PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Écriture sans lecture : Hypocrisie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Gihellcy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  103
   Âge  :  25
   Localisation  :  Ploëzal
   Pensée du jour  :  "Les fruits de refléxion, c'est comme les pruneaux : ça te fait chier, mais c'est excellent pour ta santé" Alexis BREUT
   Date d'inscription  :  09/03/2017
    
                         
Gihellcy  /  Barge de Radetzky


Bonjour à toutes et à tous.

On va dire que mon problème principal, c'est ma dissidence chronique. Le résultat est que j'ai beaucoup de mal à mon concentrer sur un loisir.

J'ai des semaines où je veux regarder des séries, où je veux lire, où je veux faire ci et ça ...
Le hic, c'est que plus j'avance, plus je procrastine. Surtout au niveau de la lecture.

Pour vous donner un ordre d'idée, j'ai lu en tout et pour tout ces deux dernières années 5 romans ...
5 ...
Les trois premiers Harry Potter, et deux romans Naheulbeuk.

Du coup, depuis quelques semaines, je me dis : c'est pas un peu hypocrite de lire aussi peu et de vouloir écrire pour faire lire les autres ?... Je souhaiterais votre avis.

Bien à vous, bonne journée.


Dernière édition par Gihellcy le Mer 7 Juin 2017 - 8:14, édité 1 fois
https://etheriumblog.wordpress.com/
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3067
   Âge  :  34
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Vous vous posez de ces questions les gens
 
PlumeSombre
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1214
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  As I die, I hope I will be gazing inwardly at that glorious patch of sun, gleaming on an old oak floor, a window of light opening into the deep reality of life eternal...
   Date d'inscription  :  17/05/2017
    
                         
PlumeSombre  /  Tentatrice chauve


Coucou

Je trouve ce sujet très intéressant, donc je saute dessus Écriture sans lecture : Hypocrisie ? 770102

Pour moi, perso, la lecture est essentielle. Pas particulièrement en ce qui concerne l'écriture, mais... tout court. Sans vraiment m'inspirer, elle me stimule, sur bien des points. Mon imagination, les mots que j'ai dans la tête constamment. Quand parfois je n'arrive pas à les coucher sur papier (trop le binz dans mon crâne, cela arrive), je les canalise en lisant.
Lire, c'est aussi un échappatoire, lâcher prise sur les choses du quotidien. je suis de ceux qui lisent vraiment de tout... de la romance bas de gamme aux œuvres littéraires japonaises. Je passe par tous les pays, tous les genres et plusieurs langues. Cela fait des piles et des piles par année.
Par contre, lire beaucoup ne fait pas de quelqu'un un "être supérieur". Il n'y a pas de quoi se la péter  Il n'y a pas de complexe à avoir si on n'aime ou si on a pas envie de lire (sisi, souvent les gens pensent cela quand on leur parle lecture Sad)

Par contre: je comprends tout à fait que l'on puisse écrire, sans éprouver le besoin de lire. Parfois, les écrits des autres peuvent polluer les nôtres. Parfois on a beaucoup de choses a exprimer, et pas le besoin de se plonger dans les univers étrangers.

Je ne pense pas que lire et écrire vont forcément de pair. Ce n'est pas parce qu'on ne lis pas, que l'on a un langage pauvre, ou rien à dire.
Tu dis... a écrit:
c'est pas un peu hypocrite de lire aussi peu et de vouloir écrire pour faire lire les autres ?

Je ne pense pas. Par contre je pense que la démarche d'écrire est plus un besoin de s'exprimer que de vouloir faire lire les gens. Je me trompe? Smile

Impatiente de lire d'autres avis sur la question Smile
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  45
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


Lire n'est pas le symétrique d'écrire.
Même s'il semble aller de soi que l'écriture va rarement sans la lecture, lorsqu'on questionne ce rapport, il n'y a rien de particulier pour l'étayer. Lire quand on est aussi écrivaillon... pourquoi?
Trouver l'inspiration? Se changer les idées de ce que l'on est en train d'écrire? Se confronter à d'autres styles? Sans doute un peu de tout ça, et plus encore, dans des proportions qui varient selon les écrivains. Ou alors, rien du tout.

Je lis assez peu faute de temps: depuis le début de l'année, j'ai lu les trois premiers Fondation et je ne suis qu'à mi-course du quatrième, alors que d'autres en abattent bien plus en un mois. Ce n'est pas faute d'envie: ma PAL turgide est là pour en témoigner.
Et je n'ai pas le sentiment que ça me perturbe, car, pour écrire, l'important, c'est l'histoire que j'ai envie de raconter, de même que l'univers que je veux construire.

