PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 S'auto-publier en attendant une retour des ME, bonne idée ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
pebram
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  191
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
pebram  /  Tycho l'homoncule


Bonjour,

Voilà le coeur de mon sujet.
Mon second roman est sur le point de me revenir de ma correctrice (oui, j'ai préféré investir AVANT envoi aux ME, histoire de maximiser mes chances d'acceptation), et alors que j'ai shortlisté tout un tas de ME (vous savez comme moi, dont le retour est entre 4 mois et 12 mois, lorsque retour il y a), je me demande : et sinon l'autopublication... ça donne quoi ?
Je précise que mon éditeur actuel n'est pas intéressée par la catégorie de mon roman (anticipation) d'où mon choix de chercher une nouvelle ME.

Le plan serait de l'auto-publier, tout en l'envoyant en parallèle aux ME, quitte à la retirer d'Amazon (je ne vise que cette plateforme pour l'instant) s'il y a un retour positif d'une ME.
Quoi que là encore, la question se pose sur ME ou auto-publication.
Contrairement à ma première publication, j'aimerais trouver un éditeur avec un diffuseur digne de ce nom, et trouver mes romans en boutique, et pas que virtuellement (ce qui n'était pas le cas de mon premier roman). Alors certes, l'auto-publication ne permettra pas de réaliser ça pour le coup, mais j'aurai la chance d'avoir un retour plus rapide (parce qu'attendre 1 an le graal, c'est quand même bien long... Et j'admets manquer de patience, depuis le temps que je travaille dessus), la main-mise sur les chiffres et une rentrée d'argent plus importante que si je suis publié en ME (et que ça marche pas top).

Bref, je suis en pleine cogitation. Mes proches, peut-être un peu vieux-jeu avec cette image de "auto-édition = auteur dont aucune ME n'a voulu" me conseillent d'envoyer mes manuscrits, d'attendre les retours, et de voir à ce moment là, quitte à me donner 6 mois le temps que les CDL tombent sur mon livre.

Qu'en pensez-vous ?
S'auto-publier en envoyant en parallèle son roman à des ME, vous pensez que ça peut être un élément négatif ? Fausse bonne idée ? Ou why not ?
Vos avis/témoignages sont les bienvenus...
http://www.pierreetiennebram.com
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13252
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Autrement dit, il s'agirait de faire une auto-édition à bref délai (puisque déjà corrigé et prévue sur amazon uniquement), avec possibilité à plus long terme d'une parution en ME ?

Je ne sais pas.
Je prépare une AE tout en attendant des retours, mais sauf si une occasion me saute aux yeux, je ne pense pas faire d'envois d'ici parution, et je prends mon temps pour la préparer (et même plus que je n'avais pensé le prendre au départ, vu le niveau de correction que je fais)

Rien n'interdit de tenter le coup, mais est-ce que ça peut réduire les chances de trouver une ME ? là est la question...



C'est marrant... ça ne m'avait pas frappée, jusqu'ici, mais les jambes de la femme, sur tes couvertures, me font un drôle d'air. Comme si elle n'avait pas les genoux au même niveau...


Dernière édition par Séléné.C le Mer 14 Nov 2018 - 11:19, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
pebram
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  191
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
pebram  /  Tycho l'homoncule


Séléné.C a écrit:


Rien n'interdit de tenter le coup, mais est-ce que ça peut réduire les chances de trouver une ME ? là est la question...

C'est exactement là le point.
Si les bons chiffres peuvent intéresser les ME et provoquer des signatures/propositions de contrat, est ce que le fait qu'il soit autopublié et déjà dispo peut décourager les ME à démarcher ? En mode, vous vous êtes déjà auto publié, du coup, pourquoi voulez vous intégrer notre ME ?
http://www.pierreetiennebram.com
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13252
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Il y a des ME qui disent très clairement sur leur page manuscrit ne pas accepter les textes ayant déjà été publiés en auto-édition ou même sur blog, considérant qu'ils ont déjà touché leur public.
Ensuite, il y a en effet, pour les autres, le risque que le chiffre des ventes et les avis des lecteurs soient pris en compte
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3349
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Pourquoi ne pas tenter Librinova alors ?
Si tu dépasses un certain seuil de ventes, ils deviennent ton agent littéraire et trouvent une ME à compte d'éditeur pour toi. Ils ont de précieux contacts en plus.
 
pebram
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  191
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
pebram  /  Tycho l'homoncule


Je ne connaissais pas merci pour le conseil.
A voir, même si pour le coup le pack de 50€ ou 75€ d'entrée de jeu (là ou Amazon est 100% gratuit), me refroidit, là comme ça à première vue, mm si à priori l'avantage vis à vis d'Amazon est qu'ils publient numériquement sur toutes les plateformes. Est ce que ça inclue les livres brochés chez Amazon ?
ça m'a l'air intéressant comme approche. Si du monde ayant travaillé avec eux peut apporter un témoignage, il serait le bienvenu (je vais voir si un thread à ce sujet existe dans le forum...)
http://www.pierreetiennebram.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Moi je dirais que non. L'autopublication est a réserver aux grands malades du travail (être à la fois éditeur, correcteur, graphiste, distributeur, diffuseur, attaché de presse ET auteur, c'est ouf) ou à des ouvrages tirés à peu d'exemplaires et très soignés, de niche, je pense à des ouvrages collectifs éphémères, des livres d'art "one shot", etc.

