souhaite sincèrement de ne pas tromper dans ta démarche (même si du coup ce souhait exaucé viendrai à invalider la mienne), il est vrai que même si je la sais nécessaire, je ne souhaite à personne les douleurs qu'on endure dans la mise à mort progressive de ses illusions et de son ego.

Je suis objectivement dans un piteux état et c'est vraiment pas à moi qu'il faut venir rappeler que le monde est cruel.
Mais c'est les gens dans ce monde qui sont cruels, pas le Sens (la cruauté allant à contre-sens de l'équilibre), car si on suivait le chemin que nous indique ce Sens, on déboucherait sur la beauté et l'harmonie.
Bien souvent, c'est par notre propre faute qu'on souffre et le pire, quand on refuse de voir ce qui est, c'est qu'on fini, sans vraiment s'apercevoir de cette perversion par l'effet d'un aveuglement volontaire, par aimer et désirer la douleur qui nous tue (la manifestation de ce principe dans la matière étant le sadomasochisme).
Transposes tout les principes, tu les retrouveras à tout les étages sous une forme différente mais habitée par la même essence. Là est la logique.

Je ne renierai pas les faits en échange de l'affection du monde. Si je dois finir par crever tout seul et bien, soit. x)
Ce Sens est bien plus précieux, bien plus admirable et bien plus doux que toute l’approbation de l'humanité réunie.
Alors, aussi déformée que je sois, avec mes relents réguliers de courir me cacher dans l'ombre quand je ne supporte plus de me regarder à ce point vile et insignifiante face à ce Sens, je ne le repousserais jamais en dernière instance. De toute manière, si je ne vais jusqu'à lui, c'est lui qui viendra tôt ou tard jusqu'à moi, à l'heure de cette Mort redoutée de tous.

Chacun a son parcourt et j'ai payé bien cher pour avoir ce privilège de voir ce que je vois (et qui fait que je ne regrette rien et que j'arriverai à être en paix avec mon passé).
Après tu te sers comme tu veux dans mes propos. Prends-y ce qui résonne en toi, rejette ce qui ne fait pas écho et poursuivons notre route.  ^ ^

Je te remercie pour cette discussion, j'ai aimé cet échange avec toi, même si j'ai échoué, encore une fois. x)
Tu peux y répondre, bien sûr, et je te lirai, mais j'y ai déjà consacré beaucoup de temps, je n'avance plus dans mes petites histoires et j'ai déjà suffisamment tendance à dévier de mes objectifs toute seule comme une grande. :p
Je ferais donc mes réponses plus courtes et moins fréquentes (en tout cas je vais essayer de m'y tenir cette fois... -_-)

Portes-toi bien et à bientôt. Smile
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5043
   Âge  :  56
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


yo again !

A partir de là, est-il bien utile de polémiquer d'avantage ? => c'est comme tu veux, je voudrais pas non plus passer pour le chieur de service qui ergote à l'infini.

Juste deux choses :

Pour moi la logique (et je le prends je crois dans sa définition officielle)  : c'est une grammaire et deux sens le VRAI et le FAUX. (Un raisonnement peut être logique est FAUX). C'est un outil pour argumenter son point de vue.  Je ne pense pas  qu'il existe un outil qui permettent de découvrir la vérité. Car dans un théorème tu es obligé de postuler les vérités, et le théorème de Gödel montre que la théorie ne peut pas auto démontrer ses postulats sans tomber dans l'inconsistance. (et ça a rendu malade des mathématicien comme Hilbert, mais à mon avis c'est pas si grave que ça, il ne faut juste pas demander à la logique des choses qu'elle n'est pas capable de faire).

Et je ne connais pas d'outil qui permette de démontrer des postulats. (du reste c'est pour ça qu'on les appelle des postulats, assertions, prémisses, vérité apodictique).  Et sachant ça je trouve hardi d'être persuadé qu'il existe une vérité absolue. Et je ne sais pas s'il y a une vérité absolue, personnellement je ne le crois effectivement pas. Ce qui n'est d’ailleurs pas contradictoire avec le fait de se dépasser soit même. Être curieux, ouvert d'esprit, ne nécessite pas forcement de croire à une vérité absolue.

Pourquoi je ne crois pas qu'il y est une vérité absolue ?  ne serait ce que parce que sur un sujet deux personnes peuvent être en contradiction, sans jamais arriver à convaincre l'autre. A quoi sert la logique dans ce cas là ? à rien, je le crains, pourtant c'est bien le rôle qu'elle devait avoir, c'est à dire lever toute ambiguïté. Qui peut dire qui a tort ou raison ? personne. Notre discussion en est une des nombreuses preuves (et des discussions où chacun arrive et repart avec ses idées, il y a en a des tonneaux sur ce forum, voir le Web).

