PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Structure] Nouvelle : les codes à respecter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


La "longueur nouvelle" est normalement en dessous de 15.000 mots
et il y a des AT qui limiteront à 10.000

Mais en France, tous les editeurs n'emploient pas le qualificatif "novella", du coup, la tranche 15.000/50.000 est en situation incertaine et les textes qui s'y trouvent flirtent avec les deux dimensions (selon qu'on leur accorde d'être une grosse nouvelle ou un roman court)
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  52
   Âge  :  32
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  20/02/2016
    
                         
Aquillaa  /  Clochard céleste


Bonjour, alors j'y vais de ma petite question.

Je viens de passer un peu de temps sur une nouvelle à thème. Les règles du concours demandent maximum 5 pages dactylo, caractères 12 interligne 1,5.

Du coup j'en suis à 2 pages et demi et point de vue longueur ça ne dépassera certainement pas les 1500 mots soit 10 fois moins que la limite dont vous avez parlée...

Alors du coup ça s'appelle une nouvelle quand même ?
https://ggguyot.wordpress.com/
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1979
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Ma dernière nouvelle, 7955 mots.
Par contre, je me suis fait plaisir donc il y a des personnages secondaires, de l'action, etc. Possible que je la développe et en fasse  un roman. (Maupassant reprenait ses nouvelles dans ses romans, et réciproquement.)

Dans l'idéal, je voudrais un recueil de nouvelles avec ces mêmes personnages, ce même univers, en variant les angles d'approche, les points de vue, leur âge aussi...Il y aurait tant à explorer.
Mais ça me ferait un livre très particulier.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1979
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Aquillaa a écrit:
Bonjour, alors j'y vais de ma petite question.

Je viens de passer un peu de temps sur une nouvelle à thème. Les règles du concours demandent maximum 5 pages dactylo, caractères 12 interligne 1,5.

Du coup j'en suis à 2 pages et demi et point de vue longueur ça ne dépassera certainement pas les 1500 mots soit 10 fois moins que la limite dont vous avez parlée...

Alors du coup ça s'appelle une nouvelle quand même ?

J'ai participé une année au prix Pépin et il me semble que les textes de moins de 300 caractères qu'on envoyait étaient appelés "Nouvelle".

:flower:
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  52
   Âge  :  32
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  20/02/2016
    
                         
Aquillaa  /  Clochard céleste


Merci Maddy. Je viens de la finir. J'ai 1448 mots du coup. Je la laisse reposer et je la relis d'ici quelques jours pour vois ce que ça donne avec un regard neuf.
https://ggguyot.wordpress.com/
 
Judie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  80
   Âge  :  30
   Localisation  :  Sur les terres de Guillaume...
   Pensée du jour  :  “Le diable est un compagnon de débauche qui ne reste jamais jusqu'à la fin.”
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Judie  /  Pippin le Bref


Bonjour !

blandine15 a écrit:
Je me lance dans ma toute première véritable nouvelle dans el cadre d'un appel à texte, et j'aurais aimé avoir les conseils affutés d'auteurs plus expérimentés dans ce domaine.
Quels codes faut-il impérativement respecter dans ce type d'écrit ?
Est-il possible de sectionner le texte en chapitre ?
peut-on changer de lieu ? Faire des ellipses ?

Aujourd'hui la nouvelle est un court récit de fiction, caractérisé par la prose et par la chute. Idéalement tout le texte est tendu vers son dénouement, le but de la forme étant de favoriser l'effet final. Le changement de lieu, les ellipses sont permis. Le découpage en chapitres ne convient pas, mais rien ne s'oppose à distinguer des paragraphes par des astérisques. La taille est fonction du nécessaire à la chute (et, dans ton cas, du cadre éventuel donné par l'appel à textes), mais 30 000 à 50 000 mots sortent du format de la nouvelle : il faut de la concision, de la concentration, de la simplicité dans les éléments (les personnages sont décrits sommairement, leur caractère est réduit aux deux ou trois traits sans lesquels la narration ne pourrait pas se déployer, les péripéties sont peu nombreuses...).

