PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Lettre de présentation : les choses à ne pas faire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Dr. Jakyll
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  30
   Localisation  :  Miribel
   Date d'inscription  :  27/01/2018
    
                         
Dr. Jakyll  /  Magicien d'Oz


Yo,

J'ai récemment envoyé une flotte de mails avec mon manuscrit, le synopsis et la fameuse lettre de présentation. C'est cette dernière qui m'emmerde, soyons honnête.

En effet, j'ai navigué de longues heures à la recherche de la vérité et de ce qu'il faut écrire ou non. Ce qu'il en ressort ? C'est que j'ai fait tout ce que je n'aurais pas dû.

Et y'a toutes ces conneries comme la culpabilité, la rage envers soi, la peur de ne pas voir mon roman lu par tous ces défauts criants :
- Arrogant
- (trop) Ambitieux
- Hésitant
- Humour mal placé (ouais, j'ai placé "chef d'oeuvre" pour parler de mon manuscrit  Evil or Very Mad )

La règle capitale en lisant "la vérité absolue d'internet" est : soyez-vous même.

Là, je suis en osmose, puisque cela me correspond en tout point. Je suis cette personne prétentieuse à l'humour douteux, mais j'aimerais ne pas me tirer une balle dans le pied à cause d'une "simple" lettre.

Alors voilà, j'ai l'esprit tiraillé. Je me dis que la ME ne la prend pas vraiment en considération est que c'est le roman qui fait foi, lui et lui seul. Mais, j'imagine une personne ne me connaissant pas, lisant cela, elle ne verrait en moi que bien peu de choses et mon manuscrit ne serait alors même pas ouvert.

Voici donc l'origine de mes questions existentielles :

Citation :
Qui suis-je ? Jake Gyllenhaal, un jeune bourguignon de 27 ans ayant migré en terre lyonnaise pour travailler en tant qu’ingénieur informatique. Très orienté et inspiré par le septième art, j’ai toujours eu une certaine imagination que je sentais jusqu’à présent inexploitée.

Mon expérience en tant qu’auteur reste très modeste. J’ai commencé à écrire récemment, sur le blog de ma conjointe, où j’ai rédigé quelques articles. D’ailleurs, si vous êtes de nature curieuse, je vous invite à faire un tour sur LeBlogDeMaMeuf et la rubrique « Les mots du papa ». C’est donc ici que tout a commencé, où j’ai rencontré, à ma grande surprise, un public qui, conquis par mes articles, m’a motivé à tenter ma chance dans l’écriture.

LeNomDuBouquin venait donc de naître grâce à la découverte de cette passion dévorante qu’est l’écriture et au soutien de ces internautes. Ce livre se trouve dans cette continuité : inspiré du cinéma, ambitieux et sûr de ses qualités. La rédaction a d’ailleurs été pensée et rédigée comme le déroulement d’un film. Il sera donc normal de déjà s’y voir et de transposer les scènes dans un long-métrage, voire une série. Ambitieux ? Oui, je l’ai déjà écrit.

Si vous aimez les scénarios alambiqués, où chaque détail compte, où la fin n’est pas celle que l’on devinait, où même le twist final peut être remis en question, alors vous aimerez sans conteste le premier volet de la trilogie LeNomDuBouquin. Oui trilogie, où je vous présente ici le premier chapitre, mais je peux vous dévoiler les autres synopsis si vous êtes intrigués (je les ai volontairement exclus afin que vous puissiez vous concentrer sur l’œuvre attachée à ce document).

En souhaitant que vous passerez un bon moment à la lecture de mon premier roman, je vous remercie d’avoir pris le temps de lire ces quelques lignes.

J'aimerais donc avoir vos avis si ce genre de lettre est vraiment rédhibitoire (histoire que je n'espère pas pour rien) et que je corrige le tir avant le "vrai" envoi physique aux ME.

Merci d'avance pour vos retours critiques (n'hésitez pas, lâchez-vous)  Very Happy
https://melamoureuse.com/category/les-mots-du-papa/
 
Livia K.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  479
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  21/02/2016
    
                         
Livia K.  /  Pour qui sonne Lestat


Hello !

