PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 Et il neigeait sur le Japon (ed. de la Rémanence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1825
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Un de mes éditeurs m'avait aussi envoyé un mail pour me demander si J'avais où était le stock et s'il était chez moi. C'est mon livre qui est toujours édité mais pas réimprimé.
Un bon éditeur sert à quelque chose. Il trouve des salons, se déplace plusieurs fois par mois pour vendre les livres et rémunère ses auteurs, ou alors il paie un distributeur/diffuseur. J'ai (eu) trois bons éditeurs, et une collaboration avec Bayard Presse qui s'est très bien passée. Certains éditeurs n'ont pas de distributeur/diffuseur mais font un salon par semaine, s'investissent énormément et sont très sérieux.
Mais il y a aussi les éditeurs à compte d'éditeur qui n'ont pas d'argent, impriment et attendent que les auteurs se bougent comme s'ils étaient auto-édités sauf que l'argent leur revient. Pour l'instant, l'Oie plate, les CR2L et la SGDL ne distinguent pas bien ces éditeurs à compte d'éditeur des autres. Or pour les auteurs, la différence est importante. C'est une forme d'auto-édition collective, éditant les livres des autres comme un auteur auto-édité édite les siens.

En ligne
 
monilet
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1588
   Âge  :  71
   Localisation  :  Essonne -France, chtimmi d'origine et coeur
   Pensée du jour  :   monilet= auteur Claude Colson
   Date d'inscription  :  29/06/2011
    
                         
monilet  /  Roland curieux


Pour moi, la Rem a fait un excellent travail éditorial en amont de la sortie. Après...
https://claudecolson.wordpress.com/
 
Dr Ray
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  371
   Âge  :  52
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Tapage au bout de la nuit


Le travail d'un éditeur peut parfois être limité, comme je le pesais, à la fabrication de l'objet...
Il est vrai que certains éditeurs sont davantage à la recherche d'une légitimité, du'r reconnaissance, d'un certain prestige plutôt que de s'atteler à populariser l'auteur en vendant ses livres.

Même chez les éditeurs à compte d'éditeur, il y a un monde entre les différentes maisons. Il me semble que la plupart des petites maisons n'apportent pas une plus value suffisante à l'auteur en regard de ce qu'elles lui demandent (90 à 95 % du prix de vente !). Nous verrons bien, mais pour mon prochain roman, c'est tout vu !
http://www.exobiologie.info
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1825
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Pour certains, je ne sais même pas ce qu'ils recherchent.
"Ah ! Et si je fondais ma maison d'édition ?" et puis deux ou trois ans plus tard "Bon, ben je ferme ma maison d'édition."

Mais je sais que je suis injuste en écrivant ça. J'ai participé à la campagne Ulule de Voy'el, parce que comme les éditions du Riez, ce sont des ME qui ont fait l'effort de prendre un distributeur/diffuseur, de vraiment vouloir se lancer. Seulement, j'ai tout vécu en live avec l'éditrice des éditions Joseph Salomon (qui n'ont jamais existé) : se lancer en faisant appel à un diffuseur demande des fonds, et les seuls diffuseurs qui acceptent de travailler avec des ME débutantes ne sont pas forcément fiables. Alors beaucoup d'éditeurs se lancent sans distributeur/diffuseur, mais vu le risque financier, et le fait que ça ne soit pas forcément rentabilisé (payer un diffuseur, avoir son livre 15 jours dans telle ou telle FNAC, pas en tête de gondole, payer le diffuseur, le libraire, les retours... Il y a de quoi déposer le bilan rapidement). Puis il faut distinguer : un éditeur comme Grrr... Art n'est pas diffusé, mais l'éditeur (et il n'est pas le seul) fait un salon par semaine, fait le tour de la France, et vend ses livres parce qu'il a la fibre du commerce, et les auteurs qui ont signé dans sa ME sont représentés, l'éditeur s'implique énormément pour les vendre.
Et puis après, il y a les éditeurs qui font signer des contrats, mettent les livres sur Amazon et dans leur boutique en ligne, font finalement la même chose qu'un auteur qui s'auto-édite.
Mais le gros souci, c'est qu'il me semble compliqué pour une ME de se lancer avec une distribution/diffusion satisfaisantes.


Dernière édition par MaddyForeigner le Mer 1 Aoû 2018 - 16:19, édité 1 fois
En ligne
 
Dr Ray
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  371
   Âge  :  52
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Tapage au bout de la nuit