Ton questionnement, Gihellcy, me laisse penser que tu ne te sens pas légitime à écrire au vu de ton faible rythme de lecture. Si c'est le cas, sache que je crois que n'importe qui est légitime à écrire. La lecture n'est qu'un à côté qui permet de se nourrir de ses prédécesseurs, pas un rite de passage qui, par magie, te donnerait une sorte de droit moral à faire cracher la plume!
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
Manfred
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7129
   Âge  :  41
   Pensée du jour  :  Zut
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Manfred  /  Pouyoute (© Birdy)


Bohr a écrit:
Lire n'est pas le symétrique d'écrire.
Même s'il semble aller de soi que l'écriture va rarement sans la lecture, lorsqu'on questionne ce rapport, il n'y a rien de particulier pour l'étayer. Lire quand on est aussi écrivaillon... pourquoi?
Trouver l'inspiration? Se changer les idées de ce que l'on est en train d'écrire? Se confronter à d'autres styles? Sans doute un peu de tout ça, et plus encore, dans des proportions qui varient selon les écrivains. Ou alors, rien du tout.
Pour APPRENDRE, tout simplement ? Tu arrives à imaginer un musicien qui n'écouterait la musique de personne d'autre que la sienne ?

On peut sortir toutes les théories qu'on veut, mais dans la pratique, à force de relire et corriger des écrivants (au point d'en faire mon métier), je repère d'instinct ceux qui ne lisent pas ou peu. C'est même assez flagrant. Rolling Eyes
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  45
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


En même temps, la musique, lorsqu'on s'y met, on part tous plus ou moins de zéro (théorie + maîtrise de l'instrument). Alors que, en matière d'écriture, un minimum de maîtrise du langage est certainement déjà acquis.

Je suis d'accord qu'il est toujours bon d'apprendre, en se posant les bonnes limites, pour échapper à la simple et servile imitation.
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
Ombelle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  223
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  13/12/2014
    
                         
Ombelle  /  Autostoppeur galactique


Stephen King affirme:
Si vous n’avez pas le temps de lire, vous n’avez pas le temps ou les outils pour écrire.
Ceci dit, je pense qu'il veut dire "à titre professionnel".
Si c'est juste pour s'amuser, poster sur le web, faire du jeu de rôle ou tenir son journal intime, chacun est libre!
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  45
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


Si Steve eul'dit, alors, c'est qu'ça doit êt'vrai!

Il y a sans doute quelques valeurs intermédiaires, néanmoins.
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
Joliet
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  568
   Âge  :  38
   Localisation  :  Dans le train
   Pensée du jour  :  Cisgenre neurotypique
   Date d'inscription  :  11/09/2014
    
                         
Joliet  /  Du beau, du bon, du bonnet C


Je ne lis plus de romans depuis un certain moment, mais ça ne me dérange pas, je ne me sens pas illégitime d'écrire pour autant.

J'ai été une très grande lectrice, entre temps il y a eu des événements qui ont beaucoup nuit à ma concentration, j'ai délaissé la lecture. Depuis je n'ai pas ressenti le besoin de lire pour rester au fait de ce qui sort je suis très friande des extraits que propose amazon sur la kindle.

De plus lire parasite ce que j'écris et inversement. Peut-être que dans quelques temps je retrouverai une concentration acceptable pour pouvoir faire les deux en même temps.

Mais d'ici là je ne me flagellerai pas parce que j'écris sans lire, puisque pour le moment c'est écrire qui m'est le plus indispensable.
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9341
   Âge  :  29
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Quod a écrit:
Bohr a écrit:
Lire n'est pas le symétrique d'écrire.
Même s'il semble aller de soi que l'écriture va rarement sans la lecture, lorsqu'on questionne ce rapport, il n'y a rien de particulier pour l'étayer. Lire quand on est aussi écrivaillon... pourquoi?
Trouver l'inspiration? Se changer les idées de ce que l'on est en train d'écrire? Se confronter à d'autres styles? Sans doute un peu de tout ça, et plus encore, dans des proportions qui varient selon les écrivains. Ou alors, rien du tout.
Pour APPRENDRE, tout simplement ? Tu arrives à imaginer un musicien qui n'écouterait la musique de personne d'autre que la sienne ?

On peut sortir toutes les théories qu'on veut, mais dans la pratique, à force de relire et corriger des écrivants (au point d'en faire mon métier), je repère d'instinct ceux qui ne lisent pas ou peu. C'est même assez flagrant. Rolling Eyes

+ 1000


Poésie – Traque – Liquide – Roman – Miettes – Nouvelles – L'heure du thé – Thèse – Ecriture - Journal - ça raconte - Îles
 
Nedjma
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  903
   Âge  :  32
   Pensée du jour  :  Pantagruélisme : vous entendez que c'est certaine gaieté d'esprit confite en mépris des choses fortuites
   Date d'inscription  :  01/08/2015
    
                         
Nedjma  /  Bile au trésor


Bohr a écrit:
En même temps, la musique, lorsqu'on s'y met, on part tous plus ou moins de zéro (théorie + maîtrise de l'instrument). Alors que, en matière d'écriture, un minimum de maîtrise du langage est certainement déjà acquis.

Je suis d'accord qu'il est toujours bon d'apprendre, en se posant les bonnes limites, pour échapper à la simple et servile imitation.

Bah quand tu débutes un instrument, tu ne découvres pas le son, tu sais déjà fredonner, taper sur des trucs, créer un rythme... Quand tu commences à écrire des romans, c'est à peu près pareil.

