PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec clignotants
299.99 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 L'esprit critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Avant propos : c'est plus une présentation qu'un débat, mais vu que c'est une présentation des outils qui aident au débat, je trouve que ce sujet mérite sa place dans cette section.

Bonjour à tous,

Qu'est-ce donc que l'esprit critique?
Je pense que chacun d'entre vous a une petite idée : globalement, il s'agit de faire preuve de recul et de réflexion.
Mais pourquoi donc aurait-on besoin de recul et de réflexion?

Pour une raison bien simple : nous sommes faillibles.
Je m'explique : le cerveau humain doit traiter une masse d'information considérable. Il est donc obligé de faire du tri. Malheureusement, si ce tri ne fonctionne pas trop mal pour garder les informations essentielles à la survie (évolution oblige), il n'est pas du tout (mais pas du tout) rigoureux.
Dans son processus de sélection, le cerveau commet un certain nombre d'erreurs, erreurs qui se répercutent dans nos réflexions, et donc dans nos conclusions.
Sauf que si l'on veut connaître "la vérité" sur un sujet, je pense que tout le monde sera d'accord pour dire que si notre cerveau est mal programmé, on ne risque pas d'y arriver... Et je ne parle même pas des problèmes que cela pose lorsqu'on discute entre personnes d'avis différents! Mais nous avons de la chance, car aujourd'hui la grande majorité de ces erreurs sont très bien connues. De plus, une série d'initiatives sont nées sur le web pour justement parler de ces erreurs.

Quelques ressources intéressantes:

Le sujet est bien trop vaste pour en traiter ne serai-ce qu'une partie ici, mais je vais citer quelques-unes des erreurs que l'on fait fréquemment:

Les erreurs logiques
Je pense que vous connaissez au moins une phrase du type "Les éléphants ont des trompes. Cet animal a une trompe, c'est donc un éléphant".
C'est bien évidemment faux. (par exemple les papillons ont des trompes sans être des éléphants)
Ce genre de phrase est ce qu'on appelle un sophisme, c'est-à-dire une construction logique fallacieuse. Ce genre de phrase est fausse, peu importe son fond, c'est sa forme qui est fausse.
Il existe beaucoup de sophismes.
Parmi les plus connues, on trouve par exemple:
>L'ad hominem.
C'est un sophisme qui consiste à décrédibiliser une idée en s'attaquant à son auteur.
Ex : N'écoutez pas Jean-Pierre quand il dit que 1+1=2, en vrai il est mauvais en math!
Bien sûr, le fait que Jean-Pierre soit mauvais en math ne change rien au résultat de l'addition.

>L'appel à la nature
C'est un sophisme qui consiste à dire que, si c'est naturel c'est bien. (On passera sur la définition très floue de "naturel"). Pourquoi c'est faux? Tout simplement parce qu'il y a plein de choses dans la nature qui sont mortelles... Dire que "c'est naturel" ne donne aucune indication sur les bénéfices apportés par quoi que ce soit.

Pleeeein d'autres:
Spoiler:

Les biais cognitifs
Les biais cognitifs sont des processus cérébraux qui nous induisent en erreur.
Par exemple:
>Le biais de confirmation.
Le biais de confirmation est la propension que nous avons, lorsque nous avons une théorie, à chercher tous les exemples la confirmant. Mais c'est une démarche boiteuse.
En effet, considérons la théorie : "tous les oiseaux volent". Vous allez me répondre "bah non, pas tous!" et me donner un contre-exemple. C'est la bonne démarche à avoir. Le problème, c'est que dans une grande majorité des cas, vous allez énumérer tous les oiseaux volants. Et plus la liste sera longue, plus vous serez persuadé d'avoir raison (alors que vous avez faux depuis le début). Encore pire : votre cerveau va cacher les contre-exemples instinctivement.
Et nous sommes tous affectés par ce biais...Pour ceux qui veulent un truc un peu plus technique :
wikipédia

>La dissonance cognitive
La dissonance cognitive se produit lorsque vos croyances son contredites par ce que vous voyez ou par ce que l'on vous dit. Je pense que tout le monde a déjà expérimenté ce malaise, lorsque l'on s'aperçoit qu'un.e ami.e / un.e conjoint.e etc... se trouve être d'un avis très différend du siens... A ce moment, le cerveau panique, et dans beaucoup de cas transforme l'information pour la faire coller à vos croyances. Ce qui amène le cas paradoxal où essayer de faire changer d'avis quelqu'un le conforte dans sa croyance.
Une fois de plus, le lien wiki un peu plus technique : wikipédia

Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie aux ressources citées plus haut.

