PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Editeur me demande de réécrire mes chapitres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Manfred
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7101
   Âge  :  40
   Pensée du jour  :  "Écrire, c'est si souvent se souvenir de ce qui n'a jamais existé... Je ne suis jamais née, je n'ai jamais vécu : mais je me souviens et le souvenir est chair à vif."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Manfred  /  Pouyoute (© Birdy)


Sujet déplacé au bon endroit.
 
Auralyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  26/01/2019
    
                         
Auralyn  /  Petit chose


Effectivement Mâra vu comme ça...
Mâra a écrit:
Il y a tellement de petites boîtes qui ont du mal à joindre les deux bouts... On ne peut pas parler d'exploitation.
Ca dépend pourquoi elles n'arrivent pas à joindre les deux bouts, mais ceci est un autre débat.

S.tupido, il y a peu de témoignages sur mon secteurs et beaucoup d'idées reçues erronées, je voudrais faire connaître la réalité, mais aussi pouvoir négocier correctement un éventuel contrat (couverture, présentation, etc).

Je parlais de Librinova parce que des personnes sur le forum ont dit avoir commencé par eux, puis signé ensuite avec une vraie maison d'édition. Ca peut-être un bon compromis, parce que des éditeurs qui publient ce type de témoignages, il y en a beaucoup moins que des éditeurs de romans.
 
henri_b
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  47
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  11/01/2017
    
                         
henri_b  /  Barge de Radetzky


"combien d'éditeurs font travailler gratuit et ne prennent pas le texte final?"
ben toutes... c'est le principe de l'édition.. tu écris d'abord tout le bouquin, sans aucune garantie de quoi que ce soit. Ensuite tu vas voir une maison d'édition... Tu as donc fait 90% du boulot sans aucune garantie d'argent.

"S'il croyait à 100% en ton texte et qu'il voulait que tu corriges des trucs, il t'aurait proposé un contrat et il aurait parlé avec toi des correction à faire."
Oui et non... Si l'éditeur ne te connais pas et que tu n'as jamais écris d'autre livre, c'est normal de te demander de réécrire "pour voir". Car rien ne garantie que tu y arrives...

SINON, laisses tomber tes calculs d'auto-édition, etc. (et surtout la sirène Libribobo...). Un éditeur aura lui les moyens de faire ta promo, etc. Sans même parler de toutes les démarches (mise en page, graphisme, isbn, impression, diffusion, promotion, charges à payer à l'état, ...). De toutes façons il faut déjà voir si ton statut (de salarié) permet de vendre toi même des livres (avec un éditeur, pas de problème tu es juste auteur et tu peux forcément, mais si tu auto-édites tu deviens éditeur toi même, ça n'a légalement rien à voir).

Quant à la réécriture... Un livre c'est comme un dialogue avec le lecteur... Imagines que la personne qui t'explique un truc très intéressant le fait en s'énervant et criant sans arrêt... ça devient pénible et désagréable. Et bien essaie de pas t'énerver tout le long, sinon oui c'est pas forcément agréable à lire... Soit tu le peux, soit tu expliques à ton éditeur que tu as besoin d'aide... Il pourra peut être te faire collaborer avec quelqu'un de plus expérimenté... En tous cas, oui l'éditeur ne récrit pas lui même TON livre... c'est toi l'auteur quoi !

http://www.henriblum.com
 
Rodolphe m
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  165
   Âge  :  40
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  20/11/2013
    
                         
Rodolphe m  /  Tycho l'homoncule


Je ne comprends pas trop le sujet de cette conversation.
Tous les auteurs édités dans mon entourage ont dû retravailler leurs manuscrits, une fois le contrat signé (donc pour moi s'il ne t'as pas proposé de contrat c'est qu'il n'est pas entièrement convaincu).
Ensuite, perso, je ne connais aucun auteur qui aimerait que son histoire soit modifié par quelqu'un d'autre. Et puis entre nous, ça fait parti du job.
Si tu ne veux pas du pourcentage proposé dans l'édition, rien ne t'empêche de faire ça différemment. A toi de calculer le temps que tu veux passer sur la conception de ton livre, l'argent que tu es prêt à dépenser ( sans compter la com à faire).
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
"combien d'éditeurs font travailler gratuit et ne prennent pas le texte final?"
ben toutes... c'est le principe de l'édition.. tu écris d'abord tout le bouquin, sans aucune garantie de quoi que ce soit. Ensuite tu vas voir une maison d'édition... Tu as donc fait 90% du boulot sans aucune garantie d'argent.