Je ne crois pas du tout que lire beaucoup fasse de nous des imitateurs serviles. Pour reprendre l'exemple  de Quod, tu imagines un musicien qui n'écouterait pas "trop" de musique, au cas où il se mettrait à copier ? Shocked Ou un peintre qui préfèrerait fuir les musées pour ne pas influencer son propre style ? Il existe plein d'exemples de grands artistes, d'artistes originaux, de génies singuliers, étaient aussi très cultivés. C'est bizarre cette méfiance vis à vis de l'apprentissage.
Ça me fait penser à une interview de David Bowie où il disait qu'il créait à partir de la somme de tout ce qu'il aime : on peut difficilement lui reprocher d'être un imitateur servile, pourtant. Smile

Mon avis, c'est que le style, l'originalité, la patte personnelle ce n'est pas un truc inné que tu dois préserver des influences extérieures, mais un truc que tu construis, que tu trouves à la fois en toi, mais aussi chez les autres et dans tes expériences.
Quand tu lis, tu lis toujours à ta manière, de façon singulière, tu vas être sensible à tel aspect, tel mot, et ce sera propre à toi, ça pourra nourrir ton écriture sans que ce soit de l'imitation. (D'ailleurs, je dirais qu'il est assez difficile d'imiter les grands auteurs... :mrgreen: )

Quant à savoir si écrire sans lire est "hypocrite", je ne vois pas pourquoi ça le serait... Ça le serait si tu exigeais de tes lecteurs qu'ils lisent tes livres en leur disant qu'en échange tu liras les leurs... Mais ça ne marche pas comme ça. Ne pas lire, ça peut être temporaire, s'expliquer par diverses raisons, on a le droit, c'est juste dommage ! Smile
https://evadezulier.wixsite.com/website
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je vais reprendre le dernier mot, et confirmer que je trouve ça dommage également...

J'avais lu quelque part que, pour un écrivain, lire ne servait pas seulement à trouver ce qu'on aime et la façon dont on aime que ce soit écrit, mais surtout ce qu'on n'aime pas et la façon dont on ne veut surtout pas écrire Smile

Alors, vu comme ça, c'est un peu dommage de s'en priver !

Citation :
Stephen King affirme:
Si vous n’avez pas le temps de lire, vous n’avez pas le temps ou les outils pour écrire.

Et j'ai en effet du mal à imaginer comment bien écrire sans les outils qu'apporte la lecture, à moins qu'on ait déjà énormément lu par le passé...?
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3067
   Âge  :  34
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Attention à ne pas transformer ce sujet "regardez moi, je suis un vrai, je me cultive et je lis du coup j'écris comme un vrai écrivain"
 
Indélébile
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  24
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  30/05/2015
    
                         
Indélébile  /  Homme invisible


J'ai pensé longtemps comme toi GIHELLCY. Je me disais que pour être un écrivain, il faudrait à mon arsenal une bibliothèque monstrueuse mais ma capacité à me concentrer uniquement sur des choses qui me passionne réellement m'a ramené à la réalité. Je ne suis pas le lecteur du mois et même si ça a avait été le cas, quels livres seraient jugés classiques indispensables sur la multitude d'ouvrages publiés dans le monde à travers les différentes époques ?

Après je pense que lire doit partir d'un besoin. Et dans ce cas-là, il ne faut pas avoir peur d'apprendre pour soi et si ça doit passer par la lecture et bien ainsi soit-il mais de nos jours, les séries, les films, les conversations au coin d'un bar, tout est matériel pour notre écriture.

En gros
pour les romans,poèmes,nouvelles
envie d'écrire sans envie de lire : pourquoi pas mais je pense qu'il faut  se rappeler deux choses:
- lire peut influencer son écrit (en bien) et ne pas avoir peur de ça.
- lire est aussi un loisir et donc n'est pas nécessairement un moyen automatique pour devenir un illustre écrivain.
pour le reste
Pour certaines histoires/projets où l'on aborde des sujets pointus, je pense qu'il est nécessaire de s'informer que ce soit par des vidéos, des conférences ou des livres et dans ce cas, faut se botter l'c*l pour assimiler tout ça ou passer à une autre idée.
 
Gihellcy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  103
   Âge  :  25
   Localisation  :  Ploëzal
   Pensée du jour  :  "Les fruits de refléxion, c'est comme les pruneaux : ça te fait chier, mais c'est excellent pour ta santé" Alexis BREUT
   Date d'inscription  :  09/03/2017
    
                         
Gihellcy  /  Barge de Radetzky


Houlààà, alors, ce topic random est parti en débat d'idées toutes pertinentes les unes des autres, je clarifie juste un petit point.

J'ai envie de lire.
Mais je ne prends pas le temps de lire.

Les journées de 40 heures, j'ai pas trouvé, la Salle de l'Esprit et du Temps non-plus.
Mais au vu de vos avis, j'ai essayé comme un bon maniaque d'organiser une journée type (avec horaires types et tout le toutim), et chaque journée compte - en moyenne - un heure et demi de lecture, je pense donc que c'est faisable.

Je vous remercie tous autant que vous êtes, bande de gens ! Des poutous poilus-barbus ~
https://etheriumblog.wordpress.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Écriture sans lecture : Hypocrisie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-