PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Lettre d'accompagnement #PourToiPublic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3368
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce





Soumettre son chef-d’œuvre inconnu à l’Éditeur


Lettre d'accompagnement #PourToiPublic Giphy



Ô toi jeune écrivain qui rôde et rêve en secret d’être publié chez saint GalliGraSeuil.
Tu as fini ton manuscrit. Tu l’as lu, relu, tu l’as fait bêta-lire (les vrais savent), et maintenant, le bébé est en route pour de nouvelles aventures. Mais pour cela, encore faut-il parer le bébé de sa plus belle armure.
Cette armure, c’est toi qui la confectionne, alors veille à pas trop déconner.

Parce que bon, tu peux pas juste balancer ton manuscrit en mode pépouze vazy démerde toi. Ça ne se fait pas.
Tu es quelqu’un de poli et de relativement civilisé, n’est-ce pas ? Tu rédiges une lettre d’accompagnement.



Lettre d'accompagnement #PourToiPublic Giphy


Sauf que rédiger une lettre d’accompagnement visant à présenter et à pitcher au mieux ton bijou littéraire n’est pas aussi simple que d’acheter un pot de Nutella au tarif normal (qui est de 2,69 €, j’ai vérifié).
Il y a des codes à respecter.
Étant donné que le monde de l’édition est un monde de tard-bâ, on est bien d’accord que ces codes sont implicites et qu’il appartient à chacun de galérer bien comme il faut avant de trouver par miracle (et à force de travail) la formule adaptée.
Oui, c’est à travers l’échec que l’on apprend. Cimer Samuel Beckett pour cette leçon de vie.

Comme je glande rôde assez souvent sur le forum, j’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de lire des posts anxieux concernant cette fameuse lettre d’accompagnement.


Petit florilège des réactions du jeune écrivain désemparé face au protocole éditorial :

« Han, mais je ne suis pas doué pour les résumés »
Well…get over it !
Un jour on va se retrouver avec l’excuse ; « non, mais suis pas doué pour écrire ». Ah.

« Mon manuscrit se suffit à lui-même. L’éditeur n’a qu’à le lire en entier, il comprendra ».
Oui.
Il a que ça à foutre en plus.

Et enfin, ma préférée : « C’est rabaissant. Vous croyez que Victor Hugo se prêtait à cet exercice ? Laissez-moi rire »


Spoiler:
 



#PourToiPublic



Lettre d'accompagnement #PourToiPublic Giphy



Je suis sympa t’as vu. Et puisque ma puissance est inégalée, que les éditeurs sont à mes pieds (LOL), je me suis dit que j’allais partager mon Savoir avec la communauté.
C’est pour moi, c’est cadeau.

D’abord, sache qu’il y a un principe fondamental auquel il va bien falloir t’élever, ce principe est simple, il est évident, il est crucial, il est la clef de ton succès :



Sois sexy




Lettre d'accompagnement #PourToiPublic Giphy


Spoiler:
 


Cette lettre, c’est ta carte d’identité, ton CV. Parce que finalement, soumettre un manuscrit, ce n’est pas si différent que de passer un entretien d’embauche.

Ainsi, cette lettre comprend un synopsis, un mini-argumentaire de deux ou trois phrases, une note biographique et si expressément demandé par l’éditeur un résumé complet.

Si tu envoies par mail, il suffit de préciser dans le corps du mail que tu souhaites proposer un manuscrit intitulé Les délices interdits de mon fromager, d’une longueur de 100 678 mots, s’adressant à un public adulte. Et tu fignoles avec les formules d’usage.
Puis tu envoies en fichier joint un document Word regroupant les informations essentielles de ton roman sans oublier de spécifier ton mail, ton nom complet et ton numéro de téléphone. Ça aide si l’éditeur veut te contacter.

Évidemment, n’oublie pas d’envoyer ton roman avec, hein. L’écrivain stressé qui balance un mail en omettant d’insérer le plus fondamental, que dis-je, la pièce maîtresse de tout ce casse-tête, ça s’est déjà-vu et ça se verra encore.