"S'il croyait à 100% en ton texte et qu'il voulait que tu corriges des trucs, il t'aurait proposé un contrat et il aurait parlé avec toi des correction à faire."
Oui et non... Si l'éditeur ne te connais pas et que tu n'as jamais écris d'autre livre, c'est normal de te demander de réécrire "pour voir". Car rien ne garantie que tu y arrives...

Je suis désolé, mais faire miroiter un possible contrat c'est une pratique que je trouve dégeulasse, qui puis est pour un jeune auteur. Le stress est immense et affreux.
Mon éditeur actuel n'en savais rien non plus à propos de ma capacité de réécriture. Il m'a signé, et je corrige depuis dans les temps impartis pour la remise du manuscrit définitif, avec lui, ensemble.

Après c'est vrai, je viens d'un master en création littéraire au Havre, ce qui renseigne sur ma capacité de retravail, à priori.

Mais pour moi soit tu vois trop de retravail à faire et tu dis à l'auteur de persister avec un non argumenté, soit tu le signes et tu retravailles avec lui, comme à chaque fois.

C'est l'entre deux que je critique: l'éditeur pousse à retravailler de telle ou telle manière, avec un retour précis, mais ne signe pas, et se réserve de voir le résultat final sans pression, au bout de 3,6,9,12 mois...ça c'est juste dégeu.
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  539
   Âge  :  122
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


Un conseil, laisse tomber l'auto-édition. Si tu n'arrives pas à publier via une maison d'édition traditionnelle, c'est qu'il y a une bonne raison. Parfois les éditeurs passent à côté de très bon livres, je te l'accorde. Mais dans l'auto-édition, ton livre va se perdre parmi tant d'autres livres auto-édités.

Si ton premier objectif est de gagner de l'argent, fais autre chose... Parce que ce qui fait d'une personne un très bon écrivain, c'est son envie d'écrire et non son envie de vendre.

Après si tu veux pousser un cri de colère, tu peux faire d'une autre façon, par exemple faire des vidéos témoignages ou rejoindre le syndicat de ton secteur (ou en créer un s'il n'existe pas)...
 
Mâra
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3313
   Âge  :  25
   Localisation  :  www.stopennui.net
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Tu peux aussi en parler sur des blogs, au travers de dessins, sur les réseaux sociaux... distribuer des tracts, faire de l'affichage sauvage... en terme d'impact, ça dépasse un obscure bouquin perdu dans la masse des publications mensuelles... bien désolée de dire ça, autant pour toi que pour le monde du livre.
https://www.stopennui.net
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Citation :
Mais pour moi soit tu vois trop de retravail à faire et tu dis à l'auteur de persister avec un non argumenté, soit tu le signes et tu retravailles avec lui, comme à chaque fois.

C'est l'entre deux que je critique: l'éditeur pousse à retravailler de telle ou telle manière, avec un retour précis, mais ne signe pas, et se réserve de voir le résultat final sans pression, au bout de 3,6,9,12 mois...ça c'est juste dégeu.

Je ne suis pas du tout d'accord. Si l'éditeur considère que le travail qu'il voudrait faire changerait fondamentalement l'identité du livre, il me semble normal d'informer l'auteur qu'il faut revoir l'ensemble du livre et de laisser l'auteur choisir librement s'il est d'accord ou non. Lui proposer un contrat directement, quand on voit à quel point c'est difficile pour un auteur d'en obtenir un, pourrait vachement l'influencer à accepter tête baissée alors que l'auteur pourrait finalement être déçu de ce que devient le livre.
Par ailleurs, quand il s'agit de toucher à l'identité du projet (ce qui est le cas ici), je trouve ça bien de laisser l'auteur libre de le faire par lui-même afin qu'il reste vraiment maître du projet.

Et puis, pourquoi regarder uniquement l'aspect auteur? Accompagner des corrections importantes nécessitent un temps très important pour un éditeur et rien ne dit que ce qu'il proposera va satisfaire l'auteur et que l'auteur signera.

