PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 [Structure] Présentation d'un personnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Je rejoins tout à fait Mikaroman.
Mon personnage complexe sur son poids et je le distille en montrant sa colère et son malaise lorsqu'un vêtement lui paraît trop court, en montrant qu'il évite de finir son assiette le lendemain, qu'il tâte ses joues en se regardant dans le miroir, etc. Je ne dis pas que mon personnage est gros et aucun autre personnage ne fait de commentaire sur son physique, même quand la narration passe chez sa copine. Dans mon cas, ce qui compte n'est effectivement pas de savoir s'il est gros ou non, mais de montrer qu'il complexe. C'est son complexe qui a de l'intérêt pour l'histoire.
Après, je n'en tirerais pas une règle absolue anti-description non plus, mais je pense qu'on a souvent tendance à en faire plutôt trop que pas assez. La réflexion doit surtout porter sur la motivation de la description: à quoi servent les éléments mis en avant? Par exemple, lorsque je décris les cheveux dressés dans tous les sens d'un personnage, je le fais parce que je veux renforcer son côté un peu loufoque et rêveur, en donnant l'impression qu'il vient constamment de se lever du lit. Savoir qu'ils sont blonds ne me servent par contre strictement à rien (à vrai dire j'en suis à un point où je ne sais même pas moi-même dresser le portrait-robot de mes personnages....). Les cheveux, les yeux et les vêtements sont des éléments rarement utiles, et c'est paradoxalement ceux qui prennent le plus de place dans beaucoup de textes.
Bien sûr, j'insiste sur le rarement qui n'est pas un jamais. Le type qui met un costume trois pièces pour aller chez sa copine, ça pose question. D'autre part, il y a beaucoup d'émotions qui passent par les yeux, donc ça ne me dérange pas qu'on glisse une fois ou l'autre "ses yeux clairs" ou d'autres expressions du genre. Pareil pour les cheveux, une ou deux expressions mêlées à l'action qui en font mention ne me gênent pas. Mais une fois qu'on se pose la question de la pertinence des informations et descriptions sur le récit dans son ensemble, je trouve qu'on en vient à décrire beaucoup moins.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5411
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Mhh. Toujours pas convaincue, mais j'apprécie pouvoir en débattre avec vous.

J'ai en tête l'exemple de la couleur des cheveux de Monsieur Assange, qui fait partie d'un des éléments important du film "le cinquième pouvoir". Certes, le scénario ne serait pas différent s'il était brun. Mais si on veut comprendre le personnage, il faut pouvoir comprendre ses cheveux blancs. Tout son background repose dessus.

J'ai aussi en tête la reine des neiges. (Oui, je n'ai peur de rien) Le changement de couleur des cheveux montre peu ou prou l'état de santé des persos. Plus le cœur se glace, plus les cheveux blanchissent. Dans ce cas, la description physique a surtout pour but de faciliter la compréhension du récit. (Ca rejoint la question de la motivation de la description soulevée par Fleur de Lyss)

J'entends déjà d'ici Mika : "oui là et là c'est une exception, on en parle parce que c'est un élément qui sort de l'ordinaire".

Mais des exceptions, il n'y a que ça, en ce bas monde. Raison pour laquelle je ne rejette pas chaque description capillaire avec mépris.

(Mika : "gnigni scrogneugneu j'ai pas dit ça !")

Ok, ok. Mais ça reste l'impression que ça me donne. La question de base de la miss, sur ce sujet de discussion, c'était "comment améliorer la description physique de mes personnages". Répondre "les descriptions physiques, c'est sans intérêt, sauf exception", ça ne va pas l'aider. (pour le cas où elle repasserait un jour sur ce topic)

(Ceci dit, il y a eu pas mal de conseils intéressants donnés par tous. On a sans doute fait plusieurs fois le tour du sujet.)

Citation :
Dans la vie de tous les jours, quand tu racontes une histoire qui est arrivée à un ami, prends tu le temps d'une descriptions physique de l'ami en question quand celle ci ne sert pas le contexte ?

Oui, ça m'arrive oui. J'aime bien les digressions, aller à l'essentiel m'ennuie.

Citation :
Je persiste donc à dire que l'impression renvoyée par un personnage est sans doute plus intéressante à rendre (et je dis bien "rendre", et non pas "détailler" : ça peut être fait de façon informelle et subtile comme par un choix de champ lexical) que son aspect physique (sauf détail remarquable).

Vu comme ça... Mais que fais-tu du point de vue du récit ? Sauf à opter pour un point de vue omniscient, tes descriptions passent toujours par le regard d'un des personnages. Auquel cas, chaque description physique est la description d'une impression renvoyée.

Au final, on est en train de débattre d'un fantôme. La description physique pure dépourvue de tout intérêt, existe-t-elle ?

Citation :
je connais au moins une occasion où tu as estimé que la descriptions physique n'avait aucun intérêt dans les interactions sociales

Sur internet, on juge d'une autre manière. J'ai des à priori sur les avatars, sur les pseudos, sur l’orthographe... C'est parfois tout aussi rédhibitoire que des cheveux bruns, des yeux bleus et un air vaguement ténébreux.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Mokkimy a écrit:
j'apprécie pouvoir en débattre avec vous.

Sentiment réciproque Wink
http://romainmikam.free.fr/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Ce que tu soulèves est intéressant parce que je me rends compte qu'on néglige parfois d'affiner notre point de vue et de rester trop catégorique.

J'aime bien ton exemple de la Reine des neiges parce que j'ai fait un peu pareil: j'ai donné une valeur métaphorique à la couleur de cheveux de mon héroïne, qui passe de "boucles d'or" à "boucles fanées" quand on la retrouve plus tard. J'ai estimé que ça valait la peine de glisser cette subtilité, pour renforcer le contraste chez le lecteur entre une vision brillante, rayonnante de la jeune fille, pour la retrouver flétrie.

Un autre point qu'on n'a peut-être pas encore soulevé, c'est de trouver le juste moment pour décrire. L'effet "scan à l'entrée" qui en fait un portrait de la tête aux pieds la première fois qu'un personnage intervient me gêne, mais en même temps, découvrir au milieu du livre qu'un personnage est roux alors qu'entretemps, je l'imaginais blonds, ça m'ennuie aussi. Du coup, ça m'encourage aussi à laisser le parti-pris d'une certaine liberté d'imagination au lecteur.

Quand tu dis qu'une description dénote toujours une impression à partir du moment où il y a focalisation sur un personnage, je suis tout à fait d'accord, mais alors, j'attends de la description qu'elle ne fausse pas ce point de vue. Ainsi, quand il croise sa mère, je suppose qu'il ne m'en fasse pas un portrait robot comme s'il donnait des inscriptions à un dessinateur. De la même manière, quand il entre chez une vétérinaire, je m'attends plus à ce qu'il me décrive "une jeune femme en blouse verte" que "une mèche sauvage barrait ses yeux noisettes en amande, qui surmontaient un nez en trompette". Dans le deuxième cas, ça me paraît forcé et artificiel. En plus de ça, c'est le genre de description qui nous apprend finalement peu de choses sur la personne (que ça soit le narrateur ou la personne qu'il observe).

Donc si je devais en revenir à la question de départ de manière plus explicite, je dirais que j'aime les descriptions qui m'aide plutôt à m'en faire une idée qu'une image. J'aime bien qu'on varie les éléments : repérer les fossettes de l'un, les sourcils trop épilés de l'autre, le dos creusé d'un troisième. Je préfère aussi la description qui se mêle à l'action plutôt que de l'interrompre.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Structure] Présentation d'un personnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-