PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Je vais éditer à compte d'auteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Malgré deux mois de réponses négatives et, plus encore, de silences, je ne pense pas que mon dernier manuscrit fasse partie des 99% qui ne tiennent pas la route parmi ceux que reçoivent les ME (citation lue dans le sujet Pourquoi tant de réponses négatives ?). Mon avis est qu'il a un potentiel commercial suffisant pour que je tente l'édition à compte d'auteur. Prétention ? Peut-être, mais peu importe. Je préfère les remords aux regrets et ne déprimerais pas en cas d'échec.
Crucial pour beaucoup, le sujet a évidemment déjà été abordé sur le forum, mais j'imagine que, dans notre monde effervescent, les choses évoluent vite. Surtout, j'ai envie de participer à l'échange avant de faire mes choix. Je le mets donc sur le tapis de l'année 2019, que, lecteur, je te souhaite riche de joies.
J'ai bien entendu que nombre de participants au forum ont éprouvé l'édition à compte d'auteur. Leur expérience est précieuse.
Mon texte est corrigé. Il est abouti à un niveau qui me satisfait et a satisfait mes béta-lecteurs. Il est évident qu'un travail éditorial pourrait l'améliorer, mais comme aucune ME n'en veut (j'ai entendu les remarques générales acerbes du genre elles ne peuvent toutes se tromper), il restera en l'état.
Du fait de sa nature et du milieu auquel il s'adresse, je veux ne le proposer qu'imprimé (pas d'e-book). Mes moyens financiers sont faibles. Je ferai la couverture et la mise en page. Je me sens d'en faire la promotion par divers moyens internet qui toucheront le milieu cible. Au vu du sujet qui est une pépite que je ne veux pas divulguer, s'il est bon, il sera apprécié et la communication se fera de bouche à oreille.
Le pari se jouera donc sur sa qualité. C'est sain.
A ce jour, j'envisage Librinova ou Iggibook.
C'est là qu'intervient votre expérience, pour ces deux éditeurs à compte d'auteur ou d'autres, pour les erreurs à ne pas commettre et les stratégies à élaborer.
Merci d'avance aux contributeurs.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1918
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


À vérifier mais il me semble que Librinova est surtout numérique alors que sur Iggybook, tu pourras publier ton roman uniquement en papier pour 99 euros.
Il y a aussi les éditions du net (si ce n'est que sous format papier).
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci.
D'après ce que je comprends sur le site de Librinova (je vals les questionner), il y a bien la possibilité d'une édition mais en complément de l'édition numérique. On peut toujours demander à ne pas commercialiser l'édition en ligne, mais on paie pour ça avant de payer le papier.
Iggybook et les éditions du net (merci) proposent effectivement des éditions papier uniquement. Les conditions sont différentes. Je vais me lancer dans des projections et calculs.
Au niveau de la qualité matérielle (papier, encre, couverture, reliure, vieillissement général...), je suis demandeur de retour d'expérience.
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2953
   Âge  :  45
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Quitte à ne pas avoir de travail éditorial dessus, l'autoédition me semble préférable au compte d'auteur.

L'avantage : tu n'avances pas d'argent (sauf si tu veux commander des exemplaires à vendre toi même), tu maîtrise l'intégralité de la mise en page et si tu n'es pas content tu peux la modifier. Les impressions de livres se font à la demande et sont ensuite expédiées par voie postale. Il n'y a donc pas de gestion des stock puisque chaque livre imprimé est vendu (d'un point de vue écologique, c'est pas mal non plus). Les livres sont référencés sur les moteurs de recherche et sont donc achetable via les plateforme, amazone etc.

Inconvénient : le livre ne sera pas dispo en librairie (cela dit, à compte d'auteur non plus) et tu devras en faire la promotion toi même. (Certaines librairies acceptent les livres d'auto édités mais il faut d'abord les avoir imprimé à tes frais et démarcher chaque libraire un à un)

Pour moi, le compte d'auteur est un attrape nigaud : l'entreprise ne fait pas de travail éditorial et ce travail qui t'échoit est compliqué par le fait que tu n'es plus maître de ton œuvre (puisque édité par une entrepris tierce).
Il existe la possibilité d'imprimer toi même à la demande (donc pas d'avance de frais comme c'était le cas avec l'impression classique d'il y a vingt ans) et de faire le travail de promotion de ton roman toi-même, je t'invite à y réfléchir.
http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tu m'intéresses et je vais accepter ton invitation.
Effectivement, payer un intermédiaire (et pas trop) n'a de sens que s'il t'apporte quelque chose que tu ne peux ou veux pas faire toi-même.
Ma réflexion se poursuit...
Qui s'occupe de ce référencement ? Qui envoie les livres commandés (et à quel prix ?) et qui reçoit le paiement de l'acheteur ? Par livre, l'impression à la demande à l'unité a-t-elle le même coût qu'en quantité ?
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  776
   Âge  :  36
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Blanchisseur de campagnes