Si tu envoies par courrier papier, en mode old school, je serais d’avis d’insérer deux pages distinctes. L’une avec la lettre toute simple, bonjour, voici mon chef-d’œuvre, mes salutations distinguées, et j’en passe. La seconde, avec les informations essentielles incluant, comme nous l’avons déjà mentionné, ton adresse perso, le synopsis, blablabla.



I- Le synopsis



Il est court, il tape là où ça fait mal, il expose les enjeux de la manière la plus littérale et la plus putassière qui soit.

Exemple:
Lorsque Gertrude Encorepucelle rencontre René Grosqueutard, elle ne s’attendait pas à tomber éperdument amoureuse. Se remettant à peine d’une dépression nerveuse, elle trouvera en la compagnie de ce milliardaire ronchon un soutien financier inestimable. Du Saint-Germain-des-Prés à Pigalle, du Trocadéro en passant par Barbès, Gertrude et René apprendront à se connaître, à s’apprécier, à s’aimer, mais c’est sans compter les déboires de Michel, le meilleur ami dépressif de Gertrude, la diabolique Brenda, prête à tout pour saboter cet amour naissant, et le secret inavouable de René qui le hante encore et risque de mettre à mal leur relation.


Optionnel :
Tu racontes comment tu comptes résoudre l’histoire.
René révèle à Gertrude qu’il doit sa fortune à une tome de reblochon capable de produire de l’or sur demande. Choquée, Gertrude met fin à leur relation, mais après avoir été kidnappée et détenue captive par des fervents défenseurs du Port Salut, elle réalise qu’elle ne peut point vivre sans René. Tous les deux se reconvertissent fromagers dans un monastère du Périgord.





II- L’argumentaire




En deux phrases, ça doit être plié. Montre que tu sais de quoi tu parles, dans quel genre tu t’inscris et explique en quoi ta contribution se démarque de ce qui se publie déjà. Ya forcément un truc d’un poil original dans ton roman, fais pas ta sucrée.

Exemple : Ce roman s’inscrit dans le genre new-adult et vise à explorer les thèmes universels tels que l’amour, la jalousie, et l’obsession pour le lait pasteurisé dans le décor rétro chic de la Gare du Nord. Si les héros répondent aux archétypes du genre, ils ont aussi la particularité d’être mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière. Finalement, Dans une optique toute Schopenhauerienne, la question que pose ce roman pourrait être formulée ainsi : le fromage peut-il se substituer à l’amour ?





III- Note biographique





À éviter :

"Je m’appelle Jean-Charles, j’ai vingt-trois ans et je vis à Nice. Ceci est mon premier roman, hommage à mon hamster décédé l’année dernière. J’ai eu une vie compliquée, je sors tout juste d’une dépression. Siouplé, publiez-moi, je le mérite. D’ailleurs, j’ai gagné le prix de la meilleure dissertation quand j’étais en sixième et ma famille pense que mon roman a l’allure d’un best-seller."

On s’en carre de ta vie, on veut juste savoir ce que tu vaux en tant qu’auteur (ou potentiel auteur).

"Véritable amoureux des livres depuis mon plus jeune âge, j’ai récemment entrepris d’écrire un roman dans un genre littéraire que j’affectionne. Inspiré par des auteurs de renom et au talent indéniable tels que Miss Kitty X et sa saga « Je suis ta soumise » ou encore celui que l’on nomme le maitre de l’horreur Stephen Lovecraft et son recueil « Les contes sombres et mystérieux de la crypte de la peur », je tiens un blog et chronique régulièrement des romans en partenariat avec les éditions OnVientDarriverSurLeMarchéEtOnAPasDeDiffuseur qui ont déjà récolté quatre likes sur Facebook et deux followers sur twitter. "




