PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Répondre aux critiques ou non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
montecristo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  145
   Âge  :  29
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Doctoresse et autrice!
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
montecristo  /  Barge de Radetzky


Attention tout de même à ne pas incriminer le chroniqueur même indirectement. J'ai déjà été dans la situation du chroniqueur où l'auteur avait dit en plaisantant : "des lecteurs pensent que... mais c'est ridicule" avec la critique que j'avais faite et je l'avais prise personnellement et violemment.
https://claireabadie.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Effectivement il faut bien peser ses mots, des termes comme "ridicule" ou "stupide", etc etc, n'ont pas leur place...
Le maître mot est diplomatie !
 
isallysun
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  820
   Âge  :  34
   Localisation  :  La Belle Province
   Pensée du jour  :  Toujours et toujours nouvelle
   Date d'inscription  :  14/04/2012
    
                         
isallysun  /  Double assassiné dans la rue Morgue


La vie est parfois étrangement faite, car dans la semaine, je m'étais dit que j'avais une question à poser pour partir un topic, et c'est en venant ici que je le retrouve. Je me demandais, en lisant un livre d'art, si les professionnels/critiques ne prenaient compte que de leur propre perception pour étudier l'intention de l'artiste. Et je me demandais donc s'ils donnaient la réelle intention de l'artiste, ce que celui-ci avait véritablement voulu exprimer. Oui, ils peuvent se fier un peu au contexte au départ, mais trouve-t-il réellement la bonne intention? Si tout ce qui a été étudié était faux? Et je me demandais si les gens auraient peur de ce que pensent les autres de leur intention, que celles-ci soient incomprises. Et c'est un peu vers ça que se dirige le topic!

Et pour ma part, je ne serais pas indignée qu'une auteure vienne me questionner, me demander des précisions sur ma critique. Genre: tu crois que je cautionne les actions de X, qu'est-ce qui te fait croire cela, car bien que X soir sorti de mon imagination, il n'a pas mes valeurs.
Mais c'est certain que si tu arrives et que tu dis au chroniqueur qu'il n'a rien compris, et qu'il explique, même sommairement son point de vue, c'est autre chose. Ça m'est déjà arrivé. Je ne sais pas s'il s'agit de l'auteur, de l'éditeur, mais même des blogueurs sont venus me dire de ne pas tenir compte du commentaire de l'anonyme.
En tant que blogueuse, j'aime bien que les auteurs viennent sur mon blog, et montrent une ouverture au dialogue. Comme quelqu'un l'a dit le livre se construit, même avec le lecteur, et je trouverais intéressant qu'un auteur vienne tenter de comprendre pourquoi le message qu'il voulait passer a mal passé.
http://paysdecoeuretpassions.blogspot.ca/
 
Gné?
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  01/08/2018
    
                         
Gné?  /  Magicien d'Oz


KattEvans a écrit:
Bonjour !

Après une recherche sur le forum, je n'ai pas trouvé de réponse à mes questions et j'espère que je ne les poste donc pas au mauvais endroit !

Mes questions s'adressent essentiellement à ceux qui ont eu l'occasion de recevoir des critiques, notamment de chroniqueurs. Leur répondez-vous systématiquement ou ne répondez-vous jamais ? Que faites-vous dans le cas d'une chronique négative qui vous remet en cause dans vos opinions personnelles au-delà de votre oeuvre de fiction ? Par exemple en se demandant ouvertement si vous, en tant qu'auteur, cautionnez les actes discutables de vos personnages, si vous les excusez ? Est-ce légitime de tourner un regard accusateur vers l'auteur quand un personnage est toxique et qu'un autre le lui pardonne, par exemple ?

Désolée, je reste volontairement un peu floue, mais c'est quelque chose qui m'interroge depuis quelques temps et j'ai bien du mal à savoir si ma position sur le sujet est trop ferme et si elle peut être nuancée Smile J'attends donc vos avis ! Merci Smile

Vu mon caractère de chien, il vaut mieux pas que je réponde ! Il paraît qu'il faut être gentille, tout ça tout ça, mais s'il n'y a pas d'artistes, il n'y a pas de chroniqueurs donc mettre son pied au cul de la personne qui vous nourrit (directement ou indirectement), c'est prendre le risque de se faire mordre... PS: les youtoubeuses qui parlent du roman "trop génial" en mastiquant leur chewing-gum, ça compte?
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1963
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Hier, le fait qu'une chroniqueuse ait rajouté une ligne assassine à sa chronique parue il y a deux mois m'a donné envie de réagir, mais l'inverse, le déplacement de la catégorie argent à or, a parfois eu lieu aussi.  Alors tant pis.
Toutefois, même s'il est relou de critiquer une chronique, et si j'ai déjà une réputation de relou ++, il y a des chroniqueurs qui semblent vouloir se faire mousser en assassinant tel ou tel livre. J'ai déjà vu le verbe "assassiner", et pas à propos de mon livre. Bizarrement, ça me donne envie de lire les livres incriminés. Quand ça porte sur un best-seller, ça me dérange assez peu. Quand je vois que la critique porte sur un roman auto-édité ou édité par une petite ME, ça me choque plus, surtout quand je n'y vois pas d'humour, seulement le plaisir de prouver son "objectivité", confondue avec le plaisir du lynchage.

