PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 

 Kairos [Fantasmagorie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Evorli
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  387
   Âge  :  59
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


Je viens de lire l'extrait. Ça m'a bien plu, ce petit retour à Montréal et ses fameux Jean Coutu :-) . Cela va faire un livre de + sur ma PAL !
 
didyme
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  51
   Localisation  :  Allemagne
   Pensée du jour  :  La réalité dépasse tout entendement
   Date d'inscription  :  27/04/2013
    
                         
didyme  /  Effleure du mal


Merci Ybatchea! :flower: Une dizaine d'inscrits déjà, c'est inespéré! :excited:

Merci Evorli, c'est gentil. Ton commentaire me réjouit, parce que je voulais que la pharmacie soit reconnaissable, même si j'ai tu le nom de la chaîne. J'espère qu'il te fera passer un bon moment! Smile
 
didyme
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  51
   Localisation  :  Allemagne
   Pensée du jour  :  La réalité dépasse tout entendement
   Date d'inscription  :  27/04/2013
    
                         
didyme  /  Effleure du mal


Bonsoir les JE, et Joyeux Noël (avec un petit jour de retard Wink).

Je vous avais promis un retour sur ma « campagne publicitaire » Laughing. Je peux maintenant faire un premier bilan.

La version courte : échec presque total. Sad

La version longue :
1. J'ai acheté 30€ de pub sur Facebook et Instagram sur une période de quatre semaines jusqu'à Noël. J'ai préparé trois pubs avec l'illustration de la couverture et, comme texte au-dessus de l'image, un extrait de mon roman ou le quatrième de couverture. J'ai choisi parmi les paramètres offerts : les pays où les annonces devaient apparaître (dans mon cas, les pays francophones d'Europe), les tranches d'âge du public ciblé (tous sauf les enfants), leurs intérêts particuliers (la lecture et les livres). Avec ces informations, Facebook décide où et quand ils placent les annonces. Évidemment, plus on dépense, plus Facebook se donne de mal pour nous faire connaître. 30€ sont bien peu à ce niveau, mais je payais de ma poche après tout, et je ne roule pas sur l'or.
À tout moment, je pouvais jeter un coup d'œil aux résultats de la pub, car Facebook fournit des statistiques détaillées. Ma campagne a rejoint plus de 17 000 personnes ; 8 d'entre elles ont effectué une action quelconque avec ma pub (probablement cliqué sur « Afficher la suite » pour lire mon texte au complet, ou quelque chose du genre). Personne n'a cliqué sur l'image pour aller voir ma page d'auteur. De ce côté, on peut parler d'un échec total.

2. Pour me donner un coup de main, Maddy (que je remercie du fond du cœur I love you) m'a inscrit dans un groupe Facebook nommé « Accro aux livres » où des amoureux des livres présentent leurs lectures et des auteurs (en particulier des auto-édités) présentent leurs petits chefs d'œuvre. J'y ai présenté mon roman, puis j'y ai publié de cours extraits à tous les trois jours dans les trois semaines qui ont précédé Noël en espérant que des gens à la recherche d'idées pour un cadeau se laissent tenter. Encore là, le bide : aucune vente à ma connaissance, très peu de visites à ma page d'auteur, des mentions « j'aime » au compte-gouttes ou même absentes.
Là où j'ai eu du succès, c'est quand j'ai eu l'idée d'y afficher la photo en tête de ma page FB d'auteur. Quand j'avais créé ma page d'auteur, je ne savais pas ce que je pourrais y mettre comme image, alors j'y avait mis une photo rigolote où j'étais allongé sur mon lit, enterré sous des livres que j'avais lus dans le passé. clown Le partage de cette plaisanterie dans le groupe m'a valu plus de 50 mentions « j'aime » et une bonne douzaine d'abonnés supplémentaires sur ma page d'auteur. Comme quoi j'ai plus de succès dans les réseaux sociaux en faisant le pitre qu'avec ma prose. :mrgreen:

La morale de cette histoire :
I) Je suis nul en pub. Je m'en doutais un peu, mais là, j'en suis sûr. :facepalm:
II) Les gens sont constamment sollicités dans les réseaux sociaux. Il y a donc probablement un effet de sursaturation qui a joué contre moi. Il aurait fallu une campagne de pub hors de l'ordinaire pour attirer l'attention.  Lama Danse
III) La façon dont mon roman se présente ne correspond peut-être pas au goût du jour non plus. La couverture, le quatrième de couverture, les thématiques offertes… il y a peut-être quelque chose qui n'accroche pas les lecteurs potentiels au départ. Tout comme je n'arrivais pas à intéresser les éditeurs potentiels avant de tomber sur Fantasmagorie… Disons que cela me laisse songeur. scratch

Bon, tout n'est pas complètement perdu. Je suis tombé par hasard sur le blogue « Murphy & Poppy » qui cherchait des auteurs prêts à offrir un exemplaire de leur petit chef d'œuvre pour un concours publicitaire au profit du blogue, et je me suis porté volontaire. Mon roman fait partie des 11 lots, et 12 personnes se sont montrées intéressées à lui. De plus, Murphy & Poppy se sont déclarés prêts à évaluer « Kairos » dans une chronique.
Je suis également parvenu à intéresser une seconde auteure de blogue littéraire, Jessica Poncin du blogue « The Eden of Books » (une référence piratée de Kamaji, que je remercie infiniment par la même occasion Wink).
Finalement, j'ai envoyé un message à la revue Bifrost pour leur demander s'ils aimeraient jeter un coup d'œil à mon roman. Il faut savoir que Bifrost est la revue de science-fiction de langue française la plus importante, et que certains de ses chroniqueurs font partie du jury d'importants prix de littérature de l'imaginaire. Obtenir une critique dans cette revue, ce serait pour moi comme gagner le gros lot. Ils n'ont pas répondu à mon message.  Mad Pour les punir de leur manque de savoir-vivre, je vais leur envoyer en janvier un exemplaire de mon roman par la poste, à ces rustres. Twisted Evil Qui ne dit mot consent. tongue
Dans les trois cas, je fournis moi-même l'exemplaire de mon roman aux chroniqueurs en pigeant dans ma réserve d'auteur. Je ne reçois pas d'exemplaire de ma ME à cette fin ; en fait, elle ne répond même pas à mes mails, et ne fait strictement rien pour la promotion du roman. Comme ma réserve personnelle est épuisée – j'ai distribué des exemplaires dans ma famille – il n'y aura pas d'autre chronique à espérer après celles-là.
Je ne pourrai espérer un avis « officiel » qu'à partir d'avril dans le cas de Murphy & Poppy, plus tard dans le cas de Jessica Poncin, car ils ont déjà des piles à lire assez volumineuses. C'est tard, mais c'est tout ce que je peux obtenir à ce stade-ci.

Le bilan total n'est pas reluisant. Le lancement est raté dans la mesure où il n'a eu aucun écho. Mon roman est publié, j'en suis heureux, mais il n'intéresse que ma famille et les quelques JE qui l'ont acheté par amitié (ce que j'apprécie beaucoup, soit dit en passant) I love you. Dans l'état actuel des choses, ça prendrait un miracle pour qu'il sorte de l'obscurité.

Bon, ben, je crois qu'il est temps de tourner la page et de se mettre au travail sur le prochain chef d'œuvre. Wink J'aime trop l'écriture pour m'arrêter. Le premier m'en a bien fait baver, mais j'ai trop aimé l'expérience pour ne pas vouloir la recommencer.
 
sosotess
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  450
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Pour qui sonne Lestat


Eh bien Didyme, sacré retour d'expérience ! Compliqué de faire sa pub de manière efficace sans lasser le public, surtout quand l'éditeur se désintéresse de toute opération promotionnelle... Elle s'en fiche d'en vendre, ou bien ? Cela me conforte un peu dans l'idée de continuer à viser des éditeurs moins modestes, car la visibilité des petits est décidément faible, alors quand leur volonté n'est pas de la partie...
Mais je suis contente que tu rebondisses et sinon, continue de faire un peu de pub gratuite sans matraquer (je déteste quand certains auteurs en font trop et suggèrent leur roman pour un oui ou pour non), ça ne peut pas te desservir de continuer à te montrer un peu. Courage et bonne écriture de ton prochain chef d'oeuvre !
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Hello didyme,

