PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Structure] Nouvelle : les codes à respecter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
blandine15
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1488
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
blandine15  /  Roland curieux


Bonjour à tous !

Je me lance dans ma toute première véritable nouvelle dans le cadre d'un appel à texte, et j'aurais aimé avoir les conseils affutés d'auteurs plus expérimentés dans ce domaine.
Quels codes faut-il impérativement respecter dans ce type d'écrit ?
Est-il possible de sectionner le texte en chapitres ?
peut-on changer de lieu ? Faire des ellipses ?

Merci d'avance !


Dernière édition par blandine15 le Mer 8 Juin 2016 - 22:18, édité 1 fois
http://blandinepmartin.fr
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il n'existe aucune règle. Lorsque tu dépasses tant de mots, on appelle ça une novella. Et si t'insistes encore, c'est un roman. Donc tu peux sectionner en chapitres, tu peux changer de lieu (les règles du théâtre classique existent mais la nouvelle classique, ça n'existe pas, je crois), faire des ellipses, tu peux tout faire !
 
blandine15
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1488
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
blandine15  /  Roland curieux


Waouh super ! Merci !

Oui, en l'occurrence, je dois pondre une nouvelle entre 20000 et 50000 mots. (Dire que mon dernier roman ne fait que 57000 mots ...lol).
Je ne pensais pas que la taille du texte était la seule différence.


Dernière édition par blandine15 le Mer 8 Juin 2016 - 22:18, édité 1 fois
http://blandinepmartin.fr
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Et bien, du fait de la taille limitée du texte, tu ne peux pas te permettre de détailler un univers très riche et foisonnant. En général, la nouvelle permet de suivre quelques personnages, voire un seul, dans un temps d'action ou un lieu donné ; le fait est que tu ne peux pas t'étendre trop sur les rebondissements et autres.

Par contre, il me semble que la nouvelle doit avoir une chute.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Sujet déplacé dans la section idoine.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Non, la nouvelle ne doit pas forcément avoir une chute, pitié.
 
blandine15
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1488
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
blandine15  /  Roland curieux


Merci !
http://blandinepmartin.fr
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


La dimension réduite d'une nouvelle empêche de développer des fils narratifs secondaires.
C'est de ça qu'il faut tenir compte, surtout.
Il faut avancer sur ce qui doit être raconté et ne pas se laisser aller à expliquer des détails auxiliaires. Tant pis s'ils pourraient être amusants. On met de côté pour une autre histoire. On élague.

Cela ne veut pas dire qu'il faut virer toutes les descriptions, mais garder seulement celles qui sont indispensables, ou les faire de la façon la plus efficace qui soit, avec peu de mots et qui parlent net.
Cela ne veut pas dire non plus qu'il faut expédier au diable les personnages secondaires, mais on aura pas le temps de leur demander à tous leur CV détaillé. Surtout s'ils sont nombreux.



Pour ce qui est des codes, je ne saurais pas te dire si ça va plus loin qu' l'unité d'action (temps lieu...)
je n'ai pas regardé ça depuis longtemps et pour ce qui est de mes textes, je me contente
- de la longueur
- d'ouvrir et fermer une action
Au niveau du Temps : je ne me gêne ni pour les ellipses, ni pour les flash-back
Au niveau du Lieu : parfois je fais lieu unique et parfois ça bouge
Pour ce qui est des chapitres : j'inclus des astérisques * entre les "tranches de texte". Je ne sais pas très bien si c'est autorisé dans une nouvelle, mais c'est moins abrupt qu'un numéro de chapitre.
En ce qui concerne la "chute" = faut voir... J'aime les fins qui ne disent pas tout.
Une "chute" peut être très mystérieuse. Et Mais devant ce type de fin, ceux qui voudraient une chute claire et nette diront peut-être qu'il n'y a pas de chute...

