PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 

  [Personnage] L'orientation sexuelle d'un personnage principal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
sosotess
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  450
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  19/09/2013
    
                         
sosotess  /  Pour qui sonne Lestat


N'empêche que ces clichés sont ceux véhiculés par de nombreux écrits, tant ils sont ancrés dans le subconscient de nombreux auteurs. Et les renverser un peu, je trouve que ça permet d'ouvrir le champ des possibles.

Si on parle juste d'identité, bien sûr. Déjà, Harry ne se serait sans doute pas appelé Harry. Oui, c'est un changement, mais un changement important? Je n'en suis pas si sûre. Une fille peut aussi s'entendre avec une autre sans rivalité, être amie ou rivale d'un garçon, ressembler à son père et se sentir proche de lui... L'histoire n'aurait donc peut-être pas été si différente. Alors ce ne serait pas exactement la même chose, mais est-ce que ça changerait tout?

Pour certaines histoires, c'est primordial, oui : romans féministes, romances... Mais pour d'autres, ça compte finalement assez peu.
 
Valéry K.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  674
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Je re-plussoie Gea. Les hommes/garçons et les femmes/filles ne sont pas des êtres si dissemblables , au point que leur sexe détermine tous leurs comportements...

Rulae a écrit:
Si Harry Potter avait été une fille, il n'aurait pas correspondu à la prophétie concernant Voldemort déjà
-> la prophétie fait mention d'un "garçon" ? (je ne me souviens plus) Eh bien elle aurait fait mention d'un "enfant", ou d'une "fille", tu parles d'un changement...
Rulae a écrit:
il n'aurait pas pu nouer de lien aussi étroit avec Ron dès le début (qui n'était pas à l'aise avec les filles dans le tome 1, y'a qu'à voir ses rencontres avec Hermione)
-> Alors, il l'aurait fait avec "Rona", ou Ron aurait été à l'aise avec les filles
Rulae a écrit:
il n'aurait pas eu les mêmes relations avec Hermione sans doute (peut-être des rivalités...)
-> Alors, il aurait eu les mêmes avec "Hermion", ou Hermione serait restée Hermione et ça n'aurait juste rien changé.
Rulae a écrit:
il ne se serait pas autant identifié à son père à qui il ressemble tant (ce qui aurait ricoché sur ses relations avec Sirius, le meilleur ami de James)
-> Depuis quand une fille ne peut pas s'identifier à son père ou se sentir proche de son oncle ?
Rulae a écrit:
il n'aurait sûrement pas eu les mêmes relations avec Drago non plus
-> Depuis quand le fait d'être une fille ou un garçon influence les relations que l'on peut avoir avec un camarade de classe qui pense que, de toute façon, tu es un(e) traitre à ton sang et qu'il faut te tuer ?
Rulae a écrit:
voire même avec Rogue qui était amoureux de sa mère, etc.
-> Depuis quand le fait d'être une fille ou un garçon influence les relations que l'on peut avoir avec un enseignant sadique ?

De plus, tout ceci n'est que des détails.
Franchement... Autant, sur certains types d'histoires, de scénarios, le sexe du personnage et/ou son orientation sexuelle sont fondamentaux, autant sur la plupart... c'est bon. Un personnage peut être masculin ou féminin, le roman n'en est pas bouleversé, quoi.
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
Rulae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2562
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Le bruit et la pudeur


Encore une fois, je parle de psychée de personnage et mon propos originel, c'était qu'on ne peut pas interchanger (a priori) comme ça, impunément, les sexes, les orientations sexuelles de quelqu'un sans que ça change un minimum la personne qu'il/elle est au fond.

Je ne parle de si ça compte ou pas pour l'intrigue, mais uniquement de la personnalité du personnage.

Pour moi (et c'est juste un avis personnel), si c'est aussi facilement interchangeable, c'est que peut-être la psychologie du personnage n'est pas suffisamment fouillée (après, parfois, c'est voulu). Bah, je suis peut-être un peu trop pointilleuse, mais j'avoue que je m'ennuie assez vite en rencontrant des personnages qui semblent être nés à la page 1, qui n'ont pas de passé, pas d'histoire et pas de cohérence psychologique.
 