Je ne vois pas l'intérêt d'être binaire et de dire que soit le livre est bon, soit il ne l'est pas. J'ai déjà été face à des livres où il y a du potentiel, mais à l'état embryonnaire. C'est comme quand un bêta-lecteur dit qu'un manuscrit n'est pas assez abouti pour être bêta-lu et qu'il faudrait d'abord que l'auteur face un correction par lui-même, pour qu'on puisse envisager de retravailler avec lui. Je ne vois pas le travail conseillé par l'éditeur comme une charge de travail en plus pour l'auteur, mais simplement comme un travail qui aurait dû être fait avant l'envoi et dont il est donc normal que l'auteur se charge, parce que le texte n'est simplement pas prêt à être considéré comme abouti dans l'état où il est. Je ne dis pas qu'il n'a pas été travaillé avec sérieux, mais il n'est peut-être pas assez matures malgré tout. L'éditeur arrive à la fin du parcours, il ne lit pas un synopsis, ni un livre inachevé, ni un brouillon, ni un premier jet, ni un livre relu une fois. Si on n'est pas d'accord avec ça, c'est le système éditorial qu'on remet en cause, pas les corrections éditoriales.
 
LorraineM
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  59
   Date d'inscription  :  11/06/2018
    
                         
LorraineM  /  Magicien d'Oz


Bonsoir Auralyn. Tout d'abord, félicitations pour cette réponse positive de l'éditeur - car elle est positive. Il te donne une autre chance. Cela veut dire qu'il voit des qualités dans ton travail. C'est tellement difficile d'attirer l'attention d'un éditeur ! Si j'étais à ta place je me demanderais 1. Est-ce un éditeur sérieux, de qualité, de bonne reputation ? 2. Ai-je beaucoup à perdre en apportant ces modifications à mon texte ? 3. Quel est mon but ? Si c'est un éditeur de bonne reputation, je retravaillerais le texte sans hésiter. Le bon éditeur peut te lancer comme personne d'autre. Si tout ce que j'avais à perdre c'était un peu d'effort et de temps, je ferais l'effort encore une fois sans hésitation. Le but de la publication est aussi une consideration importante. Si c'est pour faire de l'argent, comment dire ? Jean d'Ormesson a dit il y a quelques années qu'il pouvait compter sur les doigts de la main le nombre d'écrivains qui arrivaient à vivre de leur art en France. Les autres écrivains continuent à travailler comme professeurs, boulangers, techniciens, jardiniers, chauffeurs etc pour subvenir à leurs besoins.  Si le but est de faire carrière comme écrivain, en début de carrière c'est toujours mieux d'être accompagné par un éditeur, quitte à faire de l'auto-édition par la suite. Mais si le but est de rassembler des gens, créer un mouvement en utilisant les réseaux sociaux pour exposer la profession, alors la colère dans le texte pourrait être utile. Quelle que soit ta décision, bonne chance !
 
Auralyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  26/01/2019
    
                         
Auralyn  /  Petit chose


Bonjour,

Je fais un up. Je voudrais apporter des précisions. Je l'ai fais relire à une personne de mon entourage le manuscrit, elle a un poste de rédactrice et je me fie à son jugement. Elle m'a donc surligné tous les passages à problèmes. C'est bête, mais je ne m'en rends pas compte quand j'écris, moi ça ne me choquais pas. J'ai donc su exactement quelles phrases retravailler -> gain de temps énorme.

Ensuite , je l'ai renvoyé recorrigé à l'éditeur qui fait le mort depuis  Rolling Eyes   (relancé deux/trois fois en 7 mois, j'ai laissé tomber). Il avait l'air vraiment très enthousiaste et intéressé, mais j'ai vu que beaucoup sont comme cela, dommage, ça donne de faux espoirs.
J'ai le droit de mettre son nom?  :flower:  Pour les "indices" c'est  3n21c k b editions point com

Je me suis publié chez Livrinova, au moins en 24H c'est fait, mise en page et création du livre numérique, j'ai pris le pack le moins cher. J'ai reçu plusieurs codes de maisons d'éditions, mais aucun n'a voulu prendre le risque.
Sympa, les codes, mais c'est vraiment pas engageant pour l'auteur.

Je voulais savoir si sur le forum je peux proposer des copies gratuites pour avoir vos avis?

