PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Ré-écrire en français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
serahne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
serahne  /  Clochard céleste


Bonjour/bonsoir à tous !

Je m'étais inscrit sur ce site il y a des années, à l'époque où mon rêve était de me faire publier. J'avais renoncé parce que l'idée d'histoire que j'avais dans le crâne aurait nécessité quelque chose comme six tomes et que j'avais les yeux bien plus gros que le ventre, mais aussi parce que j'ai 'switché' pour de l'anglais.

Par pur besoin de reconnaissance, je l'avoue, puisque je me suis mise à écrire des fanfictions. C'est facile, on a rapidement des lecteurs, les commandes ça paye bien si on accepte d'écrire pour les fandoms les plus populaires.

Mais voilà, il faut croire que les fanfictions, ce n'est plus suffisant pour moi ! J'ai du temps, et un projet d'histoire beaucoup moins ambitieux qui, s'il s'inspire évidemment des tropes rencontrés dans les fanfictions, est un vrai projet, si, si, je vous promets.

Donc, je me mets à écrire, en français, chose que je n'avais plus fait depuis des années. Et là ? Terrible. J'ai tellement pris le pli de la syntaxe anglophone, je pédale dans la semoule, j'ai l'impression que mon texte est un recraché bancal de reverso.

Une de mes amies m'a conseillé de lire, lire, lire... et c'est vrai que je suis passé à une lecture presque exclusivement anglophone depuis quelques années, d'abord parce que je trouvais que lire un livre en VO c'était plus classe, et ensuite parce que j'ai juste pris cette habitude.

Est-ce que certaines personnes se sont retrouvées dans cette situation ? Est-ce que, à force de m'acharner, je vais retrouver certaines habitudes ? confused
 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1831
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Journal du posteur


Je te propose d'écrire, écrire en français, par exemple pour les concours de nouvelles, le jeu des 10 mots, des 100 mots, et les gens te commenteront tes mauvaises tournures.
Autrement rien ne t'empêche de mettre ton texte dans la partie roman, en respectant les règles de la section. La aussi les JE te taperont sur les doigts si tes tournures sont maladroites.
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
serahne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
serahne  /  Clochard céleste


Merci pour ta réponse !

Je vais jeter un oeil aux concours et jeux sur le forum, ça peut être une bonne idée pour me remettre le pied à l'étrier. Pour ce qui est de poster mon roman... je préférerais attendre de ne pas avoir honte de mon niveau avant de me lancer. Cela dit, lire ce que d'autres ont écrit pourrait être utile comme une première étape :mrgreen:

Dur dur, l'écriture !
 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1831
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Journal du posteur


mais pourquoi n'écrirais-tu pas ton roman en anglais ?
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
serahne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
serahne  /  Clochard céleste


J'ai l'impression d'avoir plus de vocabulaire, d'être capable de m'exprimer avec plus de nuances en français, ça reste ma langue maternelle après tout, même si je suis un peu rouillée. Je ne saurais pas où commencer pour passer d'un anglais de 'fanfic' à un anglais vraiment littéraire.

Et puis ma mère m'en voudrait pour l'éternité si j'écrivais un livre qu'elle ne peut pas lire.

Et puis au risque de paraître chauvin(e), le français c'est plus beau à lire, je trouve Razz
 
PlumeSombre
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1214
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  As I die, I hope I will be gazing inwardly at that glorious patch of sun, gleaming on an old oak floor, a window of light opening into the deep reality of life eternal...
   Date d'inscription  :  17/05/2017
    
                         
PlumeSombre  /  Tentatrice chauve


Coucou Serahne,

Comme toi, je rencontre fréquemment ce problème.

Mon premier roman, je l'ai écrit en allemand; l'allemand étant ma langue maternelle première (bilingue mais grandi dans un milieu germanophone; école et tout le tralala). Quand je me suis mis à l'écriture en français, il y a deux ans, cela m'a fait tout bizarre et je me suis investie à fond via la lecture et surtout l'écriture régulière en cette langue (sans négliger l'anglais ou l'allemand pour ce qui est de la lecture) et en potassant des livres à ce sujet (Grevisse, Bescherelle, académie française etc.).

Quand j'ai repris mes projets en allemand ici et là, j'ai bien galéré ayant l'impression de ne plus pouvoir me plier à la rigueur de la langue allemande...

Du coup, j'ai commencé à essayer d'écrire régulièrement dans les deux langues. La lecture en allemand m'a, certes, aidé mais n'était pas suffisante pour me permettre de laisser "trainer" mes écrits en allemand trop longtemps.

Je suis de l'avis de La Petite Chose: faut écrire, écrire, écrire Smile Cela reviendra. Et si tu ne veux pas perdre l'anglais, cultive le en parallèle en écrivant ici et là une nouvelle en anglais Smile

Bonne reprise Smile
 
serahne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
serahne  /  Clochard céleste


C'est sympa d'avoir la perspective de quelqu'un qui a vécu la même expérience ! Oui, il faut que j'arrive à jongler avec les deux, je me suis trop investie dans l'anglais jusqu'à faire passer le français au second plan, et maintenant je m'en mords les doigts !

Merci pour les encouragements et le témoignage, comme quoi rien n'est impossible avec un peu de courage !
 