Bon, après... c'est vrai que ce qu'on attend d'une chronique, en tant qu'auteur, c'est un commentaire constructif,argumenté et/ou alors un outil promotionnel et/ou une lecture qui mette du baume au coeur Répondre aux critiques ou non ? - Page 2 770102 :squee2: et c'est quand même le plus souvent le cas.
 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1779
   Âge  :  42
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Fiancée roide


En tant que chroniqueuse, j'envoie ma chronique à l'auteur avant publication, pour info. S'il y a qqch que j'aurais mal compris etc, il peut m'éclairer à ce moment.

Les fautes d'orthographe, je les lui transmets en MP, cela ne figure pas dans ma critique publique.

Il ne m'est jamais arrivé d'avoir une contestation jusqu'ici, mais j'imagine que si c'était le cas, et que si c'était "constructif", je mettrai la réaction de l'auteur, comme un droit de réponse.

Quant à la confusion entre les valeurs du personnage et celles de l'auteur, je ne relèverai même pas. Le chroniqueur en question fait la même erreur que mes mômes devant la TV: Oh cet acteur est méchant !
- non, c'est un acteur, il joue un rôle.
Comme un narrateur... comme un personnage principale.

D'ailleurs si tout le monde fait ça, je finirais bientôt en prison: j'écris un roman sur un serial killer qui ne tue que des enfants...
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
David Raymond
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  149
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  16/10/2017
    
                         
David Raymond  /  Barge de Radetzky


Toujours écouter les critiques et ne jamais y répondre.
Il faut garder une distance, et ce même si la critique en question parait injustifiée.
Après cela dépend des humeurs de chacun, j'imagine.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1963
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Ne jamais y répondre, oui, c'est un conseil avisé.
Toujours les écouter, non.
 
Parisad
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  50
   Âge  :  44
   Localisation  :  france
   Date d'inscription  :  26/06/2018
    
                         
Parisad  /  Clochard céleste


En principe non, je ne réponds jamais aux chroniques, ni de la presse papier, ni en ligne: il m'est arrivé de poster un message de remerciement à une blogueuse qui avait fait la chronique de mon dernier ouvrage, pour la remercier, et c'est tout. Je crois qu'il est impératif pour un auteur de garder une distance (et il ne faut pas oublier que la conduite d'un auteur engage aussi la réputation de sa maison d'édition), ce qui ne signifie pas qu'il faut ignorer les critiques bien argumentées, au contraire.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1963
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


"La conduite d'un auteur engage aussi la réputation de sa maison d'édition." Qu'est-ce qu'on a pu me la sortir l'an dernier, cette phrase !
Pourtant, avant l'an dernier, je n'avais jamais répondu autrement que par un remerciement aux chroniques, bien qu'ayant été éditée par plusieurs ME.
Alors qu'est-ce qui a changé ? Que ça faisait déjà des mois que je teasais et assurais la promo comme si j'avais été auto-éditée, m'investissant à fond, comme je ne l'avais fait pour aucun autre de mes livres, et que ça partait dans ma direction en même temps que dans celle de la ME. Au final, ça m'aura appris à m'auto-éditer, même si "au village, sans prétention, j'ai mauvaise réputation..."
Mais ça n'a pas à partir dans deux directions. Si la ME fait son job, elle assure la promotion, prévoit les dédicaces et l'auteur suit. L'auteur ne répond pas aux chroniques parce qu'il sait qu'il fait partie d'un cadre, qu'une relation professionnelle a été établie. Pour mes albums jeunesse, je n'ai jamais répondu à une seule chronique, bonne ou mauvaise, parce que ça se jouait entre la ME et les blogs partenaires que je ne connaissais pas, et ce n'était pas mon job.
 
Tiphs
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  317
   Âge  :  32
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Terre. Brûlée. Au vent.
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
Tiphs  /  Tapage au bout de la nuit


C'est marrant, j'ai vu passer un tweet d'une bookstagrameuse, il y a quelques jours, disant qu'elle osait de moins en moins chroniquer les romans, car même quand son avis est un peu mitigé, les auteurs (voire une partie de leur communauté) lui tombent systématiquement dessus.

