PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 alterner les chapitres présents/passés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1831
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Journal du posteur


Dans mon prochain manuscrit, un chapitre sur deux se passera dans le présent et l'autre se passe dans le passé.
Je cherche un moyen d'expliquer au lecteur cette construction alternée. Ne souhaitant pas mettre une date à chaque début de chapitre, je pensais mettre un petit paragraphe en avant-propos avec l'explication. Mais cette solution ne me convient pas pleinement.

Auriez-vous des idées ?
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2340
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


J'ai lu un livre où selon les époques, les chapitres n'avaient pas le même style littéraire.
De toutes façons, tu ne vas pas avoir les mêmes personnages dans les deux époques, donc juste cela, suffira à faire comprendre au lecteur où tu te situes. Par contre au début du chapitre 1 et du chapitre 2, tu devras préciser à quelle époque tu te situes.

Surtout NE JAMAIS faire un paragraphe d'explication. Si quelqu'un a besoin d'un mode d'emploi pour lire ton livre, c'est que ton livre est mal écrit.
 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1831
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Journal du posteur


Le souci c'est que dans le passé, je raconte la rencontre et le début de l'amitié entre les deux personnages. Et dans le présent... ce sont les mêmes personnages mais 10 ans plus tard...
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2340
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Il faut que tu te trouves un marqueur pour chaque époque : par exemple dans le passé, tes personnages sont à la fac de Saint-Baptiste-sur-Vernouillet et dans le futur l'une est banquière à La Défense et l'autre vendeur de kebab à Vélizy. Du coup, quand tu parles de la fac ou de Saint-Baptiste-sur-Vernouillet on comprend à quelle époque on se place.
Par contre, si ça se passe dans les mêmes lieux avec les mêmes actions, ça va devenir plus coton.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Dans mon manuscrit actuel, le narrateur est le personnage principal, les chapitres de son présent (celui ou il raconte son histoire) sont au présent et son récit au passé ...

C'était assez coton à corrigé mais le rendu est pas mal, de plus, dès les premières ligne le lecteur trouves ses marques...

Mais je pense que chacun à ses aises et ses habitudes.

Franck
 
Raven
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2296
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Homo Homini Caleportus.
   Date d'inscription  :  28/06/2010
    
                         
Raven  /  ☠ Corps ☠ Beau ☠ Blond ☠


Tu pourrais numéroter différemment les chapitres, genre, I 1 II 2 III 3 ou 1 A 2 B 3 C. Ou alors tu numérotes les chapitres dans l'ordre chronologique et ça donne un truc du genre : 9, 1, 10, 2, 11, 3, 12, 4…
 
Inigo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1290
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  05/12/2013
    
                         
Inigo  /  La fantasy, c'est pas de la littérature


L'idée de la numérotation suggérée par Raven fonctionne très bien, sinon il faut effectivement que tu arrives à faire passer le principe dans ta narration. Je rejoins Tengaar : pas de paragraphe d'explication, ça ferait vraiment bizarre.

S'il y a 10 ans d'écart, tu peux peut être intégré des références à des événements historiques ou des technologies passées ou présentes ? (ça dépend de l'époque mais si tu dis quelqu'un paie en francs dans un chapitre puis en euros dans le second, on comprendra bien la différence d'époque (enfin si ça tombe juste par rapport à ton histoire bien sûr)).
 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1831
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Journal du posteur


Merciii
La numerotation me parle bien
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Coucou!

Tu peux aussi envisager de jouer sur les personnes (je ne sais pas si ça si prête ) .
Dans mon roman, j'alterne des chapitres au présent, en "je", au féminin qui sont assez digressifs, et des chapitres au passé, en "il", au masculin qui se concentrent sur le récit.
J'utilise en plus de ça une structure différente: les chapitres en "je" ont un intitulé, ceux en "il" ont un chiffre.
Je suis allergique à tout ce qui est trop explicatif, je n'aime pas prendre le lecteur par la main. Une de mes lectrices m'a suggéré d'ajouter le nom des personnages en tête de chapitres, je trouve que ce serait prendre le lecteur pour un idiot et en tant que lectrice, je déteste ça :p Mais ça demande effectivement un gros effort sur le texte pour le désambiguiser Smile
 
la petite chose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1831
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  "C'est cela la littérature : rendre à l'existence sa magie que la vie quotidienne semble vouloir lui refuser." R. de Muralt
   Date d'inscription  :  04/01/2018
    
                         
la petite chose  /  Journal du posteur


Je trouve que c'est une bonne idée aussi (même si cela ne se prête pas pour moi), mais l'idée du changement de point de vue est très bien, je trouve.