Tim
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5732
   Âge  :  33
   Localisation  :  Oxfordshire
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


A vous lire ici (j'inclus Plumesombre), je ne détecte rien dans vos messages qui puisse trahir des tournures de phrases spontanément non-francophone. Alors certes, c'est plus de la langue parlée que vous mettez par écrit mais... est-ce que ce n'est pas par sur-réflexion et une forme de pression que vous en arrivez là quand vous écrivez une fiction ? (Surtout s'il y a derrière un besoin de reconnaissance pour expliquer cette pression)
http://timslam.blogspot.com
 
serahne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
serahne  /  Clochard céleste


Ah, c'est très gentil, même si je n'écris pas un message sur le forum comme j'écrirais un texte littéraire. Cela dit je me demande si tu n'as pas en partie raison : peut-être que j'essaye juste de retrouver le 'style' que j'avais il y a quelques années, alors qu'un style évolue quoi qu'on fasse, et que cela peut être une bonne chose.

Je trouve que c'est quand même une question intéressante. Au delà même de la question de la langue, est-ce que les personnes qui ont écrit un roman, puis sont passés à la bouchée de kébab pendant des années, parviennent à retrouver leur style 'roman' ? Honnêtement, je ne sais pas !

Par contre je n'écris pas par besoin de reconnaissance, haha ( enfin, j'ose espérer que ma mère a de l'estime pour moi que j'écrive un roman ou non ). Mais je suis un poil perfectionniste : je suis le plus stricte de mes juges, ça c'est clair. Peut-être que je devrais relâcher la pression.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5411
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Citation :
Au delà même de la question de la langue, est-ce que les personnes qui ont écrit un roman, puis sont passés à la bouchée de kébab pendant des années, parviennent à retrouver leur style 'roman' ? Honnêtement, je ne sais pas !

L'écriture, c'est un muscle. Même atrophié, il y a toujours moyen de le solliciter de nouveau. Faut que ça soit progressif, ça demande du temps et de l'entrainement. Mais ça revient. =)

Pour le style, par contre, c'est normal qu'il évolue. Ce n'est pas qu'une question de culture linguistique, ça peut être aussi lié à ton expérience personnelle. Tu n'as plus 18 ans, tu as probablement gagné en maturité, et tu n'as peut-être pas envie d'écrire tout à fait de la même manière à propos des mêmes sujets qu'il y a six ans.

Comme Tim, je me demande un peu où est le problème. Je ne vois aucune difficulté d'expression dans tes messages.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
serahne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
serahne  /  Clochard céleste


( C'est normal que 'po-é-sie' soit devenu 'bouchée de kebab' dans mon message ? confused )

Merci ! Plus qu'à se remettre en selle alors ! Je verrai bien ce que donne mon 'style' au bout du compte.

Edit : apparemment le changement po-é-sie -> bouchée de kebab est automatique, qu'est ce que c'est que ce forum Laughing
 
There are more things
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  03/11/2018
    
                         
There are more things  /  Petit chose


Personnellement, mon écriture (aussi bien au niveau de mes habitudes qu'au niveau de sa qualité) s'est effondrée quand j'ai commencé à devenir bilingue et quand j'ai commencé à lire plus de textes académiques que de littérature (les deux étant très liés). J'ai l'impression que ça m'a placée dans un espace linguistiquement liminal où je ne suis pas tout à fait à l'aise avec l'anglais qui n'est pas ma langue maternelle mais où l'écriture en français ne me vient plus aussi naturellement. Aussi, ça a coïncidé avec le début de mes études et mon intérêt pour la recherche et il est de notoriété publique que les universitaires ont un style complètement dégueulasse.

C'est un problème auquel je n'estime pas avoir réussi à remédier (pour l'instant) mais je fais un gros effort pour lire plus de littérature francophone en ce moment - et quand je lis des classiques anglophones je privilégie les éditions bilingues pour que ça travaille à la fois mon muscle de l'anglais et du français. En plus, je remarque que décortiquer les traductions, c'est super pour travailler son style - ça met en lumière pleins de ressorts linguistiques vraiment intéressants. Je crois que c'est l'autrice Mélanie Fazi, traductrice français-anglais, qui avait raconté dans une interview que ses études de trad avaient permis à son écriture de faire un bond.

Donc si j'ai un conseil (à prendre avec des pincettes parce que j'en suis un peu au même point), c'est de plutôt que de voir l'usage de l'anglais comme une obstacle ou une interférence, essayer de profiter au maximum de ce que le bilinguisme peut apporter en terme de style et de créativité avec la/les langue(s). Fais des exercices de traduction, compare des traductions, etc... Pour moi, j'ai l'impression que ça commence à marcher un peu.
 
serahne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
serahne  /  Clochard céleste


Ah, c'est exactement ce que je ressens ! Je suis dans les 'limbes' de l'écriture, coincée entre français et anglais. Et je trouve ça très intéressant, ce que tu me dis sur faire de cet état une force plutôt qu'une faiblesse à surmonter. Après si en théorie c'est très cool, en pratique, c'est un petit parcours du combattant ^_^

Merci en tout cas pour le retour d'expérience ( et bonne chance ! ), en tout cas, ça me donne des pistes pour la suite, et j'espère qu'avec un peu de mal, je réussirai à me dépatouiller en français plus naturellement.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Ré-écrire en français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-