PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 La lente lecture de nos amis éditeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
LuigiR
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  566
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  30/10/2018
    
                         
LuigiR  /  Gloire de son pair


Bonjour à tous,

je m'exprime sur ce topic, plutôt que d'en ouvrir un autre qui serait redondant.

J'ai envoyé un manuscrit voilà plus de 4 mois (10 et 20 janvier) à des ME qui n'annoncent pas de refus par date limite et à ce jour, je n'ai eu aucun retour.

Ces ME sont :
La manufacture des livres
Aux forges de Vulcain
Le bélial

Mes questions aux JE :
- Savez-vous si ces ME pratiquent le refus par non-réponse ?
- Quels sont les délais constatés sur ces ME ?

Merci !
 
Greysmoke
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  04/04/2019
    
                         
Greysmoke  /  Homme invisible


LuigiR a écrit:


Mes questions aux JE :
- Savez-vous si ces ME pratiquent le refus par non-réponse ?
- Quels sont les délais constatés sur ces ME ?

Merci !

Salut !

Pour la Manufacture je ne sais pas, mais Le Belial et les Forges de Vulcain prétendent répondre...

Si ça peut t'aider à patienter : j'ai soumis un texte aux forges fin novembre 2018, David Meulemans (le directeur) a accusé réception en personne et de façon personnalisée le dimanche suivant... et plus aucune nouvelle depuis. Toute petite maison d'édition, beaucoup de choses à faire pour peu de personnel disponible Wink

Soyons patients, papotons un peu, pensons à autre chose  :bummies:

Greysmoke
http://greysmoke.over-blog.com/
 
LuigiR
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  566
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  30/10/2018
    
                         
LuigiR  /  Gloire de son pair


Merci Greysmoke pour ta réponse,

J'ai aussi eu un AR perso de David Meulemans le dimanche suivant et moi non plus... aucune nouvelle depuis !
 
Greysmoke
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  04/04/2019
    
                         
Greysmoke  /  Homme invisible


LuigiR a écrit:
Merci Greysmoke pour ta réponse,

J'ai aussi eu un AR perso de David Meulemans le dimanche suivant et moi non plus... aucune nouvelle depuis !

On sait déjà que le dimanche lui sert à ça :mrgreen:

Greysmoke
http://greysmoke.over-blog.com/
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1089
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Effleure du mal


Bonjour

J'avais envoyé mon roman aux forges de vulcain. J'ai aussi eu une réponse de David Meulemans (tiens c'était un mardi, pour une fois) pour me répondre qu'il n'était pas intéressé.

Bonne journée.
 
Greysmoke
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  04/04/2019
    
                         
Greysmoke  /  Homme invisible


nuit2chine a écrit:
Bonjour

J'avais envoyé mon roman aux forges de vulcain. J'ai aussi eu une réponse de David Meulemans (tiens c'était un mardi, pour une fois) pour me répondre qu'il n'était pas intéressé.

Bonne journée.

Ah zut... tu flingues les stats du dimanche du coup. Laughing

C'était longtemps après ton envoi ?

Greysmoke
http://greysmoke.over-blog.com/
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1089
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Effleure du mal


Impossible de te répondre, je ne l'ai pas noté (mais il faisait partie de la première salve, peut-être un mois d'attente) et j'ai changé de boite mail entre temps, désolée.
Oui, j'ai précisé qu'il s'agissait d'un mardi pour contrebalancer avec le dimanche.
 
Anna Labrousse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  501
   Âge  :  60
   Pensée du jour  :  Vous êtes vivant, alors vivez !
   Date d'inscription  :  30/04/2019
    
                         
Anna Labrousse  /  Gloire de son pair


Bonjour,
@ Luigir : concernant La Manufacture, je leur ai envoyé mon manuscrit par mail le 2 mars, j'ai reçu un accusé de réception le 16 avril par mail (puis plus rien).
http://sylvielassalle.fr
 
LuigiR
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  566
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  30/10/2018
    
                         
LuigiR  /  Gloire de son pair


Merci Anna Labrousse,
Pour la manufacture, j'ai moi aussi reçu un AR par mail le lendemain puis plus rien !
Pas d'AR pour le Bélial par contre, et aucune nouvelle non plus !
 
Greysmoke
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  04/04/2019
    
                         
Greysmoke  /  Homme invisible


Tout cela nous permet de tirer une leçon assez importante il me semble : il n'y a pas de règle, pas de constante, les éditeurs ont des emploi du temps chargés et à géométrie variable.

Greysmoke
http://greysmoke.over-blog.com/
 
VictoryRoma
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  199
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  19/12/2018
    
                         
VictoryRoma  /  Tycho l'homoncule


Il faut sans doute se souvenir qu'il y a moins de un auteur sur mille, parmi ceux qui débarquent par poste, qui seront publiés.

Pour passer le cap, il ne faut pas seulement avoir un bon texte. Il faut avoir le meilleur texte et le meilleur profil selon les critères précis de telle maison précise.