Et en fermant, on n'oublie pas d'emporter les droits des auteurs de la maison, dont on sait qu'ils ne les réclameront pas légalement vu leur montant... Twisted Evil
http://www.exobiologie.info
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1825
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Je suis un cas particulier à ce niveau.
Mais même dans mes ME qui n'ont pas fermé, j'en compte au moins deux qui ne m'ont jamais payé, et une qui se plaint de ce que mon livre lui a coûté. Ben... Je suis très mauvais VRP. Pendant mon congé maternité, j'ai perdu un contrat pour un de mes livres qui ne se vendaient pas. Mais toutes les ventes avaient été effectuées par... moi. Du coup, comme je ne faisais plus rien, il ne se vendait plus du tout.
Mais ça n'est pas le cas de toutes les ME, heureusement. Mais pour s'y repérer, ben...
En ligne
 
monilet
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1588
   Âge  :  71
   Localisation  :  Essonne -France, chtimmi d'origine et coeur
   Pensée du jour  :   monilet= auteur Claude Colson
   Date d'inscription  :  29/06/2011
    
                         
monilet  /  Roland curieux


MaddyForeigner a écrit:
Puis il faut distinguer : un éditeur comme Grrr... Art n'est pas diffusé, mais l'éditeur (et il n'est pas le seul) fait un salon par semaine, fait le tour de la France, et vend ses livres parce qu'il a la fibre du commerce, et les auteurs qui ont signé dans sa ME sont représentés, l'éditeur s'implique énormément pour les vendre.
J'ai côtoyé maintes fois le gars de Grrr...Art sur des salons ; c'est vrai qu'il vend beaucoup et se défonce.

Je lis sur le net : grrrart-editions.fr
GRRR…ART EDITIONS sont aujourd’hui diffusées par Centre France Diffusion, anciennement De Borée qui nous a laissé une ardoise salée, ...
https://claudecolson.wordpress.com/
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1825
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Oui, on le croise sur les salons. J'ignorais qu'il travaille maintenant avec un diffuseur, mais c'est le contre-exemple du petit éditeur qui imprime des livres et se tourne les pouces.
Il y a de tout parmi les éditeurs.
En ligne
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tu es tombé sur un éditeur qui a l'air franchement pas top.

Cela dit, même avec un peu de presse, c'est pas gagné non plus.

Au moins tu peux avoir accès aux bourses et résidences avec une publication comme celle-là.
 
Dr Ray
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  371
   Âge  :  52
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Tapage au bout de la nuit


Oui, il y a de tout parmi les éditeurs. On devrait faire un label, tiens ... :mrgreen:
http://www.exobiologie.info
 
Dr Ray
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  371
   Âge  :  52
   Date d'inscription  :  19/12/2016
    
                         
Dr Ray  /  Tapage au bout de la nuit


Je viens de charger un extrait de la version numérique sur mon kindle, pour voir.
Et là...
Des titres non centrés, les "sous titres" en japonais ont disparu, et, surtout, une belle faute de frappe (?) dans le nom d'une de mes inspiratrices, à qui j'ai dédicacé le roman... Je suis en voie de Hollandification* :mrgreen:

* Se dit d'une personne se promenant avec un petit nuage noir d'ou tombe beaucoup de pluie, uniquement lorsqu'il n'a pas de parapluie, et en public - se dit aussi d'un auteur condamné à errer éternellement sur l'océan amazonien avec ses écrits fantômes pour avoir manqué de respect à la romance. dictionnaire des mille et un mots à ignorer d'urgence, ed. asinus asinum fricat.
http://www.exobiologie.info
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1825
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Bienvenue sur la voie de Hollandification ! Very Happy Laughing
En ligne
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12985
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Bonjour Smile
Et il neigeait sur le Japon (ed. de la Rémanence) - Page 2 Formul10
et puisque tu est en voyage (à en juger par ta page FB) : bonne fin de vacances !
http://scriptorium2.canalblog.com
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1825
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Je suis en train de le lire. J'en parle sur Twitter, FB et Instagram.
En ligne
 
Manfred
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6878
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  "Écrire, c'est si souvent se souvenir de ce qui n'a jamais existé... Je ne suis jamais née, je n'ai jamais vécu : mais je me souviens et le souvenir est chair à vif."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Manfred  /  Pouyoute (© Birdy)


Dr Ray a écrit:
Je viens de charger un extrait de la version numérique sur mon kindle, pour voir.
Et là...
Des titres non centrés, les "sous titres" en japonais ont disparu, et, surtout, une belle faute de frappe (?) dans le nom d'une de mes inspiratrices, à qui j'ai dédicacé le roman... Je suis en voie de Hollandification* :mrgreen:

* Se dit d'une personne se promenant avec un petit nuage noir d'ou tombe beaucoup de pluie, uniquement lorsqu'il n'a pas de parapluie, et en public - se dit aussi d'un auteur condamné à errer éternellement sur l'océan amazonien avec ses écrits fantômes pour avoir manqué de respect à la romance. dictionnaire des mille et un mots à ignorer d'urgence, ed. asinus asinum fricat.
Ah mais voilà ! J'ai beau dire que des fautes se glissent dans le passage au numérique, même quand le fichier d'origine est nickel, on me rétorque que ce n'est pas possible.

Enfin bon, bonne chance à toi, Dr Ray. J'aime beaucoup la couverture de ton roman, elle est très colorée tout en restant sobre. Smile
 

 Et il neigeait sur le Japon (ed. de la Rémanence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Après publication-