La chute est le code essentiel de la nouvelle. Il ne faut cependant pas qu'elle épuise le texte : il n'est pas juste un prétexte afin d'amener la pirouette. On peut la voir comme un révélateur : le texte est inexplicable (ou mal expliqué) sans la chute, et la chute est la cause d'un choc, d'un malaise, d'un vertige, en raison du nouveau regard qu'elle incite à prendre sur le texte. Un exemple entre mille. Une nouvelle de Dino Buzzati nous montre un pauvre enfant qui n'est pas accepté par les autres, sa mère elle-même étant dégoûtée de son rejeton chétif. Le lecteur se prend de pitié pour l'enfant devant les vexations subies. Mais les derniers mots du texte amènent la relecture. En effet la compagne de bavardage de la mère du pauvre enfant la salue en disant Au revoir, madame Hitler ! Le lecteur relit la nouvelle en essayant de savoir si le pauvre enfant était rejeté parce qu'il était déjà monstrueux, ou si c'est la méchanceté de ses camarades de jeu qui l'a façonné. Je pense qu'il vaut mieux déterminer la chute en premier lieu, te demander comment la rendre aussi troublante et vertigineuse que possible, et construire en fonction de cela le texte, en économisant tant les personnages que les lieux et les péripéties.

La nouvelle est très propre au fantastique et à la science-fiction, car la chute entraîne une double lecture inscrite dans le code génétique du fantastique (explication rationnelle / explication irrationnelle) et de la science-fiction (technologie imaginaire / esprit humain).

Ceci dit, les appels à textes sont susceptibles de demander des textes courts sous l'étiquette de nouvelles. Le format dont tu parles semble exclure la nouvelle. Il n'y aurait donc pas la moindre exigence de chute.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci Judie, c'est à cette idée que je pensais en parlant de "chute". ^^

Parce que, honnêtement, c'est pas un peu idiot de distinguer nouvelle/novella/roman uniquement sur la taille du texte ? silent Je ne connais pas bien le milieu, mais j'imagine que c'est une distinction d'éditeurs, à la base, non ? *a l'impression de lancer une goutte dans l'océan*
 
Trench
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Morana a écrit:
Merci Judie, c'est à cette idée que je pensais en parlant de "chute". ^^

Parce que, honnêtement, c'est pas un peu idiot de distinguer nouvelle/novella/roman uniquement sur la taille du texte ? silent  Je ne connais pas bien le milieu, mais j'imagine que c'est une distinction d'éditeurs, à la base, non ? *a l'impression de lancer une goutte dans l'océan*

J'ai pas compris

En quoi c'est idiot de classer selon la taille des textes ?
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Trench : s'en tenir aux chiffres stricts, ça veut dire qu'il suffit d'ajouter ou retirer une phrase pour changer de catégorie....
Alors que la structure du texte est tout de même plus profonde que ça

Mais comme dit plus haut : la longueur disponible joue sur la structure.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Trench
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Citation :
Mais comme dit plus haut : la longueur disponible joue sur la structure

On est d'accord, size does matter
 
blandine15
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1488
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
blandine15  /  Roland curieux


Pas de chapitres donc. mais s'il s'agit d'une nouvelle de 30000 mots, qui selon vous n'est donc pas une "vraie nouvelle" ?
Bref, je suis un peu pommée avec toutes ces informations.
Merci en tout cas, beaucoup de précisions bienvenues !
http://blandinepmartin.fr
 
Trench
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Un jour j'ai écris une nouvelle de plus de 30 000 mots (qui existe quelque part) et j'ai fait aucun chapitre, j'ai délimité des scènes avec des astérisques, c'est plutôt simple et instinctif, on se passe facilement de chapitre.
 
Judie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  80
   Âge  :  30
   Localisation  :  Sur les terres de Guillaume...
   Pensée du jour  :  “Le diable est un compagnon de débauche qui ne reste jamais jusqu'à la fin.”
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Judie  /  Pippin le Bref


blandine15 a écrit:
Pas de chapitres donc. mais s'il s'agit d'une nouvelle de 30000 mots, qui selon vous n'est donc pas une "vraie nouvelle" ?
Bref, je suis un peu pommée avec toutes ces informations.
Merci en tout cas, beaucoup de précisions bienvenues !