Merci à tous
https://myriamsupplicy.blogspot.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


De mon côté je dirais que quitte à devoir troubler le lecteur sur deux ou trois chapitres, j'écrirai sans explication ni numérotation spéciale.

Après, tout dépendra du genre de ton texte, de son univers, mais si tu es maligne tu trouveras sans aucun doute une manière de faire sentir cette distinction avec des éléments littéraires : personnage vu jeune puis vieux, bâtiment successivement non construit puis construit, relations entre individus différentes (mariage, enfant, amis, ennemis), événements politiques, etc. Même avec une saut temporel plus faible je pense que ça peut être fait !

Tengaar a écrit:
Surtout NE JAMAIS faire un paragraphe d'explication. Si quelqu'un a besoin d'un mode d'emploi pour lire ton livre, c'est que ton livre est mal écrit.
Ça dépend ! Georges R. R. Martin avait écrit un paragraphe explicatif en préambule de je ne sais plus quel tome de sa saga (livre 4 ?), mais c'était aussi pour ouvrir les yeux des lecteurs. Il y expliquait que forcément, en raison de la multiplication des intrigues, de leur durée et des distances entre personnages, l'ordre des chapitres ne respectait pas spécialement la chronologie réelle, et qu'il se pouvait que certains événements du chapitre 3 se passent après ceux du chapitre 4. J'avais trouvé ça bien fait ! (et pour avoir écrit quelque chose du genre après, j'ai constaté qu'effectivement des personnages qui voyagent et se séparent ça pose PLEIIIIIN de soucis de ce type Very Happy)
 
Aventador
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6765
   Âge  :  49
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  "J'ai pris l'habitude de ne jamais être satisfait ; c'est une position confortable qui me permet de ne pas en changer." J.P.Melville
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Iphigénie in a bottle


Perso, quand je fais un flashback (et j'en écris beaucoup), j'ai recours à deux "techniques" : le marquage temporel (Paris, le 14 août 1997 par exemple) et/ou la police italique pour l'époque "passée" (et ça fonctionne bien, même en plein milieu d'un chapitre "époque présente". La ME qui a accepté le manuscrit que j'ai co-écrit avec Lilyange a beaucoup aimé ce procédé "italique" qui rythme la narration sans avoir besoin de mode d'emploi pour comprendre le bouquin et l'intégration de flashbacks).
http://raphaelcoleman.canalblog.com/
 
Richard-James
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  207
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  09/08/2016
    
                         
Richard-James  /  Autostoppeur galactique


Le plus simple reste encore d'écrire les passages au présent au présent, et les passages au passé au passé. Après, je sais que beaucoup ne sont pas fan d'écrire au présent. Perso je préfère.
 
Aventador
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6765
   Âge  :  49
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  "J'ai pris l'habitude de ne jamais être satisfait ; c'est une position confortable qui me permet de ne pas en changer." J.P.Melville
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Iphigénie in a bottle


La "technique" que j'évoquais (police normale pour présent / italique pour passé) permet justement de s'affranchir des contraintes de temps narratif suivant l'époque racontée.
http://raphaelcoleman.canalblog.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Aventador, j'aime bien ta "technique", mais ayant utilisé de l'italique pour d'autres besoin dans mon texte, il a fallut trouver une autre solution:

J'ai mis le présent au présent, raconté à la 3 ème personne, et le passé au passé, narré par mon personnage à la première personne, ce qui me permet de ne raconter que la partie de l'histoire dont il a la connaissance, faisant naître toutes sortes questions pour le lecteur.

Selon nos besoins, il faut trouver les "outils" les plus adaptés Wink


 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 alterner les chapitres présents/passés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-