PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Structure] Première partie qui traîne en longueur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Ouris
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  20/09/2016
    
                         
Ouris  /  Homme invisible


Bonjour à tous, je n'ai pas été très actif sur le forum depuis mon inscription et ma présentation (fin des etudes, nouveau boulot, déménagement, et autres joyeusetés), mais me revoilou, pour des questions.

J'ai bien avancé sur un de mes projets d'eco-thriller fantasy : 25K mots, trois heures de lecture selon mon logiciel statistique. Environ 60 pages sur mon logiciel de traitement de texte. C'est un doux bordel (premier jet oblige, malgré quelques retouche à la volée), mais mes lecteurs-alpha aiment pour le moment (l'un d'eux aime pas trop mal même s'il est plus dans la fantasy bourrine et immédiate, ce que j'ai pris comme un compliment) mais nous arrivons tous au même constat : ça se traîne du cul.

60 pages et l'élément déclencheur l'intrigue n'a toujours pointé le bout de son nez, même si on peut presque le toucher du bout des doigts.

J'ai des impératifs en matière de fond de l'histoire, dynamique entre les personnages à poser dès le début pour être approfondis en trame de fond plus tard, mais on en arrive quand même à une soixantaine de pages, d'où mon désarroi.

Selon vos conseils avisés : vaut-il mieux épurer un peu la bête et rendre ça un poil plus dynamique (et tomber à une quarantaine de pages minimum selon mes estimations) ou couper à vif, rendre le truc un peu superficiel mais developper tout ça au fur et à mesure ?

J'ai peur de perdre en substance et en ambiance, mais j'ai pas non plus envie que mes lecteurs actuels et potentiels  se barrent pour cause d'ennui mortel.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Tout d'abord : est-ce que le récit est terminé en premier jet ?
Tu parles de bétalecteurs, mais j'ai l'impression qu'il s'agit seulement de lecture sur "1° jet ou presque" comme on fait en secteur "romans"
Si tu as fini, et qu'une fois épuré ça perdra un tiers de l'épaisseur, je pense que oui, il vaut mieux épurer un peu (même si c'est de moins que ça)
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Ouris
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  20/09/2016
    
                         
Ouris  /  Homme invisible


Le récit n'est absolument pas terminé. Il me reste encore bien les trois quarts du récit à poser (mais il y aura un rythme un poil plus rapide).

Il ne s'agit pas à proprement parler de bêtalecteurs mais bien de l'étape avant : ils lisent le projet au fur et à mesure, à chaud, en premier jet. Mes bêtalecteurs attendent toujours impatiemment le récit fini avant polissage et retouches de fond, depuis plusieurs mois.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2341
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Je te dirais bien que sans lire le texte, il est difficile de se faire un avis et que tu devrais le poster sur le forum.
Après, il me semble qu'un élément déclencheur tardif n'est pas un problème tant que tu arrives à conserver l'attention du lecteur.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
shiki-yuki  /  Petit chose


Je suppose que c'est pas trop un souci tant que ça entretient l'intérêt : par exemple j'avais lu une histoire que j'ai adoré où l'élément déclencheur tardait vraiment à venir mais on sentait qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas, que tout allait tomber d'un coup. C'est un peu sur cet effet de suspense angoissant ou en disséminant des détails plus ou moins importants au fil du récit pour avertir le lecteur qu'il faut jouer je suppose. Après, si vous êtes plusieurs à avoir l'impression que c'est trop lent, c'est surement un souci de rythme. je pense qu'il faut vraiment jouer sur ce pressentiment qu'en tant que lecteur on peut avoir
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5411
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Commence déjà par écrire ton premier jet jusqu'au bout avant de faire des modifications drastiques dont tu n'es pas convaincu de l'intérêt. Smile

Au fur et à mesure de l'écriture, de nouvelles idées vont arriver qui vont peut-être te pousser à modifier la structure du récit. A ce moment là, tu auras aussi plus de recul pour voir s'il existe un problème de dynamique ou non dans ton début.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Irvyn
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1449
   Âge  :  31
   Localisation  :  Sous l'éclipse
   Pensée du jour  :  "When gender is a social construct, but being fat is genetics"
   Date d'inscription  :  08/12/2015
    
                         
Irvyn  /  No fun allowed


Hellow, et bon retour !
Pour ta question, c'est vraiment difficile à dire, là, comme ça. Ça dépend de la densité de/des intrigue(s). La recette d'un long récit, c'est une histoire avec un bon carburant et un fil rouge qui évolue. Certaines n'ont simplement pas besoin de x livres pour être racontée.
Cela dit, essaie de ne pas te retrouver dans une situation où les chapitres s'enchaînent "à vide". Maintenir un fil rouge est important, même si celui que tu vas avancer au début n'est pas forcément le fil principal de ton récit global. Les enjeux évoluent, de même que les personnages.

Après, ce n'est peut-être pas ton cas, mais comme c'est un écueil fréquent en fantasy : ne pose pas tout ton contexte d'un coup, dès le début. Le lecteur n'a pas besoin de tout connaître pour se plonger dans ton univers. Tant pis s'il ignore pendant longtemps le passé de tel personnage, ou de tel lieu. Tant pis s'il ne saisit pas l'ampleur d'une organisation ou ses objectifs précis. Laisser autant d'éléments en suspens te permet d'avoir du carburant, justement, pour un récit plus long, et ne pas tout brûler d'un coup. Il est important de concevoir une histoire qui soit vivante, non limitée certes au début du roman mais, surtout, qui ne soit pas là aux seules fins d'exposer ton univers.
Donc oui, développer au fil du récit. Ça ne signifie pas pour autant ne rien mettre et lâcher un premier roman avec que dalle dedans. Si c'est le cas, c'est peut-être que ton intrigue manque de complexité, ou que tu n'as pas assez exploré le descriptif, le dialogue, l'historique, l'action etc.
Tout ça, ce ne sont que des suppositions. Comme dit, c'est difficile de t'aiguiller de façon précise avec le peu d'éléments à disposition.
https://auteurnegora.wixsite.com/necrosang
 
Ouris
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  20/09/2016
    
                         
Ouris  /  Homme invisible


Merci à toutes et tous pour vos retours !

