PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Univers]Magie: manipulation et emploie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Anars
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  27
   Localisation  :  Perdu. Quelqu'un a une boussole?
   Date d'inscription  :  03/02/2016
    
                         
Anars  /  Homme invisible


Salut à tous! Alors que me revient gentillement l'envie d'écrire, celle-ci s'est vue accompagnée dans mon esprit de "protopersonnages" qu'il me plairait d'employer. Parmi eux, ce trouve un mage. Un grand classique des univers de fantasy, que je souhaiterai également employer. Cependant, alors que je réfléchissais au-dit personnage, m'est venue à l'esprit la question de la manière dont il pourrait canaliser la magie.
De mémoire, et par les œuvres que j'ai pue lire, la magie semble souvent n'être qu'une extension de la volonté de son utilisateur. Un concept simple, et facile d'utilisation, mais qui, personnellement, me fait un peu tiquer. A mes yeux, cela revient un peu à reprendre cette mentalité idiote du "qui veut peut". Je souhaiterait donc me tourner faire d'autre façon de faire mais, ne possédant pas un bagage littéraire aussi important et diversifié que je le souhaiterais, je n'ai pour l'instant rien de satisfaisant en la matière.Parchemin

C'est pourquoi je me tourne vers vous! Oui, vous, les JE! Si vous avez une idée, je suis preneur! cheers

(note: je sais qu'un autre poste existe sur le sujet de la magie mais, celui-ci traitant de la nature, et non de la canalisation de celle-ci, j'ai préféré créer un autre sujet pour en parler/débattre/[insérezunsynonymeici] )
 
Gemili
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  345
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  Ferme les yeux juste une seconde et tu verras qu'en fait, tu n'en as rien à faire.
   Date d'inscription  :  07/12/2015
    
                         
Gemili  /  Tapage au bout de la nuit


Les wiccans me viennent en tête tout de suite. Tu puisses la puissance dans Mère Nature. Donc c'est une puissance présente dans le sol, dans l'air et que tu canalises dans des pierres et dirige grâce aux formules/rituels.

Ma culture s'arrête à Buffy contre les Vampires et wikipédia. Sinon la série A comme association en parle assez bien.

Je sais pas si ça t'avance beaucoup ^^"
 
Asyne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4106
   Âge  :  50
   Date d'inscription  :  15/04/2013
    
                         
Asyne  /  L'ivre de la jungle


c'est toi l'auteur tu peux inventer tout ce que tu veux pour créer cette magie, c'est le principe de ce monde imaginaire, tu en est le maître :mrgreen: Objets, petites créatures à son service, implantation dans le cerveau/la peau ou autre, connexion entre deux matières, problème mathématique, etc. tout peut être source de magie, tant que tu l'as décidé et que l'histoire tient la route aux yeux du lecteur. Ne te mets pas de barrière et fonce !!!!
[Univers]Magie: manipulation et emploie Smiley_0058
https://ksangil.com
 
Raven
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2296
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Homo Homini Caleportus.
   Date d'inscription  :  28/06/2010
    
                         
Raven  /  ☠ Corps ☠ Beau ☠ Blond ☠


Juste, je signale que la "nature" de la magie de fiction est en réalité un détour vers la question de son utilisation.

Beaucoup de questions assez simples permettent de développer un système cohérent :

La magie est-elle innée ou acquise ? Peut-elle aller contre les lois de la physique ? Si oui, comment ? Sinon, que permet-elle de faire ? Quelles sont les limites « physiques » de la magie ? D'où vient la magie ?

Exemple, hum, Harry Potter : la magie est innée : c'est un don ; elle permet de violer les lois de la physique : elle fait disparaître des vitres, produit de l'énergie à partir de rien ; il y a tout de même une limite arbitraire : la résurrection est impossible ; la magie est apparemment la volonté du sorcier canalisée à travers un outil physique.

