PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Divers] Plus facile ou plus dur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
alicepnb
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  Arrêtons de juger les auteurs qui ce croivent supérieur
   Date d'inscription  :  14/03/2016
    
                         
alicepnb  /  Petit chose


Bonjour tout le monde.

Vous allez bien? Smile

Il y a quelques questions qui n'arrêtent pas de trotter dans ma tête.

Pour vous est-ce plus facile ou plus dur de commencer un roman ou de le finir?

Est-ce facile ou difficile de tuer (si c'est le cas) un de vos personnages préférés de votre roman?

Bonne journée  :bummies:
 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


C'est plus dur de finir un roman puisqu'il faut avoir écris un roman avant. Mais les premiers pas sont toujours maladroits et font mal à sortir, évidemment, tandis que la fin, quand elle arrive, elle est prête depuis longtemps.

S'il meurt c'est qu'il était voué à mourir. Ce qui est difficile c'est de rester juste en le faisant.

Voilà voilà.
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
Nihil
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  113
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  07/03/2015
    
                         
Nihil  /  Barge de Radetzky


Les deux sont compliqués et le milieu aussi. Au départ il faut réussir à depasser les maladresses citées par Léo et se forcer à poursuivre malgré tout, le milieu il faut retrouver un second souffle et pour finir... eh bien réussir à se résoudre à ne pas la bâcler cette fin, par lassitude et envie d'en finir. Et en fin de bouquin tu as l'effet pervers des personnages auxquels tu t'es attaché aussi qui joue beaucoup.

Je rejoins Leo aussi pour la mort mais écrivant un peu à l'instinct et non avec plan j'ai parfois de bons persos qui meurent alors que je ne l'avais pas prévu mais... comme ca fait partie de l'histoire et de son déroulé logique, soit !

Ce qui est dur je dirais dans l'écriture ou la gestion de la mort c'est de s'y tenir et de ne pas renoncer, voilà
http://tresadenn.portfoliobox.net/
 
Gemili
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  345
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  Ferme les yeux juste une seconde et tu verras qu'en fait, tu n'en as rien à faire.
   Date d'inscription  :  07/12/2015
    
                         
Gemili  /  Tapage au bout de la nuit


Je suis à peu près convaincue que cette question a déjà été posée mais je saurais dire où.
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3722
   Âge  :  45
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


Pour moi, c'est plus difficile de le finir. Parce que l'histoire est déjà écrite dans ma tête et que j'ai souvent envie de commencer autre chose.

Quant à tuer des personnages, ce n'est pas facile, mais c'est l'histoire qui décide. Le tout est de réussir à faire passer l'émotion.


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
amysdream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  475
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  08/05/2014
    
                         
amysdream  /  Pour qui sonne Lestat


Je confirme ce que dis Florence C. Personnelement, la mort de mes persos vient vraiment par hasard et parce que mon imagination vagabonde =P

Maintenant, je pense que le plus facile reste le début d'un roman et la fin d'un roman. Et le milieu reste le plus délicat.
http://mchevalier.canalblog.com/
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2170
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Je ne tue pas mes personnages préférés puisque je les préfère Wink
Mais je crois que c'est plus difficile de commencer, parce que rien n'a été écrit avant, c'est juste un monde qui s'ouvre, alors que le refermer est plus simple : on en a normalement tiré ce dont on avait besoin ^^'
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Jana-Ships
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  146
   Localisation  :  Ici et ailleurs
   Pensée du jour  :  Qui sera ma prochaine victime?
   Date d'inscription  :  16/08/2012
    
                         
Jana-Ships  /  Barge de Radetzky


J'ai l'esprit rempli de révisions, mais je me porte bien ce week-end, et toi? Smile

Niveau questions, allons-y (Alonzo!)

Pour vous est-ce plus facile ou plus dur de commencer un roman ou de le finir? Question piège dès le départ, c'est vilain tout ça! Je pense personnellement qu'il est plus simple de commencer un roman, parce que même si tu ne sens pas les premiers mots, tu pourras toujours revenir les changer plus tard. En revanche, il en faut de la volonté pour finir un roman. Une sacrée volonté, même, et c'est ça qui fait que c'est dur de finir un roman. En plus, il y a parfois des déviations en cours de route, des évènements qui changent dans l'histoire, des évènements que tu n'aimes pas trop.
Et puis comme dit plus haut, c'est plus dur de finir parce qu'en cours d'écriture, il y a peut-être d'autres idées qui viennent, et qui t'empêchent de continuer ton histoire. Ton esprit veut passer à autre chose, c'est pas toujours simple pour finir ton histoire actuelle...

Est-ce facile ou difficile de tuer (si c'est le cas) un de vos personnages préférés de votre roman? Ouh, ça dépend là aussi! M'enfin, en ce qui me concerne, j'avoue que je peux tuer mes personnages sans trop de difficultés, en me disant que leur histoire est terminée, mais qu'ils ne disparaitront pas forcément pour autant. Après, je prends soin de me demander si la mort dudit personnage est importante, à quoi elle servira pour l'avancée de l'histoire, comment l'histoire se passerait si le personnage devait rester en vie...plein de questions sur les enjeux, en fait. Mais ça reste relativement facile pour moi de tuer un de mes personnages, même lorsque je l'aime à vouloir le sauver. Y a ma raison qui m'en empêche néanmoins. Cela dit, je me console en me disant que je pourrais toujours continuer de côtoyer le personnage, dans un autre texte rien que pour lui!
 
