PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-38%
Le deal à ne pas rater :
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To 2,5″ SATA III à 64,99€
64.99 € 104.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Un roman avec peu de description physique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Danyyy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  26
   Localisation  :  Probablement en plein Kolizeum...
   Pensée du jour  :  EREN EST MORT POUR NOS PÉCHÉS !
   Date d'inscription  :  23/08/2018
    
                         
Danyyy  /  Barge de Radetzky


Salut à tous.

J'ai pour projet d'écrire un roman de SF dystopique dont le titre serait "à rien".

Cependant j'ai un problème majeur. Dans mon roman il y a un affrontement entre deux civilisations. L'une dont je peut faire une description physique et l'autre non. Mon oeuvre se veut aussi réaliste que possible (réaliste dans l'univers où elle se trouve mais aussi réaliste dans une moindre mesure par rapport au notre).

Aussi je suis persuadé que l'être humain est INCAPABLE et je dis bien INCAPABLE d'imaginer à quoi pourrait ressembler un extra-terrestre (car ils viendraient d'un monde totalement différent du nôtre ce serait des êtres dotés d'un physique que notre cerveau aussi puissant soit-il ne pourrait même pas envisager...). Je ne veux pas tomber dans le jeu d'imaginer les extra-terrestres avec de gros yeux globuleux et une tête ronde un corps gris et avec trois doigts au lieu de cinq

Parce que oui pour moi les extra-terrestres s'ils existent (et... ils existent... on va pas s'mentir...) ils peuvent ressembler à beaucoup de chose mais certainement pas à ça --> Un roman avec peu de description physique. Vatican-extraterrestres

Aussi avez-vous des conseils afin de rendre mon univers crédible, que le lecteur puisse s'en faire une représentation (en comptant en majorité sur son imagination évidemment) en essayant de limiter au maximum les descriptions physiques ?
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Par définition, face à quelque chose de nouveau notre cerveau va tenter de le conceptualiser, le comparer, le mesurer...

Il va être difficile de dire à ton lecteur "c'est trop différent pour être décrit" et que ton lecteur s'en contente. Au minimum, il faudra que tu donnes une idée de la taille, de la couleur, de la texture....

Soit c'est une forme inorganisé et tu t'en tireras avec le mot "blob" la taille et la couleur...
Soit c'est une forme comprenant un ou des axes de symétrie et tu auras une comparaison avec un animal ou un objet qui y ressemble.

Cela dit, cet écueil ne fonctionne que si on regarde l'extraterrestre d'un point de vue humain. Tu peux aborder la rencontre du point de vue extraterrestre et les faire réagir à l'anatomie humaine (ce qui te permet de décrire juste leur réaction). Et une fois que la rencontre a eu lieu tu peux considérer qu'ils savent mutuellement à quoi ils ressemblent et interagissent sans penser à leurs descriptions physiques. Ensuite, cela risque d'être compliqué pour entretenir cette ambiguïté lors des scènes où les personnages agissent : si tes extraterrestre marchent on va leur imaginer des jambes. Il faudra cultiver un champ lexical flou ("se déplacer" au lieu de "marcher", par exemple ), ce qui limitera rapidement ton choix de mots et risque de t'entraîner à des répétitions et des lourdeurs.

Bonne chance.
http://romainmikam.free.fr/
 
Danyyy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  26
   Localisation  :  Probablement en plein Kolizeum...
   Pensée du jour  :  EREN EST MORT POUR NOS PÉCHÉS !
   Date d'inscription  :  23/08/2018
    
                         
Danyyy  /  Barge de Radetzky


Je vois... c'est toujours le problème de faire interagir les personnages entre eux... je vais devoir être assez créatif du coup... mais oui je ne comptais bien évidemment pas regarder mon lecteur droit dans les yeux et lui dire de se débrouiller mais je me demandais s'il existait quelques astuces...

évidemment je vais être forcé de décrire des silhouettes flous mais avec suffisamment de détails (aussi obscures soient-ils) pour que le lecteur puisse s'imaginer SON extra-terrestre à lui, qui sera totalement différent de l'extra-terrestre qu'un autre aura pu imaginer...