J'ai plusieurs réactions à ton message. Smile

Tout d'abord, il est évident que je lirai ton livre. Je suis en plein déménagement, donc j'évite pour le moment d'alourdir mes cartons de nouveaux livres, mais il est certain que je le lirai et le noterai sur amazon, fnac.com, babelio, etc. Puis j'espère aussi que l'on aura l'occasion de se voir pour que tu me dédicaces mon exemplaire. Wink

Ensuite, je ne suis pas venue très régulièrement sur facebook ces dernières semaines, mais quoi qu'il en soit, je n'ai jamais vu l'une ou l'autre de tes pubs sur mon mur. Après, comme je suis déjà abonnée à ta page, je ne suis pas forcément ta cible, mais j'ai quand même du mal à comprendre comment facebook gère ses pubs. Par expérience, sur facebook, ce qui permet de toucher le plus de monde, ce sont les concours (tu offres un livre à une personne tirée au sort parmi ceux qui ont aimé ta page, partagé et commenté ton post). Généralement, tu gagnes pas mal de like et les gens prennent un peu le temps de voir de quoi ton bouquin retourne.

Enfin, un lancement raté, ce n'est certes pas terrible, mais ça ne sonne pas la fin de ton aventure pour ce roman. Il  y a des textes (surtout d'inconnus) qui s'installent au fil des mois. Tu peux regarder du côté des prix littéraires ceux qui pourraient correspondre, c'est aussi un moyen de se faire connaître. Il y a peut-être près de là où tu vis une librairie française qui pourrait t'accueillir en dédicace.

Pour ce qui est de ta maison d'édition, bien sûr, c'est le point noir. Il y a beaucoup de mécontents parmi les auteurs. Si rien ne bouge et que tu n'as plus de nouvelles, il faudra sans doute réfléchir à la façon de récupérer tes droits. Le travail fait sur le texte te permettra peut-être de toucher une meilleure maison. Puis je pense que c'est aussi prudent de vérifier régulièrement sur societe.com par exemple que la maison maintient son activité. Le silence dans les affaires, ce n'est jamais très bon signe.
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3341
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Je n'ai vu la pub nulle part perso.

Après, j'ai déjà donné mon avis sur Fantasmagorie donc je ne vais pas m'épancher une nouvelle fois là-dessus.

Force et honneur.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1825
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


J'aurais aimé faire plus, et Kairos fait partie de ma PAL, mais je suis en plein travail d'édition de mon côté par rapport à mes deux romans, celui qui était édité et celui en cours. Je fais tout : choix de la couverture, promo en amont, corrections, mails aux béta-lecteurs, mise en page (la plaie) et le plus dur : me supporter.  Laughing

Mais Kairos m'attend sur ma Nolim et je le chroniquerai dès que possible. Quelques blogueurs me suivent maintenant, mais je ne sais pas s'il y en a qui chroniquent de la s-f. Mais j'ai quand même deux ou trois noms qui me viennent en tête.

Je vais aller voir.
 
sosotess
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  450
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Pour qui sonne Lestat


Coline a écrit:
il est certain que je le lirai et le noterai sur amazon, fnac.com, babelio, etc.

En parlant de Babelio, ton livre n'y apparaît pas ? Tu devrais lui créer une page, ça peut être un bon vecteur de visibilité et ça ne coûte rien !