Vu que j'y ai fait référence dans un autre topic, je vais aussi parler d'un des fondamentaux de l'esprit critique : "ce qui s'avance sans preuve peut être rejeté sans preuve".
Pourquoi donc?
Il y a un certain nombre de raisons, mais pour moi la plus importante sont celle-ci:

*Imaginons que quelqu'un vous dise que la physique quantique a des vertus pédagogiques. Sur le coup, vous n'êtes pas convaincu. deux choix s'offrent à vous:
> Faire une recherche google sur le sujet et devoir faire le tri entre les journaux sensationnalistes et les articles scientifique hyper pointu.Vu les mots clefs, bon courage.
> Lui demander. En effet,  s'il affirme ceci, c'est sûrement qu'il le tient de quelque part. Il saura donc mieux que personne vous donner ses sources. Avec un peu de chance, il l'aura compris et pourra en plus vous l'expliquer. Mais cela a un deuxième avantage : s'il vous dis qu'il tient cette information du gorafi, vous pourrez tout de suite la ranger dans la case "bulshit".

*Cela apporte une beaucoup plus grande rigueur aux discussions, et évite les débats stériles du genre
<-mais non!
-mais si!
-mais non!
-etc...>>
La personne qui fait l'affirmation première n'a qu'à donner les chiffres et dire d'où il les tient et c'est plié.
(Cet exemple est volontairement simpliste pour être facile à comprendre)


Enfin bref, pour moi il est d'utilité publique que tout le monde soit conscient de l'existence de ces erreurs de raisonnement. Mais si vous pensez que je suis totalement parti à l'ouest, je vous écoute!


Dernière édition par Bzh0 le Jeu 14 Déc 2017 - 18:24, édité 6 fois
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3107
   Âge  :  35
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Tout ça pour une histoire d'ego froissé...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Non, ce n'est pas une histoire d'égo froissé, cela fait un moment que je pensait à faire ce post, comme je l'ai déjà fait sur d'autres forums que je fréquente.

Je te remercie néanmoins de ta remarque extrêmement constructive.
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3107
   Âge  :  35
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Ben ça y ressemble mais bon...

Toujours là pour rendre service
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Et sinon, en quoi c'est une histoire "d'égo froissé" que de développer son point de vue? Nan franchement je vois pas.
Sache tout de même que ce genre de réflexion est blessant. J'ai passé un petit moment à écrire tout ça, à le rendre lisible, compréhensible, esssayer de faire passer un message, etc... Pour que la première venue me sorte "fait pas ton gamin", non ça fait vraiment plaisir.
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3107
   Âge  :  35
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Parce que tu aurais ouvert le même sujet si personne ne t'avait répondu que utiliser "L'Homme" pour parler de l'Humanité était sexiste car invisibilisant les femmes et faisant de la figure de l'homme le neutre, la norme ?
Soyons sérieux cinq minutes.
 
Lo.mel
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6963
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  03/01/2010
    
                         
Lo.mel  /  Troll hunter un jour, troll hunter toujours


Il a ou non un lien avec le sujet sur le rejet du féminisme.

Mais je m'en tape.

Je voulais ouvrir un sujet sur la zététique il y a quelques temps, et je ne l'ai pas fait par flemme.

C'est un sujet intéressant.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


@DC
Sérieusement, tu me saoules. Oui, si tu avais pris la peine de lire ma première réponse:
bzh0 a écrit:
cela fait un moment que je pensait à faire ce post, comme je l'ai déjà fait sur d'autres forums que je fréquente.
Donc maintenant arrêtes ta psycho de comptoir, arrêtes de me juger, arrêtes le HS.

