PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-20%
Le deal à ne pas rater :
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – Charge 65W
239 € 299 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Quelle est ou sont votre/vos plus grand(s) problème(s) dans le domaine de l'écriture?
1) Le syndrome de la page
Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_lcap23%Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_rcap
 23% [ 18 ]
2) Ne jamais écrire une histoire jusqu'au bout
Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_lcap29%Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_rcap
 29% [ 23 ]
3) Les scènes de description
Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_lcap14%Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_rcap
 14% [ 11 ]
4) Une bonne documentation (vous ne savez pas vous organisés pour vos recherches).
Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_lcap5%Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_rcap
 5% [ 4 ]
5) Vos personnages ne sont pas crédibles et n'ont pas de profondeur
Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_lcap4%Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_rcap
 4% [ 3 ]
6) Pas de suspense
Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_lcap8%Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_rcap
 8% [ 6 ]
7) La structure narrative
Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_lcap13%Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_rcap
 13% [ 10 ]
8) Vous mettez vos meilleures scènes d'actions au début et finissez par ne plus pouvoir continuer
Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_lcap4%Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions Vote_rcap
 4% [ 3 ]
Total des votes : 78
 

 
Fassar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/11/2016
    
                         
Fassar  /  Petit chose


Bonjour! Quels sont les plus grands problèmes que vous avez eu à rencontrer dans le domaine de l'écriture?
Est-ce le syndrome de la page blanche, le fait d'avoir trop d'idées et de n'en concrétiser aucune, le fait de ne jamais arriver au bout de vos romans, etc.

Moi, personnellement, j'ai presque une centaine d'idées d'histoires que je note tout le temps. Je me rappelle même qu'il y a un temps où j'avais chaque jour une nouvelle idée d'histoire. Mais, de l'idée à l'histoire, c'est un énorme fossé...

Dernière question. Comment surmontez-vous ces obstacles que vous rencontrez?
http://my-storyblog.com/
 
Writer
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  28
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Bonjour !
Quelle question intéressante ! Personnellement, c'est comme toi le fait d'avoir "trop d'idées" ! Dans un sens, cela prouve notre "productivité" de l'imaginaire mais c'est frustrant de ne pouvoir tout écrire... Tout réaliser.
Comment je surmonte cet obstacle ? Et bien... Je fais avec, je dirais. Je n'y peux rien. Je manque de temps. D'autant plus que je préfère garder mes idées ainsi, que de me lancer dans plein de projets que je ne pourrai terminer et gâcher.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Si je peux me permettre, avoir des idées ne fait pas tout et ne signifie d'ailleurs pas grand-chose dans un processus de création vraiment artiste. C'est un peu la distinction que je ferai entre l'imagination et l'inspiration ; la première étant, à des degrés divers, accessible à tous, et la seconde impliquant un peu de hasard, de provocation, de dilettantisme, et permettant de s'élever à un tout autre niveau.

Avoir "trop" d'idées ne m'apparaît donc pas gênant dans le manque de temps que l'on aurait à les traiter, mais dans le déficit d'esprit critique ou d'exigence que je diagnostiquerais alors vis-à-vis de nous-même ; en bref, ces idées valent-elles vraiment la peine qu'on s'y attarde et qu'on les développe ? J'aurais tendance à dire que plus on a d'idées, plus on a tendance à penser de façon ordinaire et à tirer à l'excès sur la corde de l'imaginaire ; mais, soit, admettons que nous les traitions toutes : cela n'aura d'autre sens que de satisfaire un penchant maladif et obsessionnel pour la finitude. Sachons un peu faire preuve d'esprit critique, inspectons-nous plus en détails ; après tout, est-ce une idée ou une réaction ordinaire que nous avons ? L'imagination n'est, en effet, bien souvent, que la simple réaction à toutes sortes de stimuli, qui nous font dire et penser : "Tiens, que se passerait-il s'il se passait cela ? Que penserait untel ? Comment agirait celui-ci ? > Il ferait ceci, il ferait cela." Mais combien ont-ils, finalement, les mêmes réactions que nous à ces stimuli ? Je pose la question parce qu'il me semble vital, lorsqu'on veut créer, de déprécier ce qui est immédiatement à la portée de tous, l'idée que tout le monde a, la chose à laquelle le plus grand nombre va penser, et cela non pas pour conserver une marge d'imprévisibilité, mais parce que le lieu commun, que ce soit en littérature, musique, peinture, etc., s'oppose fondamentalement, à mes yeux, à la démarche artistique : ce que tout le monde peut faire ne vaut rien. ("Là où il y a grand-monde, il n'y a pas grand-chose", dit à peu près Prévert.) D'autre part, beaucoup d'idées, c'est aussi beaucoup d'idées qui s'étranglent, qui s'entassent, qui bavardent, qui constituent leur petit troupeau ; bref, beaucoup d'idées mal inspirées. Là encore, il m'apparaît essentiel d'être intellectuellement apte à s'adonner à un tri pertinent ; tout est question d'exigence.

