PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Je vais éditer à compte d'auteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  776
   Âge  :  36
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Blanchisseur de campagnes


Sinon j'aurais tendance à dire aussi qu'en deux mois, toutes les réponses que tu as eu proviennent de ME qui n'ont même pas lu ton manuscrit.
Je serais curieux de savoir qui sur ce forum a eu une réponse positive d'un bon ME en moins de deux mois (personnellement, cela a prix 6 mois et toutes les réponse avant étaient des réponses type).
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour,
Même si tu t'auto-édites, rien n'empêche une maison d'édition de sortir un bouquin sur le même "sujet de niche", puisqu'on ne peut pas protéger une idée ou un concept. Tu peux être le premier auteur à traiter un sujet X d'une certaine façon, sans être, malheureusement, celui qui aura le plus de visibilité ou sera le mieux diffusé.
Pour l'ebook, je comprends tes réticences, mais tu peux également passer à côté d'une partie de ton public en ne le proposant pas. J'ajoute que dans certains domaines - je pense aux publications scientifiques - être édité en papier n'empêche pas la copie (scan puis partage des PDF). Mais c’est moins facile, c'est sûr !
Ce ne sont en rien des arguments contre l'auto-édition, juste quelques remarques  Wink
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1894
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Maih'em a écrit:
Sinon j'aurais tendance à dire aussi qu'en deux mois, toutes les réponses que tu as eu proviennent de ME qui n'ont même pas lu ton manuscrit.
Je serais curieux de savoir qui sur ce forum a eu une réponse positive d'un bon ME en moins de deux mois (personnellement, cela a prix 6 mois et toutes les réponse avant étaient des réponses type).

Ça m'est arrivé une fois... au bout de quelques heures.
J'avais envoyé un conte pour enfants par mail aux éditions La Palissade, qui sont une bonne maison d'édition, et j'ai eu une réponse positive quelques heures plus tard (il était 23 h...).

Mais pour un manuscrit pour adultes, en effet... Neutral scratch
Disons que pour mes nouvelles, j'ai presque toujours attendu moins de deux mois. J'avais eu des réponses positives de L'Ivre-Book (quelques mois d'attente), Bozdodor (très rapide), Anyway Editions, Nutty Sheep... L'Abat-Jour m'avait répondu très rapidement aussi, mais c'était un non (parce que leur anthologie contenait déjà suffisamment de textes, même si mon texte était bon).

Pour le seul roman que j'ai envoyé, Chicago Requiem, j'avais commencé mes envois par mail fin avril et j'avais signé en septembre, mais avec une nouvelle ME, Dreamcatcher, qui n'existe plus. Je n'avais pas fait d'envois papier, sauf un à Héloïse d'Ormesson (je n'avais pas obtenu une réponse type) et un autre à la Grande Ourse (pas de réponse du tout, ce qui est ennuyeux pour un envoi papier... Suspect ).
ROD m'avait envoyé un oui un peu plus tard, et j'en avais encore reçu un autre, mais je n'ai jamais été très patiente et les envois aux éditeurs, vu que ça coûte cher (surtout par la Poste) et que ça stresse, je préfère m'abstenir à l'avenir.
Vos posts me font un peu douter, mais... je ne tiens pas à vivre de l'écriture, donc, si pour un hobby, autant s'auto-éditer.
D'ici que je sois retraitée, donc que je puisse enfin avoir le temps d'écrire, de faire un salon chaque weekend, de m'(auto)-éditer comme il faut en y mettant les moyens et en ayant tout mon catalogue écrit au fil des trois prochaines décennies Smile il est possible qu'il n'y ait plus de librairies, de chaîne éditoriale... parce qu'en trente ans, ça va encore bouger. Donc il faut que je conserve mes droits. Au pire, si je meurs avant, il faudra que je réfléchisse à comment je lègue mon chantier. :rain:
 
Aventador
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6695
   Âge  :  47
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  "J'ai pris l'habitude de ne jamais être satisfait ; c'est une position confortable qui me permet de ne pas en changer." J.P.Melville
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Iphigénie in a bottle


Le recours aux ME à compte d'auteur est tout sauf une bonne idée. Ce n'est jamais qu'un service d'impression moyennant finances, sans relecture ni correction orthographique. Et sans assurance de retour sur investissement (souvent conséquent).

