PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Structure] Ces personnages secondaires utiles un temps puis encombrants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


Salut à tous !

J'ai créé une flopée de personnages secondaires dont je ne sais que faire, j'aurais besoin de vos conseils éclairés d'écrivains et d'amateur de charisme gratuit façon Sergio Leone.

Le texte en question

Contextualisation :
Roman de fantasy. Dans ce passage, mon personnage, Fersac, un orque, poursuit la femme de sa vie dans un pays  similaire au Maghreb - avec des inspirations géopolitiques puisées dans les années 1960, la guerre des Romains contre Carthage, et une esthétique western spaghetti.
Il est enrôlé de force dans la Légion - armée régulière du pays colonisateur - où, d'abord méprisé à cause de sa race et de son inexpérience, il gagne la crainte de tous et le respect de quelques-uns en quelques semaines, par sa force absolument redoutable. En peu de temps, il se sent tellement à sa place dans ce cadre violent où seule la loi du plus fort compte qu'il en oublie sa quête. D'abord ses ennemis jurés et après un affrontement violent, les légionnaires de sa décurie finissent par en avoir peur, puis le respecter, et enfin par l'admirer.  Il ne se sent plus, et finit pas éclater la gueule d'un officier.
Pour faire court, il se mange une bonne désillusion ; la propagande ne prend plus, et il se rappelle qu'il a un quête sur le feu, il décide donc de déserter.

Gros problème : les légionnaires de sa décurie forment son environnement pendant presque un mois. Il y a clairement une évolution des personnages, donc un début de développement. De plus, pour leur donner un minimum de consistance, ils sont décrits, certains même nommés. Ce sont par ailleurs des elfes, ce qui est inhabituel à l'armée, puisqu'ils sont par nature insoumis. L'un d'eux devient même amant du héros, sur le mode du caïd et de son mignon dans les prisons (mais lui j'ai réglé son sort, c'est pour les autres que ça pêche).

Ils sont à mi-chemin entre personnages purement scénaristiques et personnages développés. Si on est cohérent, ils ne devraient même pas être légionnaires, je ne vois pas comment un elfe pourrait l'être. Dois-je donc :
- Mettre un éteignoir sur ces personnages, quitte à en faire, par exemple, des soldats lambdas, relégués au rang de décors ? De sorte que le héros puisse foncer vers son but.
- Les développer un peu et puis les laisser dans leur camp de légionnaires, en expliquant comment ça se fait qu'ils ne s'évadent pas avec leur chef malgré leur soif innée d'aventure ? Mais à mon avis, ce serait couper la poire en deux en ne gardant que le mauvais : développement de personnages hors-sujet qui en plus bandent mou puisqu'ils ne font rien.
- Les développer puis les faire s'évader avec leur chef charismatique, pour ensuite se séparer dans le maquis en mode lonesome cowboys de la badasserie extrême afin que mon personnage continue sa quête seul. Chemin qui ralentit de beaucoup la "quête principale" puisque ça va demander beaucoup d'écriture.

Merci de votre aide ! je suis à votre disposition si vous souhaitez plus de précision.


Dernière édition par Léonard le Mar 7 Juin 2016 - 22:02, édité 1 fois
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Tu ne "dois" rien. La question est surtout de savoir quelle histoire tu veux raconter.

Que ton personnage fasse des rencontres importantes qu'il lie des relations profondes puis les laisse derrière lui ce n'est pas illogique, ça arrive dans la vraie vie.

Que tu choisisses de raconter plusieurs histoires parce qu'elles te semblent toutes intéressantes, ce ne serait pas choquant non plus. Ça risque d'être compliqué à tenir si leurs chemins ne sont pas amenés à se recroiser par la suite, mais ça reste jouable. Sinon tu peux te garder la possibilité de laisser ce personnage secondaire de côté et de lui réserver une histoire indépendante dans un autre texte (un spin off).

En gros, fais toi plaisir et raconte l'histoire que tu aimerais que quelqu'un d'autre te raconte.


Dernière édition par Mikaroman le Dim 5 Juin 2016 - 13:45, édité 1 fois
http://romainmikam.free.fr/
 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


Merci. J'ai conscience de pouvoir faire ce que je veux, ma question c'était : qu'est-ce que vous aimeriez lire, vous, en tant que lecteurs ?
Le problème, en résumé, c'est est-ce qu'on fait traîner l'intrigue pour développer des personnages qu'on ne verra plus, ou est-ce qu'on sacrifie ces personnages pour faire avancer l'intrigue plus vite ? Parce que je me suis mis dans une impasse en créant des personnages pour le besoin de l'intrigue sans réfléchir à ce que j'allais en faire au moment de passer à la suite.
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3392
   Âge  :  31
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Didon de la farce


Moi en tant que lectrice (sauf que je lis pas de Fantasy, mais bon), je demande juste un texte cohérent. J'ai tendance à utiliser mes personnages secondaires tout au long de l'histoire, mais ils peuvent aussi apparaitre juste l'espace d'un chapitre (du moins j'ai lu des romans très plaisants qui fonctionnaient selon ce principe).
Moi j'ai l'impression qu'au delà des personnages, tu es surtout débordé par ton propre récit, ça en revanche c'est pas bon. À vouloir voir trop grand, on s'y perd. Au pire écris ton histoire, il sera toujours temps de corriger, effacer, éditer, réécrire ensuite.
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2990
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Tu vas être beaucoup plus avancé quand vingt personnes t'auront donné leurs vingt avis tous différents sur ce que tu devrais faire. Wink
http://romainmikam.free.fr/
 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


@Mikaroman : Je prend sur moi de faire la part entre les avis, pas de soucis pour ça.