Enfin, que vaut le poids d'une idée, même intelligente, dans un processus de création où le travail joue lui-même un rôle plus que crucial ? Pas grand-chose ; c'est encore la réalisation elle-même qui donnera de la valeur à l'oeuvre ; une bonne idée mal réalisée ne vous mènera pas loin, tandis qu'une oeuvre propre, personnelle, singulière, originale, mais reposant sur un socle peu ou pas inspiré, méritera un peu plus d'applaudissements, parce qu'indépendamment de ses qualités, on pourra y décerner au moins un savoir-faire, et pas seulement des intentions.

Pour ma part, et pour répondre finalement à la question, je n'ai guère de problèmes pour écrire, ou du moins pas de problème vraiment sérieux, parce que je n'attends rien de moi. Certes, si j'avais l'orgueil d'aller contre mes états, comme cela m'est déjà arrivé, j'aurais plus de peine à écrire quelque chose de satisfaisant, et alors mon obstacle serait celui de la page blanche. Mais par respect pour moi, j'apprends à m'écouter et je me résigne lorsque je n'ai rien à dire ; je vais chercher du matériau dans la vie, je vais vivre, puis je reviens à ma table et j'écris lorsque c'est l'heure. Nietzsche disait d'ailleurs, pour revenir au sujet des idées, que celles-ci viennent en marchant.

Cette notion d'excès d'idées me rappelle toutefois mes débuts ; mais je n'avais pas la névrose de les attraper toutes au vol. Je vous suggère donc de laisser tomber toutes celles qui ne sont pas véritablement extraordinaires et géniales, surtout dans les moments où vous n'en avez pas besoin. On imaginerait mal un bon pêcheur recueillir tous les poissons de l'océan par peur d'en laisser échapper un ; que lui importe de posséder ? Il est habitué à trouver !
 
requisition
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  108
   Date d'inscription  :  05/04/2016
    
                         
requisition  /  Petit chose


Si tu as trop d'idées à toi de sélectionner les plus intéressantes et de les exploiter au maximum. Ca m'arrive aussi d'avoir des idées qui fusent, mais je les note et les laisse de côté si elles ne concernent pas l'oeuvre sur laquelle je suis.

Pour ma part, j'ai voté pour trois points :

Les scènes de descriptions qui ne sont vraiment pas mon fort. Je n'aime pas en lire, et je n'aime pas en écrire mais elles sont bien nécessaires pour poser le décor... C'est pourquoi je vais à l'essentiel. Elles tiennent souvent en une ou deux phrases, et j'essaye de les intégrer au fur et mesure de la scène en précisant certains détails.

Ca rejoint un peu mon deuxième souci qui est la structure narrative... Comme j'écris à la première personne, j'essaye de faire attention au "je, je, je, je", et de modifier mes tournures de phrases, ce qui n'est pas toujours facile.

Le dernier point concerne les scènes d'action. Une fois que j'ai épuisé mon stock je ne sais plus quoi raconter... Du coup j'essaye de les espacer.
 
Fassar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/11/2016
    
                         
Fassar  /  Petit chose


Réquisition, donc si j'ai bien compris, tu ne t'éparpilles jamais et te concentre toujours sur une seule oeuvre??? Toi et moi avons les mêmes problèmes avec les scènes de description... Rares sont les écrivains dont j'aime les scènes de description ou bien dont je ne me remarque même pas leurs descriptions. Ils le font de manière très courte et naturelle. Je te les cite:

- Bernard Wehber avec L'Empire des Anges (récit très long mais pourtant qui se lit d'un trait). Ce qui m'a plu dans ces desciptions est le fait qu'il a privilégié la règle du "Ne dites pas, MONTREZ"... Style très visuel et cinématographique donc.
- Rick Riordan avec Percy Jackson, livre très facile à lire si on l'aime bien sur.

