PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Me revoilà avec mes petites questions !

Je suis en train d'écrire un roman fantasy. Pas de nains ou d'elfe, mais deux peuples humains aux mœurs différentes et de la magie. Il y a quelques animaux forcément : des équivalents des chevaux (qui servent de monture et de nourriture), un genre de poule de ferme et deux bêtes sauvages. Il y a aussi quelques plantes. J'ai inventé des noms, mais je me demande si ça a un quelconque intérêt au final.

Qu'en pensez-vous ?
Est-ce que les noms d'animaux et de plantes inventés vous gênent (ça fait du vocabulaire à retenir). Si oui, comment gérer les inventions (j'ai une plante qui fait de la musique, je me vois mal l'appeler Coquelicot ou pâquerette) ?
Est-ce que vous préférez au contraire les noms inventés pour plonger totalement dans un univers ?
Est-ce que ça vous choquerait d'avoir un mélange de noms inventés et connus ?
 
Matrix
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  734
   Âge  :  33
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Blanchisseur de campagnes


Un intérêt? quand tu crées, il n'y a pas d’intérêt, tu définis ce qui est ou ce qui n'est pas. Si ce n'est pas un cheval, ne l'appelle pas cheval. Si c'est un cheval, appelle le cheval (ou traduit le dans une langue inventé).

Je suis pas bien sur de comprendre ta problématique...

Moi je donne des noms à des lieux, des objets, des maladies, des moyens de transports, des plantes, des animaux et j'en passe...
http://rapturestudio.fr
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Cela ne fait du vocabulaire à retenir que si
> le contexte ne file pas un coup de pouce pour comprendre
"pour son petit déjeuner Huperch prenait des oeufs de lobrine cuits sur le plat"
"Liseronne gardait ses lobrines près des fossés du château"
> si le mot inventé revient souvent mais sans avoir beaucoup d'importance, il fait peut-être un peu "vocabulaire à retenir"
> s'il a une grande importance au niveau du scénario, le lecteur doit se l'approprier comme il le fait des noms propres. là aussi, c'est "à retenir", mais pas le choix.

Ensuite... je suis un peu comme Matrix. Si Liseronne garde des oies ou des moutons, elle garde des oiesou des moutons. Si elle garde des lobrines (animaux n'existant pas dans notre monde), elle garde des lobrines.

http://scriptorium2.canalblog.com
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


En fait, ma problématique est un peu la même que celle de cette BD que j'adore :
http://www.bouletcorp.com/2010/05/21/fantasy/

Donc pour vous deux, mélanger des noms réels et inventés, parce qu'il y a des animaux réels et inventés ne pose pas de problème.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tu peux aussi inventer des noms qui soient signifiants. C'est amusant, je trouve.

Le mot écureuil vient du grec skiá ( ombre ) et ourá (queue ), parce que cet animal est capable de se faire de l’ombre avec sa queue.

Pierre Bordage invente des matériaux du genre plastacier, plastique et acier.

Georges Lucas a inventé le terme midi-chloriens pour Star Wars à partir de mitochondrie et chloroplaste.

Enfin, une zone du roman Gagner la Guerre de Jaworski se nomme la Marche Franche. La marche étant au moyen-âge une province qui sert de tampon entre deux pays. Franche, dans son sens premier qui veut dire libre de ses mouvements, de son action.

L'avantage, c'est que le mot est signifiant. On peut aussi déduire sans effort sa signification dans certains cas. comme plastacier.
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5434
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Je n'ai jamais lu un roman de fantasy dans lequel TOUS les animaux et plantes étaient inventés. Les Hobbits montent des poneys, Iorek Byrnison est un ours (en armure, certes... mais c'est un ours), A'Tuin est une tortue géante, Roland Deschain de Gilead avait un faucon dans son enfance... Je pense que dans le cas contraire, le texte serait totalement indigeste.