D'abord, sache que les maisons ne publient pas qu'un manuscrit : elles publient aussi un auteur. Dans toutes les maisons où j'ai bossé, la personnalité de l'auteur était importante. D'abord pour tout ce qui est travail éditorial (soyons honnête, personne n'a envie de travailler avec quelqu'un de trop arrogant qui refuse de modifier une ligne de son texte) mais aussi pour ce qui est de la promotion après. Là, je parle du contact des auteurs en dédicace ou salon. Donc bref, l'aperçu de la personnalité de l'auteur qu'a l'éditeur à travers la lettre est important, oui.

Je vais être plutôt cash, mais c'est mon point de vue d'éditrice, ce que j'aurais pensé de toi et de ton manuscrit si j'avais reçu cette lettre d'accompagnement.

Personnellement, tu m'aurais agacée. Il faut savoir que si j'ai passé la journée à lire des manuscrits, j'ai mal à la tête, et j'en ai un peu marre. Donc déjà l'humour, il faut vraiment que ça soit drôle pour que ça passe Razz Ensuite, tout le blabla... bon, moi je pousse un soupir et je cherche directement le passage où tu parles du manuscrit.
Donc grosso modo, chez toi, j'aurais sauté le deuxième et le troisième paragraphe. Cela n'engage que moi, c'est un avis totalement subjectif hein, mais moi je te conseillerais de les supprimer. Honnêtement, l'éditeur s'en fiche de savoir comment tu as eu l'idée de ton manuscrit.
Le "vous aimerez sans conteste" : à bannir aussi. Un éditeur peut y voir de l'humour et en rire, mais il peut aussi le voir comme une marque d'ego... je préférerais plutôt hein "j'espère que vous aimerez".
Citation :
trilogie, où je vous présente ici le premier chapitre, mais je peux vous dévoiler les autres synopsis si vous êtes intrigués (je les ai volontairement exclus afin que vous puissiez vous concentrer sur l’œuvre attachée à ce document).
Pour moi il faudrait reformuler ici. La parenthèse n'est pas utile. Et sinon la phrase est un peu bancale. Je dirais plutôt "Sachez que les synopsis des tomes deux et trois sont écrits, si vous souhaitez donc connaître l'intégralité de la trilogie ou que le premier tome vous a intrigué, je peux vous les envoyer." Si les tomes suivants sont écrits, il faut aussi le préciser : les éditeurs préfèrent, ça limite les risques.

Enfin dernière chose... il manque quelques phrases d'accroche de ton roman. Le pitch comme on appelle : le résumé en quelques lignes qui va donner envie de le lire. Parce que là, on ne sait pas de quoi parle ton roman, ni même à quel genre il appartient il me semble, c'est un peu gênant.

Mais encore une fois : c'est un avis personnel et subjectif Smile il n'engage que moi !
https://lessencedeschimeres.wordpress.com/
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3349
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


J'ai tenté l'humour histoire de me démarquer, ça n'a pas marché, mais peut-être aussi que mon manuscrit était daubé à la base.
Finalement, je préfère y aller en toute sobriété et présenter efficacement mon roman. Genre, public visé, nombre de mots, résumé succinct + accroche de type quatrième de couverture, enjeux/thèmes, et les formules de politesse qui vont avec.
La lettre, je la pense comme une carte d'identité du texte. Donc je fais court et je vais à l'essentiel.
L'originalité, ça passe ou ça casse. Moi, j'ai tendance à croire que la plupart du temps, ça casse. Peu de gens sont doués dans l'exercice humoristique, il faut se faire une raison. D'autant plus lors d'une étape comme celle-ci.
Faut le prendre comme un entretien d'embauche.
 
Thomas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3550
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  "Le génie de Mozart, de Picasso, de Joyce, d'Einstein réside dans la multiplication d'une manie, l'amplification d'une tare." ANISSA CORTO - YANN MOIX
   Date d'inscription  :  16/01/2011
    
                         
Thomas  /  Sang-Chaud Panza


Je crois qu'Ahava a raison, comme toujours ( :p ).