Dans le cas du Seigneur des Anneaux, même s'il y en a très peu, la magie est innée et c'est un attribut quasi-divin ; il suffit de parler pour provoquer : quand la Communauté se trouve au col de Karadras et que Saroumane et Gandalf balancent leurs incantations d'une voix surnaturelle, tout ce qu'ils font, en fait, c'est parler à la montange et aux cieux d'une certaine façon, sur le mode de la prière ou de l'ordre (Saroumane lui dit de se foutre en pétard, Gandalf de se calmer). Pourquoi Saroumane gagne ? Parce qu'il est le magicien blanc et c'est plus puissant qu'un magicien gris, semble-t-il. (Pour le scénario, aussi, faut avouer, m'enfin…)

Traditionnellement, l'occultisme (réel) repose sur des concepts du genre « le pouvoir du langage » (où dire, c'est faire, un peu à la manière de Dieu qui dit « que la lumière soit ») ou « ici bas comme là-haut » (qui utilise un système de correspondance : je pique une poupée vaudou, ça fait mal à ma victime, parce que les deux sont liées par des forces mystiques, du symbolisme, et ma volonté). Ce n'est que très récemment — je crois (on me contredira peut-être) — que l'idée de volonté a pris une telle ampleur. Parce que la magie a toujours été un art secret, auquel on devait s'initier, c'était surtout une connaissance.

Mais quand on y pense, le concept de volonté est mystérieux, dans la magie de fiction. Qu'est-ce qui fait, dans Harry Potter, que deux flux sorts qui se croisent le font pile au milieu, puis ça bouge vers l'un ou l'autre duelliste, et l'un des deux perd sa baguette — c'est une représentation physique de leur « force mentale » ? c'est une simple manifestation de leur quantité de puissance innée ?

Me vient à l'esprit, soudain, un truc d'Eragon qui était pas si con que ça : quand Eragon doit résister à des attaques mentales ou j'sais pas quoi, et qu'il s'entraîne en visualisant les écailles de son dragon. Quand la volonté signifie concentration, on comprend soudain pourquoi même des magiciens très puissants ne sont pas très très influents dans le monde : tu leur mets un morceau de métal à plein tubes et ils ne peuvent plus rien lancer en sortlèges ! (À moins qu'ils aiment le métal… Auquel cas, tu leur mets du rap.)

Bref, la magie de fiction représente une incroyable mine d'opportunités pour développer des trucs originaux. Je trouve que c'est particulièrement inutilisé… (Et je suis impatient qu'on me contredise et qu'on me montre des bouquins qui inventent des magies cohérentes et intéressantes !)
 
Mâra
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3350
   Âge  :  26
   Localisation  :  www.stopennui.net
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Je pense à mes maigres connaissances en mythologie nordique ; quelques points qui se dégagent:

- la voie/le cri/le chant, la magie et la connaissance, c'est kif-kif. La connaissance est pouvoir sur le monde, sur les interactions entres les différentes choses, sur les raccourcis permettant de sauter d'une chose à une autre (cause - effet), sur les liens que l'on peut créer ou détruire. La magie n'est qu'une forme poussée de connaissance, une force "intellectuelle". Cette force s'incarne dans le mot, qui véhicule le savoir. Le magicien "hurle", récite, chante. Dire, c'est faire apparaître dans un certain mode de réalité, c'est créer des liens, agir sur le monde. Mais du coup, tout le monde n'a pas les même capacités à apprendre, comprendre et manier.

- la magie est féminine. C'est aux femmes que revient l'usage de la divination, entre autres. C'est une déesse qui apprend la magie aux Ases (une classe de dieux). Les hommes ça utilise la force physique m'voyez? User de magie, quand on est un homme, c'est exposé à être traité d'homosexuel passif, ce qui est une grosse insulte. Loki par exemple traite ainsi Odin.

- la magie s'obtient par l'effort, le sacrifice. Pour en revenir à Odin: pour obtenir la connaissance, il offre son œil à un géant ; pour obtenir les runes (système d'écriture, donc de transmission éventuellement magique), il se pend par un pied à l'Arbre-monde et se perce le cœur d'une lance, ceci pendant neuf nuits. On n'obtient pas la magie en claquant des doigts. Il faut en avoir une réelle volonté, poussée à l'extrême, être prêt à supporter la souffrance et le renoncement. En ceci, c'est une forme de sagesse: on apprend de la vie, on apprend de la douleur, on gagne en intelligence et en connaissance du monde, on devient magicien.
https://www.stopennui.net
 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


Par définition la magie est quelque chose qui fonctionne mais on ne sait pas pourquoi. Lévy-Strauss a failli se faire étriper par des Indiens lorsqu'il leur a fabriqué une lanterne-montgolfière parce qu'ils ne comprenaient pas comment ça se faisait.