Le fait est que mon roman se place TOTALEMENT du point de vue des extra-terrestres (j'ai oublié ce petit détail qui a une grande importance)... donc comme tu le soulignes je pourrais les faire réagir à l'anatomie humaine et ils compareront avec le monde que je leur aurais crée. Quant aux interactions entre eux j'utiliserais des procédés douteux en partant du postulat qu'ils peuvent se décrire sans trop de problème. à moi d'imaginer la forme qu'il pourrait avoir tout en négligeant les détails
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tout à fait d'accord avec toi : les potentiels extraterrestres ne nous ressembleront guère . J'ai un faible pour les insectes, dont le cinéma SF s'inspire largement. Mais dans un conte pour enfants, j'ai imaginé que l'alien avait l'apparence d'un crachat ce qui fait marrer les petits ; la cosa peut ainsi se cacher dans l'ours en peluche, sous l'oreiller ou dans la poche du sweatshirt. Il communique par télépathie, bien sûr. Par effet "brain storming", ça peut te donner des idées.
 
Aolin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  127
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Intensité dans le calme
   Date d'inscription  :  24/07/2018
    
                         
Aolin  /  Barge de Radetzky


Ton idée d'extra-terrestre peut très bonne, mais il est vrai qu'il va falloir que tu trouves le juste milieu si tu veux que ce soit le lecteur qui imagine l'extra-terrestre ! Par contre, j'ai juste un petit avertissement à te donner... Si tu écrits ton roman du point de vue des extraits-aterrestres, tu vas te retrouver face à un problème de taille... Ce problème est celui du "langage"... Je m'explique, nous, humains, connaissons ce qu'est une fleur, nous saurions dire, par exemple : "C'est une anémone." malheureusement pour tes personnages E-T, ils ne le saurons pas et il va falloir que tu joues sur cette ignorance. De plus, tes E-T et leurs pensées seront dans le même genre, ils habitent (je l'espère), leur monde, et ils ont connaissance de leur vocabulaire... Si pour eux, leur logement se nomme une "biglou", et que ce qu'ils mangent s'appelle "verchien", il va falloir que tu décrives tout... Je ne sais pas si tu as lu Tara Duncan, mais dans son bouquin elle a donné des noms à toutes les espèces vivantes et elle nous en parle tout le temps, mais les décrits toujours au moins une fois... Même avec les descriptions, on se perd de temps en temps dans ce qu'est un Brrr ou un Brrraa... Donc voilà, je dis juste qu'il faudra faire attention à comment tu amène ton univers que (je n'en doute pas) tu connais sur le bout de tes doigts, mais que le lecteur ne connaît absolument pas... J'ai (eu et ai encore) ce problème par rapport à un projet qui a été finis d'écrits et que je dois recommencer (donc que j'ai très, très bien en tête)... Pour moi, tout est de l'ordre de la logique, de la connaissance basique du monde alors que, personne autour de moi ne connaît mon monde, et me le rappeler est parfois compliqué au gré de mon écriture...


Je ne sais absolument pas si je me suis bien fait comprendre ^^', mais si ce n'est pas le cas, dis-le moi et j'essaierais d'éclaircir ma pensée !

En tout cas, bonne chance et bon courage pour l'écriture de ton roman ! Et peut-être aurai-je l'occasion de le lire sur la Bêta-lecture lorsque tu auras 100 messages Wink
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3392
   Âge  :  31
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Mais…non…
C'est une bonne idée de ne pas décrire les extra-terrestres. De suggérer, de laisser place à l'imagination…
Si le film The Thing fonctionne bien, c'est parce qu'il nous met face à la présence d'un monstre inimaginable et indescriptible. La peur nait d'un défaut de conceptualisation, de rationalisation, de capacité à identifier.
Pour moi, ton choix est intelligent et subtil.
Beaucoup de films ont compris qu'il était difficile et casse-gueule de proposer une vision précise d'une présence extraterrestre.  On ne les voit pas ou peu, que ce soit dans Signs, Colony ou Premier contact.
Les présenter hors-champ, c'est franchement une bonne idée.
 
Aolin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  127
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Intensité dans le calme
   Date d'inscription  :  24/07/2018
    
                         
Aolin  /  Barge de Radetzky


Je suis d'accord avec toi !
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Je rejoins Ahava et Aolin: l'idée de ne pas les décrire est une bonne idée en soit.
Par contre, en racontant l'histoire depuis le point de vue des extraterrestres, ça devient vraiment plus compliqué. L'ensemble de notre langage est basé sur une conceptualisation et une vision du monde précise. Tu as sûrement déjà entendu que les Inuits avaient une dizaine de mots pour parler de la neige et la glace. A leurs yeux, il n'y a donc pas UN concept de neige. Imagine alors ce que cela peut donner quand on passe à des êtres extraterrestres. Ce n'est pas simplement les verbes comme "marcher" que tu dois questionner, mais l'ensemble du système représentationnel du langage et la conceptualisation. Tu vas devoir te poser la question de leur perception etc. (notre langage dépend aussi fortement des limites de nos sens. Un autre métabolisme, avec un système sensoriel aux antipodes du nôtre aboutirait à une forme de langage hyper éloignée) Bref, un travail de titan!