Tu peux peut-être les lire et essayer de t'inspirer d'eux...

J'avais aussi le meme problème avec les scènes d'action quand je venais de débuter l'écriture en prose vers l'age de 13 ans. Je mettais le meilleur au début dans le but de ne pas ennuyer les lecteurs. Résultat: Le soi-disant roman ne faisait qu'environ 50 pages avec uniquement des scènes d'action. Conséquence: Rejet inévitable des maisons d'édition...

Les espacer oui c'est une bonne idée. Et, il faut écrire en pensant à la structure en 3 actes (un début, un milieu et une fin). De ce fait, nous pourrons écrire un récit qui avance progressivement et à un rythme bien équilibré.
Merci Réquisition pour cette solution proposée!
http://my-storyblog.com/
 
Fassar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/11/2016
    
                         
Fassar  /  Petit chose


Merci Writer pour ta remarque! Au fait, tu as un joli pseudo (ça sonne anglophone). Ne rien faire comme tu l'as dit semble être plus facile. Mais, dans ce cas, tu ne pourras pas remédier à tes problèmes. Or, c'est en écrivant que l'on devient écrivain.
Tu peux peut-être opter pour la méthode de Réquisition qui a dit : "Ça m'arrive aussi d'avoir des idées qui fusent, mais je les note et les laisse de côté si elles ne concernent pas l'oeuvre sur laquelle je suis"...

ça me rappelle d'ailleurs une vidéo YouTube dans laquelle une fille conseillait de ne pas passer à un autre projet tant qu'on n'a pas fini...
http://my-storyblog.com/
 
Fassar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/11/2016
    
                         
Fassar  /  Petit chose


Mausolée, je ne te connais pas mais je trouve déjà très intelligent avec tout ce que tu as dit. En effet, toutes les bonnes idées ne sont pas nécessaires à prendre. L'Art du tri est d'ailleurs aussi nécessaire à maîtriser pour les écrivains que pour les scénaristes...

Votre citation est à la fois pleine d'enseignement et drôle.

Mausolée a écrit:
Je vous suggère donc de laisser tomber toutes celles qui ne sont pas véritablement extraordinaires et géniales, surtout dans les moments où vous n'en avez pas besoin. On imaginerait mal un bon pêcheur recueillir tous les poissons de l'océan par peur d'en laisser échapper un ; que lui importe de posséder ? Il est habitué à trouver !

Merci pour les conseils!
http://my-storyblog.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je crois, mais je ne suis plus sûr, que la fin de cette citation est de Nietzsche ; mais si c'est bien de lui, je ne sais plus à propos de quel sujet il l'employait.
 
Writer
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  28
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Fassar a écrit:
Ne rien faire comme tu l'as dit semble être plus facile. Mais, dans ce cas, tu ne pourras pas remédier à tes problèmes. Or, c'est en écrivant que l'on devient écrivain.
Tu peux peut-être opter pour la méthode de Réquisition qui a dit : "Ça m'arrive aussi d'avoir des idées qui fusent, mais je les note et les laisse de côté si elles ne concernent pas l'oeuvre sur laquelle je suis"...
Je suis d'accord sur le fait que rien faire ne "résoudra pas le problème" mais la vraie question est : est-ce vraiment un problème ? Avons-nous envie de le résoudre ? A vrai dire, je ne sais pas... Avoir nombre d'idées, c'est bien aussi... Je ne peux pas les brider, et je ne souhaite pas me lancer dans une multitude de nouvelles ou romans.
Voie sans issue...
Toutefois, je ne comprends pas le rapport avec "Or, c'est en écrivant que l'on devient écrivain". Ce n'est pas parce que je ne développe pas toutes mes idées que je n'écris pas. Je me concentre juste à un projet (voire deux parfois) à une période. De même, j'écris toutes mes idées (trames, titres, phrases, etc) dans un petit carnet que je ressors quand je ressens l'envie d'une phrase, d'une idée ou autre.
Néanmoins, merci d'avoir ouvert ce topic : il permet d'échanger et c'est bien Wink
 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


hummmm... un problème d'écriture?
si je devais en donner un majeur, ce serait le temps, ou la motivation lorsque j'ai ce temps!