Partant de là, tu peux imaginer toutes les interprétations basées sur ce constat, et le décliner en autant d'écoles de magie :
- L'intervention d'esprits ou de démons que l'on manipule ou avec lesquels on parle, un classique.
- L'énergie du corps (chi) plus basé sur les arts martiaux.
- Le langage secret de Dieu, magie juive entre autres : les mots sont des choses. D'où, dans plusieurs cultures, l'idée de cacher son vrai nom, car cela confère un pouvoir.
- La force de la volonté, en mode qui veut, peut. Les malades qui ont le moral ou qui sont déterminés peuvent s'aider à guérir, et ceux qui sont déprimés peuvent tomber malade, c'est une donnée importante de la médecine moderne. A partir de là, tout est possible.
- La technologie. L'ordinateur, c'est magique. Partant de là, tout objet magique est le fruit d'une technologie que l'on ne comprend pas.
- La suggestion mentale, l'hypnose, la chimie...

L'on n'est même pas obligé de décrire le procédé exact partant que ce qui fait que quelque chose est magique, c'est sa nature mystérieuse, ce pourquoi cela relève autant du tour de passe-passe que d'une science. Si l'on comprend exactement de quoi il retourne, on se rapproche davantage de la science-fiction, au sens littéral, ce qui peut être très bien aussi.
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il y a aussi la magie par les marques : tatouages, symboles, pentacles... et par cérémonies comme les sacrifices (cadres religieux), les "fêtes" (aussi religieux, le plus souvent)
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  52
   Âge  :  32
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  20/02/2016
    
                         
Aquillaa  /  Clochard céleste


Bonjour !

Les 2 exemples qui me viennent en tête sont

1) Eragon : La magie provient d'un don de base (par l'ascendance, par la race (elfes)...) mais ne peut être utilisée qu'en utilisant (en parlant ou en pensant) le vrai nom des choses en Ancien Langage. La règle, c'est que cela puise l'énergie du magicien autant que s'il avait accompli le même acte sans magie. Donc porter un lourd caillou à côté de soi, why not, mais le porter à 5 km de distance, le magicien meurt à cause de l'effort...

2) La roue du temps. Le concept de la source de la magie est assez similaire, mais le mage tire son énergie d'un autre personnage : sa source. Du coup, il peut faire ce qu'il veut, mais au risque de tuer sa source. Ce qui permet d'anéantir un mage rien qu'en tuant sa source, qui est quelqu'un de normal...

https://ggguyot.wordpress.com/
 
Léonard
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  73
   Âge  :  31
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Ecrire c'est la galère ! Là !
   Date d'inscription  :  11/05/2016
    
                         
Léonard  /  Clochard céleste


Je préconise de se méfier par ailleurs des concepts issus du jeu vidéo : réfléchissez bien avant de doter vos personnages d'une barre de mana, de leur faire boire des potions de soin ou de les immuniser contre la magie. Il faut raisonner en terme d'univers et de scénario, et simplifier à outrance peut rendre le truc ridicule et irréaliste.
http://leonardbertos.tumblr.com/contact
 
Matrix
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  734
   Âge  :  33
   Localisation  :  Gard
   Date d'inscription  :  25/11/2010
    
                         
Matrix  /  Blanchisseur de campagnes


Je me suis fortement intéressé au sujet récemment, j'ai une série de liens interessant, que vous apprécierez :

www.mecanismes-dhistoires.fr/ecrire-la-magie-de-son-roman-de-fantasy/
http://www.senscritique.com/liste/Les_differentes_formes_de_la_magie_en_fantasy_Analyse_marxis/244173
http://magic--school.skyrock.com/3137472990-Second-cours-introduction-aux-differents-types-de-Magie-partie-1.html
http://raekinrpg.forumgratuit.org/t5-l-academie-la-magie-et-ses-ecoles
http://imagineria.free.fr/index.php?post/2012/08/25/Jour-16-%3A-plus-d-imaginaire

Personnellement, mon esprit scientifique fait que j'ai poussé assez loin les mécanismes de fonctionnement de la magie (du point de vu des particule notamment). Même si cela ne sera pas traité comme tel dans le roman, j'aime avoir des bases solides et des règles clair sur ce qui peut être fait et ce qui ne peut pas.

Je te renvoi aussi à la discussion que j'avais initié sur la justification de la magie : http://jeunesecrivains.superforum.fr/t22813-justifictation-de-la-magie-dans-un-univers-fantastique
http://rapturestudio.fr
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour

Mon avis ne va pas t'aider, j'en suis sure mais le voila quand meme

Selon moi, tu peux faire comme bon te semble. Et même si le moyen que tu utilises n'est pas commun et bah ca fera la différence avec d'autre Very Happy

Voila Voila :3

Si tu veux que je developpe y'a pas de soucis
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Univers]Magie: manipulation et emploie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-