Comme Séléné, je pense que le contexte permet d'assimiler du 'nouveau' vocabulaire sans que le lecteur soit obligé d'ouvrir un lexique. Dans la série SF Pern, les personnages ont l'habitude de boire un klah pour se réchauffer ou se donner un coup de fouet.
> c'est une boisson
> ça se boit chaud
> c'est un excitant
On comprend assez vite et facilement que c'est un substitut du café bounce


Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Insta13Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Ftb12Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Nimbb12Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Jeb12Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Dppeti12Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Cde10910

Participez au concours d'extraits 109 jusqu'au 24 août !
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Georges poignant > en effet, je vais peut-être creuser de ce côté !

Flora > Bien vu, maintenant que tu le dis, c'est assez flagrant ! En plus, pour une fois, tous les exemples donnés (sauf Roland) me parlent ! Smile
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5434
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Roland Deschain est le personnage principal de La Tour Sombre, série en 7 tomes de Stephen King. Je recommande vivement Wink

Je découvre que la série a été adaptée en comics : Roland Deschain lance son faucon David sur son instructeur Cort.


Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Insta13Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Ftb12Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Nimbb12Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Jeb12Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Dppeti12Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ? Cde10910

Participez au concours d'extraits 109 jusqu'au 24 août !
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Oui je suis allée jeter un oeil sur google dans la foulée, il faudra que je me penche dessus. Plutôt sur les livres que sur les comics qui ne sont pas trop mon truc (lus trop vite Sad ) ou le film dont la bande annonce ne m'a pas du tout convaincue.
 
DNDM
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  125
   Âge  :  38
   Localisation  :  Nantes
   Pensée du jour  :  J'aurais le dernier mot.
   Date d'inscription  :  20/11/2012
    
                         
DNDM  /  Barge de Radetzky


Est-ce que les noms d'animaux et de plantes inventés vous gênent (ça fait du vocabulaire à retenir).
S'ils sont utiles, non. S'ils sont gratuits, oui.
Si tu inventes des noms pour des raisons littéraires ou poétiques (tu aimes la sonorité que ça donne à tes phrases, tu juges que cela permet aux lecteur d'entrer plus facilement dans ton monde), c'est utile.
Si tu inventes des noms pour des raisons scénaristiques (la plante qui fait de la musique, qui n'existe pas en réalité), c'est utile.
Si tu ne fais que crypter des plantes ou animaux existants, c'est inutile. Tu n'as fait que rendre incompréhensible ton texte sans raison.



Si oui, comment gérer les inventions (j'ai une plante qui fait de la musique, je me vois mal l'appeler Coquelicot ou pâquerette) ?
Le mieux est probablement, comme d'autres ci-dessus l'ont dit, de voir comment font les auteurs que tu admires lorsqu'ils sont confrontés à ce genre de cas: plastacier, orichalque, midi-chloriens, piment-dragon... Un nom ne sort jamais de nulle part, n'est pas exotique à la langue qui l'emploie, sauf lorsqu'il est un emprunt à une culture et langue autre. Quand on a besoin de nommer un nouvel objet dans notre monde réel, on ne se contente pas d'agglomérer des lettres ou sonorités au hasard. "Ordinateur" veut dire "qui ordonne le monde" en français. "Computer" en anglais veut dire "qui calcule" et était apparemment un boulot avant d'être un ordi (c'était le type qui était chargé de calculer des choses, donc). En chinois, un ordi est littéralement un "cerveau électrique" parce que la langue marche souvent ainsi, par association de mots. Donc si tu inventes des noms de plantes, objets, animaux... Il faut que ces noms soient logiques pour les personnages qui les utilisent au quotidien, et exotiques pour ceux pour qui ce n'est pas le cas.


Est-ce que ça vous choquerait d'avoir un mélange de noms inventés et connus ?
Pas du tout. Je vois difficilement comment éviter cela, en fantasy. Même si aujourd'hui le mot "dragon" renvoie tout le monde à une image générale de gros lézard ailé qui crache du feu, ça n'en reste pas moins un mot qui peut, dans ton univers, décrire des choses très diverses (quelles tailles de dragon, combien de pattes, quelle dangerosité?). Mais là encore, faut que tes apports soient justifiés (soit parce que tu estimes que cela aide à plonger dans un autre monde, soit parce que scénaristiquement ta bestiole n'existe pas).

