PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Correction...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Dadouw
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1317
   Âge  :  28
   Localisation  :  Shamanie
   Date d'inscription  :  11/03/2012
    
                         
Dadouw  /  Adorable martyr de la paix sur le forum (et un peu dans le monde)


Est-ce que les éditeurs referment vraiment un manuscrit à la première faute d'orthographe ? Quand on doit en rejeter plus de 99% c'est normal de choisir des critères drastiques mais quand même, l'orthographe ?
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13267
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Non, bien sûr, mais c'est quand même mieux de corriger le mieux possible.
Ceci étant, oui, on peut se donner moins de mal pour un manuscrit que pour un livre auto-édité. Le texte primera sur les fautes...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Grégoyre
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  29
   Âge  :  36
   Localisation  :  Grenoble
   Date d'inscription  :  18/02/2018
    
                         
Grégoyre  /  Petit chose


A vrai dire il y a même des fautes dans certains livres publiés, malgré le passage chez un éditeur. Du coup pas de quoi se stresser.^^
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2641
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Je déplace ce topic dans la section Edition et Autopublication !
En ligne
 
Maanilee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  160
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  28/03/2018
    
                         
Maanilee  /  Tycho l'homoncule


Non, on ne referme pas à la première faute d'orthographe, par contre la quantité de travail correctif à prévoir rentre en ligne de compte pour le choix. Un texte demandant vraiment trop de travail aura peu de chances de passer, à moins d'un énorme coup de cœur pour le thème. Donc, ne pas stresser pour des coquilles restantes ou autre, mais faire attention à rendre un manuscrit globalement propre et lisible.
http://www.marine-gautier.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Pourquoi pas un échange de corrections? A corrige le texte de B, B celui de A. Certes, la solution est imparfaite...
 
Grégoyre
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  29
   Âge  :  36
   Localisation  :  Grenoble
   Date d'inscription  :  18/02/2018
    
                         
Grégoyre  /  Petit chose


Ce serait bien si ça pouvait marcher comme ça. Mais en général, entre A et B il y a une différence de niveau qui limite l'intérêt de ce genre de réciprocité. :/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Sauf à se connaître, et encore. Mais n'y-a-t-il pas une piste à creuser?
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  279
   Âge  :  41
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Autostoppeur galactique


Je crois que la correction de coquilles (à ne pas confondre à une relecture plus en surface, qui essaie d'analyser les défauts du textes, les intrigues bancales et autres personnages pas assez attachants) ne coûte pas trop cher (relativement). Ça peut valoir le coup de passer par un prestataire de ce genre quand on sait qu'on a des soucis avec l'orthographe et la grammaire.
http://fabiendelorme.fr
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  796
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Le principe est à creuser, mais laisse sceptique: soit on part sur une asymétrie et l'un aura énormément de boulot pour ne pas recevoir grand-chose (j'ai fait pas mal de correction bénévole et ça peut vraiment prendre un temps de dingue), soit on part sur un niveau équivalent et, à moins que les deux auteurs aient un très bon niveau, il restera des fautes. La correction demande tout de même une certaine expertise, c'est pour ça qu'elle est rarement bénévole.
Je pars du principe que la responsabilité de l'auteur est déjà de chercher toutes les fautes possibles par lui-même. Cela demande de nombreux passages sur le texte, souvent des lectures sur ordi et sur papier, sans doute un logiciel de traitement de texte comme Antidote... Après, soit le niveau reste faible et alors il vaut mieux passer par une correction pro, soit le niveau est suffisant pour une correction peer-to-peer qui n'exigera pas des dizaines d'heures de boulot Smile

Au-delà de ça, on a souvent tendance à pointer l'orthographe, mais je le répète souvent, le plus problématique à mon sens est la formulation elle-même. Les problèmes de grammaire, les syntaxes maladroites, les anacoluthes, répétitions de mots et de structures, problèmes d'anaphores, le manque de précision du vocabulaire... Tout ça demande vraiment un boulot de dingue et sera plus rédhibitoire pour envisager une édition qu'un participe mal accordé. Pour arriver à bout de tout ça, je crois que le mieux est de commenter le plus souvent possible les textes des autres et demander un retour sur un extrait: les problèmes de formulation se retrouvent souvent d'un bout à l'autre du livre. Après, j'ai suivi un parcours littéraire et j'avoue avoir de la chance à ce niveau-là. Je peux comprendre que ça puisse représenter un obstacle pour certains, mais ça reste aussi un temps de fou d'aider les auteurs quand ce n'est pas acquis. Donc voilà, le peer-to-peer, c'est peut-être bien mais pas parfait


Dernière édition par fleur-de-lyss le Mar 27 Nov 2018 - 17:30, édité 1 fois
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Pierre Bertrand a écrit:
Pourquoi pas un échange de corrections? A corrige le texte de B, B celui de A. Certes, la solution est imparfaite...

Imparfaite car A comme B nécessitant une aide orthographique, cela signifie qu'aucun des deux n'est une flèche en ortho, donc A et B pourraient même se retrouver avec plus de fautes dans le texte corrigé qu'à l'origine Laughing

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Pas d'accord, Juliette. Parce que tout texte a besoin d'une correction, même s'il était parfait (ce que la correction affirmerait). Quand à rajouter des fautes, il est évident que le correcteur ne fait que proposer, et quand même on peut espérer qu'il sait écrire.
Et bien sûr, comme le dit Fleur, la correction dépasse très largement la simple orthographe. J'ajoute d'ailleurs à sa liste la concordance des temps.
Pour te contredire un peu, Fleur, si un échange de corrections à même niveau laissera des fautes, sa réduction sera quand même un point très positif, surtout dans le cadre d'une auto-édition.
 

 Correction...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-