Cela dit, tu es bien sûr libre de contourner ce genre d'écueils, mais si tu penses que l'apparence est impossible à imaginer, tu arriveras vite à la conclusion que leur mode de pensée est encore bien plus inaccessible.

Sinon, pour la petite info un peu hors-sujet, mais pas tout à fait: il est impossible au cerveau humain d'inventer un visage. Certains sont pourtant très visuels et imaginent assez précisément les personnages des romans, mais il y aurait toujours une inspiration sous-jacente, souvent inconsciente. En termes d'imagination, nous sommes donc bel et bien limités Razz
 
Aolin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  127
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Intensité dans le calme
   Date d'inscription  :  24/07/2018
    
                         
Aolin  /  Barge de Radetzky


Fleur de lys, tu as utilisé les mots plus juste que les miens pour exprimer ce que je voulais dire ! C'est beaucoup plus simple que ce que j'ai dit et qui est à rallonge --' En tout cas, c'est exactement ce que je pensais !

J'apprends quelque chose avec ta petite info (pas tant que ça) hors sujet !

Et Dany, nous ne sommes pas dans ta tête et ne voyons pas ce que tu as imaginé, nous ne connaissons pas non plus ton mode de penser et ton style d'écriture... Nous ne pouvons donc pas, en soi, savoir si tout ce qui pourrait être des écueils pour nous, le sont pour toi... Alors écrits ton roman, corrige-le, et une fois que tu auras été bien présent sur le forum (les 100 messages du règlement --'), poste-le en bêta-lecture et nous pourrons ainsi lire ce que tu as tenté de nous expliquer !
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5411
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Je rejoins les commentaires précédents quant à la non-description-intégrale-des-choses. Moins on en dit, plus le lecteur imagine et c'est tant mieux.

Pour la question du point de vue extraterrestre, j'ai un avis moins sceptique. Le problème peut se contourner. Lorsqu'on écrit, on peut "tricher" autant qu'on le souhaite, même dans un univers réaliste. Pas besoin d'inventer tout un langage particulier ou des myriades de concepts culturels différents des nôtres. Il suffit d'une ou deux bonnes originalités pour convaincre le lecteur d'avoir à faire à des créatures différentes des humains.

A titre d'exemple, mon roman à moi se passe dans un pays anglophone, écrit du point de vue d'une anglophone. Beh, j'écris en français et je ne fourre pas des anglicismes à chaque phrase. J'en insère quelques uns pour donner de l'ambiance, mais c'est tout.

Le mieux est effectivement que tu essaies d'écrire ce que tu as en tête et tu verras à l'usure si ça marche ou non.

Quelques références à mon sens intéressantes (du point de vue humain) :

- Le film "premier contact" : des extraterrestres que l'on ne comprend pas et qu'on ne voit jamais en totalité.
- Le film "sans un bruit" : des extraterrestres que l'on ne voit jamais, sauf à la toute fin pour rajouter un peu d'horreur.
- Les livres du cycle d'Ender sont également très sympa d'un point de vue "autre culture non humaine"
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Danyyy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  26
   Localisation  :  Probablement en plein Kolizeum...
   Pensée du jour  :  EREN EST MORT POUR NOS PÉCHÉS !
   Date d'inscription  :  23/08/2018
    
                         
Danyyy  /  Barge de Radetzky


Tout d'abord je tiens à vous remercier pour vos conseils notamment les conseils films ou lectures.

Quelqu'un a parlé du film Signs de Shyamalagabalan. Il y a un détail dans ce film que j'ai adoré et qui m'a profondément marqué c'est le fait que l'extra-terrestre est pacifique et craint l'eau. Je trouve cette idée vraiment génial. Les extra-terrestres sont si éloignés de nous que ce qui est vital pour nous pourrait être mortel pour eux... vraiment du génie.