Je vais essayer de pondre une version à peu près potable de mon récit d'ici la fin de la semaine, corriger quelques trucs, en alléger d'autres histoire que ça ne ressemble plus aux élucubrations d'un enfant de 5 ans sous acide.

Le problème de rythme est 'achement possible, selon vos retours, et je m'y pencherai intensément lorsque j'en aurais le temps.

Pour tout vous dire (et vous mettre en appétit pour la publication de mon extrait), j'essaie de poser une ambiance dans ces 25k premiers mots. L'héroïne est membre d'une caravane marchande (diverse et multiculturelle) qui est dans l'expectative d'une attaque imminente mais de nature inconnue. Cette attaque représente un tournant dans la vie du personnage principal, qui définira une grosse partie de la suite du récit, des rapports au monde de l'héroïne. Pour cela, j'essaie (tant bien que mal) de faire une montée en tension progressive, de montrer les dysfonctionnement humains et matériels exacerbés par cette attente, le tout chamboulé par l'arrivée de deux étranges personnages au sein de la caravane.

J'évite, bien entendu, les "infodumps", mais certains approfondissements (par des dialogues ou par narration) sont nécessaires tout simplement dans les dynamiques entre les personnages. Je me rends compte qu'il s'agirait alors de faire peut-être des dynamiques moins poussées, quitte à approfondir plus tard et laisser le sujet en suspend.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
shiki-yuki  /  Petit chose


Ah bah voilà, s'il y a un suspense qui ne cesse de grimper, je pense que ce serait dommage de le régler trop rapidement. Dans ce cas-là, c'est pas grave si l'attaque tarde à venir : elle sera encore plus haletante si on connait déjà assez bien les personnages impliqués
 
Ouris
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  20/09/2016
    
                         
Ouris  /  Homme invisible


shiki-yuki a écrit:
Ah bah voilà, s'il y a un suspense qui ne cesse de grimper, je pense que ce serait dommage de le régler trop rapidement. Dans ce cas-là, c'est pas grave si l'attaque tarde à venir : elle sera encore plus haletante si on connait déjà assez bien les personnages impliqués

Ce qui me fait penser qu'au final, si l'on trouve, mes alphalecteurs et moi, que ça traîne du cul, c'est que la tension n'est pas forcément construite correctement.
 
Alexandre Bordzakian
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5
   Âge  :  45
   Localisation  :  Beussent, sur la Côte d'Opale
   Date d'inscription  :  07/07/2018
    
                         
Alexandre Bordzakian  /  Magicien d'Oz


J'ai un conseil radical (mais un poil traumatisant ) : supprime tout et attaque directement l'histoire quand l'intrigue s'amorce. Si ton récit se traîne avant de réellement débuter, ce serait parce que tu ne le commences pas au bon moment.
http://www.fantasy-modedemploi.fr
 
Don Rumata
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1759
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  14/08/2016
    
                         
Don Rumata  /  Fiancée roide


C'est une quarantaine de pages maximum qu'il te faut, et encore c'est un peu trop. Après tout dépend du roman
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


On spécule sur rien, là.

Termine ton texte, et là on verra. Avant c'est du délire inutile. De même, donner un avis sur un truc pas fini (et de loin) ça ne sert à rien, sauf pour se rassurer.
 
Ancolie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  279
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  28/02/2018
    
                         
Ancolie  /  Autostoppeur galactique


Je te conseille comme les autres de finir d'abord ton texte. Je suis incapable de faire une coupe dans un texte en cours d'écriture, par contre je n'ai aucun problème en faire sur un texte fini.

Puis oublie ton texte pendant un ou deux mois : les longueurs inutiles te sauteront aux yeux, et tu pourras faire des coupes sans état d'âme.
http://vanessalagarde.eklablog.com/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


J'ai rencontré un peu le même problème il y a quelques années. Je savais que ça allait devenir une histoire de fou, mais je voulais d'abord bien montré les dynamiques en place. Je coupe toujours mes histoires en quatre quart. J'ai terminé le premier quart et je me suis rendue compte que j'allais soit devoir casser très fortement le rythme du récit, soit faire un roman de 700 pages.
Au final, j'ai fait la technique d'Alexandre: j'ai essayé d'envisager mon histoire en changeant radicalement de perspective et en commençant directement dans l'intrigue.
En gros, je construisais une héroïne sans passé, qui voulait retrouver la trace de sa famille, et allait décider de se rendre en secret aux archives, puis se faire prendre. J'ai finalement commencé par le vol et elle est en prison au chapitre. Bien sûr, ça n'a pas seulement décalé ma trame. J'ai dû revoir plein d'éléments et j'ai complètement changé de perspectives. Smile

Ce n'est que mon expérience personnelle, mais oui, parfois ça vaut la peine de changer avant même la fin de son premier jet. Si tu sens qu'il y a un problème, il y en a sans doute un. Par contre, afin de ne pas être une véritable girouette, je te conseille d'éviter de trop changer quand même et de ne pas demander trop d'avis en cours de lecture, afin que ça reste ton histoire et pas la synthèse d'avis divers.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Structure] Première partie qui traîne en longueur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-