Le but de ce topic





Ceci n’est pas un atelier au sens pur et dur, même si on pourrait —au besoin — créer un topic dédié à la rédaction de cette fameuse lettre d’accompagnement.
Pour tout dire, j’ai bien conscience que mes babillages au goût de Reblochon rassis ne vont sont d’une utilité que très relative. Ainsi, ce qui serait chouette (*Award du mot le plus populaire sur le forum) serait de partager nos lettres d’accompagnement pour nos projets qui ont été successful. Les auteurs publiés ou en passe d’être publiés pourraient poster ici leur synopsis/argumentaire qui servirait d’exemple à des JE moins expérimentés.
Pour ma part, je me propose de mettre à jour régulièrement ce premier post en effectuant un chapitrage afin que le fil soit plus ergonomique (si toutefois ce fil venait à être nourri, sinon…).
Pour ce qui est du résumé (pas du synopsis), je suggère aux JE qui seraient réticents à spoiler la fin de leur best-seller de poster celui d’un projet précédent. Ou même un fake, si vraiment vous êtes parano. Et puis au pire, on peut toujours insérer des spoilers headlines.
Bien sûr, il serait dommage de voir ce fil tomber dans l’écueil de la compilation d’exemples. Au-delà de son envie de proposer un échantillonnage utile pour les écrivains en herbe, on pourrait aussi partager nos avis, nos expériences sur les erreurs à éviter, tout ça, tout ça.
Bref, ceci n’est pas un atelier, mais le dialogue est fortement encouragé.

 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2060
   Âge  :  37
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


J'adore tes topics. Je suis sûre qu'on pourrait en faire un livre.
Oh grande déesse merci de tes conseils toujours si avisés et spiritueux.
spoiler 1:
 
spoiler 2:
 
 
Cyan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  262
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  22/04/2014
    
                         
Cyan  /  Autostoppeur galactique


C'est clair que tes topics sont de petits bijoux. Tu m'a bien fait rigoler !

Citation :

Optionnel :
Tu racontes comment tu comptes résoudre l’histoire.
René révèle à Gertrude qu’il doit sa fortune à une tome de reblochon capable de produire de l’or sur demande. Choquée, Gertrude met fin à leur relation, mais après avoir été kidnappée et détenue captive par des fervents défenseurs du Port Salut, elle réalise qu’elle ne peut point vivre sans René. Tous les deux se reconvertissent fromagers dans un monastère du Périgord.
Razz Razz Razz
J'adore ! Ben je me dis qu'il faut pas zapper les options, ça permet clairement de gagner des points !

Et je serais vraiment curieux de savoir ce que Schopenhauer aurait à dire sur l'amour du Reblochon (ou l'inverse) ! :mrgreen:
http://jhen-elden.over-blog.com/
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13638
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Neutral c'est marrant comme cette façon marrante de raconter, me donne des frissons dans le dos... pale


http://scriptorium2.canalblog.com
 
Hooah
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  188
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  26/01/2018
    
                         
Hooah  /  Tycho l'homoncule


Pour avoir lu d'innombrables messages et sujets sur cette question, et sans vouloir ramener ma science, je trouve qu'on a trop tendance à surréfléchir cette histoire de lettre.

Moi j'avais fait simple:
Je vous envoie ce manuscrit qui raconte ceci.
Je sais qu'il y en a déjà plein sur ce sujet, mais voilà ce que j'ai cherché à raconter et comment je l'ai raconté. Quatre phrases, sans en faire des caisses. Le projet général du livre - pour un roman, le pitch.
Je me permets de vous l'adresser parce que je kiffe votre travail. Trop de titres pour tous les citer, mais j'ai gardé une tendresse particulière pour celui-ci qui a bercé mes lectures adolescentes.
J'espère que ça vous plaira. Je vous kiffe,
Signature

Et puis les infos de contacts - mail, téléphone, adresse.