@Ahava-brumes : Oui, je suis débordé par le récit. J'ai créé une péripétie qui m'a échappé parce qu'elle s'est trop amplifiée. Je ne sais pas si je dois la réduire ou la développer. Les rencontres épisodiques sont très fréquentes dans mes livres en revanche.
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2176
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


En tant que lectrice je demande à lire ce que l'auteur veut me raconter, ce qui lui fait plaisir à raconter. Je sais que je ne t'aide pas beaucoup en disant ça, mais je pense que c'est essentiel ! Raconte ce que tu as envie de raconter, et le lecteur sera content !
Tu ne sais pas si tu dois réduire ou développer parce que tu ne sais pas ce qui va le plus plaire ou que tu ne sais pas ce que tu veux raconter ?
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Trench
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Je fais la même, j'ai développé pas mal de personnages secondaires que mon personnage laisse en plan, sauf qu'il les retrouvera plus tard dans le roman, chaque personnage qui'apparait est important pour le déroulement de l'histoire. Peut-être que ça pourrait être pareil : ton orque se casse et les retrouves plus loin dans sa "quête principale"

Ou alors tue-les
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2176
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


On est pas obligé de les retrouver plus tard ou de les tuer... je veux dire... dans la vie vous croisez des gens, qui vous apprennent des choses, vous font évoluer, et ensuite vous arrêtez de vous parler et ne vous revoyez plus jamais par la suite, et pourtant ces personnes sont encore en vie...
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Arkash
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3357
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  "Who cares if it doesnt make sense as long as it works ?"
   Date d'inscription  :  30/01/2015
    
                         
Arkash  /  Didon de la farce


Perso je t'encourage a garder le développement de ces persos secondaires, ça donne toujours plus de profondeur et d'ampleur a un univers.

Et que le héros s'en détourne et les laisse dans son dos, c'est totalement compréhensible. Du coup je verrais plus les persos laissés en arrière comme des wild cards scénaristiques : un filet de sécurité en quelque sorte. Garde les dans un coin de ta tête et du récit et ressort les si tu réalises qu'ils peuvent te sortir d'une situation a tel ou tel stade, ou débloquer une intrigue, accélérer l'histoire...

J'imagine que ton roman est écrit a la première personne, et que c'est pour ça que tu ne peux pas suivre ces persos dans leur intrigue, mais si ce n'est pas le cas, rien ne t'empêche de transformer un ou deux de ces persos secondaires en persos pdv s'ils te plaisent vraiment et que tu as envie de leur donner leur récit... après certes, si c'est du "première personne", ça t'est impossible...

Donc je pense au final que le mieux a faire est sans doute de garder leur développement mais de les garder en wild card pour plus tard... et puis en tant que grand lecteur de fantasy, je sais que j'aime bien quand ressurgissent randomly dans le récit des persos qui m'ont marqué dans une certaine phase de l'intrigue mais en ont disparu après, donc pour ce qui est de mes goûts personnel, je te recommande ça ! 

Après, je pense que le post de Mika est le plus pertinent du topic a ce stade : 

Mika a écrit:
Tu vas être beaucoup plus avancé quand vingt personnes t'auront donné leurs vingt avis tous différents sur ce que tu devrais faire. [Structure] Ces personnages secondaires utiles un temps puis encombrants Icon_wink

Quoique celui de Trench a pas mal de valeur aussi ! ^^

Trench a écrit:
Ou alors tue-les

:mrgreen:
 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


Je ne sais pas ce que je veux. Et comme je veux le meilleurs, je ne sais pas ce qu'est le meilleurs. Après, est-ce que c'est le meilleurs qui plaît, ça, c'est une autre histoire.

@Trench : je ne tue jamais un personnage pour m'en débarrasser. Ca crève les yeux quand ça arrive, après ça se voit très en avance quand un personnage va mourir ou non.

Je pense que la solution réside ans le juste milieux contrairement à ce que je pensais, si on met la scène en forme d'anticlimax ça peut même justifier l'absence de consistance des personnages qui ne prennent pas leur destin en main.