Les nouvelles de ma série vampirique dépassent parfois la limite des 15.000 mots, mais j'essaye de m'y tenir. Donc, ce que je dis ne vaut pas forcément pour un récit de 30.000 mots.
(encore qu'il m'est arrivé de couper une histoire des "chroniques" en deux épisodes > 15+15 = 30.000)
http://scriptorium2.canalblog.com
 
blandine15
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1488
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
blandine15  /  Roland curieux


Séléné.C a écrit:
La dimension réduite d'une nouvelle empêche de développer des fils narratifs secondaires.
C'est de ça qu'il faut tenir compte, surtout.
Il faut avancer sur ce qui doit être raconté et ne pas se laisser aller à expliquer des détails auxiliaires. Tant pis s'ils pourraient être amusants. On met de côté pour une autre histoire. On élague.

Cela ne veut pas dire qu'il faut virer toutes les descriptions, mais garder seulement celles qui sont indispensables, ou les faire de la façon la plus efficace qui soit, avec peu de mots et qui parlent net.
Cela ne veut pas dire non plus qu'il faut expédier au diable les personnages secondaires, mais on aura pas le temps de leur demander à tous leur CV détaillé. Surtout s'ils sont nombreux.



Pour ce qui est des codes, je ne saurais pas te dire si ça va plus loin qu' l'unité d'action (temps lieu...)
je n'ai pas regardé ça depuis longtemps et pour ce qui est de mes textes, je me contente
- de la longueur
- d'ouvrir et fermer une action
Au niveau du Temps : je ne me gêne ni pour les ellipses, ni pour les flash-back
Au niveau du Lieu : parfois je fais lieu unique et parfois ça bouge
Pour ce qui est des chapitres : j'inclus des astérisques * entre les "tranches de texte". Je ne sais pas très bien si c'est autorisé dans une nouvelle, mais c'est moins abrupt qu'un numéro de chapitre.
En ce qui concerne la "chute" = faut voir... J'aime les fins qui ne disent pas tout.
Une "chute" peut être très mystérieuse. Et Mais devant ce type de fin, ceux qui voudraient une chute claire et nette diront peut-être qu'il n'y a pas de chute...

Les nouvelles de ma série vampirique dépassent parfois la limite des 15.000 mots, mais j'essaye de m'y tenir. Donc, ce que je dis ne vaut pas forcément pour un récit de 30.000 mots.
(encore qu'il m'est arrivé de couper une histoire des "chroniques" en deux épisodes > 15+15 = 30.000)


Waouh Merci Séléné C. ! :flower:
http://blandinepmartin.fr
 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


J'ai beau me creuser la tête, je n'arrive pas à ajouter quelque chose à ce qu'a écrit Séléné. C'est ça : une seule histoire, une chute - ou quelque chose qui fait office de chute, et court... Rien à ajouter.

La nouvelle est pour moi un excellent exercice de style puisqu'il faut être diaboliquement efficace. Mais difficile d'approfondir un sujet par ce biais.
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Avalanche a écrit:
Non, la nouvelle ne doit pas forcément avoir une chute, pitié.
idem.
Pitié.
 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


Avoir un objectif clair permet de savoir où on va quand on écrit un truc aussi exigeant. Ca peut être autre chose qu'une chute, bien sûr - en s'inspirant du conte par exemple, on peut faire une fin très attendue mais satisfaisante.
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
Trench
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Louise B. a écrit:
Avalanche a écrit:
Non, la nouvelle ne doit pas forcément avoir une chute, pitié.
idem.
Pitié.

Si

Fais une chute
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13986
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


J'ai très envie de poser la question
Qu'est-ce qu'une Chute ?

Spoiler:
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Brune
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  37
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Sous la brume de l'Harmattan
   Date d'inscription  :  29/12/2015
    
                         
Brune  /  Petit chose


ça me paraît beaucoup 30 000 à 50 000 mots pour une nouvelle ...

Pour le coup je pense qu'on a largement l'espace de développer des personnages secondaires et des intrigues secondaires en 40 000 / 50 000 mots, surtout quand on écrit de la littérature blanche, et dans ce cas là, on peut travailler comme pour un roman court.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Structure] Nouvelle : les codes à respecter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-