Writer
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  28
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Pour ma part, plus compliqué de le terminer que de le commencer. Au début, tu es passionnée, tu as l'envie et à la fin, pour ma part, c'est tellement long, que je veux finir ! Alors, c'est aux forceps la plupart du temps.
Je ne suis que rarement satisfaite de mes fins. J'y passe trop peu de temps.
A l'inverse, les débuts... Je peux y passer des jours et des jours sans jamais me lacer.
 
Ars
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  554
   Âge  :  26
   Localisation  :  Devant mon ordi 8)
   Pensée du jour  :  Mouton + Lion + Ours = Mouliours
   Date d'inscription  :  20/05/2012
    
                         
Ars  /  Gloire de son pair


Pour vous est-ce plus facile ou plus dur de commencer un roman ou de le finir ?

Plus dur. Dans l'absolu, ça dépend de chacun, mais personnellement il est bien plus difficile de clore une histoire que de la commencer. Ça ne vient pas tout seul, j'ai du mal à faire une conclusion à la hauteur du développement (le début et le milieu de l'histoire me paraissent toujours plus vifs, plus riches que la fin). Bref, la fin est issue d'une réflexion longue et poussée. Je suis constipé des fins.


Est-ce facile ou difficile de tuer (si c'est le cas) un de vos personnages préférés de votre roman ?

C'est jamais "facile" de tuer un personnage parce que ça doit être logique. Beaucoup de mes personnages meurent, dans mes histoires, mais jamais sans raison. Parfois c'est parce que c'est la seule solution pour faire avancer l'histoire. Parfois parce que ça fait trois fois qu'untel frôle la mort et s'en sort de justesse, mais il ne peut pas continuer éternellement, c'est juste pas réaliste. Alors il meurt et en général c'est ce type de mort qui fait le plus mal parce qu'il aurait pu survivre, mais c'était juste mieux qu'il ne le fasse pas.

Pour autant je n'en suis pas au point de certains qui ressentent la mort de leurs personnages comme un véritable déchirement. Ça dépend des personnages, en fait, je suis plus attachée à certains qu'à d'autres bien sûr mais je ne réalise l'ampleur de ce détachement qu'après leur mort, quand j'écris une scène où ils auraient eu leur place, où ils auraient fait avancer les choses. Là je crois qu'ils me manquent autant qu'ils manquent aux survivants.

Mais bon sans enjeux l'histoire est peu intéressante, et la vie, la mort, ce sont des enjeux avec lesquels beaucoup de lecteurs peuvent faire le rapprochement.
 
Elaphia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  22/03/2016
    
                         
Elaphia  /  Homme invisible


Pour ma part, alicepnb, c'est plus difficile de commencer un roman ! Une fois écrit, plusieurs possibilités de fins s'offrent à nous, et nous devons alors faire un choix entre celles-ci. Quant au commencement, c'est tout un monde qu'il faut créer ! Le début me semble donc plus difficile... sans être dénué de plaisir Wink

Pour ta deuxième question, c'est assez difficile de tuer des personnages pour moi Crying or Very sad Même si, jusqu'à présent, je n'ai pas tué de "personnage préféré"...

En tout cas, c'est assez intéressant de voir à quel point les avis divergent sur cette question Laughing
 
Matrix
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  734
   Âge  :  33
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Blanchisseur de campagnes


Alain disait : "le secret de l'action, c'est de commencer". Finir me semble bien plus simple que de commencer sérieusement Wink

Mais sans doute parce que je suis quelqu'un de persévérant qui fini toujours ce qu'il commence, forcement ça redéfini le problème.
http://rapturestudio.fr
 
MG New Moon
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  29
   Localisation  :  Dans la grotte de Loki
   Pensée du jour  :  Le futur n'est pas encore décidé
   Date d'inscription  :  01/06/2016
    
                         
MG New Moon  /  Petit chose


Je commence presque toujours sur les chapeaux de roue, pouvant écrire presque une page sans problème en quelques minutes. Il est toujours possible de modifier le début plus tard, en fonction des péripéties qui suivront. En revanche, je finis souvent à bout de souffle, d'une part parce que je n'ai pas envie de me séparer de mes personnages, d'autre part parce que j'aimerais déjà passer à la prochaine étape ou histoire. C'est paradoxal mais c'est comme ça.

Je tue mes personnages sans trop de problèmes, si l'histoire l'exige. C'est un choix parfois nécessaire pour faire avancer l'intrigue ou lui donner de nouvelles perspectives, même si ça me crève le cœur. Cela ne veut pas dire que je la joue à la GoT hein :p
D'ailleurs, je n'ai pas non plus peur des fins tristes ou en demi-teinte, tant qu'elles ouvrent sur une suite plus palpitante, ou qu'elles apportent quelque chose de plus intéressant qu'un happy end classique.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Pour moi c'est plus difficile de le finir mais pas pour les raisons que l'on pense.

Quand j'arrive vers la fin, bah j'ai de moins en moins envie d'écrire alors que je sais tres bien quoi ecrire.

Je n'ai pas envie de finir car ca m'attriste et que je sais pas lol j'ai pas envie
 
Trench
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Trouver un point final, c'est facile

Le faire avec les bons mots c'est plus difficile
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Divers] Plus facile ou plus dur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-