@Lo.mel
Il s'agit de méthode, donc ça a un lien indirect avec tout ce qui est débat. Mais non, aucun lien direct avec le dit-sujet.(enfin DC va te dire que si, vu qu'elle sais mieux que moi ce qu'il y a dans ma tête).
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9988
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Ce serait intéressant de sourcer, pour le coup. De bien comprendre d'où viennent ces ensembles d'outils de critique du discours (rendre à Aristote ce qui est à Aristote, à Schopenhauer ce qui lui appartient), parce que pour le coup ça fait exposé un peu confus, et qui mélange les apports de disciplines différentes (même si c'est intéressant). Bref j'irai voir les chaînes youtube

edit : enfin l'impression que j'ai, chez certaines zététiciens (enfin certainement pas ceux qui sont à la pointe hein), c'est qu'ils se figurent que l'ensemble de leurs outils est né de leur mouvance


Dernière édition par Pasiphae le Mar 6 Juin 2017 - 22:24, édité 1 fois
 
Érème
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5019
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/10/2013
    
                         
Érème  /  /quit


Ton sujet n'ouvre pas véritablement de discussion, il est donc difficile de rebondir : je pense que toute le monde considère que l'esprit critique est nécessaire.

Le problème n'est pas vraiment l'esprit critique, mais la manière dont on peut le faire advenir en soi ou chez les autres. Le paradoxe d'un poste comme le tient est un bon point de départ puisqu'en prenant une forme dogmatique, il soumet celui qui voudrait "avoir l'esprit critique" face à une difficulté. C'est tout le caractère aporétique de l'enseignement que j'essaie de donner à mes élèves en philosophie, puisque ma démarche, en tant que professeur, est fondamentalement dogmatique (même dans mes tentatives pour y échapper) et donc paradoxale. Par ailleurs, la connaissance théorique des différentes failles possibles d'un raisonnement, n'empêche aucunement la possibilité pratique de les éviter.

De ce point de vue, il est remarquable que l'esprit critique soit une chose presque totalement niée dans l'enseignement scolaire. Les élèves que j'ai ne sont pas du tout formé à l'analyse critique, mais bien plutôt livré à une pensée dogmatique qu'il s'agit d'être capable d'ingérer et de restituer rapidement. L'enseignement des sciences par exemple se fait indépendamment de toute connaissance des fondements épistémologiques des théories scientifiques (des élèves qui font de la physique depuis des années ne découvre, au hasard, Popper et la question de la falsification que pendant mes cours de philosophie). Bref, à partir d'un système qui ne valide pratiquement rien d'autre que la connaissance du cours, il est assez difficile d'inviter à la remise en cause de soi et de ses enseignements.

Quant au rapprochement du scepticisme et de l'esprit critique, il a toujours été pour moi le résultat d'une sorte d'étrangeté philosophique que j'ai du mal à considérer totalement sérieusement (même si elle peut produire des choses intéressantes). Il me semble nécessaire de juger, même au-delà des limites de la raison, pour exister et une position qui consiste à suspendre radicalement son jugement, me semble être fragile parce qu'elle se fonde elle-même sur un certain nombre d'idoles qui ne vont pas de soi (par exemple, l'idée que la raison - concept qui est déjà une construction - serait le meilleur critère de la vérité). Il me semble que le problème n'est pas l'opinion en soi, mais l'inconscience qu'à le sujet de son opinion et de l'ethos à l'intérieur duquel sa pensée se construit.

EDIT : Et puis j'ai une affection particulière pour les erreurs, les errances, les tricheries philosophiques. Par exemple, celle qui mène Descartes à affirmer l'impossibilité pour un sujet de construire, à partir de rien, une réalité fantasmée (fondant ainsi la nécessité de l'existence de Dieu). Dans ce passage de la Première Méditation, Descartes triche avec son propre doute méthodique, certes, mais il y a dans cet échappée une créativité intellectuelle folle qu'une attitude rigoureusement critique et sceptique aurait immédiatement tuée dans l'oeuf. C'est un vrai problème pour moi dans mon modeste parcours philosophique, le juste milieu entre l'interrogation critique de mes propres fondements, et l'acceptation du fait que parfois, ce que je pense, ce que je crois, crée quelque chose de plus beau, de plus fort, que ce je doute.

https://aomphalos.wordpress.com/
 
PlumeSombre
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1212
   Âge  :  45
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  As I die, I hope I will be gazing inwardly at that glorious patch of sun, gleaming on an old oak floor, a window of light opening into the deep reality of life eternal...
   Date d'inscription  :  17/05/2017
    