Merci à tous pour vos conseils!
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13598
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Les codes de réduction donnés par les éditeurs sont sympas... si on a envie de s'autoéditer
> c'est un énorme travail, qui se prolonge après la sortie du livre, et exige des compétences que tout le monde ne possède pas
> cela réduit les chances de placer le texte chez un éditeur en continuant les envois
> sûrement très peu de chances que le livre soit, au final, signalé à la maison d'édition qui a donné le code



Fleurdelyss a écrit:
Je ne vois pas le travail conseillé par l'éditeur comme une charge de travail en plus pour l'auteur, mais simplement comme un travail qui aurait dû être fait avant l'envoi et dont il est donc normal que l'auteur se charge, parce que le texte n'est simplement pas prêt à être considéré comme abouti dans l'état où il est. Je ne dis pas qu'il n'a pas été travaillé avec sérieux, mais il n'est peut-être pas assez matures malgré tout.
Mais c'est comme les avis de bétalecture : il y en a à prendre et à laisser
Sur le refus argumenté de Reines-Beaux qui me laissait porte ouverte pour envoyer une version remaniée, il y avait des remarques intéressantes, mais aussi beaucoup de choses avec lesquelles je n'étais absolument pas d'accord et que d'autres avis de lecture ont contredit


Auralyn a écrit:
J'ai envoyé à quelques éditeurs un récit sur mes conditions de travail (je préfère ne pas donner plus d'informations, je travaille dans un secteur qui exige beaucoup de diplômes/d'implication, etc, et nous n'avons aucune reconnaissance, en plus d'un salaire ridicule et beaucoup de pression).
Il ne s'agit pas d'un roman, j'ai donc contacté les éditeurs qui publiaient ce type de témoignages. Si cela débouche sur une publication, je compte rester anonyme avec un pseudo.
Intéressant... mais sans doute pas facile à caser

Auralyn a écrit:
Un de rares éditeurs contactés (j'en ai contacté 10) m'a dit que mon sujet était intéressant, mais qu'on sentait trop la colère et que si je pouvait réécrire certains chapitres de façon plus distanciée, il se ferait un plaisir de relire mon témoignage.
Certains éditeurs te diraient peut-être au contraire de romancer l'histoire (et garder la colère).
Celui-là doit être de type plutôt technique et informatif (ce qui est probablement ce que tu cherches).
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  897
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Hello,
Je découvre le topic et l'ai lu avec attention. Peut-on connaître le nom de ton livre ?
 
LuigiR
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  566
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  30/10/2018
    
                         
LuigiR  /  Gloire de son pair


Bonjour,
Si ton livre est sorti le 27 nov, je l'ai trouvé (Ca commence par P et sa finit par E, il y a un : et ; dans le titre).
Je n'ai par contre, pas réussi à déchiffrer tes indices : 3n21c k b editions point com
Bonne chance à ta publication !
 
Auralyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  26/01/2019
    
                         
Auralyn  /  Petit chose


Bien sûr Yaëlle M., et bravo Luigir tu as trouvé le titre!
Concernant l'éditeur, c'est du leet speak-> Cool  remplacer les chiffres par des lettres

Titre:
Spoiler:
 
-> Si vous souhaitez une copie gratuite, envoyez-moi votre email par mp (format pdf, epub ou mobi).

Séléné C; , merci pour tes conseils, cependant, ma priorité est d'envoyer une copie "propre" au syndicat car notre secteur sera en grève le 5/12 prochain. Je n'ai pas envie d'attendre des mois pour un hypothétique "oui" et devoir attendre un an ou deux pour une très éventuelle publication (en sachant que les éditeurs qui changent d'avis en cours de route sont légion)...
Par ailleurs les deux uniques livres de témoignages dans mon secteur ne sont plus édités et ne sont plus trouvables en librairie physique.  Ca ne semble pas correspondre pas aux lignes éditoriales classique.


Dernière édition par Auralyn le Dim 1 Déc 2019 - 11:32, édité 1 fois
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13598
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Ton lien renvoie vers une page où Librinova demande qu'on se connecte
(du coup, je n'ai pas vu le titre)

Bonne chance !


http://scriptorium2.canalblog.com
 

 Editeur me demande de réécrire mes chapitres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-