Le fait est qu'un roman publié n'appartient plus vraiment à son auteur. Chaque lecteur se l'approprie, s'en fait sa perception, en tire ses ressentis. C'est parfois radicalement à l'opposé de ce qu'on a cherché à faire, mais on ne peut rien y faire, et en discuter avec eux n'y changera rien.

Personnellement, je me suis fixée comme ligne de conduite pour ma publication à venir de ne jamais répondre directement sur un article de chronique, même pour dire merci. Des posts généraux pour remercier tous les gens qui prennent le temps de donner leur avis, des partages de quelques chroniques qui m'auront touchée, oui, mais pas plus. Jamais. Autant pour ma tranquillité que pour celle du chroniqueur, ainsi que par responsabilité pour l'image de la ME (ou celle de l'auteur, dans le cas des indés).


http://www.tiphs-art.com/
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1963
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Je n'ai pas de communauté, mais on voit de plus en plus de chroniqueurs se moquer ouvertement ou pas de tel ou tel auteur sur les réseaux sociaux, notamment FB. J'ai encore vu ça hier, et même ceux qui n'ont pas lu le roman du type (un sous Musso, apparemment) y vont de leur petite remarque.

Alors ça ne change pas de ce qu'on pourrait entendre dans un café PMU.

Le souci, c'est que c'est sur Facebook, et lisible de tous.

Et si j'entendais une conversation où on se fiche d'un auteur, est-ce que j'interviendrais ? scratch Si c'est de mon bouquin dont il est question, sans doute, ou d'un bouquin que j'ai beaucoup aimé. Sinon, j'écouterais sans intervenir. Mais bon.



 
Lenfant
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1057
   Âge  :  33
   Localisation  :  J'ai tout rangé l'appartement
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
Lenfant  /  Effleure du mal


MaddyForeigner a écrit:
Le souci, c'est que c'est sur Facebook, et lisible de tous.

Comme ça, peut-être que ça développe l'esprit critique des gens. A force de lire tout et n'importe quoi...
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1963
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Je ne sais pas.

Est-ce qu'on peut écrire et se passer des réseaux sociaux ?

J'ai lu récemment que les chroniques ne sont pas des critiques littéraires, qu'un chroniqueur écrit seulement pourquoi il a aimé ou pas aimé, et pourquoi.

Mais ça me semble très flou. Si l'auteur est décédé ou étranger, il n'ira pas lire la chronique. S'il est édité par une grande ME, vu le nombre de chroniques, il ne va pas y répondre. Mais dans le cas d'un auteur auto-édité ou édité par une petite ME, c'est finalement la seule promo de l'auteur.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1963
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Je viens de lire :
Citation :
C'est impressionnant de voir des critiques de ce style. Le fait que ce roman soit ennuyeux est totalement subjectif et si c'est pour écrire ce genre de propos autant ne rien dire et surtout mettre le livre de coté. Quel intérêt de lire un livre ennuyeux ?
et
Citation :
Un conseil, cantonnez-vous aux livres d'horreur, ils devraient vous apporter satisfaction. Facile de casser de l'auteur quand on est pas capable d'écrire un livre ou de faire un commentaire sans faute.
et
Citation :
Vous n'avez pas aimé, c'est votre droit. Mais dans quel but écrire un tel commentaire. Si vous cherchez de la réalité ne lisez pas de Fantaisy/Fantastique. De plus ce commentaire est inapproprié avec des spoilers qui sont éparpillés n'importe comment.
On ne peut pas plaire à tout le monde et j'en suis tout à fait consciente. Je ne vous souhaite pas d'avoir à subir ce genre de critique absurde. En plus vous avez raison, vous me faites rire avec toutes vos âneries. Enfin rien de constructif, ce commentaire est invraisemblable et sans imagination, c'est tout et n'importe quoi 😂

Ce sont les réponses d'un auteur aux commentaires négatifs reçus sur Amazon. Chaque lecteur en a pris pour son grade.
Quand je lis ça Shocked , je suis sonnée, parce que j'ai la réputation de ne pas supporter les critiques négatives ou mitigées, mais que je ne me serais jamais permis de répondre de cette façon, sauf qu'en l'occurrence, l'auteur a tout un groupe et que ça passe.
Donc si vous avec beaucoup de contacts, un bon réseau, ne vous gênez pas pour répondre aux critiques.
Si vous êtes seul, ou sincère, pas habitué à monter votre réseau, laissez tomber.
Ceci dit, même si j'avais tout un réseau sur lequel m'appuyer, je ne me permettrais pas d'insulter mes lecteurs de cette façon.
 

 Répondre aux critiques ou non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-