pour ma part, aucun problème pour trouver des idées, les mettre en musique et les écrire. en fait, la vraie difficulté serait surtout que chaque idée qui me vient, depuis maintenant une dizaine d'années (c'était moins le cas avant que je ne termine mon premier roman), se transforme en idée... de roman! or, c'est un peu dur d'écrire tous les romans que l'ont voudrait écrire.
du coup, je mets les idées sous le coude (la prise de notes, même très brèves, est plus que nécessaire car on finit par oublier de très bonnes idées), et je les sors à l'occasion pour une nouvelle, mais j'essaie aussi de les mixer pour les mettre ensemble dans un roman, lorsque la structure et l'histoire le permettent. voilà d'ailleurs une solution que je te suggères pour tes nombreuses idées, Fassar: le mixage. le mélange des saveurs et des ingrédients est souvent très bon!

sinon, comme je disais en intro, mon principal problème, c'est ce foutu temps. quand tu as un boulot à temps plein et des gosses, trouver le temps est difficile. c'est souvent le soir une fois que tout le monde est couché, et là vu que tu es fatigué, tu as plus envie de mater une série ou te coucher. du coup, ça fait long, long, pour terminer un roman... je pense que beaucoup de mes idées finiront par rester au placard, à la fin. mais il vaut mieux se concentrer sur un seul truc à la fois (quoique un roman peut être entrecoupé sans difficulté par une ou plusieurs nouvelles, ce qui m'arrive relativement fréquemment), parce qu'essayer d'écrire plusieurs romans à la fois, c'est juste se donner du mal pour tout rater. si tu es comme moi, il te faut beaucoup de volonté pour ne pas laisser tomber un projet en cours et te lancer dans un autre. je ferais ça tous les jours, en remontant 15 ans en arrière. aujourd'hui, j'ai compris qu'il faut de la concentration. focus.

bon courage pour tes projets
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  45
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


J'ai les mêmes problèmes que Bob.
En fait, concrètement, j'ai plein d'idées qui fusent, que je note ici et là, qui constituent l'essentiel de mon répertoire ("En cours" et "Terminés" ne comptabilisent même pas 15% du nombre total de fichiers), je m'entiche facilement de nouvelles idées parce que je ne peux pas écrire en continu. Donc entre le taf et les transports, le soir, je suis plus tenté par un docu animalier de chez VMD que par de la littérationitude.

Tout est réductible au temps, trop court chaque jour, et à un corlollaire a priori inattendu: la discontinuité, qui laisse le temps à d'autres idées de s'insinuer, mais aussi à la démotivation de s'installer...
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
Nemuyoake
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  304
   Âge  :  39
   Localisation  :  Préfecture d'Iwate, Japon
   Date d'inscription  :  04/06/2016
    
                         
Nemuyoake  /  Tapage au bout de la nuit


L'angoisse de la page blanche, ou plutôt l'obsession de la perfection. Je dois absolument écrire le texte dans la tête avant de l'écrire réellement et je redoute toujours le moment où je me mets devant mon écran pour écrire. Une fois que j'y suis, les mots sortent sans interruption, mais il faut que je passe par dessus mon angoisse de ne pas trouver les mots justes, tout de suite.

C'est une peur profondément stupide et résoudre ce problème fait partie de mes nouvelles résolutions de l'année : au minimum 500 mots par jour, de gré ou de force. On est le 31 décembre et j'ai déjà écrit plus de 1000 mots aujourd'hui. Ca va le faire cette année, je le sens. king
https://nemuyoake.wordpress.com/
 
Jimpol
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  117
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  J'en avais une bonne, pis je l'ai oubliée
   Date d'inscription  :  25/05/2015
    
                         
Jimpol  /  Barge de Radetzky


Marrant ce blocage dû à une profusion d'idées !