Edit Voilà je pense que Arkash a raison du coup. Développer les persos mais les laisser en arrière. Sinon mon récit va devenir trop compliqué, c'est effectivement un récit à la première personne alors c'est plus facile si le perso reste tout seul ou presque.
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
Diomède
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  514
   Âge  :  29
   Localisation  :  Ma femme mon fils et mon domaine
   Pensée du jour  :  It's time to make yourself proud and everyone else a little nervous
   Date d'inscription  :  28/07/2014
    
                         
Diomède  /  adopteunnouveau.com


Melgane a écrit:
On est pas obligé de les retrouver plus tard ou de les tuer... je veux dire... dans la vie vous croisez des gens, qui vous apprennent des choses, vous font évoluer, et ensuite vous arrêtez de vous parler et ne vous revoyez plus jamais par la suite, et pourtant ces personnes sont encore en vie...
Ah perso, je tue les personnes signifiantes que je croise dans la vie, ça fait avancer mon arc narratif plus vite. Petite astuce.

Edit : j'ai écrit sans lire les dernières réponses, vous postez trop vite pour un dimanche

@Léonard : J'aime les persos secondaires, j'ai mets partout, finalement ils tapent l'incruste et j'arrive pas à les déloger. C't'embêtant.
En tant que lectrice j'aime voir l'auteur prendre le temps de travailler les personnages, même éphémère, et voir les effets qu'ils ont sur le personnage principal. Du coup entre toutes les options qui s'offrent à toi, je te dirais de ne pas choisir l'option "en faire juste des soldats lambdas"
Ne sacrifie pas l'épaisseur des personnages au nom de l'intrigue, ou du cheminement de ton héros.
Après, à toi de voir ce qui te paraît le plus plausible et cohérent : ces personnages ont leurs propres objectifs, code de conduite, etc. Dans la situation qui est la leur, s'ils étaient les héros, que feraient-ils ? A partir de là, t'as ta réponse, en gros. Ensuite, tu mets ou non le spot-light dessus selon le focus que tu veux leur accorder.
Si tu les aimes et que tu les as fait aimer, je pense que ça peut être intéressant de pas finir en queue de poisson et d'offrir une "fin" pas trop trop frustrante (donc pas "en plan").

Ou alors quitte à faire une queue de poisson, tu la fais à fond ; ton héros se casse sans un au-revoir et vu qu'on a son pov, on ne sait pas ce que deviennent ses camarades. Son passage dans l'armée devient du coup une péripétie isolée du reste qui n'a servi qu'à développer son perso ; ça peut marcher aussi. L'Odyssée fonctionne un peu comme ça, on saute d'aventure en aventure sans forcément s'encombrer des personnages rencontrés sur place (salut Circé, c'était sympa, on s'appelle).
 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


C'est une bonne idée de faire en sorte que cette rencontre soit déterminante mais sans que l'on sache ce qu'ils deviennent eux. Je précise qu'ils ont un déclic mais ils prennent leur décision après le départ du héros, donc je m'en débarrasse tout en suggérant que ces personnages-là aussi sont héroïques et que sans doute ils auraient pu avoir leur propre histoire.

Je l'ai déjà fait avec d'autres et ça marchait bien. Very Happy
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
Matrix
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  734
   Âge  :  33
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Blanchisseur de campagnes


Je pense que, pour ce qui est de l'art, il ne faut pas se demander ce que pense les autres.
L'Art n'est pas altruiste, ni même égoïste, l'Art c'est et c'est tout.
Décider qu'un héros ne dois pas mourir car "ça embêterai le lecteur" est une absurdité à mon sens. Tu dois juste te contenter de définir la réalité dans l'univers dont tu es le Dieu. Définir la réalité, la voir et la ressentir, puis transmettre ta vision, et pas réfléchir à comment faire plaisir au voisin...

Pour être un peu plus constructif, je dirais que si tu trouves un de tes perso ennuyeux, à part, chiant...etc, alors met toi à ça place? Es-ce qu'il ne le ressent pas ça, lui aussi? Il se sent peut être rejeter? Inutile? Au milieu?
Alors retourne ça a ton avantage, peut être qu'il va devenir le plus grand méchant de ton histoire. Il n'y a pire que le rejet pour un être humain...
Il pourrait changer de "camps" et faire des crasses à ton héros pour le punir de ne pas lui avoir accorder de l’intérêt... (idée comme ça, il peut aussi juste se barrer^^)
http://rapturestudio.fr
 
Lohengrin
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1687
   Âge  :  11
   Date d'inscription  :  21/11/2011
    
                         
Lohengrin  /  Chevalier au Pancréas


Léonard a écrit:

- Les développer puis les faire s'évader avec leur chef charismatique, pour ensuite se séparer dans le maquis en mode lonesome cowboys de la badasserie extrême afin que mon personnage continue sa quête seul.

J'aime bien cette option, et l'avantage c'est que si tu manques de rebondissements par la suite, tu peux toujours faire en sorte que ton héros tombe sur l'un ou l'autre au cours de sa quête et qu'ils échangent des news.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Structure] Ces personnages secondaires utiles un temps puis encombrants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-