Il n'y a pas de règle imprescriptible pour le changement de chapitre. Il s'agit souvent de signifier une rupture de temps, de lieu, d'action, dans la narration. La nouvelle étant tendue vers sa chute, elle est impropre à l'accumulation de ces ruptures : trop de ruptures signaleraient la dispersion de la narration, ce qui compromettrait l'effet final. Dans le cadre de la nouvelle, afin de mettre en valeur les quelques ruptures que tu veux, tu peux utiliser les astérisques sur le milieu de page entre deux paragraphes. Dans le cadre d'un texte de 30 000 mots, si tu souhaites suivre le principe de la nouvelle (ce qui me paraît difficile), utilise aussi les astérisques, mais si tu souhaites simplement composer un texte en respectant le format, tu peux manifester les ruptures selon la structure interne de ton texte. Imaginons par exemple un récit structuré selon trois temps (la première partie se passe au milieu du désert, la deuxième sur la lune et la troisième dans la maison de ma grand-mère) : avec cette structure, on pourrait numéroter les trois parties avec des chiffres romains centrés en petites majuscules (taille 9 si tu écris en 11). Mais si ton texte est structuré selon des lignes narratives, les parties seront peut-être intitulées selon le nom des narrateurs successifs, sans numéros. Je te suggère de réfléchir d'abord (si ce n'est déjà fait !) à la structure de ton texte, avant de choisir le découpage approprié.
 
blandine15
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1488
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
blandine15  /  Roland curieux


L'appel à texte demande bien une nouvelle de 20 000 à 50 000 mots.
Il s'agit des Éditions du chat noir, qui ont déjà prouvé leur sérieux et leur qualité.
Ok, pas de chapitre donc. Des astérisques. Il s'agit de ma première nouvelle, mais je suis inspirée par une histoire déjà bien tracée dans ma tête, dont j déteins déjà la clé, et la tournure générale.
Évidemment, je ne compte pas abuser des sections dans la narration. Mais sur les 20 ou 30 000 mots que je vais écrire, je compte néanmoins changer de lieux 4 fois. Donc quatre rupture. Si pour une nouvelle courte, cela parait beaucoup, sur un texte de 20 000 à 50000 mots, je trouve cela correct, d'autant que 50 000 mots, c'est un roman court, peu importe le terme utilisé par la maison d 'édition.
http://blandinepmartin.fr
 
Judie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  80
   Âge  :  30
   Localisation  :  Sur les terres de Guillaume...
   Pensée du jour  :  “Le diable est un compagnon de débauche qui ne reste jamais jusqu'à la fin.”
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Judie  /  Pippin le Bref


Je disais simplement qu'il me paraît difficile de faire une nouvelle de 30 000 mots. La nouvelle oblige à condenser dans l'idée de renforcer l'effet final. Le fait de la lire en peu de temps, de tout conserver dans sa mémoire, est très important. Pour ma capacité de lectrice, il n'est pas facile de préserver les effets de la nouvelle avec cette taille de texte.

Mais s'il s'agit finalement de 20 000 mots (soit un tiers de moins que ce que tu disais, ce qui n'est pas rien), et que la maison d'édition demande un texte court sous l'appellation de nouvelle, ainsi que je le supposais plus haut, la difficulté disparaît. Le fait d'utiliser l'étiquette de nouvelle (genre littéraire) afin de désigner un texte court est fréquent dans les appels à texte. Ainsi tu n'as aucun code de la nouvelle à respecter dans ce cas, s'il ne s'agit pas d'une nouvelle.

Je ne connais pas suffisamment la maison d'édition dont tu parles. Je ne sais rien de son sérieux ni de sa qualité, que je n'ai nulle part mis en doute. Je voulais seulement te donner la réponse à tes questions sur les codes de la nouvelle, avant de me rendre compte qu'il n'était pas question de cela, malgré le titre du sujet. Je suis désolée du hors-sujet.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Structure] Nouvelle : les codes à respecter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-