Pour l'univers et leur "apparence" mon histoire prendra place sur une exoplanète (qui existe réellement et qui s'appelle Gliese 832c l'exoplanète avec le ratio distance/Potentiel d'une forme de vie le plus élevé) et qui est susceptible d'abriter la vie (peut-être pas une forme de vie intelligente mais une forme de vie...). L'apparence d'une créature se basant sur son environnement aussi je compte me baser sur les caractéristiques de cette planète pour imaginer la silhouette de mes petits bonhommes verts (avec ce genre de détails --> gravité élevé = taille des formes de vie plus petite).

Pour ce qui est de l'univers, je vais me contenter de quelques descriptions de lieu/bâtiment mais mon objectif reste de laisser le lecteur dans le flou pour plusieurs raisons :
- Pour mon plot twist final... qui je pense est bon... la qualité de mon roman sera essentiellement basé sur ce plot twist et le cheminement jusqu'à celui-ci. Je me suis très grandement inspiré de SnK pour le scénario. (ceux qui veulent en savoir plus venez en MP)
- Pour rester réaliste... pour les raisons que j'ai cité dans mon premier message
- Pour titiller l'imagination du lecteur

Forte heureusement la nature pense à nous pauvre écrivains de SF en herbe. Les éléments (du tableau qu'on a appris en 2nd) sont les éléments connus et se trouvent partout dans l'univers. Par exemple pour mes aliens leurs bâtiments seront fait en or et pas en pierre... parce que l'or est quelque chose de courant sur leur planète autant que le sable chez nous. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui va justifier leurs asservissement (oups... j'en ai peut-être trop dit)

Pour ce qui est du point de vue des extraterrestres si j'étais Tolkien je n'aurais aucun problème à inventer un langage malheureusement ce n'est pas le cas. Dans mon roman les extraterrestres peuvent penser mais ils communiquent par ultrasons. C'est l'une des astuces que j'ai trouvé pour éviter d'avoir à les faire parler.
Cependant cela implique que je vais devoir être beaucoup plus précis car il n'y aura pas de dialogue. Le déroulement des événements risquent donc d'être assez flou si je ne suis pas méthodique...
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Citation :
Pour ce qui est du point de vue des extraterrestres si j'étais Tolkien je n'aurais aucun problème à inventer un langage malheureusement ce n'est pas le cas.

En fait, je ne parlais pas vraiment du problème linguistique en lui-même. De la même manière que je ne parlais pas du fait qu'il ne soit pas réaliste d'utiliser le français quand on suit le point de vue d'un anglophone - comme Mokkimmy le relevait. Je ne parle pas de la langue en elle-même, mais du système de pensée et de perceptions que cela reflète. Je réessaye de m'expliquer, dis-moi si ça te paraît clair.
Si tes extraterrestres perçoivent les ultrasons, ils ne décriront certainement pas les sons de la même façon et utiliseront peut-être beaucoup moins leur vue, donc leur appréhension du monde sera largement différente de la nôtre. Ils ne décriront peut-être pas une boulangerie comme un bâtiment blanc avec une vitrine brillante et des pâtisseries dorées, mais peut-être plutôt par les bruits des plaques du four ou le crépitement du feu ouvert, parce qu'ils approcheront le monde sous un angle absolument différent. Pareil au niveau des émotions. Ils n'auront probablement pas le même système de valeurs. Le risque va être de poser un filtre anthropomorphe sur un monde qui fonctionne avec des codes radicalement autres.
J'ai l'air de casser ton élan, mais ce n'est pas mon but Very Happy Je ne dis pas que c'est impossible à faire, mais ça demande vraiment une profonde réflexion stylistique si ton parti pris est qu'ils sont trop différents de nous pour qu'on puisse les concevoir. Si je ne me trompe pas, dans les films cités, le point de vue est celui d'un être humain. Ta démarche sera largement différente. L'apparence n'est selon moi qu'un élément mineur. Mais c'est un bon début pour entamer ta réflexion et j'espère que tu l'étendras pour approfondir vraiment ton futur chef d'oeuvre Very Happy Je vois en tout cas que tu as déjà beaucoup réfléchi, je suis sûre que tu trouveras une solution pour contourner les écueils qui se présenteraient! Wink
 
Danyyy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  26
   Localisation  :  Probablement en plein Kolizeum...
   Pensée du jour  :  EREN EST MORT POUR NOS PÉCHÉS !
   Date d'inscription  :  23/08/2018
    
                         
Danyyy  /  Barge de Radetzky


fleur-de-lyss a écrit:
Je réessaye de m'expliquer, dis-moi si ça te paraît clair.
Oh t'inquiète ça me semblait à peu près clair mais merci de détailler c'est jamais désagréable ^^
fleur-de-lyss a écrit:

Si tes extraterrestres perçoivent les ultrasons, ils ne décriront certainement pas les sons de la même façon et utiliseront peut-être beaucoup moins leur vue, donc leur appréhension du monde sera largement différente de la nôtre. Ils ne décriront peut-être pas une boulangerie comme un bâtiment blanc avec une vitrine brillante et des pâtisseries dorées, mais peut-être plutôt par les bruits des plaques du four ou le crépitement du feu ouvert, parce qu'ils approcheront le monde sous un angle absolument différent. Pareil au niveau des émotions. Ils n'auront probablement pas le même système de valeurs. Le risque va être de poser un filtre anthropomorphe sur un monde qui fonctionne avec des codes radicalement autres.
Pas le même système de valeur j'te l'fais pas dire... rien à voir avec nous ^^ après je vois c'que tu veux dire leur perception du monde sera forcément différente et ce sera à moi de faire sentir que ce sont vraiment des extraterrestres
fleur-de-lyss a écrit:
J'ai l'air de casser ton élan, mais ce n'est pas mon but Very Happy
Oh t'inquiète j'me suis inscris sur ce forum justement pour avoir affaire à ce genre de discours ne te retiens pas ^^
fleur-de-lyss a écrit:
Je ne dis pas que c'est impossible à faire, mais ça demande vraiment une profonde réflexion stylistique si ton parti pris est qu'ils sont trop différents de nous pour qu'on puisse les concevoir. Si je ne me trompe pas, dans les films cités, le point de vue est celui d'un être humain. Ta démarche sera largement différente. L'apparence n'est selon moi qu'un élément mineur. Mais c'est un bon début pour entamer ta réflexion et j'espère que tu l'étendras pour approfondir vraiment ton futur chef d'oeuvre Very Happy Je vois en tout cas que tu as déjà beaucoup réfléchi, je suis sûre que tu trouveras une solution pour contourner les écueils qui se présenteraient! Wink
Merci de tes encouragements ^^ avec un peu de volonté et de l'imagination on peut tout écrire Very Happy
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2340
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Danyyy a écrit:
Je trouve cette idée vraiment génial. Les extra-terrestres sont si éloignés de nous que ce qui est vital pour nous pourrait être mortel pour eux... vraiment du génie.
Pas vraiment en fait, c'était déjà la thèse de la Guerre des mondes en 1898 où
Spoiler:

Danyyy a écrit:
Pour l'univers et leur "apparence" mon histoire prendra place sur une exoplanète (qui existe réellement et qui s'appelle Gliese 832c l'exoplanète avec le ratio distance/Potentiel d'une forme de vie le plus élevé) et qui est susceptible d'abriter la vie (peut-être pas une forme de vie intelligente mais une forme de vie...). L'apparence d'une créature se basant sur son environnement aussi je compte me baser sur les caractéristiques de cette planète pour imaginer la silhouette de mes petits bonhommes verts (avec ce genre de détails --> gravité élevé = taille des formes de vie plus petite).
Je te conseille la lecture et l'approfondissement de cet article qui pose des théories qui personnellement me fascinent.

Good luck
 
Aolin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  127
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Intensité dans le calme
   Date d'inscription  :  24/07/2018
    
                         
Aolin  /  Barge de Radetzky


Je vais rejoindre Fleur de lys et Tengaar sur le fait que ça va être compliqué à rendre... Mais en tout cas, j'ai vraiment hâte de lire, ne serait-ce qu'un extrait de ton roman.

Après, j'ai peut-être une petite chose à dire quand au but de l'asservissement des ET... Ils sont asservis parce qu'il y a beaucoup d'or sur leur planète ? J'ai bien compris ? Mais... Si les Hommes prennent tout l'or qu'il y a là-bas, c'est parce que sur Terre, c'est très rare et que leur extraction est longue or, si ce minéral devient plus facile à extraire et en plus grande quantités il va perdre de sa valeur, donc est-ce réellement bien d'asservir un peuple entier pour, au final, avoir un matériaux aussi courant que la pierre ?
-> C'était la seule petite "objection" que je faisais sur ton dernier message ^^'.

Mais j'adorerais avoir un extrait (même court) de la manière dont tu amènes le point de vue des extra-terrestres !

Voilà, voilà ^^'
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Un roman avec peu de description physique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-