Edit : du coup, dans la foulée, j'ai créé ta page, tu n'as plus qu'à l'étoffer à coup de citations etc...

https://www.babelio.com/livres/Cloutier-Kairos/1014430
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1825
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Booknode, Goodreads et Livraddict aussi.
 
sosotess
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  450
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Pour qui sonne Lestat


Tout à fait, Maddy. Et puis sur Facebook, il y a de nombreux groupes de lecteurs, pas qu'un. Il faut s'y faire une place, participer sur plein de sujets et toucher un mot de ton livre à l'occasion, ajouter d'autres auteurs en amis (les auto-édités sont particulièrement réceptifs)... Il y a quelques méthodes pour ne pas rester invisible.
 
didyme
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  51
   Localisation  :  Allemagne
   Pensée du jour  :  La réalité dépasse tout entendement
   Date d'inscription  :  27/04/2013
    
                         
didyme  /  Effleure du mal


Chers JE, vous êtes trop gentils! Ça me fait chaud au cœur de recevoir un tel soutien. I love you

Rassurez-vous : je n'ai pas décidé de couper court à toute activité promotionnelle. Je vais continuer à proposer mon roman dans des groupes de lectures, et garder les yeux ouverts pour des opportunités qui pourraient se présenter. Mais je dois ralentir la cadence. bounce J'ai donné un grand coup dans les dernières semaines pour profiter de la chasse aux cadeaux de Noël, mais les résultats sont plutôt maigres, et ma vie de famille a souffert de mes absences fréquentes devant mon ordi. Pour ce qui est des blogueurs, je n'ai plus d'exemplaires gratuits à offrir, et je n'ai pas les moyens d'acheter plusieurs copies de mon propre roman pour quémander des critiques. Finalement, j'ai envie d'écrire à nouveau.  Parchemin  Alors je mets tout simplement la pédale douce dans mes démarches.

Pour ce qui est de Facebook, il ne faut pas oublier qu'il y a environ 30 millions d'inscrits seulement en France. Alors mes 17 000 personnes atteintes en France, Suisse, Belgique et au Luxembourg ne sont qu'une goutte d'eau dans cet océan ; les chances étaient minces que l'une d'entre vous voit une de mes pubs. Pour moi, ça représente 17 000 personnes qui ont au moins eu une chance de prendre connaissance de l'existence de mon roman.

C'est très gentil à toi, Sosotess, d'avoir inscrit mon roman chez Babelio. I love you Je ne connaissais pas bien ce forum. Je ne m'étais pas inscrit parce que j'essaie de garder ma participation dans des réseaux sociaux à un niveau gérable et que j'ai l'impression d'en avoir déjà plein les bras avec Facebook et les JE. affraid Mais je crois que c'était une erreur: Babelio semble incontournable, alors je viens de m'y inscrire avec le même alias qu'ici.

C'est aussi très gentil à toi, Maddy, de me présenter toutes ces opportunités de promo et de vouloir lire et chroniquer mon roman. I love you I love you J'ai déjà beaucoup profité de ton aide. Je m'en voudrais, par contre, si tes propres activités promotionnelles et littéraires souffraient du temps que tu investis en ma faveur. Alors n'hésite pas à cultiver un égoïsme  salutaire Wink en concentrant tes efforts sur la renaissance de Chicago Requiem et sur tes autres projets. Tes conseils sont bien sûr toujours les bienvenus. Idea

J'apprécie beaucoup, Coline, que tu veuilles lire mon roman et poster des commentaires en ma faveur. I love you  Prends le temps d'emménager dans ton nouveau domicile, mon roman ne s'en portera pas plus mal. Wink Pour ce qui est de Fantasmagorie, comme l'éditrice ne gagne pas sa vie avec sa ME, mais la gère plutôt comme un hobby et publie seulement quand elle dispose des fonds pour le faire, je ne m'attends pas à ce qu'elle fasse faillite. Il se pourrait qu'elle décide de fermer boutique parce qu'elle en a marre du stress avec ses auteurs :mrgreen: ou quelque chose du genre, mais cela serait une autre histoire. En tous les cas, ton conseil est avisé, je vais garder les yeux ouverts.
 
sosotess
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  450
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Pour qui sonne Lestat


didyme a écrit:
C'est très gentil à toi, Sosotess, d'avoir inscrit mon roman chez Babelio. I love you Je ne connaissais pas bien ce forum. Je ne m'étais pas inscrit parce que j'essaie de garder ma participation dans des réseaux sociaux à un niveau gérable et que j'ai l'impression d'en avoir déjà plein les bras avec Facebook et les JE. affraid Mais je crois que c'était une erreur: Babelio semble incontournable, alors je viens de m'y inscrire avec le même alias qu'ici.