Je pense que beaucoup de bons textes ne sont pas publiés.
Je pense qu'il est faux de dire "si le texte est bon, il trouvera forcément un éditeur".

La notion de "bon texte" fluctue d'un éditeur à l'autre, d'un lecteur à l'autre.

Est-ce grave qu'un bon texte ne soit pas publié?
Je ne sais pas.

N'y a-t-il pas déjà trop de livres publiés?
Je ne sais pas.

Pour ce qui me concerne, la seule question que je me pose, c'est : est-ce que j'ai envie d'écrire un autre texte? est-ce que je peux le faire? est-ce que je peux réussir à croire suffisamment en ce désir pour ne pas me laisser abattre par l'avis d'une poignée de personnes?

Don't give up.
Cheers.
V.


Dernière édition par VictoryRoma le Dim 29 Sep 2019 - 13:49, édité 1 fois
 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1781
   Âge  :  42
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Fiancée roide


Victoryroma, personnellement je vis moins bien quand je n'écris pas. Ecrire, c'est comme prendre une douche ou faire du sport, c'est bon pour ma santé. Je pense que j'ai 4 manuscrits en tête, il faut que je les écrive pour me vider la tête.
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Citation :
Il faut sans doute se souvenir qu'il y a moins de un auteur sur mille, parmi ceux qui débarquent par poste, qui seront publiés.

Cette statistique est basée sur le fait que Gallimard reçoit 6000 manuscrits en moyenne et en édite entre 3 et 5 par an.
C'est à peu près impossible d'avoir un ratio exact publication/nombre de manuscrits total. Certains décident d'eux-mêmes de se tourner vers l'auto-édition, d'autres choisiront une maison à compte d'auteur et peuvent être comptés ou non parmi les auteurs publiés selon les critères que l'on choisit, d'autres abandonneront après quelques envois alors qu'une autre maison aurait peut-être apprécié leur texte. Certains envoient un premier jet à peine relu et seront refusés partout, puis acceptés un an après quand leur texte aura mûri.
Toujours est-il que même si on n'a pas de nombre exact, il est tout de même largement plus élevé que 1 sur mille. Les 99,9% qui sont refusés par Gallimard ne vont pas tous être refusés partout ailleurs. Dans les petites maisons d'éditions, on est souvent à bien plus qu'un sur 1000. (Certaines maisons d'édition ne reçoivent même pas 1000 manuscrits par an et publient quand même...)

Cela dit, il y aurait nettement moins de refus si les textes arrivaient vraiment aboutis en comité de lecture. C'est une des tendances dont se plaignaient d'ailleurs les éditeurs: les textes sont de plus en plus bâclés.
 
VictoryRoma
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  199
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  19/12/2018
    
                         
VictoryRoma  /  Tycho l'homoncule


Citation :
Cette statistique est basée sur le fait que Gallimard reçoit 6000 manuscrits en moyenne et en édite entre 3 et 5 par an.

Pour ma part, cette statistique du 1/1000 m'a été donnée par l'éditrice Liana Levi. Et elle a eu l'air de dire que c'était le cas chez à peu près tous les éditeurs. Effectivement, chez les tous petits éditeurs qui reçoivent moins de 1000 manuscrits, ça doit être différent.

Citation :
Cela dit, il y aurait nettement moins de refus si les textes arrivaient vraiment aboutis en comité de lecture. C'est une des tendances dont se plaignaient d'ailleurs les éditeurs: les textes sont de plus en plus bâclés.

Ok je veux bien croire que des tas de textes ne méritent pas regard. Mais je mantiens ce que je dis: bcp de bons textes ne trouvent pas d'éditeurs. Après ils sont sans doute minoritaires mais ils existent...


 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Rapellons aussi que sur les 1000 du ratio 1000/1, la bonne moitié a mal ciblé ses recherches (poésie vers un éditeur sf, essai vers un de littérature générale sans collection d'essais etc.), l'autre bonne part est juste pas bonne, enfin il reste un petit bout d'entre deux, à voir si l'éditeur a le temps de travailler avec l'auteur, enfin il y a des bons, mais qui ne correspondent pas à la maison tout à fait, qui simplement n'a pas fait tilt.

C'est une science bizarre. Je ne crois pas qu'un bon texte puisse se louper tant que ça. Il y en a sûrement, mais je ne croie pas à trois tonnes de génies oubliés qui dorment dans les commodes de part le monde.

Après l'édition c'est lent. MÉGA LENT. Déjà parce que le nombre de manuscrits est colossal, mais vite trié, et le reste prend du temps, donc du fric, à gérer.

Je suis d'accord avec fleur de lyss, les manuscrits arrivent trop peu travaillés, aussi. La faute à une certaine vision du littéraire chez les gens de ma génération je pense, où le texte serait un scénario amélioré.
 

 La lente lecture de nos amis éditeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-