Je suis du même avis que Mikaroman, l'auto-édition me semble beaucoup plus adapté dans ton cas. Prends l'exemple de Sosotess qui a obtenu un bel objet avec son roman "Le choix du Roi" via Librinova.

En revanche, je pense que tu ne devrais pas fermer la porte au numérique, quel que soit ton type de roman. Même si tu ne considères pas cela comme le format idéal, il t'offrira une option de diffusion sur des personnes loin de toi qui voudrait gouter ton ouvrage sans attendre que tu leur expédies. Cela donne aussi une visibilité pour les "éditeurs qui t'auraient loupé". Tu pourrais ainsi rebasculer sur le circuit (l'option des 1000 ventes).
Bonne chance à toi !
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci.
Tu dis que Librinova agit non pas à compte d'auteur mais en auto-édition ? Je crois que j'ai encore à apprendre, ce qui explique mes questions précédentes. Mais tu dis aussi que tu leur expédies. Donc, en auto-édition papier, on gère bien le stock et les envois ?
Mon public cible est assez imposant mais fermé. Je le connais bien pour en faire partie, et je crains qu'une édition numérique soit l'objet d'un important copier-coller entre ses membres. D'où mon rejet a priori de ce format. Mais j'avoue qu'il me reste une incertitude...
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  776
   Âge  :  36
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Blanchisseur de campagnes


Voici un exemple (oui Sosotess, je te fais de la pub en même temps, j'espère que tu m'en voudras pas!):

Ici

Tu as le choix de l'acheter en numérique ou en papier directement sur le site.
Ensuite, tu peux aussi en commander un stock papier (à prix réduit mais je ne connais pas les tarifs) et les vendre par toi-même.

Enfin, ils ont une option qui fait que si tu dépasses les 1000 exemplaires vendus en lignes, ils se chargent de chercher un éditeur (à compte éditeur) à ton roman grâce à cette "notoriété" acquise.

Je ne sais pas dans quelle catégorie on peut les placer. Ce n'est pas vraiment un compte éditeur ni de l'auto-publication, c'est une plateforme qui propose un service payant sans te faire miroiter que tu vas réussir et qu'ils "croient" en toi.
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2953
   Âge  :  45
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Alors je n'ai d'expérience que sur le site d'autopublication Lulu.com. Je ne peux certifier que le fonctionnement est le même chez toutes les plateformes d'autopublication. Les informations que je te donne sont de mémoire et donc sujette à caution vu mon grand âge Wink

Pierre Bertrand a écrit:
Qui s'occupe de ce référencement ?
=> Le référencement se fait (ou ne se fait pas) selon ton désir : à un moment de l'édition du livre, on te demande si tu souhaite être inclus sur Amazone

Pierre Bertrand a écrit:
Qui envoie les livres commandés (et à quel prix ?)
Si les gens achètent sur Amazone, Amzone publishing (qui dispose du fichier si tu es référencé chez eux) imprime le livre, l'expédie, encaisse le payement, garde sa part, et renvoi l'exédent vers Lulu.com qui garde sa part et te verse la tienne.
Si les gens achètent chez Lulu.com, le site imprime expédie encaisse garde sa part et verse l'excédent sur ton compte.
Si tu achètes tes livres, tu payes l'impression et les frais de port, tu les reçois chez toi et à toi de te débrouiller.

Pierre Bertrand a écrit:
et qui reçoit le paiement de l'acheteur ?
Voir plus haut. Cela dit, j'en profite pour t'annoncer qu'Amazone a des pratiques plus que douteuses. En ce qui me concerne, ils ont commencé par vendre le livre en promotion (promotion dont le montant correspondait par magie à ma part). Puis quand ils ont vendu le livre plein tarif, ils ont continué à ne pas me payer. Je n'ai pas le poids nécessaire pour lutter contre un tel monstre, mais je déconseille de se jeter dans leurs griffes. Du coup, je t'invite à éviter le référencement amazone et à n'utiliser que la plateforme de vente du site d'autoédition que tu choisiras. (si tu choisis cette voie)

Pour les ventes via le site, le prix de revient du livre est calculé en fonction de ses caractéristiques (format, nombre de page, qualité d'impression....). Le site applique un pourcentage constant sur ce prix de revient. Tu as donc le prix de fabrication + la marge fabricant. Ensuite tu fixes ton prix de façon à ce qu'il soit supérieur à ce prix. La différence entre le prix de vente et ce prix total de fabrication c'est ta marge à toi et c'est toi qui la fixe. Les frais de port sont à la charge de l'acheteur mais sont raisonnables et influent peu sur le prix d'achat.