Etant donné que tu as déjà tout fait toi-même, l'auto-édition, comme suggérée par Mikaroman, pourrait effectivement te correspondre.

Bien sûr, on rêve tous d'une édition à compte d'éditeur, mais même si ton manuscrit avait été accepté dans une petite ME à compte d'éditeur, rien ne dit que tu aurais été à l'abri de déconvenues (cf Maddy ci-dessus) : fermeture intempestive de ladite ME (j'en ai été victime), pas ou peu de publicité et non respect des clauses du contrat d'édition (ça m'est également arrivé)... Avec une plus grosse ME à compte d'éditeur ayant pignon sur rue, les deux risques précités sont moindres mais le marketing dicte souvent sa loi (je parle d'expérience), ce qui peut expliquer une non-prise de risque en refusant ton manuscrit par rapport à son sujet (donc pas de lecture et réponse directe), et les corrections éditoriales peuvent être imposées et te déplaire fortement (tu as l'air de tenir à la forme actuelle de ton manuscrit) pour rentrer dans les clous de la ligne édito. Pour ce dernier point, deux solutions : soit tu acceptes aveuglément, au risque de dénaturer complètement ton récit, soit tu refuses et cela peut conduire à une rupture de contrat pour mésentente sur le manuscrit final (ce qui peut t'amener à éventuellement rembourser l'à-valoir versé le cas échéant).

Mes arguments sont ce qu'ils sont, étant donné que je suis un déçu de l'édition et que mon avis sur la question est plutôt très négatif (j'ai opté depuis pour de l'édition à diffusion gratuite), mais il me paraît important que tu les aies à l'esprit. C'est un point de vue très subjectif mais relatif à mon expérience personnelle.

Enfin, chez une ME à compte d'éditeur, sache que la version papier te rapportera 8 à 12% de droits d'auteur contre 20 à 40% en version numérique. En auto-édition, c'est beaucoup plus élevé et tu as totale liberté. En édition à compte d'auteur, comme je te l'ai indiqué, tu ne rentreras, à mon sens, jamais dans tes frais. Je ne connais pas Librovna, mais Mick (sur JE) est passé par cette ME pour un recueil de nouvelles conceptuel. Contacte-le par MP de ma part, je pense qu'il échangera volontiers avec toi sur son expérience et s'il envisage ou non d'avoir à nouveau recours aux services de cette ME.

Bonne continuation à toi en tout cas, et mûris bien ton choix avant de t'engager.

PS : Si toutefois tu persistais dans ton choix de ME à compte d'auteur, le site Atramenta a l'air de proposer quelque chose de relativement concurrentiel en termes de tarif en fonction de tes attentes (une amie auteure est très intéressée par cette proposition en tout cas, car elle a renoncé depuis longtemps à l'édition à compte d'éditeur et l'auto-édition ne lui correspond pas, malgré mes arguments). Les détails ici. A toi de voir ce qui te convient le mieux.
http://raphaelcoleman.canalblog.com/
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1894
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Par contre, j'ai mis uniquement la version numérique de mon livre sur Iggybook. Normalement je dois être payée au bout de trois mois si la somme dépasse 30 euros. Au bout de trois mois, je n'ai rien vu venir et leur ai écrit. J'ai récupéré un peu plus de 50 euros. Or depuis six mois, rien. Je vais encore devoir les contacter et ça m'ennuie (j'aurais pensé que c'était automatique. J'ai le relevé des ventes donc on sait combien d'ebooks ou de livres papier on a vendus).
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci pour ces apports.
Ils m'ont déjà permis d'élargir mon choix à Le livre en papier et Atramenta, et il est bien possible que, grâce à ces suggestions, je passe par l'un d'eux. Donc : j'ai bien fait de venir sur ce forum.
J'espère y avoir apporté quelque chose à quelqu'un, et/ou que j'apporterai.
Effectivement, rien n'empêchera une ME forcément plus puissante de reprendre mon idée via un auteur aguerri, qui peut-être l'aura démarché. Et le travail éditorial expérimenté en ferait probablement un meilleur produit. Mais, le cas échéant, je vois plein de bonnes raisons à avoir publié le premier.
Et, comme le disent la jeune Maddyforeigner et Aventador, il y a aussi de bonnes raisons à s'auto-éditer. La pesée m'a amené à prendre la décision de le faire. Maddy, J'avoue que ta remarque sur le paiement par Iggybook m'interpelle.
Maddyforeigner a écrit:
Normalement je dois être payée au bout de trois mois si la somme dépasse 30 euros. Au bout de trois mois, je n'ai rien vu venir et leur ai écrit. J'ai récupéré un peu plus de 50 euros. Or depuis six mois, rien. Je vais encore devoir les contacter et ça m'ennuie (j'aurais pensé que c'était automatique. J'ai le relevé des ventes donc on sait combien d'ebooks ou de livres papier on a vendus).
Je suis demandeur d'autres retours d'expérience sur la question, quel que soit l'éditeur (en auto-édition ou proche).
A propos d'Amazon, excusez mon insistance mais le sujet me parait vraiment important.
Mikaroman a écrit:
j'en profite pour t'annoncer qu'Amazone a des pratiques plus que douteuses. En ce qui me concerne, ils ont commencé par vendre le livre en promotion (promotion dont le montant correspondait par magie à ma part). Puis quand ils ont vendu le livre plein tarif, ils ont continué à ne pas me payer. Je n'ai pas le poids nécessaire pour lutter contre un tel monstre, mais je déconseille de se jeter dans leurs griffes
Quid du prix unique du livre ?
Qui a d'autres retours ?
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3431
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Hello,