La sobriété reste peut-être ce qu'il y a de mieux. J'ai longtemps pensé qu'il fallait se démarquer dès la lettre d'intro, alors je la jouais un peu trop sûr de moi, un peu trop écrit aussi. Je faisais des lettres écrites dans le style du roman, ça me semblait être une bonne chose. Et puis me relisant quelques mois après, j'ai trouvé ça pédant, voire très pédant. Pour mes prochains envois, pour un autre roman, je me la jouerai plus cool, plus facile, plus sobre.
https://debordements.wordpress.com/
 
Livia K.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  479
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  21/02/2016
    
                         
Livia K.  /  Pour qui sonne Lestat


Ahava a écrit:
Finalement, je préfère y aller en toute sobriété et présenter efficacement mon roman. Genre, public visé, nombre de mots, résumé succinct + accroche de type quatrième de couverture, enjeux/thèmes, et les formules de politesse qui vont avec.
La lettre, je la pense comme une carte d'identité du texte. Donc je fais court et je vais à l'essentiel.
Je plussoie totalement !
Ahava a écrit:

L'originalité, ça passe ou ça casse. Moi, j'ai tendance à croire que la plupart du temps, ça casse. Peu de gens sont doués dans l'exercice humoristique, il faut se faire une raison. D'autant plus lors d'une étape comme celle-ci.
Faut le prendre comme un entretien d'embauche.
Je plussoie aussi !

Ahava a tout dit !
https://lessencedeschimeres.wordpress.com/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  795
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


D'après ma petite expérience en comité de lecture, je rejoins Livia K. Quand on lit 15 lettres d'accompagnement sur la journée, avec des tentatives plus ou moins drôles à travers lesquelles on essaye de démêler les infos essentielles, on a tendance à se crisper. Un éditeur, c'est quelqu'un qui vous publie, mais aussi un partenaire, qui viendra parfois avec vous en salon, agitera son réseau pour vous obtenir des interviews,... Mon éditeur a déjà annulé à plusieurs reprises des contrats avec des auteurs qui paraissaient trop pédants.
On ne le répètera jamais assez, la lettre n'a rien d'accessoire.
Concentre-toi sur ton roman, explique ton projet d'écriture (pourquoi tu écris, pour qui, quelle recherche narrative mets-tu en place,...). Personnellement, je m'irrite dès que l'auteur passe plus de temps à parler de lui que de son oeuvre :p C'est comme une lettre de motivation pour un boulot, il n'y a pas de recette qui marcherait à tous les coups, mais il y a des choses qui fonctionnent moins bien, autant se donner un maximum de chance.

Un truc me perturbe:
Citation :
(je les ai volontairement exclus afin que vous puissiez vous concentrer sur l’œuvre attachée à ce document).

Je ne suis pas sûre de comprendre ton choix. Ne pas mettre les synopsis afin de ne pas alourdir le dossier, je pourrais comprendre, mais pourquoi considérer que cela empêcherait les éditeurs de se concentrer sur l'oeuvre?
 
Dr. Jakyll
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  30
   Localisation  :  Miribel
   Date d'inscription  :  27/01/2018
    
                         
Dr. Jakyll  /  Magicien d'Oz


Merci de vos réponses rapides, claires et incisives.

Mon sentiment de mauvaise lettre de présentation était donc fondée... Je dois donc corriger le tir pour l'envoi physique. Tant pis pour mes cartouches gâchées auprès des autres ME que j'affectionnais.

OK pour les axes d'améliorations et l'éventuelle suppression de passage. C'était important pour moi, mais tu as raison @Livia, qu'est-ce que l'éditeur en a à bran*** de tout ceci. Ce qui l'intéresse, c'est l'oeuvre (merci pour la proposition de reformulation, je vais m'y atteler et préparer quelque chose de totalement plus conventionnel et banal, mais qui ne  me portera aucun préjudice).

Je vous rejoins donc sur chacun de vos retours, malheureusement, comme souvent, on ne s'en rend compte que trop tard... J'ai plus qu'à espérer qu'ils trouvent mon oeuvre excellente pour passer à côté de cette laborieuse lettre de présentation (s'ils lisent le manuscrit  pale ).