Plus d'une page recto: c'est trop long. Le temps que le stagiaire, puis le secrétaire littéraire - si vous passez le premier tri - consacre à la lecture de la lettre est autant de temps qu'il ne passera pas sur le texte, qui - et je sais que ça a été dit un nombre infini de fois - doit se défendre tout seul.

Après, c'est juste un avis personnel. Je crois pas que la lettre soit déterminante (ou plus précisément, je crois qu'elle peut faire perdre des points de sympathie). Pour un roman, perso, en me mettant à la place d'un lecteur qui ne me connaît pas encore, j'ai toujours du mal avec le résumé qui précise les prénoms des personnages. Je crois qu'il faut plutôt élargir le champ, en mode, "c'est un roman qui raconte l'histoire d'une initiation, d'une transmission, d'un cheminement vers l'âge adulte sous des oripeaux fantastiques" plutôt que "Svenouët et Harrenfgraaâ sont des mages de quatrième catégorie qui doivent sauver le monde en récupérant l'orbe sacrée du Vruxhrufur" - mais là aussi, c'est un avis personnel.

J'ai rien inventé, hein, j'ai trouvé ça sur l'interweb comme tout le monde. Mais ça a marché.
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3368
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Tengaar: I love you
Ça m'éclate tellement de rédiger ce genre de topic faut dire. Je ris de ma bêtise.

Cyan: Tout pareil. Coeurs sur toi.

Séléné. C: hum… pas compris ? Qu'est-ce qui te fait froid dans le dos ?

Hooah: La lettre d'accompagnement ne fait pas tout, certains éditeurs s'en fichent, mais c'est une demande qui revient régulièrement. "Veuillez soumettre un synopsis et une courte bibliographie".  Et je pense qu'on est d'accord, il faut que ça soit court, succinct et précis. Pour la page recto, je pensais plutôt dans le cas où l'éditeur demandait un résumé complet. Dans ce cas, il ne faut pas que ce résumé dépasse la page recto, précisément parce que ce serait trop long. Le synopsis, la note biographique, faut que ce soit plié en quelques phrases.
Je ne crois pas que nos avis divergent tellement. Very Happy

Contente que ça ait marché, il n'y a pas de formule unique (tu ne m'as toujours pas dit quel était ton éditeur, je te l'avais demandé sur un autre fil je crois... scratch  )
C'est pourquoi j'ai eu l'idée de ce topic où on pourrait regrouper nos lettres et voir quels axes majeurs s'en dégagent.
 
Hooah
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  188
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  26/01/2018
    
                         
Hooah  /  Tycho l'homoncule


Citation :
Je ne crois pas que nos avis divergent tellement.

En effet Smile

Mais oui, bien sûr, il faut coller à ce que demandent les éditeurs. Et échanger sur ce sujet, comme tu le dis fort bien dans ton post initial qui m'a fait bien rigoler.

Pour ce qui est de mon éditeur:
Spoiler:
 
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13638
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Ahava-brumes a écrit:
Séléné. C: hum… pas compris ? Qu'est-ce qui te fait froid dans le dos ?

Parce que je suis une quiche en matière de présentation  de projet, lettre de motivation etc.
et que je pense m'attaquer ce soir à ma lettre...
ou à mes lettres, car les conditions de soumission comportent parfois des demandes concernant la lettre de présentation
- souvent le résumé détaillé  
- de temps à autre le parcours d'auteur
Chez Rebelle,on demande une explication du projet avant envoie du masnucrit
Chez Belfond (je crois que c'est eux), on demande papier + manuscrit entier
Ailleurs on conseille d'envoyer seulement le début
etc.

Je file... me relaxer.
inspire expire...

T'as raison.. faut pas se laisser impressionner
C'est la meilleure façon de partir du mauvais pied
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3765
   Âge  :  109
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


Merci ô toi, Reine Ahava que tous les JE en quête d'éditeur (ou déjà édités) vénèrent, tu as prouvé une fois de plus avec ce topic que tu es à la hauteur (voire au-dessus) du culte que tous nous te vouons ! Que ton règne sur la partie édition de ce forum n'ait pas de fin ! Alléluia ! (Non mais sincèrement, j'adore tes délires en mode fromager... trop bon !)