Ce serait une erreur de croire que de faire apparaître ton livre sur un réseau comme Babelio (ou les autres cités par Maddy) te force à t'investir. Les auteurs laissent souvent la fiche de leur livre vivre au gré des critiques. Contrairement à Facebook, ce n'est pas vraiment un endroit où on fait sa pub, sauf à inciter les lecteurs autour de soi à y poster leur critique et à être actifs (plus ils auront d'"amis", plus la critique sera lue et le livre remarqué). Pour le coup, c'est très facile d'ajouter 200 amis Babelio eux-même très entourés et un bon moyen de faire décoller son profil et de partager ses lectures. J'ai fait ça en un rien de temps et chacune de mes critiques réunit maintenant un minimum de 10-12 "J'aime", parfois même 30. Pas négligeable !

Peut-être que ça va sembler catégorique, mais pour moi, un livre qui n'est pas sur Babelio n'existe pas. Tous les livres publiés ET auto-publiés en France doivent y être. La première chose qu'un éditeur devrait faire pour promouvoir le livre, même avant la publication, est de lui créer une fiche Babelio (ça prend deux minutes) et éventuellement, de le présenter à l'opération Masse Critique. Je ne comprends même pas que certains éditeurs se passent de cet outil indispensable.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1825
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Sosotess... est-ce qu'on peut participer à Masse Critique quand on est auto-édité ? (Tu devines pourquoi je te pose la question Wink )

Ce qui m'ennuie, sur Babelio, ce sont les gens qui mettent des étoiles ou pas d'étoiles sans commentaire. Ceci étant, difficile de se passer de Babelio, effectivement. (Mais Booknode, Livraddict et Goodreads sont bien aussi.)

Par contre, j'ai négligé le réseau d'amis sur Babelio.
Ce qui fonctionne bien aussi, c'est Instagram. (Par contre, je n'ai jamais rien compris à Twitter... et j'ai des tas de contacts sur Linkedln, presque 1000, mais jamais de likes... Il faudrait un post "Promotion" sur le forum des JE où on se filerait des astuces. Il y en a peut-être déjà un ? Je dois sortir avec mes filles, donc je chercherai à mon retour.)
 
sosotess
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  450
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Pour qui sonne Lestat


MaddyForeigner a écrit:
Sosotess... est-ce qu'on peut participer à Masse Critique quand on est auto-édité ? (Tu devines pourquoi je te pose la question Wink )

Je t'avoue que je ne sais pas trop, mais je ne vois pas pourquoi ils refuseraient, si tu t'acquittes des exemplaires gratuits comme les autres. Il me semble avoir déjà vu passer des auto-édités, mais je peux me tromper... En tout cas, voici la présentation du site et de l'opération à destination des éditeurs : https://www.babelio.com/partenariats_editeurs.php. Il y a aussi un formulaire de contact pour plus de précisions.

Les autre sites sont bien aussi, oui, même si moins fréquentés, je pense. Il faut être partout, je pense. Instagram, j'aime bien à titre perso, je ne doute pas que ça marche, mais je ne suis pas sûre que je serais efficace pour rallier des J'aime. Quant à Twitter, je n'y comprends rien non plus !
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3331
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Sosotess, je ne partage pas ta vision du "un livre qui n'est pas sur Babelio n'existe pas".
Je pense que le plus efficace reste la visibilité en librairie, de préférence sur la table des nouveautés...

A lire, cet article d'une éditrice :
https://romanceville.net/2017/06/08/pourquoi-la-promotion-ne-fonctionne-pas/

EDIT :
Et celui-là, qui me parle beaucoup :
https://romanceville.net/2017/12/04/le-cout-emotionnel-de-la-promotion/


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 

 Kairos [Fantasmagorie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Après publication-