Après y'a aussi des questions de points de vue du personnage (narrateur externe, interne, omniscient?) qui peuvent entrer en jeu, si la scène est vue par un savant, par un paysan ou par un citadin le même champs sera décrit différemment...

Mais mon avis: fait au plus simple et au plus fun.
Inutile de crypter un texte de termes abscons quand on peut l'éviter. Inutile d'inventer des montures fantasy si elles ne font rien qu'un cheval ne sait pas faire.
Mais si tu as besoin dans ton scénar d'une plante qui joue de la musique, ben amuses-toi à lui donner un nom fun, chantant, poétique, et en même temps logique.
Good luck!


Dernière édition par DNDM le Dim 10 Sep 2017 - 9:28, édité 1 fois
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Merci beaucoup pour cette réponse très complète. Je suis tout à fait d'accord et vais retourner plancher sur le sujet ! Smile
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2340
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Surtout évite de faire comme dans Tara Duncan : l'auteur balance tout un tas de mots nouveaux sans les introduire ni même les décrire une seule fois dans son texte et met un glossaire à la fin. Ce qui fait que pendant la lecture, si le lecteur veut comprendre de quoi il retourne, il est obligé de faire des allers-retours pénibles avec ce dit glossaire. En tant que lectrice, ce procédé m'avait particulièrement irritée. (Note : les notes de bas de page ce n'est pas terrible non plus).
 
Tim
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5732
   Âge  :  33
   Localisation  :  Oxfordshire
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


C'est écrit explicitement dans un bouquin d'Orson Scott Card où il donne des conseils d'écriture: "Si c'est mignon, petit, avec de grandes oreilles et de grandes incisives, que ça agite le nez et mange des carottes, donnez-lui le nom que vous voudrez, ça reste un foutu lapin. Alors appelez-le un lapin."
http://timslam.blogspot.com
 
OrsonWilmer
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  664
   Âge  :  122
   Date d'inscription  :  05/02/2017
    
                         
OrsonWilmer  /  Hé ! Makarénine


Pour parler de l'univers Star Wars dans lequel j'écris régulièrement des textes, il est logique d'avoir affaire à des noms de plantes ou d'espèces animales qui n'existent pas sur Terre.
Si dans ton univers de Fantasy, à cause de la magie, des conditions climatiques, des niches écologiques, que sais-je, cela fait sens d'avoir des plantes imaginaires, n'hésite pas. Cependant, comme évoqué plus haut, cela peut constituer une gêne sinon un obstacle pour la lecture.
Il existe différentes pistes pour limiter cette gêne. Je pense à utiliser des noms évocateurs, permettant de deviner l'aspect ou la fonction de la plante grâce à son simple nom, ou via des descriptions auto-suffisantes, intégrée dans le flux normal de la narration, ou en appartée, sous la forme d'incises, permettant de faire un focus sur l'écosystème de ton univers, afin de le rendre plus crédible. C'est une technique que j'affectionne particulièrement et qui évite les notes de bas de page ou les glossaires.
http://orsonwilmer.fr
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Tengaar > Je n'ai pas lu Tara Duncan, mais j'avais eu l'idée de faire une liste à la fin au cas où on aurait oublié la description que je comptais donner. Mais au final, vu qu'il devrait y avoir peu d'animaux concernés, ça n'aurait pas grand intérêt. Dans tous les cas, ça ne servirait que de complément et pas pour remplacer la description, je trouve ça aussi pénible d'être obligé de couper le récit. En même temps, si l'animal est introduit correctement, ça devrait suffisamment marquer le lecteur pour qu'il se souvienne de ce qu'il a lu je crois.

Tim > ahah c'est tout à fait ça ! XD

Yahiko > Je vais voir ce que ça donne, vu que dans mon cas ça ne concerne pas plus d'une dizaine de plantes/animaux pour le moment. Mais comme je n'en suis qu'à un tiers du premier jet environ, difficile de savoir si par la suite je vais avoir besoin de plus de noms originaux.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Fantasy : inventer des noms d'animaux et de plantes ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-