Déjà, pour moi, tu confonds compte d'auteur (maison comme Amalthée) et prestataire de service (Librinova et consoeurs). Le compte d'auteur, tu paies des milliers d'euros pour presque rien. Le prestataire de service, comme son nom l'indique, t'offre un service, de plus ou moins bonne qualité, à un prix beaucoup plus raisonnable. Si tu espères entrer en ME, le plus intéressant me semble Librinova, qui propose son service d'agent littéraire.

L'auto-édition, tu fais tout tout seul. (Comme Maddy et d'autres.)

Par contre, ne proposer que le papier... ben... je crois que ça a déjà été évoqué...

Question réponses des ME, 2 mois, c'est TRÈS court. (J'ai eu une réponse positive de City en moins que ça, mais ça reste une exception.)

Edit : Amazon me paie presque tous les mois. Aucun souci pour ma part.

Pour le reste, se précipiter parce qu'on a "l'idée du siècle" me paraît inutile (et un peu égotique, mais ça n'engage que moi). Sans préparation à la parution, ton livre risque de disparaître dans la masse. Et comme une idée ne se protège pas, quel intérêt ?


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet En ligne
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2953
   Âge  :  45
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Pierre Bertrand a écrit:
Quid du prix unique du livre ?

Visiblement, la loi, c'est pas trop leur problème.
http://romainmikam.free.fr/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  796
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Je ne résiste pas à l'envie de partager cette vidéo un peu provoc :mrgreen:

https://www.youtube.com/watch?v=QHlJvhjkH6A

En ligne
 
sosotess
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  450
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Pour qui sonne Lestat


Maih'em a écrit:
Voici un exemple (oui Sosotess, je te fais de la pub en même temps, j'espère que tu m'en voudras pas!):

Ici

Tu as le choix de l'acheter en numérique ou en papier directement sur le site.
Ensuite, tu peux aussi en commander un stock papier (à prix réduit mais je ne connais pas les tarifs) et les vendre par toi-même.

Enfin, ils ont une option qui fait que si tu dépasses les 1000 exemplaires vendus en lignes, ils se chargent de chercher un éditeur (à compte éditeur) à ton roman grâce à cette "notoriété" acquise.

Je ne sais pas dans quelle catégorie on peut les placer. Ce n'est pas vraiment un compte éditeur ni de l'auto-publication, c'est une plateforme qui propose un service payant sans te faire miroiter que tu vas réussir et qu'ils "croient" en toi.

Merci Maih'em ! Librinova utilise le terme de maison d'auto-édition pour se désigner. C'est un prestataire de services, ils ne se payent pas sur les ventes numériques (sauf au-delà de 1000 exemplaires) et on peut effectivement commander des exemplaires auteur à vendre en direct. Je paye les miens un peu plus de 11€ (cela dépend certainement de l'épaisseur du livre) et je les revends 19.90€. Mon livre est référencé en librairie et est donc commandable partout. Par contre, je ne touche que 2€ sur chacune de ces ventes papier. Là, Librinova doit se servir un peu en plus des intermédiaires qu'il faut rémunérer.