Sinon pour revenir au sujet principal, j'ai toujours envoyé des lettres tout ce qu'il y a de plus sobres et laconiques, trop je crois. Va falloir que je m'encanaille un peu pour séduire les stagiaires des grosses ME et passer la barrière qu'ils opposent tel Cerbère au flot des migrants candidats à la publication. Je suivrai donc ce fil avec attention.

(Bon, en fait j'ai passé plusieurs fois la fameuse barrière, mais... ça n'a pas suffi à me faire publier par une grosse ME, ce qui me laisse penser que mon souci n'est pas lié uniquement à la lettre d'accompagnement).


La bande-annonce
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  596
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Gloire de son pair


Comme Molly, je suis plutôt dans la sobriété avec un corps de lettre que je garde pour chaque maison (petite bio, petite entrée en matière passe-partout) avec un paragraphe adapté à la maison que je vise qui parle de leur ligne éditoriale selon un classique Vous, Moi, Nous. x)

Je joins aussi un synopsis détaillé (même quand ce n'est pas demandé) pour simplifier le tri d'un éventuelle stagiaire qui pourra juger rapidement si ça ne rentre pas dans la ligne éditoriale. Smile
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13638
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Smile hier soir, j'ai pris mon courage et mon clavier à deux mains
> et pondu d'abord, en ma lâchant à fond, deux horreurs absolues (une par roman). Grosso-modo, tout ce qu'il ne faut pas faire s'y trouvait !
> puis repris deux pages blanches (ou presque... juste le haut de page pareil), et refait mes copies.
Résultat plus sobre et qui tient sur une seule page (ce que la version 1 ne faisait pas)
Comme c'est parfois demandé, je vais regarder s'il est possible de placer un plan détaillé au verso.

Est-ce que c'est impecc... je vais éviter de relire ça aujourd'hui, pour le faire dans quelques jours (comme pour le roman, laissons refroidir un peu)
Conclusion de l'expérience : après m'être défoulée sur la première version, j'ai plus facilement mis mes idées au clair sur la seconde.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Salut;

Comme beaucoup, je reste dans la simplicité, essayant toujours de coller à la demande de l'éditeur (résumé, demandes particulières...)

Un bref moment, j'ai failli envoyer mon CV, me disant que c'était trop bref, j'ai fini par joindre une bio de 1400 pages. Tome 1 s'arrêtant au moment de la découverte de mon labrador mort, dans le salon lors de la fête de mes 13 ans, tout juste largué par ma voisine, elle-même amoureuse de la théière de ma grand mère dépressive !!! Bizarrement, le lendemain de l'envoi, je n'avais plus internet ni de courant ni d'eau. La route qui passait devant chez moi avait aussi disparue...

Depuis je reste dans le sobre et le classique Very Happy Blague à part, je trouve la lettre plus difficile à réaliser que mon texte... N'aimant pas me mettre en avant par nature, il m'est assez difficile de vanter mes écrits, mis à part en auto dérision, et là, je doute qu'un éditeur soit charmé par une auto-critique à l'humour au second degré... Laughing

Merci pour ce poste super intéressant et bien pratique Wink

A plus bounce
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3368
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Hooah: Félicitations ! I love you
Ça t'embêterait de poster ta lettre de présentation ici ? Ou du moins une sorte de template (c'est à dire en effaçant le nom de l'éditeur, le titre et ton véritable nom d'auteur si tu tiens à garder l'anonymat) ? Ça serait déjà une première pierre à l'édifice.

Molly: :love:
Oui, on peut avoir une lettre d'accompagnement sexy et aussi brûlante qu'un steak sur le grill, si le manuscrit ne suit pas derrière, ça ne fonctionne pas. Et parfois, l'histoire ne correspond pas à la ligne éditoriale.
Pareil, si tu as un exemple de lettre de présentation que tu pourrais poster ici sur ce fil, ce serait sympa.