Surtout que les ME détestent un autopublié, ça fait un peu désespéré, sauf en cas de gros gros succès, mais là a-t-on encore besoin des ME?
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3349
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Beaucoup d'auteurs ont percé chez eux. Une JE en est très satisfaite.
Sur Amazon, si tu n'as pas la comm adéquate, tu risques de rejoindre très vite les profondeurs du classement et retrouver avec un projet mort-né.
J'étais très négative concernant Librinova il y a encore un ou deux ans de cela, mais ils font leur trou et il y a de jolis success story. Après, il est évident que lorsque tu signes un contrat avec un éditeur, ils prennent une part dessus (à hauteur de 20%), mais cela demeure une solution à envisager sérieusement.
Tu peux tenter Amazon dans un premier temps et revoir ta stratégie plus tard. Il est vrai qu'on peut aussi percer sur cette plateforme.
 
pebram
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  191
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
pebram  /  Tycho l'homoncule


Ahava-brumes a écrit:
Beaucoup d'auteurs ont percé chez eux. Une JE en est très satisfaite.
Sur Amazon, si tu n'as pas la comm adéquate, tu risques de rejoindre très vite les profondeurs du classement et retrouver avec un projet mort-né.
J'étais très négative concernant Librinova il y a encore un ou deux ans de cela, mais ils font leur trou et il y a de jolis success story. Après, il est évident que lorsque tu signes un contrat avec un éditeur, ils prennent une part dessus (à hauteur de 20%), mais cela demeure une solution à envisager sérieusement.
Tu peux tenter Amazon dans un premier temps et revoir ta stratégie plus tard. Il est vrai qu'on peut aussi percer sur cette plateforme.

Oui en effet, je suis étonné de voir ton revirement à ce sujet, quand on voit certains de tes témoignages du passé à ce sujet Smile ça me donne autant plus envie de voir...
http://www.pierreetiennebram.com
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3349
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


J'ai jamais peur de changer d'avis, effectivement.
Alors bon, certes, à la fin de l'addition, c'est toujours l'auteur le perdant. On fourni un travail monstre et un agent littéraire prend une part qui n'est pas négligeable sur ce travail que tu as fourni toi. Parce que bon, Librinova se penchera seulement sur ton cas si tu fais tes preuves, pas avant (tu dois faire mille ventes en trois mois)
C'est toujours à nous de nous remonter les manches. Faut pas se leurrer la-dessus. Mais ils ont aussi prouvé leur efficacité.
 
pebram
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  191
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
pebram  /  Tycho l'homoncule


Ah, j'avais pas calculé le délai limité de 3 mois pour atteindre cet objectif. Je vais étudier la question, merci du conseil.
http://www.pierreetiennebram.com
 
pebram
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  191
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  31/01/2017
    
                         
pebram  /  Tycho l'homoncule


En relisant les FAQ proposée par LibraNova, la période n'est pas de 3 mois mais de 18 mois : "Vous l’intégrez automatiquement dès lors que vous vendez plus de 1000 exemplaires de votre livre sur une période de 18 mois à partir de sa mise en vente" (source https://www.librinova.com/faq/authors/programme-agent-litteraire)
http://www.pierreetiennebram.com
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3349
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Je me suis certainement emmêlée les pinceaux avec une JE qui a fait ce score en moins de trois mois et j'ai tiré des conclusions hâtives.
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3431
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Ça me paraissait aussi court, 3 mois.
J'aimerais bien tenter, un jour... mais il faut le type de roman qui fonctionne bien en ebook (les plus adéquats ; romance, feel-good, policier...)


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
henri_b
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  47
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  11/01/2017
    
                         
henri_b  /  Barge de Radetzky


Moi je dirai : bof
L'auto-édition ne doit pas être choisie par défaut. Non seulement ça prend forcément un temps fou (c'est pour ça que les éditeurs pro existent...) mais en plus ça risque effectivement de refroidir, ou en tous cas questionner, un futur vrai éditeur. Moi je ne perdrais pas mon temps et mon argent avant d'être sûr qu'aucun éditeur sérieux ne veut de ton projet...
Attendre x mois ? Et alors ?! c'est la base de l'écrivain la patience... en attendant tu peux déjà te mettre à écrire x autres romans, go ! Laisses ton manuscrit voyager sans toi et faire son chemin.

Et si... vraiment tu veux te lancer dans l'auto-édition, ne passe pas par une plateforme payante, qui ne t'offrira rien de plus. Quitte à perdre du temps, profites en pour te former ! Si tu restes en numérique, il y a des plateformes GRATUITES qui te référencent sur des centaines de librairies en ligne (ils prennent un pourcentage sur les ventes, ce qui est toujours mieux que 75 euros et des promesses).

Et si... tu veux un agent, tu peux aller en chercher un sans attendre, il y en plein (et là aussi c'est gratuit, ils se rémunèrent en pourcentages).
http://www.henriblum.com
 

 S'auto-publier en attendant une retour des ME, bonne idée ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-