En ce qui me concerne c'est tout l'inverse. Depuis que je bosse sur mon roman et qu'il commence à prendre forme, mon cerveau est incapable d'imaginer une nouvelle histoire. Toute ma créativité se concentre autour de mon projet en cours ; tout ce que j'esquisse dans ma tête au hasard d'un documentaire que j'ai vu, d'une discussion que j'ai eue ou simplement lorsque je laisse vagabonder mon esprit, toutes ces inventions essayent de s'adapter au récit sur lequel je bosse. Si bien que je dois faire le tri non pas entre plusieurs idées de romans, mais entre plusieurs idées qui pourraient s'inscrire au sein d'un seul et unique  roman. Souvent, c'est quand je me rend compte que je dois trop cogner sur une idée pour que sa forme s'insère bien dans mon récit que je l'abandonne.
Du coup j'ai peur, le jour où je terminerais mon roman, de n'avoir plus rien d'autre à écrire...

D'une manière générale, j'ai du mal avec les scènes de description. Mais ce qui me bloque en général c'est le manque de motivation ou bien de considérer chaque phrase que je couche comme de la merde. Parfois quand ça veut pas, ça veut pas. Je suis assez d'accord avec Mausolée, dans ces cas-là aussi il faut savoir s'écouter. Quand un projet vient des tripes, l'envie ne disparaît jamais complètement.
 
Fassar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/11/2016
    
                         
Fassar  /  Petit chose


Merci en tout cas Mausolée pour ta contribution!
Writer a écrit:
merci d'avoir ouvert ce topic : il permet d'échanger et c'est bien
Ne me remercie pas pour ça, Writer! On est là pour s'entraider et se serrer les coudes, n'est-ce pas?
Writer a écrit:
Toutefois, je ne comprends pas le rapport avec "Or, c'est en écrivant que l'on devient écrivain". Ce n'est pas parce que je ne développe pas toutes mes idées que je n'écris pas.
Je n'ai pas affirmé que parce que tu laisses des idées de coté que tu n'écris pas. Loin de là! Peut-être qu'on s'est mal compris.
Toutefois, je pense que ta méthode est efficace. Se concentrer sur un ou 2 projets afin de les concrétiser.ça me rappelle d'ailleurs un ebook gratuit que j'avais lu. Il s'appelait "Concentrez vos énergies pour atteindre vos objectifs". Je crois que c'était ça le titre.
http://my-storyblog.com/
 
Fassar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  19/11/2016
    
                         
Fassar  /  Petit chose


Boblafrite a écrit:
hummmm... un problème d'écriture?
si je devais en donner un majeur, ce serait le temps, ou la motivation lorsque j'ai ce temps!
C'est vrai que la gestion du temps peut causer des problèmes à pas mal d'écrivains. Tout est une question d'organisation. Certains parviennent à écrire tous les jours comme les Marc Lévy ou Stephen King... En 2015, j'écrivais 5h par jour mais mon roman fut un échec. Voilà pourquoi je préfère écrire des nouvelles pour le moment et le faire avec moins de pression (coté temps).
Boblafrite a écrit:
je pense que beaucoup de mes idées finiront par rester au placard, à la fin. mais il vaut mieux se concentrer sur un seul truc à la fois (quoique un roman peut être entrecoupé sans difficulté par une ou plusieurs nouvelles, ce qui m'arrive relativement fréquemment), parce qu'essayer d'écrire plusieurs romans à la fois, c'est juste se donner du mal pour tout rater. si tu es comme moi, il te faut beaucoup de volonté pour ne pas laisser tomber un projet en cours et te lancer dans un autre.
J'ai une question Boblafrite pour notre cas à tous les 2. Ne penses-tu pas qu'il vaudrait mieux que nous n'écrivions qu'un seul roman achevé en nous concentrant sur ce projet et de mourir sans avoir concrétisé toutes ses autres idées. Plutot que d'attaquer 1000 histoires en meme temps et de mourir avec 0 histoire concrétisée... Ce serait vraiment dommage dans ce cas.
Enfin, merci pour ta suggestion ci-dessous:
Boblafrite a écrit:
oilà d'ailleurs une solution que je te suggères pour tes nombreuses idées, Fassar: le mixage. le mélange des saveurs et des ingrédients est souvent très bon!
Je te souhaite aussi bon courage pour tes projets et par la meme occasion mes meilleurs voeux pour l'année 2017...
http://my-storyblog.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Quels sont vos obstacles dans le domaine de l'écriture-Solutions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-