@FLEUR-DE-LYSS, je ne voulais pas "polluer" l'éditeur avec de nouvelles histoires et qu'ils s'imaginent autre chose...

Après, comme j'énonçais, j'ai, à part, une autre page qui est censée titiller le l'éditeur :

Citation :
Jake Mureils est un jeune trentenaire perdu à la recherche de l’amour. En somme, une personne banale aspirant à une vie banale. Banal ? Jake ne l’est pas. Amnésique depuis 4 ans, il a complètement oublié son ancienne vie. Aucune famille, aucun ami, rien, simplement un étrange portefeuille avec une photo érotique d’une jeune femme.
Souffrant de troubles psychologiques handicapants et l’empêchant de vivre sa vie rêvée, Jake combat et porte ses fardeaux quotidiennement, jusqu’au jour où il fait la curieuse rencontre de Ben. Celui-ci va être à l’origine du bouleversement de sa vie, et va faire resurgir de vieux démons d’une vie jusqu’à présent oubliée…

Mille mercis pour vos retours qui vont, je l'espère, me faire redresser la barre et me donner un regain d'énergie Smile
https://melamoureuse.com/category/les-mots-du-papa/
 
Leokar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  27/06/2015
    
                         
Leokar  /  Clochard céleste


Pour ma part, dans un récent envoi, j'ai fait deux lettres.

Une lettre absolument indigeste (adressée au "gratin" de la ME) dans laquelle je dis, entre autres conneries, espérer le décès naturel d'un membre de l'Académie française d'ici 2022; ce qui me donnerait le temps d'affiner le design de mon uniforme avant une nomination certaine. En terminant avec des "critiques de nos éminents bêta-lecteurs", qui sont en fait des tirades meta des personnages du roman.

Et seconde lettre dans laquelle, là, j'explique le ton absurde et humour noir du manuscrit envoyé.

C'est un coup à jouer. Je dois avouer ne jamais avoir autant hésité avant de cliquer sur "envoyer" ou de sceller les enveloppes. Mais mon collaborateur sur ce bouquin a également trouvé l'idée drôle et m'a encouragé là-dedans. Évidemment, je recommande pas ça à personne. Si ça marche, ce sera un trou d'un coup à ne pas reproduire.
 
larche
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  97
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  01/05/2018
    
                         
larche  /  Pippin le Bref


De mon côté, j'ai tenté l'originalité et j'ai peur que cela me desserve.
Je fais parler un personnage secondaire du roman à ma place. Or, le personnage est un paysan limite analphabète. Du coup, la lettre est mal écrite volontairement.
Qu'en pensez-vous ?
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  795
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


@Larche:

Je suis pour la sobriété dans la lettre de présentation. Elle doit avant tout être utilitaire Smile Si vraiment tu trouves que la lettre originale apporte une plus-value essentielle, mets-la en complément d'une lettre plus sobre, en précisant bien que ce n'est pas le document de référence.
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3423
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Que tu as intérêt à ce que ce soit évident que c'est ton personnage qui parle et pas toi... sinon, tu vas finir à la poubelle vite fait.

Bref, j'éviterais.


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
larche
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  97
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  01/05/2018
    
                         
larche  /  Pippin le Bref


Je viens de la relire. D'après moi, il n'y a pas de doute.
Puis-je l'envoyer à quelqu'un en mp pour avoir un avis ?
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3423
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Si tu veux, je peux lire.


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ce qu'on m'a dit, c'est une lettre manuscrite très courte: d'où viens le manuscrit, pas de résumé, et introduire en disant pourquoi tu veux être publié chez eux, j'adore tel auteur, etc. Très court. Parce que d'un côté ils s'en foutent (le manuscrit compte beaucoup plus) mais de l'autre ils veulent savoir si ils pourront travailler avec toi. Et quelqu'un qui en fait trop dans sa lettre ça laisse présager un manque de confiance dans son travail, ça sent pas bon.

 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3423
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Je pratique avec descriptif du texte, pitch, public-cible, mise en évidence des "points forts", salutations.

Et pas manuscrite... Shocked

Je n'ai jamais mentionné les raisons de mon envoi.


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 

 Lettre de présentation : les choses à ne pas faire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-