                         
PlumeSombre  /  Tentatrice chauve


@BZH0

*Mets ses bottes. Prends son Stetson. Monte sur son cheval et te rejoins à l'ouest*

Well said, cowboy! cheers
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9988
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Aomphalos, ne penses-tu pas que si nos élèves sont si peu aptes à utiliser leur esprit critique, cela provient davantage de leur âge et de leur maturité que de leur formation (donc au développement normal de leur cerveau plutôt qu'à un défaut dans l'enseignement) ?
Parce qu'il me semble (c'est le point de vue que j'ai au collège) qu'on les exerce très tôt à une forme de pensée critique, peut-être pas pour les matières "scientifiques", mais en tout cas pour les matières créatives / sciences humaines ; on leur apprend à lire des documents historiques et leur implicite, à lire des textes et à les juger / apprécier / décoder (et donc à formuler leurs hypothèses et leurs opinions), à lire des œuvres d'art... Donc pour une bonne part on les forme à une forme de lecture approfondie qui me semble au préalable de tout esprit critique, et assez éloignée du dogmatisme.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


@pasiphae
Pour les sophismes, c'est de la logique appliqué, pas particulièrement besoins de sources.
Ensuite, les pages wiki cité sont pas mal sourcés (oui réponse facile Very Happy ), mais tous ce qui est liée aux biais cognitifs est difficilement attribuable à une unique personne, ce sont des compilations de travaux.
Après, comme tu l'as dis ce que j'ai écrit est un survol rapide, son but premier est d'illustrer mon introduction et de donner envie à chacun de faire des recherches sur le sujet.

@Aomphalos
Citation :
prenant une forme dogmatique
Je ne suis pas tout à fait d'accord ; je part du postulat que nos mécanismes cérébraux sont biaisé, et donne des exemples ainsi que quelques pistes pour prendre connaissance de ces biais.
Effectivement, il peut paraître paradoxal d'imposer la méthode du doute, mais à moins que je me trompe, vu qu'elle est capable de se remettre elle-même en cause, on sort du paradoxe non?

Citation :
il est remarquable que l'esprit critique soit une chose presque totalement niée dans l'enseignement scolaire. Les élèves que j'ai ne sont pas du tout formé à l'analyse critique, mais bien plutôt livré à une pensée dogmatique qu'il s'agit d'être capable d'ingérer et de restituer rapidement.
Hélas... Mais de plus en plus de professeurs lancent des initiatives pour promouvoir l'esprit critique.


Citation :
par exemple, l'idée que la raison - concept qui est déjà une construction - serait le meilleur critère de la vérité
Il ne me semble pas que ce soit le cas. L'esprit critique, c'est l'application de la méthode scientifique dans la vie de tout les jours. Or la méthode scientifique ne parle ni de raison, ni de vérité.
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9988
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Qu'entends-tu par logique appliquée ? Quelle logique ?

Je laisserais Aomphalos te répondre sur la question de la raison, qui ne va pas du tout de soi (on base bien les sciences sur des principes rationnels ; l'irrationnel étant d'emblée écarté lorsqu'il s'agit de, justement, raisonner)
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
Qu'entends-tu par logique appliquée ? Quelle logique ?

La logique mathématique.
Par exemple, si A implique B, alors non B implique non A. Tu remplace A et B par ce que tu veux, cette phrase sera toujours vraie.
Pour les sophismes, c'est l'inverse : on peut mathématiquement démontrer qu'ils sont faux.

Citation :
on base bien les sciences sur des principes rationnels ; l'irrationnel étant d'emblée écarté lorsqu'il s'agit de, justement, raisonner

Alors je pense qu'il faudrait définir ce que tu entends par "rationnels". Ce que je voulais dire, c'est qu'en science on ne dis pas que le rationnel est meilleur que la vérité ;très grossièrement, on se contente de faire plein d'expériences et plein d'hypothèses, puis on garde celle qui marchent le mieux, c'est à dire celle qui sont utiles. La science ne prétend rien dire sur la vérité, et elle ne dis pas que la raison est meilleure, juste que la raison est pratique.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 L'esprit critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-