Valéry K.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  674
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Bah, au pire, si un personnage est d'un sexe/d'une orientation sexuelle plutôt qu'une autre, le choix d'écrire un personnage dans un sexe plutôt qu'un autre peut entraîner des ajustements, en effet, mais ça ne change vraiment pas "tout" (sauf si ça a une réelle incidence dans le scénario, bien sûr). Le lieutenant Ripley, dans Alien, à l'origine, a par exemple été un rôle écrit pour un homme. C'est Sigourney Weaver qui l'a joué, finalement. Le scénario n'a pas changé et la psychologie du personnage n'a, il me semble, absolument rien d'incohérente. Son sexe n'était juste en aucun cas déterminant dans son rôle. Smile

Note : j'ai googlé la prophétie de HP entre temps et il n'est mentionné que : "celui qui a le pouvoir de vaincre Lord Voldemort", ce qui veut dire qu'en anglais, ça devait être un truc genre "the one". Bref, le sexe n'est donc pas mentionné.
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
Rulae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2562
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Le bruit et la pudeur


(Justement, Alien c'est un bon exemple de film devant lequel je m'ennuie... Pardon aux puristes...)
 
Valéry K.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  674
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Hé ! Makarénine


Oh, tu as le droit de ne pas l'avoir aimé. Mais pourquoi, "justement" ? Si tu vois des éléments typiques de la nature de "femme" du personnage principal qui auraient pu faire que tu ne te serais pas ennuyée devant ce film, dis-le, mais je ne vois pas, pour ma part, en quoi ce personnage en aurait eu besoin.
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
Gemili
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  345
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  Ferme les yeux juste une seconde et tu verras qu'en fait, tu n'en as rien à faire.
   Date d'inscription  :  07/12/2015
    
                         
Gemili  /  Tapage au bout de la nuit


Bon, votre débat n'avance pas. Je propose de ressortir de derrière les fagots mon ancien poste qui dit que ...


Souvent, ça ne change rien mais que, parfois, c'est important.


C'est à chacun de se demander, en toute honnêteté intellectuelle, si c'est important dans son roman. Et si ça ne l'est pas, alors pourquoi avoir choisi l'un ou l'autre ? Par hasard ? Pourquoi pas, l'auteur est libre.
Ce qui compte, c'est de se poser la question. (et encore, je dis ça parce que j'aime me poser des questions mais en fait j'aurais pu dire "suivre son feeling")
 
Noctis
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  416
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  24/07/2014
    
                         
Noctis  /  Pour qui sonne Lestat


Rulae a écrit:
Grandir et se construire en tant que femme, c'est différent de grandir et se construire en tant qu'homme (et vice versa).

Ça c'est la société qui cherche à nous l'imposer. La différenciation des sexes au niveau du psyché, à la base, n'existe pas.
 
Irvyn
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1449
   Âge  :  31
   Localisation  :  Sous l'éclipse
   Pensée du jour  :  "When gender is a social construct, but being fat is genetics"
   Date d'inscription  :  08/12/2015
    
                         
Irvyn  /  No fun allowed


Peut-être serait-il préférable d'en rester là. L'auteure du sujet semble avoir eu suffisamment d'éléments et d'avoir pris une décision.
Je crains une certaine dérive de ce sujet vers la théorie du genre, sur laquelle nous avons sans doute chacun une opinion, mais qui reste sujette à polémique. D'autant qu'elle n'a, à mon sens, que peu de lien avec l'homosexualité d'un personnage.
Le sujet est très complexe. Il demanderait plusieurs pages de débats et n'a aucune chance d'aboutir à un consensus.
https://auteurnegora.wixsite.com/necrosang
 
Rulae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2562
   Âge  :  34
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Le bruit et la pudeur


Noctis a écrit:
Ça c'est la société qui cherche à nous l'imposer. La différenciation des sexes au niveau du psyché, à la base, n'existe pas.
Et dans un roman, la société n'existe pas ?

Well, Nordgia a raison, on n'arrivera pas à un consensus donc on peut en rester là. On a déjà eu des réponses intéressantes.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Oui, cessez de vous exprimer, tout a été dit cent fois etc.
 

  [Personnage] L'orientation sexuelle d'un personnage principal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-