Pour le reste, oui tu as très bien résumé, je suis d'accord sur la synthèse de nos désaccords. (désolé je voulais faire une réponse plus courte pour pas être chiant).


Encore une fois tu t'enferme dans l'individualité quand je te parle d'absolu qui nous dépasse. Tout les aspects de ton discours ne sont valables qu'à cette petite échelle. Si tu veux qu'on se comprenne il faut sortir de ça hein... x)

je dois confesser que la forme de cette phrase m'agace un peu déjà si j'étais pénible je pourrais te renvoyer le compliment, à savoir de te sortir de tes idées d'absolues, pour que toi tu me comprenne, mais je ne vais pas le faire, car je pense qu'il faut étudier les deux aspects du problème. Ceci étant dit je veux bien postuler qu'il y ait un absolu qui nous dépasse, mais n'en ayant pas la preuve, je suis en droit de demander que l'on fasse aussi des raisonnements, en faisant l'hypothèse qu'il n'existe pas de vérité absolue ? non ?

Allez une dernière :

mais tu viens par la même de faire l'aveu de ton refus d'admettre l'erreur en tant que problème afin d'éviter la souffrance... => Je pense que c'est bien pire que ça, c'est ne même pas se rendre compte qu'on est dans la contradiction et dans le biais cognitif. Et il n'y a pas de petit buzzer mental pour nous le dire.

Et une petite vidéo pour rigoler et te remonter le morale, et toucher du doigt les éléments de vérités (peut être que tu connais : )
combien de passe se fait l'équipe en blanc ?

https://www.enigme-facile.fr/enigme-video-compter-nombre-passes-ballon-gorille-6508

Merci aussi à toi d'avoir échangé ! J’espère bien que l'on se recroisera.

Tchuss !
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Mnémosia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  565
   Âge  :  39
   Localisation  :  Je ne sais pas, il fait trop noir.
   Pensée du jour  :  Ne pas oublier de clouer les volets !
   Date d'inscription  :  01/05/2019
    
                         
Mnémosia  /  Gloire de son pair



Citation :
par contre j'ai senti un brin de condescendance ici, peut être que je me trompe, et j'aurais voulu ne pas relever, mais désolé c'est plus fort que moi

Je te prie de me pardonner, je ne voulais vraiment pas te faire ressentir ça. Je sais bien que ma façon de m'exprimer peut paraître hautaine, tu n'es pas le premier à me le dire.
La façon dont je me sentais en te répondant ça c'était plutôt un rire jaune, non pas à cause de toi mais de cette boite qui enferme les gens et qui m'empêche de communiquer avec eux. Il y a tellement de chose à dire, ça fuse dans tout les sens, j'essaye d'être clair et concis et du coup ben parfois je fais des maladresses d'explication comme celle-ci... -_-
Tu as bien fait de me signaler ton sentiment, ne t'excuses pas. Déjà ça a du te soulager de le dire et de mon coté, ça me permet d'apprendre à mieux communiquer avec les autres. ^ ^
Si ça se reproduit à l'avenir il ne faut vraiment pas avoir peur de m'en faire la remarque. Smile

Merci pour la vidéo, je connaissais pas, en effet.
Bon ben le résultat est pas génial... j'ai compté sept passes puis j'ai perdu le fil parce que j'ai buggé sur la grosse masse noire qui est arrivée par la droite... -_-
Visiblement ça marche pas ce genre de test avec moi, je suis en état d’hypervigilance dans la seconde quand un truc anormal entre dans mon champ de vision... -_-
Mais c'était intéressant, je te remercie. Smile

Citation :
Merci aussi à toi d'avoir échangé ! J’espère bien que l'on se recroisera.

Avec plaisir, n'en doute pas. Smile
Tu sais, je suis juste un peu naze d'avoir bourriner avec mon cerveau dans cette discussion avec toi et il me fait comprendre que ce serait bien de passer à des choses plus légère. x)
On peut reprendre la discussion dans quelques temps aussi, rien n'est fermé.

Aller, puisque tu m'as filé une vidéo je vais te rendre la pareille. ^ ^
Tu connais certainement le principe mais ma foi, c'est toujours agréable a regarder et la musique est chouette.
Bye ! ^ ^

 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5043
   Âge  :  56
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


yo

merci pour la vidéo, musique de Phil Glass.
oui je connaissais effectivement, mais c'est jolie présenté comme ça.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  24
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  La même que chaque matin Minus
   Date d'inscription  :  26/11/2012
    
                         
machinalaver  /  Homme invisible


Renonce à l'ENS et tu comprendras Nietzsche :mrgreen:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Je pige que dalle à Nietzsche...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-