Il y a peut-être plus avantageux, je ne sais pas. J'ai choisi Librinova car je ne voulais rien avoir à faire et ils avaient l'air efficace. Et puis, leur réputation est positive, leur visibilité importante, leurs partenariats éditeurs prestigieux... Les conditions me convenaient. Après, Fannuscrit connaît mieux la maison que moi, je n'y suis que depuis un mois et demi. Je pourrai vraiment juger dans quelques mois, avec plus de recul. C'est un bon choix pour moi pour le moment, Iggybook peut plaire davantage à d'autres, KDP, Lulu ou d'autres plates-formes variées peuvent aussi être une alternative...
 
henri_b
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  47
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  11/01/2017
    
                         
henri_b  /  Barge de Radetzky


"si tu dépasses les 1000 exemplaires vendus en lignes, ils se chargent de chercher un éditeur"
Bon d'abord chercher un éditeur, ça n'est pas une garantie de trouver (il suffit de chercher soi même pour comprendre), ensuite au bout de 1000... ben si tu en vends 1000 rapidement, autant aller chercher toi même un éditeur avec cet argument. Bref, le problème n'est pas de trouver un vrai éditeur quand on vend déjà bien un bouquin, mais d'en trouver un pour faire naitre un bouquin...

édition à compte d'auteur, participative, prestataire, etc... au final c'est la même chose : tu paies et eux vivent de ça. Un éditeur te paie toi (dès le début) et parie sur ton succès. Forcément ça change les choses... L'un a intérêt à prendre tout le monde et dépenser le moins d'argent (en promo, qualité d'impression...), l'autre a intérêt à énormément sélectionner et mettre le paquet pour faire connaitre le livre.

Et pour info, j'ai déjà eu des temps de réponse de tout ordre (de 3 jours (positif) à plus de 6 mois (négatif)). Sans parler des réponses qui n'arrivent jamais...
http://www.henriblum.com
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1894
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


henri_b a écrit:
" ben si tu en vends 1000 rapidement, autant aller chercher toi même un éditeur avec cet argument. Bref, le problème n'est pas de trouver un vrai éditeur quand on vend déjà bien un bouquin, mais d'en trouver un pour faire naitre un bouquin...

Effectivement.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


A la nuance près que Maih'em n'avait pas écrit rapidement
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1894
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Rapidement ou pas, c'est au moment où l'auteur a fait le plus gros du travail, trouver son lectorat, qu'il est publié.
Mais si un auteur a 1000 lecteurs, pourquoi signer un contrat d'édition ?
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  776
   Âge  :  36
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Blanchisseur de campagnes


Merci Pierre d'avoir relevé la nuance! Mais de toute façon, je ne faisais pas spécialement l'apologie du système, j'expliquais juste un chouilla les offres que j'avais regardé avant de me lancer moi-même dans la recherche d'éditeur.
Au passage, j'ai connu Librinova parce que Fleuve semble avoir un partenariat avec (dans le mail de refus qu'ils m'avaient envoyé, ils me proposaient de tenter ma chance chez Librinova puis de revenir chez eux si ça marchait...). Nul doute que ces plateformes d'auto-édition ont des "contacts", des relations qui peuvent faciliter le passage d'un manuscrit à la lecture chez certains éditeurs (en rappelant que la plupart des manuscrits ne passent pas l'étape de la lecture du synopsis...).
Je ne pense pas que leurs initiatives de recherche après 1000 exemplaires numériques vendus soient de ce fait risible.
Et pourquoi signer après avoir 1000 lecteurs en ligne? Pour moi c'est un peu l'idée de pérenniser le projet, d'avoir une sortie papier en librairie, de rentrer dans les rouages (oui c'est sans doute naïf ou moutonnesque mais bon), de préparer le terrain pour un prochain ouvrage... Je sais pas, être signé par un bon éditeur reste encore pour le moment à mes yeux ce que je souhaite pour mes écrits.
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 

 Je vais éditer à compte d'auteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-