Azaby: De même que pour Molly et Hooah, si tu veux participer en postant un template, ce serait sympathique tout plein.

Je pense que si on s'accorde tous pour dire qu'il faut être sobre (sans oublier d'être incisif), proposer des exemple concrets afin de visualiser ce qu'on entend par "sobriété" est plus que bienvenu.
Pour ma part, j'avais demandé à Florence. C de me faire parvenir un résumé d'un de ses romans pour me faire une idée de la façon dont elle procédait car j'avais l'impression de ne pas être bonne à l'exercice. Résultat, même si à présent j'applique ma propre formule, cela m'a beaucoup, BEAUCOUP, aidé.



 
Nuity
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  769
   Âge  :  29
   Localisation  :  Ici ou là
   Pensée du jour  :  Piou
   Date d'inscription  :  15/01/2011
    
                         
Nuity  /  Blanchisseur de campagnes


Ce soir je fouille dans mes dossier et vous met la mienne.
Elle restait assez simple également.
https://www.tisselune.com/
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  596
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Gloire de son pair


Ahava-brumes a écrit:
Hooah: Félicitations ! I love you
Ça t'embêterait de poster ta lettre de présentation ici ? Ou du moins une sorte de template (c'est à dire en effaçant le nom de l'éditeur, le titre et ton véritable nom d'auteur si tu tiens à garder l'anonymat) ? Ça serait déjà une première pierre à l'édifice.

Molly: :love:
Oui, on peut avoir une lettre d'accompagnement sexy et aussi brûlante qu'un steak sur le grill, si le manuscrit ne suit pas derrière, ça ne fonctionne pas. Et parfois, l'histoire ne correspond pas à la ligne éditoriale.
Pareil, si tu as un exemple de lettre de présentation que tu pourrais poster ici sur ce fil, ce serait sympa.

Azaby: De même que pour Molly et Hooah, si tu veux participer en postant un template, ce serait sympathique tout plein.

Je pense que si on s'accorde tous pour dire qu'il faut être sobre (sans oublier d'être incisif), proposer des exemple concrets afin de visualiser ce qu'on entend par "sobriété" est plus que bienvenu.
Pour ma part, j'avais demandé à Florence. C de me faire parvenir un résumé d'un de ses romans pour me faire une idée de la façon dont elle procédait car j'avais l'impression de ne pas être bonne à l'exercice. Résultat, même si à présent j'applique ma propre formule, cela m'a beaucoup, BEAUCOUP, aidé.




Pas de souci ! ^^


Bonjour,

Jeune auteur de vingt ans, je suis à la recherche d'une maison d'édition pour mon manuscrit XXXX , un roman empruntant à la fois les codes de XXX et de XXX (selon le genre du roman). J'ai déjà eu la chance de signer un contrat avec [insérer le passé éditorial s'il est pertinent dans la lettre]. Je cherche à accumuler d'autres expériences dans le domaine de l'édition en me tournant vers de nouvelles structures qui sauront faire confiance à mon texte. La maison XXXX a une ligne éditoriale définie : je pense que XXXX, en regard de ses enjeux et  de son genre, peut s'y insérer. [Petit speech sur la nature du texte, sur l'intérêt que la maison peut avoir à l'insérer dans son catalogue, selon mon interlocuteur, je parle de mes motivations, de mon investissement potentiel pour la maison]

Je joins à ce mail le manuscrit aux formats .odt et .pdf ainsi qu'un synopsis détaillé contenant le contexte et l'optique globale du roman.

Je vous souhaite une excellente semaine et une agréable lecture,
[Formule de fin],


Globalement, ça ressemble à ça ! ^^

Je joins mon synopsis d'une page en pièce jointe Smile
 

 Lettre d'accompagnement #PourToiPublic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-