Pierre Bertrand a écrit:
Par livre, l'impression à la demande à l'unité a-t-elle le même coût qu'en quantité ?
Il y a régulièrement (pour ne pas dire en continu) des offres qui correspondent à un tarif dégressif. Ça vaut même le coup de les scruter car elles sont parfois plus intéressantes par moment.

Voilà voilà, j'espère avoir répondu à tes questions et je reste à disposition.

http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci. Ce que tu dis d'amazon est terrible. Parce que ça craint et qu'on n'y peut rien, on évite de se dire : au fait, et qu'est-ce que j'en sais, que le nombre de livres qu'on me dit avoir vendu est bien le nombre de livres vendus. Mais au fait ... ?
Mais voilà, Amazon, pour en rester là, c'est la surpuissance. Combien d'acheteurs, de livres à l'origine, de tout et n'importe quoi maintenant, ne connaissent qu'Amazon ? Tu n'y es pas ? Tu existes ?
En passant, le prix du livre fixé, ça n'existe plus ? (A moins que tu parles du numérique, et encore ?).
Je n'étais pas allé sur lulu.com car je les voyais tout numérique ou presque. Je vais y faire un tour. Grâce à toi, je te remercie aussi pour eux !
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  796
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Sinon, tu peux regarder le Livre en papier. (https://www.publier-un-livre.com/fr/accueil) Comme son nom l'indique, il s'agit d'un prestataire de services qui vise l'auto-édition en format papier. La personne qui s'en occupe est vraiment très bien et ils sont parfois invités à des salons.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
Malgré deux mois de réponses négatives

Deux mois c'est très, très court. Franchement en moyenne ça peut prendre 2 ans, plus parfois.

Et tu as visé combien de maisons? En dessous de 40-50 bien ciblées, ce n'est pas encore joué.

Je t'encourage plutôt à être patient. Là il me semble que tu te précipites par frustration.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci Fleur de Lys, je vais aller voir.
Oui, Fabre, deux mois semblent court. Ma question est : combien de "oui" ou de "peut-être" après les deux premiers mois ?
Mais surtout, envisager l'auto-édition ou l'édition à compte d'auteur ou autre plateforme type Librinova n'empêche pas de regarder sa messagerie pendant ce temps.
J'ai contacté une cinquantaine de ME, mais le thème du manuscrit est assez spécialisé et est à la limite de la ligne éditoriale de pas mal d'entre elles.
Enfin, le sujet est une pépite qui n'a pas encore était traité. Et je n'aimerais pas trop que, alléchée, une ME spécialisée ait mis un de leurs auteurs réguliers sur la question...
Donc, sauf revirement, j'ai décidé de le sortir d'ici un mois ou deux, ce qui en fera trois ou quatre depuis mes envois aux ME.
 
k_raf
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  625
   Âge  :  44
   Localisation  :  Entre Aix et Marseille
   Pensée du jour  :  Write with the door closed, rewrite with the door open. - Stephen King
   Date d'inscription  :  02/03/2018
    
                         
k_raf  /  Hé ! Makarénine


Tu es en train de nous dire que ton livre est novateur, et sans doute génial. Tellement que les ME ne veulent pas t'éditer toi, mais seraient prêtes à payer quelqu'un d'autre pour exploiter ton concept. Je pense qu'il faut que tu prennes un peu de recul, et que tu apprennes la patience (et sans doute l'humilité).
Cela dit, bon courage dans tes démarches.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Novateur, le sujet l'est, oui, et l'imagination te convaincra rapidement que ce n'est pas un jugement de valeur.
Génial est une présomption qui effectivement insulte ma modestie, d'autant que tu en rajoutes. Le recul a été pris par la force du temps passé depuis mes envois et la réception des avis de mes lecteurs.
Une ME pourrait être prête à payer quelqu'un dont elle pense, certainement à juste titre, qu'elle écrit mieux que moi.
 

 Je vais éditer à compte d'auteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-